74
Commentaires

Faurecia, sujet futile ?

Evidemment, la presse britannique s'y met.

Derniers commentaires

Au moins ca donne une idée des prochains invités a l'Elysée Mimmie Mathy, les choristes du film du même nom, les ewoks et pourquoi pas meme des membres d'une tribu Pygmés pour les affaires étrangères même moi je pourrais y aller je mesure qu'1m55!
[s]Napoléon[/s] Nicolas [s]Bonaparte[/s] Sarkozy, est avec ces talonnettes, légèrement, plus grand que ‘‘Christian Clavier’’ et ‘’Tom Cruise’’, ces acteurs fétiches.

Notons qu’il y a que dans « l’industrie du spectacle », où on peut être ‘’ségrégationniste’’ dans le choix des intervenants [D’Artagnan, gascons typique, ne peut être joué par un acteur noir… Quoique Michael York ?].
Cf. Disney, qui justifie ses choix d’embauche ‘‘sélectionnés’’, au prétexte de casting de spectacle.

Ma question :
La « com », est-elle du « spectacle » ?
Si OUi, alors bravo pour la sélection des ‘‘figurants’’… et cette polémique n’a pas lieu d’être.
Si NOM, alors que les journalistes mettent leur travail à jour et fasse facilement [s]un front[/s] une façade à cette farce de la face caché du Petit Nicolas®.


Stan 1000g
Je viens de comprendre pourquoi Nicolas sarkozy avait apprécié son entretien avec Tom Cruise !
Il était plus grand que ce grand acteur...


Does Nicolas Sarkozy have short-man syndrome?

Repris partiellement par Slate

« Il existe une maladie appelée le ‘‘complexe de Napoléon’’, analysée par le psychanalyste Alfred Adler. »

Stan 1000g
Bonjour,
Un sujet tout aussi futile: la vente de Rafale au Brésil…
Bien qu'on nous vente à longueur de flashs les mérites du petit épicier à ce sujet, c'est loin d'être fait !!!
Parlez à un commercial d'une promesse d'achat non signée, il vous dira que ça sent la mauvaise pioche.
Affaire à suivre donc.
Bonjour,
Je ne pense pas que Fauricia soit un sujet futile, mais en me connectant ce matin sur le site, je constate que la page d'accueil y consacre ses cinq premiers sujets, ce qui, compte tenu de la configuration de mon écran, va au-delà de ce qu'il peut afficher. Traiter le sujet est certes important, mais à ce point, je trouve personnellement que c'est un peu trop...
Tiens oui, au fait Monsieur Schneidermann ! "Nonosse" vient de mentionner les "missions affichées" d'@si, mais quel est le cahier des charges d'@rrêt sur images ? Est-ce qu'il est publié quelque part sur le site ?

Merci.
Les gens qui, tout à la fois :
1° trouvent que cette info constitue un "sujet futile",
2° s'outrent qu'@si s'en préoccupe (alors qu'@si, ce faisant, ne fait que traiter un buzz, ce qui participe de ses missions affichées)
3° le font sur un fil relatif à un article de DS qui, justement, s'interroge : "Faurecia, sujet futile" ?
4° regrettent qu'@si ne s'en préoccupe pas plus (en allant contre-enquêter pour savoir si, oui ou non, les figurants sont sélectionnés sur leur taille)

... sont des gens d'une grande richesse intérieure. Suffit en effet des les ouvrir pour y trouver de tout. ;-)
Je reposte un commentaire de l'article initial qui résume la raison pour laquelle je pense que Faurecia n'est pas un sujet futile.

Ça pourrait être juste pathétique mais en fait c'est inquiétant.
La communication politique (euphémisme pour propagande tous azimuts) ne l'oublions pas est un art du mensonge et de la manipulation. Ce gouvernement a bien compris que ce qui comptait le plus en politique ce ne sont pas les résultats, la justesse des arbitrages, la qualité des décisions législatives… , mais ce que l'opinion perçoit de l'action publique à travers les médias qui l'« informent ». Une part grandissante de l'activité des gouvernants consiste donc à faire de la mise en scène à destination des masses grâce à la complicité bienveillante des grands médias qui relaient cette communication sans aucun recul critique (à quelques exceptions près). Ce constat n'est pas nouveau, mais le système a pris une nouvelle dimension sous l'ère Sarkozy. Jusqu'à écœurer une ancienne ministre comme Boutin, qui au delà de l'aigreur d'avoir été évincée du gouvernement, semblait sincèrement regretter que l'action d'un ministre consiste essentiellement aujourd'hui à faire du « buzz » (selon ses termes).
On a donc un écart grandissant entre la réalité de l'exercice du pouvoir et ce que l'opinion peut en percevoir à travers les mises en scènes et les récits soigneusement échaffaudés de la propagande gouvernementale. Bien sûr, cette « comm » connaît parfois des couacs (cf récemment Châtel au supermarché), mais elle connaît aussi des réussites inquiétantes. Sur ce plan la préparation de l'opinion à la guerre d'Irak aux USA, où les frasques judiciaires et sexuelles de Berlusoni sont particulièrement effrayantes, et ne manquent pas de susciter des interrogations sur le devenir de la démocratie d'opinion qui a plus d'opinion que de démocratie. En France, un épisode passé quasiment inaperçu, m'a pourtant paru le plus alarmant dans l'océan de propagande qu'on nous sert depuis 2007. M.Sarkozy avait déclaré, je ne sais plus à quelle occasion, à propos de critiques qu'on lui avait adressées « j'écoute, mais je ne tiens pas compte ». Quelques jours après, ses conseillers lui ayant signifié que ce n'était pas une formule très heureuse, il a dit exactement le contraire « j'écoute, et je tiens compte » sans que cela suscite beaucoup de commentaires. Un président en exercice peut donc affirmer le contraire de ce qu'il a dit publiquement la veille sans qu'aucun journaliste ou commentateur ne prenne la peine de le lui rappeler de temps à autres. On a donc en France, un système médiatique qui AUTORISE le mensonge le plus éhonté. Je dis « au secours !» :

En ce moment, par exemple, en 1984 (Si c'était bien 1984) l'Océania était alliée à l'Estasia et en guerre avec l'Eurasia. Dans aucune émission publique ou privée il n'était admis que les trois puissances avaient été, à une autre époque, groupées différemment. Winston savait fort bien qu'il y avait seulement quatre ans, l'Océania était en guerre avec l'Estasia et alliée à l'Eurasia. Mais ce n'était qu'un renseignement furtif et frauduleux qu'il avait retenu par hasard parce qu'il ne maîtrisait pas suffisamment sa mémoire. Officiellement, le changement de partenaires n'avait jamais eu lieu. L'Océania était en guerre avec l'Eurasia. L'Océania avait, par conséquent, toujours été en guerre avec l'Eurasia.

Extrait de 1984

Heureusement, il y a internet. Pour le moment…
Vu l'urgence de l'actualité je me suis permis d'enrichir le document suivant (merci à @si pour la collecte iconographique), avec en particulier un croquis démontrant, pour la première fois au monde sans doute, comment le président de la République française réussit à égaler en taille, au centimètre près, Carla B*** sur les photos (ceci sans retouches ultérieures) :

"De l'art de créer une fausse réalité"
Stéphane Guillon ce matin sur France Inter : "vous imaginez, si en 2012, Bayrou est élu président : pour l'entourer il faudra ne trouver que des gens aux oreilles décollées [...]" (NB Bayrou était justement l'invité à venir...)
J'ai honte : j'ai ri. Futilement.
><><><><

edit webmaster : lien image modifié à la demande de l'auteur.
Excusez moi d'y revenir (je viens de laisser un message sur le forum de la revue de presse).
Mais puisque ASI, ou son "patron", a commencé à se justifier sur son choix de traiter de ce sujet (et évidemment qu'on a hâte de voir la ligne jaune consacré à ce reportage de la RTBF) plutôt qu'un autre: pouvez-vous, ou peut il, aussi nous dire pourquoi ASI se retrouve, après 1 semaine de bourbier gabonais dans lequel est impliqué la France (avec une vidéo riche en info de Robert Bourgi, voyez aussi le blog d' Aphatie: un régal d'hypocrisie. Bref il y a matière), sans aucun article en Une de son site ????

Merci.
Je me demandais ce matin, tout en travaillant : "La Police, c'est un bien social de la République ; la Presse aussi ; l'avion de l'Elysée aussi et tout le reste qui ne me vient pas à l'esprit aussi. Il y a plus d'un président directeur-général d'entreprise qui a fini en prison pour avoir utilisé les services du jardinier et de la tondeuse de son entrreprise, alors pourquoi le Président, un président comme celui que nous avons en ce moment, qui use et abuse de tous les moyens mis (provisoirement) à sa disposition, ne pourrait-il pas être mis en examen pour "abus de biens sociaux"."

Ah oui, c'est vrai, le président élu est le seul criminel potentiel à avoir l'immunité totale d'office ... Mais si les juristes s'y mettaient, les choses pourraient peut-être changer. Encore faudrait-il qu'ils le veuillent.
Hé bé, si le Times se met à persifler maintenant ...

Bonjour M. Schneidermann,

Bien sûr que ce qui s'est passé à l'usine Faurecia n'est pas un sujet futile. Il est aussi important que tout le reste que vous mentionnez et il doit être traité de la même manière que lesdits sujets (pour toutes les raisons mentionnées par mes camarades forumeurs ci-dessus).

Mais pourquoi vous posez-vous la question ? Pourquoi tout à coup semblez-vous avoir mauvaise conscience ?
Ridicule mais inquiétant sur ce que ça révèle de la personnalité du personnage.Assumer son physique n'est pas toujours facile;y parvenir procède d'un travail sur soi qui libère .Après tout,l'image n'est que l'image et il n'est pas besoin d'avoir un physique de vedette de cinéma pour faire un bon président. D'autres l'ont montré.Alors trier les personnes qui l'entourent,ou passer sa journée sur la pointe des pieds,ça n'a pas de sens ...et ça veut dire quelque chose...
Citation :
« Le complexe de sa petite taille, peut cacher d’autres complexes, sinon pourquoi toutes ses mises en scène ? Il se dit bien trop souvent décomplexé, pour que ce soit vrai. »

« Nicolas Sarkozy aurait également refusé d'enfiler les équipements de protection de rigueur à l'intérieur de l'usine, comme la blouse et les chaussures de sécurité. ‘‘On nous a fait comprendre que le président portait des talonnettes et qu'il était hors de question pour lui de mettre autre chose’’, explique le délégué CFDT José de Sa Moreira. »
Cf. l’article du Lepoint.fr

Voir également ce site sur « Illusions sarkoziènnes et taille » régulièrement mis à jour.


Stan 1000g, soumis à aucune autorité
Je suis d'accord avec Fandasi ci-dessus. La cour qui entoure Sarkozy dans ces déplacements est toujours triée sur le volet, pas seulement pour la taille des participants, mais surtout pour leur capacité à fermer leur bouche et protéger notre Sarko d'un autre "cass'toi pov'con" ou d'une saillie équivalente. Ansi nous avons l'impression que tout le monde il est d'accord avec lui et qu'il est devenu poli.

Le complexe de sa petite taille, peut cacher d'autres complexes, sinon pourquoi toutes ses mises en scène ? Il se dit bien trop souvent décomplexé, pour que ce soit vrai.

Si le seulement les journalistes se rendaient compte qu'ils ne font plus leur boulot .... Eux ne sont pas complexés par leur incompétence.
Humainement, et professionnellement, ne vaudrait-il pas mieux parler des insolubles contradictions de la taxe carbone, de la hausse chafouine du forfait hospitalier (etc) Certes , Daniel , les sujets ne manquent pas , mais l'un empêche pas l'autre. Mais est-ce un sujet , la taille de Sarkozy? Oui , c'est lui qui en fait un , un sujet d'actualité politique , un exemple type du fait que ce que l'on voit est totalement artificiel . Ça vaut bien un arrêt sur image , non ?
Oui sujet utile Daniel,regardez le décorum : une affaire qui sort en France juste parce qu'elle a éclaté ailleurs. Une presse française au ras des pâquerettes, une gouvernance digne de celle de Louis XIV.

Vous nous renseignez suffisamment sur ce qu'il y a ailleurs à Asi.

Poser la question, c'est y répondre, mais pas dans ce cas.

Le seul sujet qui vaille d'être traité, celui sur les lèvres de tout ceux que je rencontre, n'est pas dans la presse, décidément incorrigible :

quid de l' avenir de la pauvre employée ?
Ainsi,
Que nous omettions de nous focaliser sur une taille, et nous sommes manipulés, puisque nous n'avons rien vu ou rien voulu donner à voir.
Que nous nous attardions sur la taille et nous sommes manipulés, puisqu'il y a tant d'autres faits plus impérieux à analyser.

Peu importe la question, la réponse est de taille.

Et le piège politique suit son cours...
Je dois avouer que les problèmes de taille ou d'embonpoint présidentiel me passent largement au-dessus de la tête, même si certains pensent que ce genre de manipulation met la République en danger. Comme si les présidents précédents n'avaient pas, eux-aussi, pris soin de leur image lorsqu'ils apparaissaient à la télé.
Bref.

Ce qui m'intéresse en revanche, mais peut-être n'ai-je pas suivi cet important dossier de très près, est de savoir quel crédit on peut accorder aux témoignages des personnes qui disent avoir été choisies en raison de leur taille. Loin de moi l'idée de les mettre en doute, mais il me semble qu'@si, toujours soucieuse de nous livrer toute l'information nécessaire à un décryptage fin démédia, devrait, lorsqu'elle prend à bras-le-corps un sujet d'une telle importance, se livrer à une contre-enquête médiatique pour voir quelle crédibilité on peut accorder à ces témoignages.

Encore une fois, il est possible qu'@si se soit livré à cet exercice salutaire de vérification (qui caractérisait si bien l'ancienne émission télévisée) et que cela m'ait échappé, auquel cas ne tenez aucun compte de ma remarque.

Ce qui m'intéresse en revanche, mais peut-être n'ai-je pas suivi cet important dossier de très près, est de savoir quel crédit on peut accorder aux témoignages des personnes qui disent avoir été choisies en raison de leur taille. Loin de moi l'idée de les mettre en doute, mais il me semble qu'@si, toujours soucieuse de nous livrer toute l'information nécessaire à un décryptage fin démédia, devrait, lorsqu'elle prend à bras-le-corps un sujet d'une telle importance, se livrer à une contre-enquête médiatique pour voir quelle crédibilité on peut accorder à ces témoignages.

C'est vrai que cette affaire sent à plein nez le complot suisse après l'épisode des 3000 contribuables ! Après Kadhafi, s'en prendre à Sarko la confédération a perdu tout sens de la mesure ...
La taille de Sarkozy vous passe au dessus de la tête ... vous mesurez 1,20 m les bras tendus ? ;-))
Ne vous faites pas à votre tour manipulateur PJLSM, en faisant dire à "certains" ce qu'ils n'ont pas écrit. Ce n'est pas ce fait divers qui met la République en danger, pas à lui tout seul en tout cas, car il y en a eu d'autres, et il y en aura encore malheureusement.
C'est l'ensemble de la gouvernance du pays, sur le fond et la forme, impulsée du haut par un président aussi sûr de sa haute autorité que de sa taille basse. Car s'il n'est pas directement responsable de la crise économique et financière qui accable le pays comme l'ensemble du monde, la politique qu'il mène avec l'équipe gouvernementale et la majorité présidentielle (qu'il malmène !) fait que :

1- les enseignants ont le moral à plat
2- les magistrats et avocats sont inquiets, fatigués, débordés
3- les personnels de santé sont éreintés
4- les travailleurs immigrés vivent dans la peur
5- les jeunes des quartiers sont sous pression
6- les jeunes en général s'inquiètent pour leur avenir professionnel
7- les vieux ont peur de tout et de rien
8- la classe ouvrière sert de variable d'ajustement
9- la classe moyenne sert de pompe à fric
10- les cadres sont stressés et/ou démotivés
11... je vous fais grâce des points qui manquent à la liste.

Si cette check-list ne vous suffit pas pour considérer que de nombreux voyants étant au rouge il faudrait peut-être reconsidérer le plan de vol et un grand nombre de paramètres à bord, c'est sans doute que vous avez vos raisons. Je ne pense pas les partager.
Et donc, tout ça est dû à la taille de notre président, si je vous suis bien ?

C'est bizarre quand même, ce n'est pas parce que je trouve que ressasser sur la taille de Sarkozy est crétin que je prends la défense de la politique menée par Sarkozy. En l'occurrence, j'aurais préféré qu'@si nous apporte une info intéressante, pas nous ressortir les ragots du coin. Ca ressemble un peu à la passe d'arme imbécile avec Morandini. Limite délation : vous avez vu, vous avez vu, il met des talonnettes, oh le nul !

Dans une cour de récréation, ça se termine par un poing dans la gueule, mais sur Internet ...
Et donc, tout ça est dû à la taille de notre président, si je vous suis bien ?

Ben non, PJLSM, vous ne suivez pas. Relisez-moi (*) ou laissez tomber. De toute façon, je ne tiens pas particulièrement à être suivi. Ni par vous, ni par personne d'autre.


(*) cette seule phrase devrait suffire : "C'est l'ensemble de la gouvernance du pays, sur le fond et la forme, impulsée du haut par un président aussi sûr de sa haute autorité que de sa taille basse."
[quote=De toute façon, je ne tiens pas particulièrement à être suivi.]
Il ne faut pas remuer le croupion alors.
Ce qui m'intéresse en revanche, mais peut-être n'ai-je pas suivi cet important dossier de très près, est de savoir quel crédit on peut accorder aux témoignages des personnes qui disent avoir été choisies en raison de leur taille. ...

Ce qu'on voit à l'image ne conforte-t-il pas leurs dires ?
Il faut se méfier des apparences. N'est-ce pas le credo d'@si ?
"Short people got no reason
Short people got no reason
To live

They got little hands
Little eyes
They walk around
Tellin' great big lies
They got little noses
And tiny little teeth
They wear platform shoes
On their nasty little feet."

Randy Newman (on Little Criminals, 1977).
Bonjour Daniel
Certes le sujet Faurecia peut paraître futile mais il ne l'est pas.
Nous sommes dans la manipulation la plus complète, et il est normal que nous nous en offusquions comme nous le faisions lorsque, comme le dit FatMat, nous regardions des images de foules conquises de l'URSS stalinienne, de la Chine maoiste, de Cuba, de la Corée du Nord ou des dictatures africaines… (nous rejoignons une belle brochette !!)
C'est inadmissible.
Et ça l'est encore plus lorsque l'Elysée nous répond par un "circulez, il n'y a rien à voir" récité bêtement par tous nos médias.
Comme vous le dite à la fin de votre chronique, cette collusion entre le pouvoir coercitif et la presse compatissante est à mon avis aussi insupportable.
Que la presse de grande diffusion ne vienne pas nous dire ensuite que les ventes, ou que leur audience, baissent. Ce sont eux qui creusent leur tombe !!!
Vive ARTE, la RTBF et la TSR !!!
Hitler , Staline , Mao , Polpot , Pinochet
Mussolini , Ceaucescu , Franco , Bokassa
et "Bling Bling" il est dans le même groupe ??
Merci Daniel c'est vrai à force de lui taper dessus
à cause de détails sur sa taille , on occulte les
vrais problème du monde et les évolutions
inquiètantes d'ou qu'elles viennent .
Sûr aussi qu'avec les " Frères Siamois de la Messe Cathodique
Propagandiste" , j'ai nommé le Ticket JP Pernault - D Pujadas
on est pas près d'avoir de la vrai investigation .
Remarquez je cite ses 2 là , mais il y en plein d'autres
(ce qui est vraiment inquiétant) .
Hier, dans ce post, je faisais remarquer que c’est le TALENT, qui rend grand…

Je trouve sur le net un article, associant TALON et PATHOLOGIE :

De l’art de créer une « fausse réalité »
« L’objectif de toute désinformation est de créer ce que l’on pourrait appeler une ‘‘fausse réalité’’.
Or, en ce qui concerne le brouillage de la réalité, Nicolas Sarkozy se trouve être le tout premier à donner l’exemple.
En ce qui concerne le camouflage physique opéré par Nicolas Sarkozy, un hebdomadaire avait récemment interrogé le Ministère de l’Intérieur sur la taille du candidat UMP : la place Beauvau répondit par le chiffre de 1m70. Cependant, certains commentateurs avancent le chiffre de 1m66 ou 1m65, certains allant même jusqu’à 1m63 [avec ou sans talon ?].
La photo de Sarkozy serrant la main de Bush est maintenant célèbre :

Intéressons-nous maintenant plus particulièrement à un élément-clé du dispositif sarkozien :
la chaussure du Président.

Pour y voir plus clair :

L’arrière de sa chaussure est très suspectement arrondi : on ne peut exclure l’hypothèse que l’arrière de son pied (son talon) arrive en fait 1 à 2 cm avant l’arrière de la chaussure. L’arrière de sa chaussure serait une sorte de leurre, il y aurait une sorte de rembourrage savant entre son talon et l’arrière de sa chaussure.
Cet ingénieux système lui procurerait deux avantages :
- d’abord gagner deux tailles de chaussures, car son problème, en plus de sa petite taille corporelle, est d’avoir un petit pied, de chausser une taille de chaussures trop petite (il est vrai que pour un homme cela est peu avantageux).
- deuxième avantage possible : si son talon arrive non pas à l’arrière de sa chaussure, mais 1 à 2 cm avant (le reste étant un rembourrage ou je ne sais quel leurre), il lui est peut-être possible de rajouter une semelle compensatrice à l’intérieur de la chaussure, pour gagner encore 1/2 centimètre peut-être...
Il est d’ores et déjà possible d’avancer le schéma suivant.

Les premiers éléments de cette étude font apparaître certains éléments pathologiques
Cf. l’article complet


Stan 1000g, soumis à aucune autorité
Moi je serais partisan de faire les deux : rire du côté futile ET ajouter au débit de notre petit manipulateur (qui veut se faire passer pour un grand Maïtre de la Politique) cette nouvelle preuve de son extrême dangerosité (ne serait-ce que du fait qu'il est très mal entouré/conseillé pour participer à ce genre de plan com' !).

Et en 2012, on passe à l'addition !
Je ne trouve pas que ce soit un sujet futile ; ça nous renvoie juste à ce qu'on appelait avant "la propagande" et qu'on a euphémisé sous le doux nom de "communication".

Ce qui serait amusant, ce serait de comparer des mises en scène de l'action du dirigeant chez nous, avec le petit Nicolas, en Corée du nord, en Chine, regarder dans les archives de la télévision soviétique...
Il y a probablement toute une imagerie qu'on retrouverait avec ces ouvriers studieux écoutant la parole du chef qui plane au niveau du petit livre rouge. Le reportage de France 2 est accablant.
Une enquête pour Sherlock :
« comment paraître aussi – et même plus – grand, que son épousse, dans des photos « volées ».

Quelques exemples de FICTION :
Photo 1
Photo 2
Photo 3
Photo 4
Photo 5
photo 6

La réalité dépasse la fiction :
Un exemple parmi tant d’autre de la RÉALITÉ
Explication de texte pour les nuls :
Nicolas Sarkozy tente absolument de se faire passer pour ce qu'il n'est pas.

Alors ! Problèmes FUTILES ? ou problème de FOND ?
À vous de vous de trouver VOTRE vérité…


Stan 1000g, soumis à aucune autorité
Pour s'amuser un peu http://www.dailymotion.com/relevance/search/sarkozy+le+petit/video/x7i4km_sarkozy-le-petit_news
Message 1/5max du 08/09/09.

"Pendant que la gauche attaque Berlusconi sur ses frasques, elle ne parle pas d'autre chose. Et à l'arrivée, elle perd les élections. Pendant qu'ici, sur le site, nous glosons sur le complexe de Sarkozy, on ne vous aide pas à y voir plus clair dans les fumigènes gouvernementaux"

Pas si sûr que cela que le sujet du casting sarkozien soit aussi superficiel que les frasques Berlusconiennes, bien au contraire.
La sexualité de Berlusconi ne dit rien de plus que nous ne savions déjà, son rapport à l'argent et au pouvoir... presque une qualité pour ses électeurs.

Il n'en va pas de même avec l'affaire Faurecia. Il ne s'agit pas d'une question de taille, ce dont nous n'aurions rien à faire, mais de manipulation. Un fait récurrent lorsqu'il s'agit de gommer des bourrelets présidentiels en couv' d'un magazine, mais qui prend une toute autre ampleur lorsqu'il est le fruit de la comm' gouvernementale.

Comme vous le dites à propos des journalistes français, s'ils se taisent là-dessus sur quoi font-ils aussi silence. Il en va de même concernant la comm' de l'Elysée, s'ils vont jusqu'à truquer pour une chose aussi insignifiante que ne sont-ils prêt à faire avec des éléments plus conséquents.

Le narcissisme n'est pas qu'une manifestation d'un ego superficiel, c'est en profondeur qu'il travaille certains de nos sujets, ne soyons pas dupe et n'en restons pas à l'image, elle est révélatrice, elle fait symbole.*

yG

* C'est d'ailleurs un gag récurrent que les "dictateurs" de télévision ou de cinéma exploitent abondamment, le côté tous plus petits que moi. Est-ce un hasard ? En tout cas, c'est un élément que la comm' sarkozienne aurait dû intégrer, preuve déjà de sa médiocrité, à mes yeux.
Futile ? Non, pas du tout, c'est grave !
Je ne sais plus quel journaliste (américain? pas le temps de chercher, là) a dit à peu près: Une information, c'est ce que quelqu'un, quelque part, cherche à faire disparaître; le reste, c'est de la pub.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.