83
Commentaires

"Flat tax" : pourquoi Mélenchon accuse Lenglet de retard à l'allumage

François Lenglet versus Jean-Luc Mélenchon, acte 432. Sur son blog, le leader de la France insoumise a taclé le journaliste économique de France 2, en l'accusant d'avoir découvert deux mois après tout le monde les méfaits possibles de la "flat tax", la dernière grande mesure fiscale "pro-riches" de Macron. Qu'en est-il ? Retour sur une bataille médiatique à coups de tribunes dans Le Monde et de discussions au Sénat. Et qui pourrait au final coûter très cher à l’État.

Derniers commentaires

Depuis que Méluch' a remplacé les socialos, on se marre beaucoup plus. Ca castagne sec. Y a bon.
la on s'en la manipulation "les socialistes, les communistes et les Insoumis,"
alors que la réalité de l'hémicycle c'est les Insoumis qui parlent , bossent, et les deux autres qui ronflent doucement, mais les bobos dd'@si on choisie leur camp, #lautredroite Macroniste , donc en avant la présentation toujours inférieur, les mots violents pour les Insoumis.
Monsieur Antoine Levy, normalien, entre autre écrivait déjà en septembre 2014 une diatribe qui ne laisse aucun doute sur son avis bien tranché de la fiscalité Française.

https://www.causeur.fr/liberte-egalite-fraternite-fiscalite-29302

Fiscalité qui selon lui repose donc bien trop sur les épaules des riches et pas assez sur celle des revenus les plus modestes.
L'engeance pollueuse des forums : les inconditionnels.
Ici, les groupies, femmes et hommes, de Mélenchon.
Oser émettre une critique, ou seulement s'interroger sur le bien fondé d'un de ses écrits, d'une de ses déclarations, vous expose à leurs foudres. On ne conteste pas la parole du Guide.
Mais aussi longtemps que ce que je considère comme ses erreurs auront moins d'importance à mes yeux que les aspects positifs de son action politique , je continuerai à le suivre, à voter ponctuellement pour la FI.
En faisant abstraction des aboiements de ses soutiens fanatisés, consternants repoussoirs.
Mélenchon qui se réjouit de la victoire des nationalistes corses...
Logique ?
La flat tax, c'est tellement ringard : avançons plutôt vers le no tax, grâce à la liste des paradis fiscaux arrêtée par l'UE (on se croirait un 1er avril).
Une référence manque à votre article, celle de l'article de Romaric Godin (qu'on ne voit plus d'ailleurs ici, et c'est bien dommage) raillant un Lenglet "expert économiste" les yeux énamourés devant la Flasque Tax du maquereau jupitérien.
"Flat tax", la dernière grande mesure fiscale "pro-riches" de Macron.
Le gel du SMIC, la prochaine grande mesure anti-pauvres de Macron ?
Une commission "d'experts" la préconise afin de "lutter efficacement contre la pauvreté" (!).
Une soirée-entourloupe avec pour victime Mélenchon organisée sur France 2 et rondement menée par la stupéfiante Léa Salamé ainsi que le truquage volontaire d'un discours de Mélenchon sur la même chaîne provoquent le buzz un peu partout et qu'est ce que le grand site décortiqueur des images, j'ai nommé @si, nous met sous la dent? C'est l'infime (détail) d'une discussion avec l'infâme (Lenglet).

Qu'il est loin le site auquel je m'étais abonné avec ferveur il y a près de dix ans.
"Difficile, en revanche, de savoir si la bombe à retardement explosera un jour."
Ho, faut pas s'en faire.
Ça va vite se voir.
Il n'y a que moi que ça choque de voir que le "monsieur économie" de la première chaîne de télévision du service public est titulaire d'une maîtrise de lettres modernes ?

AU XXIème siècle ou tout le monde est sur-diplômé, on prend comme "expert" sur une matière qui fait débat (pour ne pas dire guerre) dans le monde universitaire un clampin qui n'a pas le début d'un semblant de qualification !

Sa légitimité c'est quoi ? avoir fait journaliste économique ? Avoir plu au patron, c-à-d épouser ses thèses économiques ?

Pour connaître le niveau de culture scientifique des journalistes scientifiques (franchement mauvais), j'appréhende le niveau de culture économique des journalistes économiques... surtout quand je vois le niveau de culture politique des journalistes politiques (néant total)...

Il serait temps que les journalistes arrêtent de se prendre pour des experts. En dehors de leur champ, ils sont calamiteusement nuls ... et totalement dénués de sur-moi ! Ils s'imaginent quoi ? Que tous ceux qui les regardent sont dupes ? Que leur cuistrerie n'éclate pas au grand jour ?

Pitoyables
Je n'ai pas encore lu votre article, mais permettez-moi de remarquer que le traitement de cette lamentable soirée par ASI me paraît bien partiel.
Ce qui s'est passé jeudi dernier semble être tellement futile à vos yeux que vous ne l'évoquez que cinq jours plus tard. Et votre titre n'est pas "Jean-Luc Mélenchon subit un tabassage médiatique pendant deux heures sur France 2", mais "Pourquoi Mélenchon accuse Lenglet..." En gros, c'est Mélenchon l'agresseur. Les mensonges de Lenglet sur le programme FI, ses manipulations à base de dinky toys, peu importe, car c'est Mélenchon qui a fini par mordre. On le connaît bien, c'est un trublion. Que pourrait-il faire d'autre?

D'aucuns rétorqueront qu'encore une fois, quand JLM est pris à partie, la bruyante cohorte des insoumis est de sortie pour lever le bouclier. Peut-être.
Il est vrai que si François Fillon, Manuel Valls, Edouard Philippe étaient traités de la sorte, je ne prendrais pas la peine de protester. Le problème, c'est que ces personnages n'ont justement jamais été étrillés de cette façon. Cette manière-là est réservée à Mélenchon. C'est d'autant plus indigne.

Sur ce, je vais lire l'article..

Edit : je vois qu'un article "lu" a été publié sur ce sujet le 03/12. Dont acte,mais sans qu'il y ait moyen d'y poster un commentaire. Un service minimum en quelque sorte...
A force de faire passer JLM pour une victime, vous allez finir par le rendre antipathique. Elle est où la cause ? Dans les injustices qu'il dénonce, ou dans la manière dont sa personne est traitée ? L'avantage est de ne pas avoir à argumenter sur le fond quand on se restreint à l'indignation sur la forme.

Quoiqu'il en soit, le traitement de JLM n'est fondamentalement pas plus indigne que le traitement de Valls. Asi est un peu la dérivée de la fonction télévisuelle: peu importe si ça penche d'un côté ou de l'autre: c'est juste pas bon quand ça penche. Dès lors, je ne suis pas sûr que le service public tangue inadmissiblement plus pour JLM que pour Valls.
Vous plaisantez, j'espère !
Vous avez vu Valls chez Ruquier samedi dernier ? Est-ce qu'on lui ressort toutes les 5 minutes : "pourquoi les gens ne votent pas pour vous ?", par exemple (et alors que ce serait justifié) ? Non, tout le monde est très gentil avec lui. La dernière fois, heureusement que Jérémy Ferrari était là ! Mais là, même Joey Star l'a fermée.

Ne parlons même pas de la complaisance avec les thèses de Finkie (mais parfois j'ai l'impression que les journalistes ont surtout peur qu'il crève en direct live sur le plateau), personne ne moufte quelle que soit l'énormité des conneries qu'il débite.
Autre intox de Lea Salamé sur France Inter mardi face à Benoît Hamon : liste France Insoumise en Corse...

Émission à réécouter, car un certain Cyril remet les pendules à l'heure... Jubilatoire. https://www.youtube.com/watch?v=n8x7KBuBXtg
Il me semble que la vocation d' Arrêt sur image n'est pas d'être un média d'actualité ou de décryptage à chaud. Je trouve le traitement plutôt adapté à l'ambiance actuel des médias: un "lu" pour noter l'information, puis un traitement plus calme après.
Quant à reprocher à ASI de ne pas être le chavalier blanc qui défend la victime Mélenchon, je trouve ça déplacé: ASI n'est pas un organe politique ! ASI reporte et étaye les dysfonctionnements des médias, à nous ou à d'autres de transformer les médias avec la matière produite par ASI.

(cela-dit, le traitement de JLM dans les médias est un modèle de partialité médiatique).
Outre la partialité:manipulation ,mensonges à répétitions..........Quelque soit ce que l'on pense de Mélenchon....
Voir des journalistes mentirent en public( pas d'applaudissements,pas ump,historienne vénézuélienne etc etc) n'est-il pas un sujet d'analyses des médias....et ce sur un service publique.

Qui que ce soit victime d'un tel traquenard,faut-il attendre des réseaux sociaux pour trouver la moindre critique sérieuse de tels dévoiements .
La charte de Munich sert-elle de PQ,et ils sont tous à brailler sur leurs honneurs bafoués par ce malotru de gauchiste....Rien ou du bout des lèvres sur ces agissements.

Mais de qui se fout-on?.....Un petit historique sur le nombre d'articles sur Garrido, Corbières et compagnie peut être?
C'est tout???
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.