20
Commentaires

Fin de la pub sur France Télé : le recours au décret se précise...

La mi-temps a été sifflée. Lundi 8 décembre en fin de soirée, les débats sur la réforme de l'audiovisuel public ont été interrompus à l'Assemblée nationale. Ils reprendront jeudi. Seule solution, si le gouvernement souhaite que la pub soit supprimée dès le 5 janvier 2009: passer par dessus la tête du Parlement, et procéder par décret. Les socialistes se disent satisfaits.

Derniers commentaires

Ce qui m'étonne c'est que les gens soient encore étonnés que la droite fassent une politique de droite.

Sarko fait une politique qui renvoie l'ascenseur à ceux qui l'on fait élire et à ses amis de toujours.
Qui peut encore douter des arrières pensées de Sarkozy .J'ai failli écrire "gouvernement ".Non, il ne s'agit pas du gouvernement mais bien de Sarkozy .Le gouvernement n'a rien à dire si ce n'est de marcher comme siffle le patron .Un groupe de branquignols qui n'a qu'à bien se tenir .Une chose est perceptible , c'est la peur qu'engendre le chef de l'Etat . De mémoire, je n'ai jamais observé cette crainte , je parlerais vulgairement de "trouille " .Aucun président n'a suscité autant de peur auprès de ses troupes qui obéissent au doigt et à l'oeil .
Personne ne peut dire qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que tout soit fait pour faire plaisir aux amis du président .Et on n'a pas encore tout vu .Je trouve nos compatriotes bien calmes et sages .La colère gronde .mais elle est encore souterraine .
@ M. Copé : moi, ce qui me troue le cul et ce qui m'écoeure, c'est de voir que des députés (qu'ils soient de gauche , du centre ou de droite) ne tiennent absolument pas compte de l'avis de leurs électeurs !
"les socialistes pourraient bien relâcher la pression"... Eh ben c'est dommage, parce que quitte à flinguer France Noeud, autant laisser le gouvernement pondre un décret pour la suppression de la pub et attendre que l'impasse financière se profile. Ça remettra en question tout le monde, y compris les Jean-François Copain et leur acharnement sur ce qui finit par "public". Je rejoins presque l'avis de Monsieur MK2...
Un brève recherche sur le Web montre que le CSA (loi du 17 janvier 1989)
nomme les Présidents des télévisions et radios publiques. Il faut une loi pour abolir la loi.
La publicité sur les chaines publiques ou privées est déjà réglementée par décret.
Il n'y a pas de mystère. Le décret pourra supprimer la publicité sur leschaînes publiques. Il ne pourra confier la nomination du Président au président (je lui laisse son petit p).
Pardon si ça n'a pas grand chose à voir (quoi que) mais l'initiative de Mediapart et d'autres qu'annonçait @si il y a quelques semaines prend tournure on dirait :
Presse libre! Débat, lundi 15, avec Bayrou, Hamon, Mamère, Mariton, Braouezec, Bensaïd
http://www.mediapart.fr/club/edition/etats-generaux-de-la-presse-le/video/051208/presse-libre-debat-lundi-15-avec-bayrou-ham
Pas juriste. Cependant on peut se poser une question. Si la suppression de la publicité pouvait
être décrétée, pourquoi avoir soumis au parlement un projet de loi? Et regarder plus loin; il doit y avoir dans le projet un point
qui ne pouvait être simplement décrété comme (par exemple?)
la nomination du Président de France-Télévision par le Président de la République.
Qu'est-ce que la légifération par décret, au juste ? Je n'ai encore quelque quelques cours de droit public à mon compteur, et il n'a jamais été question de ce genre de procédure. Si un ou une juriste traîne par ici, je lui serais reconnaissante d'éclairer ma lanterne...
L'attitude du PS est effectivement consternante. Au lieu d'emboîter le pas au président pour faire de la suppression de la pub sur les chaînes publiques un chance et un gage de qualité, voilà qu'ils jouent au guérilleros parlementaires. Position toujours négative et non constructive, avec cette image ils ne pourrons pas reprendre le pouvoir de ci-tôt.
Pourquoi en titre l'opinion de Copé? Il ne s'est rien dit d'aussi intéressant pendant le débat?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.