34
Commentaires

Evry : viol ou acte de "barbarie anti-française" ?

Quatre mineurs arrêtés et soupçonnés d'avoir violé une jeune fille à Evry (Essonne) dans la nuit du 29 au 30 mars. L'information a été donnée par M6, et confirmée par une dépêche AFP. Plusieurs sites reprennent le sujet, en y ajoutant des détails. Valeurs Actuelles assure que les violeurs présumés auraient fait des déclarations anti-françaises, sans donner de sources. Le procureur reste prudent sur ce point.

Derniers commentaires

http://www.arretsurimages.net/breves/2014-05-11/Soiree-libertine-dans-un-college-la-presse-belge-genee-id17412

Et en Belgique , par la grâce de la mère , par ailleurs ministre , d'un des auteurs des faits ,qui , accompagné de 4 copains de collège religieux , ont succombé à la demande d'une jeune nymphomane de 15 ans .
La gamine devrait être arrêtée pour viol sur mineurs .
Ah non ! l'astuce : soirée libertine annonce les joyeux journalistes .
Voilà bien un article qui ne fait pas avancer le schmilblick. Le plus jeune agresseur avait-il 11 ou 13 ans ? Au final, je pense que tout le monde s'en tape.

Quant à savoir si racisme il y a eu, cela me semble indéniable. Non pas parce que tel ou tel magazine ou journal de droite l'affirme, mais parce que :

- Dans l'imaginaire des jeunes de banlieue les plus crétins (du genre de ceux prêts à commettre un viol), oui, une blanche est bien souvent considérée comme "une pute" par défaut, dans les paroles sinon dans les actes.
- Le racisme anti-blanc n'est jamais considéré par les tribunaux, même lorsqu'il est archi-flagrant. Ce qui donne à Zemmour et ses séides l'opportunité de dénoncer la justice-laxiste-bobo-de-gauche, etc.

Au final, ça laisse un sale goût dans la bouche. Quelle que soit la raison qui a poussé ces gamins à violer une jeune fille, je suis d'avis qu'ils sont et seront à jamais incapables de vivre en société. Quand tu parts en couille à 13 ou 15 ans, tu ne seras qu'un parasite pour le reste de tes jours.
Ce qui est bizarre c'est que d'un coté on a un procureur qui dit que des infos n'aurait pas du sortir, information qu'il confirme, par respect pour la famille et de l'autre des révélations à la presse. On a l'impression que l'ordre hiérarchique a été squizzé. Pourquoi? Ceux qui peuvent transmettre ce genre d'informations doivent être proche du dossier. Alors soit c'est des flics qui font parti des fafa et qui ont monté ça de toutes pièces sachant très bien ce qu'il faisait soit c'est des flics qui voulait plus de justice et que l'on sache ce qui s'était passé ou qui aurait aimé que les propos racistes servent l'accusation.
le viol est un acte de barbarie de ttes façons.Il faut attendre les conclusions de l'enquête comme écrit ci-dessus par ady roro. Un crime qui sera certainement récupéré par la blondasse bleu marine.
Pas si évidentes que ça, les "divergences", à part l'âge de 11 ans évoquée par Le Parisien.
Il est possible que Valeurs Actuelles soit revenu sur le sujet après les interrogatoires, les informations sorties les 1er avril ne pouvaient pas en faire le compte rendu. Est-ce que cela a été vérifié auprès de Valeurs Actuelles? Même question en ce qui concerne l'accusation de "racisme": aucun retour sur leurs raisons à évoquer ce chef d'inculpation, vraisemblablement faux?
On va attendre sagement les conclusions de l'enquête et l'issue du procès, ça serait sympa d'avoir la suite un de ces jours...
Merci pour votre travail, @si.
On notera l'ignoble illustration de l'article du Boulevard Voltaire : des créatures mi-hommes, mi-bêtes, complètement soumises à la Nature (quelle jolie pleine lune en fond !), éructant la gueule ouverte et montrant ainsi leurs chicots pourris, tous justes vétus de pagnes en peau de bête, dans des postures guerrières. Ajoutons à cela les multiples "barbares", "étranger", "guerre" (On est en plein choc des civilisations !), "immigration" (le glissement idéologique commence à opèrer), "de souche" (Ah ? Tiens, on n'est plus dans le registre "étrangers" vs. "Français", on est maintenant passé à "bicots" vs. "blancos"), etc. et on est vraiment dans un registre des plus dégoûtant.

Quelle belle instrumentalisation que voilà ! Certains racistes bien propres sur eux (Charlotte d'Ornellas en l'occurence) sont donc prêts à utiliser ainsi le calvaire subi par cette jeune femme pour taper sur tous les immigrés à coup de choc des civilisations et d'animalisation [1] (et laisser entendre que les amalgames racistes sont bien fondés) ; c'est juste gerbant.


[1] À ce sujet, on regardera avec intérêt cet exposé de Stephen Fry qui rappelle que l'animalisation, l'assimilation d'une partie de la population à des nuisibles est toujours un signe précédant les génocides : https://www.youtube.com/watch?v=ohrtFuxUzZE
Etrange, je lisais justement aujourd'hui un cas de "possible racisme anti-blanc" dans une affaire à Detroit:
http://www.nytimes.com/2014/04/22/us/a-drivers-bloody-run-in-with-an-angry-detroit.html?ref=us
"Along the streets here, people disagreed about the role of race in what had happened. Some said race was obviously a factor. But others said anger had merely bubbled up over the cries of a young child, "
"Il est possible qu'à un moment donné, de tels propos aient été tenus" répond à quelles de vos questions précédentes et quant à cette réponse elle reste surprenante, elle signifie ça a bien eu lieu mais qu'il n'y a rien à y voir, ça ressemble a un déni d'acte raciste, si on n'est incapable de qualifier un acte pour ce qu'il est à cause de... je ne vois vraiment pas ce qui nous y empêche. Si des paroles de nature raciste ont été dite en interrogatoire dans une enquête sur un viol cela devient un fait aggravant, la lâcheté s’additionnant à la cruauté.
Bonjour

Merci pour l'enquête. Néanmoins, je me demande si intégrer "Boulevard Voltaire" dans votre panel de sources dit quoi ce soit d'intéressant sur la diversité des médias. Pour moi, il s'agit d'un site d'opinions d'extrême droite, qui a un rapport extrêmement superficiel avec le traitement de l'information. Comme vous l'aviez signalé en son temps, ce site avait par exemple relayé une rumeur infondée qui a servi de prétexte à la journée de retrait de l'école. Le site n'a jamais retiré cette fausse information, ni apporté de correction, elle est encore en ligne. Robert Ménard, ex-défenseur de la liberté d'informer devenu édile provencal, animateur du site, et si prompt à fustiger les "médias menteurs", a donc sciemment préféré maintenir sans vergogne une désinformation attrape-clics plutôt que d'affronter le réel. L'auteure qui a relayé ce mensonge en décembre dernier est aussi l'auteure du billet que vous citez.
Si vous vous mettez à explorer les arcanes de la fachosphère dès que vous scrutez la réception médiatique d'un événement, vous n'avez pas fini de révéler des "divergences", mais que cela nous dira-t-il sur les faits, puisque ceux-ci sont accessoires sur ces sites ?

Cordialement
Thomas
Si une telle affaire avait éclaté à Levallois, ces merdias auraient-ils titré "Dans le fief des Balkany" ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.