36
Commentaires

Fichiers, l'éternel retour

Certains mots semblent, d'emblée, interdire tout débat.

Derniers commentaires

En parlant de fichiers, c'est marrant, tous les gens inscrits récemment on voit leur nom sur leur profil.
Je m'en suis aperçu car j'aime bien voir si les gens sont inscrits depuis longtemps sans poster et envoient subitement des messages, ou si ils n'étaient pas inscrits avant, cela donne un éclairage aux messages d'emballement passionnés d'auteurs inconnus. La curiosité est un défaut vilain, mais j'ai avoué ma faute.
Dans ce contexte comment interpréter la déclaration de Haute autorité de santé qui veut aller vers un dépistage généralisé du sida de toute la population française de 15 à 70 ans
Bien entendu, "ce dépistage n'est en rien obligatoire". !!!
Communiqué de la L.D.H. :
[quote=Communiqué LDH Un an après la mobilisation de centaines de milliers de citoyens contre le fichier Edvige, le gouvernement récidive. Deux décrets signés le jour de la… sainte Edwige viennent empêcher le législateur de jouer son rôle constitutionnel de protection des libertés, alors que la commission des lois de l'Assemblée nationale avait adopté une proposition de loi encadrant la création des fichiers de police. Cette manœuvre en dit long sur le mépris des droits du Parlement que l'on disait vouloir revaloriser. Sur le fond, ces deux décrets, même s'ils traduisent certains reculs face à la mobilisation de 2008 (renonciation au fichage de la vie sexuelle et au mélange des finalités dans un même fichier), sont entachés des mêmes violations des libertés fondamentales que leurs prédécesseurs. Ils vont même plus loin dans la méconnaissance des libertés et de l'égalité en prévoyant le fichage de « l'origine géographique » de personnes suspectes aux yeux de la police : chacun comprend que cette notion indéfinissable, qui ne renvoie ni à la nationalité ni au domicile, est à l'origine « ethnique » ce que les « Auvergnats » sont aux Maghrébins dans le vocabulaire ministériel, et permet un fichage au faciès. On retrouve de plus le fichage des enfants dès l'âge de 13 ans, alors que la Convention internationale sur les droits de l'enfant, ratifiée par la France, protège les mineurs de toute assimilation aux personnes majeures jusqu'à l'âge de 18 ans. Et une fois encore il s'agit de ficher non de jeunes délinquants mais des enfants que le « ressenti » d'un policier aura tenu pour « susceptibles » de le devenir, au mépris de toute présomption d'innocence. Enfin, les deux décrets permettent le fichage des activités politiques, philosophiques, religieuses ou syndicales : est tenu pour dangereux ou incompatible avec la candidature à un emploi l'exercice même par les citoyens de leurs libertés constitutionnelles. La Ligue des droits de l'Homme, membre du collectif « Non à Edvige », appelle dès aujourd'hui à une mobilisation aussi massive que l'an dernier pour obtenir le retrait de ces deux décrets et le vote d'une loi protégeant les libertés fondamentales contre le fichage abusif. Paris, le 19 octobre 2009]
Flic une fois, flic toujours,

Et puis c'est tout !

***
Ce qui est rigolo (ou pas) dans cette affaire c'est quand même l'efficacité des services du ministère de l'intérieur.

Je suis statisticien de formation et je peux vous assurer qu'élaborer une base de données, ça prend largement plus d'une semaine.

De là à conclure que les "émeutiers" de Poitiers n'étaient pas forcément si anarcho-autonomes que ça (on a l'habitude des provocateurs envoyés par les flics, relire le Canard d'après le 1er mai pour ceux qui ont toujours une foi aveugle en la maréchaussée...), et que tout ça n'est qu'une jolie manipulation pour pouvoir sortir tranquillement Edvige de la manche où on l'avait rangée, il y a un seul pas que je m'empresse allègrement de franchir...

Qui a parlé de "stratégie de la tension" ?
Ça me fait toujours sourire les paranos autour du fichage...

Entre le numéro de sécurité sociale et le numéro fiscal, l'État possède déjà pratiquement toutes les informations pertinentes au sujet de n'importe quel citoyen (et en cas d'enquête ces informations sont bien évidemment données).

Un simple employé au guichet d'une banque, si il est assez perspicace, sait également tout de vous lorsqu'il regarde votre compte sur l'écran de son ordinateur...et ça ne vous empêche pas de dormir la nuit.

Alors les grandes tirades sur la liberté individuelle et blablabla...c'est vraiment d'un ridicule sans nom.

Qu'on fiche les délinquants sexuels, les hooligans, les bandes, les groupuscules qui peuvent se montrer violent (genre aux US les militants pro-vie ou au droit des animaux qui en arrivent parfois aux meurtres)....je ne vois pas le problème ; le principe du casier judiciaire c'est déjà cela sous une certaine forme...et encore une fois je crois que personne n'y trouve à redire.

Mais bon j'imagine qu'on doit aussi pouvoir trouver des timbrer qui estiment que le contre-terrorisme est une atteinte aux Droits de l'Homme vu que l'on surveille des personnes qui n'ont encore commis aucun actes hors la loi...

Quant à jérémiades de pucelles effarouchées sur un possible fichage ethnique....là encore du foutage de gueule ; dans la plupart des cas le nom est un indicateur largement suffisant. Et puis cela obligerait peut-être à un peu moins d'hypocrisie : tout le monde il est Français et gna-gna-gna.

Parce que lorsque les journaux nous parle de bande de jeunes...même le plus sinistre des gauchistes n'imagine pas des petits blonds aux yeux bleus ou des asiatiques ; mais c'est sur ce n'est pas politiquement correct de regarder les faits en face et de conserver sa belle âme universaliste...

De même, je crois que cela intéresserait le public d'avoir des chiffres sur les substituions de populations qui sont en train de se faire....et d'avoir des estimations sur ce que cela pourrait donné sur quelques décades ; mais encore une fois ce n'est pas très politiquement correct....
Sauf que le nom n'indique pas si qq'un est 1ère ou 3ème génération ou davantage.
Enfin, tant qu'il n'y a pas de classement par la maîtrise de l'orthographe, les ethiquement corrects peuvent dormir tranquilles...
"ethNiquement corrects" of course
Ben alors, que n'allez-vous expliquer à Brice ... et aux media que ses fichiers "en plus" sont du foutage de gueule...
Le plus grave, c'est que ces fichiers seront manipulés par des flics en quête de rendement... c'est ça le plus grave. Ensuite ils seront exploités par des politiciens en mal de popularité chez les beaufs, et ça aussi c'est grave.
Ensuite, nous prendrons conscience que nous sommes tous de pauvres petits êtres sans aucun pouvoir, même en allant voter.
Sinon, Alex, pige pas vos phrases :[quote=Quant à jérémiades de pucelles effarouchées sur un possible fichage ethnique....là encore du foutage de gueule ; dans la plupart des cas le nom est un indicateur largement suffisant. Et puis cela obligerait peut-être à un peu moins d'hypocrisie : tout le monde il est Français et gna-gna-gna. Parce que lorsque les journaux nous parle de bande de jeunes...même le plus sinistre des gauchistes n'imagine pas des petits blonds aux yeux bleus ou des asiatiques ; mais c'est sur ce n'est pas politiquement correct de regarder les faits en face et de conserver sa belle âme universaliste...]
Peut-être parce-qu'il n'y a pas grand chose à piger dans la grandiloquence.
Alex retombe dans ses vieux travers.

Parce que lorsque les journaux nous parle de bande de jeunes...même le plus sinistre des gauchistes n'imagine pas des petits blonds aux yeux bleus ou des asiatiques ; mais c'est sur ce n'est pas politiquement correct de regarder les faits en face et de conserver sa belle âme universaliste...

De même, je crois que cela intéresserait le public d'avoir des chiffres sur les substituions de populations qui sont en train de se faire....et d'avoir des estimations sur ce que cela pourrait donné sur quelques décades ; mais encore une fois ce n'est pas très politiquement correct....

Un vrai universaliste peut faire avec la vérité. Une doctrine qui vaut quelque chose peut toujours faire avec la vérité.

Vous vous trompez en opposant universalisme et vérité.

Dans l'absolu, l'universalisme pourrait et même devrait faire avec les statistiques ethno-raciale. S'opposer à des statistiques, c'est déjà s'opposer à l'appréhension de la vérité.

Alors, pourquoi certains (dont moi) s'opposent à ces statistiques ? C'est que l'universalisme est fatigué, faible, à la merci d'un coup de grâce. Nous sommes en train de tuer l'universalisme. Et, ficher les gens éthiquement, les inciter à remplir la case "race" à chaque papier, à chercher leur correspondance "raciale" lors des résultats d'un sondage... qu'est-ce que ça fera ? Qu'est-ce que ça fera si ce n'est achever l'universalisme ? Un universalisme fort, puissant, dominant peut faire face à la vérité. Un universalisme agonisant comme celui de la métropole ne pourra pas.

Donc oui, parfois on peut s'opposer à l'appréhension de la vérité. Sans compter que le fichage ethnique amènera à la discrimination positive, et à la fin du modèle universaliste français.

Vous voyez ? Pas besoin d'être un bobo bien-pensant pour être contre le fichage ethnique. D'ailleurs, les bobos bien-pensants ne sont jamais des universalistes. Les bobos bien-pensants, ils se torchent de l'universalisme et bavent devant la discrimination positive et le modèle communautaire anglais.

Les bobos bien-pensants sont les ennemis jurés des universalistes. Alors, de grâce, ne confondons pas les deux.
Bonsoir,
je lis le 9:15 le soir à la même heure 21:15.
Dans la même veine que votre article, scène de la vie du RERC un dimanche.
Je travaille paisiblement dans mon wagon. Arrive un passager noir qui tranquillement va s'asseoir dans un coin à 4 places libres. Arrive 3 policiers qui viennent le voir directement (il ne faisait RIEN). ils le font sortir de son coin et les coincent près de la porte, à trois; ils le fouillent de façon déplaisante puis longuement lui contrôlent ses papiers avec un petit sourire goguenard en se prenant pour rambo: "ici tango charlie appelle central etc…".
Arrive au autre passager , noir aussi, qui passe discrètement, normalement, à coté d'eux et s'assied dans l'autre mini-compartiment et exactement la même scène se reproduit : fouille, papiers etc…
Le contrôle au faciès dans un train calme sur des passagers calmes et discrets, noirs!!!!
Le trouble vient clairement de l'agressivité de cette police raciste.
Ils sont descendus déçus à la recherche des noirs perdus.
Heureusement! y avait bcp de monde dans ce wagon, des blancs, comme moi, qui ne se font jamais contrôler.
Ph. Beaune
Avez vous vu , @sinautes de toute la France (et d'ailleurs) ?
Le Sumo du 78 , la lèche cul à Bling Bling a remporté une victoire
historique dans la législative de Poissy !!!
52% des votants , c'est à dire 33% d'exprimés (c'est tout !!) dans un
bastion de droite (depuis 20 ans) avec l'appui du Maçon Franc X.
Bertrand (l'axonnais désaxé) et Mme Ceauc... euh Chirac (Madame
Pièce jaune enfin ce qu'il en reste parcequ'avec l'appétit du gros
Douillet pour les bagnoles de Sport , les suite présidentielle et les
restos 10 étoiles , les pauvres gamins n'ont plus que leurs yeux pour pleurer !!) .
Bon ca nous fait entre 16 et 17% de votants pour le Sumo .
Une misère quoi et quand j'observe l'air suffisant de Mr UMP (X. Bertrand)
je me dit heureusement que le ridicule ne tue pas !!! Remarquez
si il tuait (le ridicule) on serait débarrasser de tous ses Chacals !!!
Ne nous leurrons pas, nous sommes tous fichés quelque part, depuis notre naissance jusqu'a notre mort.
Citation :
« C'est d'autant plus bizarre de prévoir un champ : origine géographique pour les fichés que la vraie origine géographique, celle de la naissance, n'importe quel fichier déjà existant peut la fournir à partir du code postal du lieu de naissance. »
C’est tellement une excellente idée, que l’on se demande pourquoi elle n’a pas été instituée plutôt.

Prenez mon cas :
Mon nom est français à 100 % (il se trouve dans le top 10 des patronymes français), et je suis né dans une grande ville de la France métropolitaine…
Mais avec – <<<<>>>> –, on m’a souvent demandé « où son mes origines », je répond avec humour : « la Saône-et-Loire », d’où son originaires mes parents, grands-parents, arrière-grands-parents, ect.

Je propose donc d’aller plus loin encore, et de recenser les VRAIS Français, qui peuvent justifier [comme moi] de 16 quartiers [s]de noblesse[/s] d’origine française.
Le port d’une étoile blanche – pour monter la pureté de ses origines – devenant obligatoire pour contraindre tous ceux qui ne sont pas de [s]véritables[/s] bons français.

De facto, seule les titulaires de cette « étoile blanche », pourrait accéder aux postes élevés et aux fonctions politiques.








Je précise que c’est de l’humour et du nième degré
"Condamnés" interpellés après la manifestation, ministre en déplacement réclamant des sanctions exemplaires, fichiers policiers sortis des cartons à cette occasion, n'en jetez plus cela va finir par se voir...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Quelqu'un a t'il compris ce qu'on veut désigner par origine géographique ? N'est ce pas une façon de désigner la race sans la nommer ? Je me pose des questions, et dans l'information donnée par le ministre et ses journalistes, ce n'est pas bien claire.
Un noir né en auvergne sera t'il classé comme "origine Afrique" ou origine Auvergne/France ?

Un Sud-Africain noir et un Sud-Africain blancs, tous deux naturalisés, auront-ils la même "origine géographique" ?
Le site "ARTICLE 11"
au sujet de la balade de Brice H. à Poitiers.
Ce qui choque dans les critères retenus dans cette "base de données", c'est la notion de fichage des individus, dès lors que leurs agissements (sont) susceptibles de recevoir une qualification pénale, mais surtout le fichage des personnes entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec l'intéressé.

Cela veut dire que ce sont les policiers qui jugent que ces agissements pourraient, ô le mot "susceptible", recevoir une qualification pénale, à partir de cette intuition, non fondée en droit puisque non encore jugée, et qu'ils seront alors autorisés à connaitre les opinions, religions, appartenances syndicales, etc., et par extension toutes les personnes qui les connaissent. Donc si vous connaissez un agriculteur militant ou un syndicaliste actif dans les récents événements, attendez-vous à être fichés vous aussi.

Je vous laisse lire le décret :

Peuvent être enregistrées dans le traitement, dans le respect des dispositions de l'article 6 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée et dans la stricte mesure où elles sont nécessaires à la poursuite de la finalité mentionnée à l'article 1er, les catégories de données à caractère personnel suivantes :
1° Motif de l'enregistrement ;
2° Informations ayant trait à l'état civil, à la nationalité et à la profession, adresses physiques, numéros de téléphone et adresses électroniques ;
3° Signes physiques particuliers et objectifs, photographies ;
4° Titres d'identité ;
5° Immatriculation des véhicules ;
6° Informations patrimoniales ;
7° Activités publiques, comportement et déplacements ;
8° Agissements susceptibles de recevoir une qualification pénale ;
9° Personnes entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec l'intéressé.
Le traitement ne comporte pas de dispositif de reconnaissance faciale à partir de la photographie.

Article 3

L'interdiction prévue au I de l'article 8 de la loi du 6 janvier 1978 s'applique au présent traitement.
Par dérogation, sont autorisés, pour les seules fins et dans le strict respect des conditions définies au présent décret, la collecte, la conservation et le traitement de données concernant les personnes mentionnées à l'article 1er et relatives :
? à des signes physiques particuliers et objectifs comme éléments de signalement des personnes ;
? à l'origine géographique ;
? à des activités politiques, philosophiques, religieuses ou syndicales.
Il est interdit de sélectionner dans le traitement une catégorie particulière de personnes à partir de ces seules données.

Article 4

Les données mentionnées aux articles 2 et 3 ne peuvent être conservées plus de dix ans après l'intervention du dernier événement de nature à faire apparaître un risque d'atteinte à la sécurité publique ayant donné lieu à un enregistrement.

Pas de conservation au-delà de 10 ans, merci beaucoup pour cette auto-limitation.


http://anthropia.blogg.org
Je pense que c'est plus subtil que ça, Stanley...
Lorsqu'il était passé sur place, le soir du "cassage" à Poitiers, Brice not nice at all avait réagi par une annonce "il allait réagir ! Il allait demander à ses services de ficher ces casseurs ultra-gauche" (je raccourcis et paraphrase). Que vouliez-vous qu'il dise ? On a merdé grave ?
Mes services de police, en complète réorganisation à cause de mon maître et ami, sont maintenant regroupés (R.G. et autres) et ça ne fonctionne pas ?
Non, il fallait qu'il récupère l'électorat de droite de son maître (retourné petit à petit dans le giron du F.N.) et fasse un effet d'annonce.
Pour rappel, il faut voir l'émission de France 5 du lundi suivant les événements ("c'est à dire" ? "c'est dans l'air", j'sais plus). Invité en plateau, un flic qui dénonce la pléthore de cadres et de bureaucrates suite à la réunion des 2 services de police, et le manque total de gens de terrain.
Pour en revenir aux fichiers, ils ont servi à embastiller Coupat et d'autres militants, pour NIB (c'était du bluff, et mettre 2 personnes en taule pour du vent, franchement, c'est montrer la morgue avec laquelle on traite le petit peuple en France). Les fichiers, ça va faire de la bureaucratie dans les services de police. Mais, en Sarkozie on ne sait que réprimer, pourchasser, mettre en taule, et surfer sur la peur pour récupérer des voix. Et, pour réprimer, on "fiche", on flaire, on suppute, on a des certitudes, on ne vérifie rien, il faut faire du chiffre !
J'ai une conscience politique depuis une quarantaine d'années, eh bien je n'ai jamais vu un tel rétrogradage au niveau des droits de l'homme aussi rapide que ces 5 dernières années en France. Pendant que d'autres pays avancent, nous reculons à grands pas, et le régime UMP en est à l'origine. Back in the 50's qu'on est en Franchouille.
Ils me font peur !
Sur l'article de Libé que vous mettez en lien (d'ailleurs réservé aux abonnés) il se trouve une photo dont la légende est "Inspection des dégats le 12 octobre 2009 à Poitiers au lendemain d'une nuit de violences". Pour un article censé décrypter, ça la fiche mal, car la manifestation accompagnée de casse s'est déroulée de jour. Cette mauvaise légende illustre bien, je pense, l'incapacité de bien des médias à ne pas exagérer les violences.
Ce matin, sur France Inter, j'ai encore entendu parler d'émeutes ) propos des casses qui ont eu lieu lors de cette manif. Or, des émeutes, ça fait au total bien plus de dégats que 10 vitres, 2 ou 3 abribus détruits et une dizaine de graffités.
Il s'agit de casse imbécile, oui, mais si ça avait été le fait d'agriculteurs, le discours et le choix des mots serait bien différents : là, on ne parlerait pas d'émeute et de violences.

Un autre point : les médias sont pour la plupart incapables de faire la différence entre ceux qui ont manifesté et qui n'ont pas cassé, et les casseurs véritables qui eux ont échappé à la police. Résultat, deux jeunes étudiants de 20 ans sont en prison, alors qu'ils n'ont pas été violents.

Sans compter la mineure de 14 ans, qui sera jugée en janvier pour rébellion et refus de prélèvement d'ADN par le tribunal de Limoges, son lieu de résidence. Oui, elle pourra être condamnée, à 14 ans, pour refus de prélévement ADN. Moi, ça me choque bien plus que cette affaire Polanski qui date de 30 ans. Qui en parle ?


http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/15/violences-a-poitiers-le-parquet-fait-appel-de-quatre-des-huit-jugements_1254291_3224.html
[quote=Au moins, on parlera moins du prince Jean. Ce qui, au point où on en est, est peut-être le but de l'opération]
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.