32
Commentaires

Européennes : du jaune un peu ? Beaucoup ? Pas du tout ? On fait le point.

Les élections européennes s'annoncent comme un moment charnière pour le mouvement des Gilets jaunes. Se présenter ou ne pas se présenter? Si on se présente, le faire indépendamment des partis ou bien dans les listes de ceux-ci ? Voici une partie des questions auxquels certains Gilets jaunes ont commencé à répondre.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour votre article


Vous écrivez : <<Ian Brossat, chef de file PCF aux élections européennes, a déclaré sur BFM qu'il était souhaitable que les Gilets jaunes "bousculent" les listes communistes lors des élections européennes. "Cette France (...)

ça sent la division a plein nez , rester sur quelques revendications fortes et qui font l'unanimité .On a pas besoin de grand chose pour sanctionner les corrompus , et les fraudeurs si cher a Macron et surtout qui coutent cher a la France !Il y a des(...)

Approuvé 5 fois

"cet épisode politique montre bien les limites fondamentales de ce type de mouvement."


Erreur: cette évolution (très partielle) vers la noyade électoraliste montre bien la faculté de récupération de "notre" démocratie représentative, et son énorme pou(...)

Derniers commentaires

L'arrestation d'Eric Drouet :

N'est elle pas un évènement destiné à propulser un Gilet Jaune sur l'avant de la scène et en faire un repère politique mieux discernable. 


De cette façon, le pouvoir brouille les pistes : il instaure de fait un leader, il met l'emphase sur la fascination exprimée par Jean Luc Mélenchon (voir l'aticle de Le Mone et les communiqués des Radio France Info/ter, tout est là pour réduire le mouvement des Gilets Jaunes à deux ou trois personnalités que l'on pourra d'autant vite balayer qu'elles sont inexpérimentées


et en route pour les élections....

Une petite préférence pour Eric Drouet, les autres ressemblant quand même un peu trop à nos politiciens habituels. Mélenchon aussi semble bien l'aimer => Merci Monsieur Drouet 


cet épisode politique montre bien les limites fondamentales de ce type de mouvement. Le refus de s'organiser à la base, de se fédérer et de désigner des représentants (sous contrôle bien sur) ne peut mener qu'à ce genre d'impasse politicienne, non pour faire aboutir les revendications des GJ mais pour assurer la carrière de quelques leaders auto proclamés. A un moment la politique institutionnelle reprend ses droits car il faut donner des réponses politiques, institutionnelles à un mouvement d'une telle ampleur. En entrant dans le jeu politique habituel, les GJ n'ont pas plus de légitimité que les autres partis traditionnels. Pour le moment, les GJ n'ont pas montré qu'ils étaient capables d'imposer un autre pouvoir - un pouvoir à la base - face à celui de Macron (encore une fois par refus d'organisation). Faute de ce pouvoir ce seront les partis classiques qui reprendront la main.

Pourquoi dans cet article pas un mot sur la politique de la FI face aux GJ ?

- Déposer la marque "Florian Philippot" pour toute entreprise de récupération politique décomplexée

- Arrêter le mouvement des Gilets Jaunes puisque le capitalisme ultralibéral et financier va sur sa fin (Évangile selon Emmanuel)

- Les feux d'artifice se terminent toujours par un bouquet final. Les pyrotechniciens de l’Élysée ne pouvaient rêver de mieux que l'éclatement en listes pour les élections européennes


Et pendant ce temps le capitalisme ultralibéral vient de trouver une nouvelle idée : le bonus-malus pour la retraite 


Plus ça va sur sa fin, plus ça renaît de ses cendres

cette election sera passionnante (une premiere pour les européennes), curieux de voir si l'abstention sera  en retrait.

ASi. Avez-vous modifié l'article?  où sont les passages des propos rapportés sur les musulmans et le passage du soutien aux harkis ?? Merci de répondre

P.S. et surtout que l'on soit en place avant la prochaine crise et regarder couler les banques .....pour les racheter pour un kopeck

ça sent la division a plein nez , rester sur quelques revendications fortes et qui font l'unanimité .On a pas besoin de grand chose pour sanctionner les corrompus , et les fraudeurs si cher a Macron et surtout qui coutent cher a la France !Il y a des pays ou Sarkozy aurait été condamné en trois ans , où Cahuzac aurait prit 10 piges , ou Tapie et consort seraient en taule , et Balkany ....Balkany . Manu tu sent l'odeur de la poudre a laquelle t'as mis le feu ? 

On a tout compris...on s'en remet aux " élections", voies éternelles de la Démocratie!


Merci pour votre article


Vous écrivez : <<Ian Brossat, chef de file PCF aux élections européennes, a déclaré sur BFM qu'il était souhaitable que les Gilets jaunes "bousculent" les listes communistes lors des élections européennes. "Cette France du travail, il va bien falloir qu'elle soit représentée dans nos institutions.">>

Ce communiste qui ne porte que le titre reconnaît explicitement que son parti n'est pas un parti d'ouvriers/ouvrières. Bien plus, il semble intégrer le discours de la droite avec le thème de la <<France du travail>> contre ceux qui ne travaillent pas par malice ou par culture, qui vivent des allocs et qui bien sûr, fraudent. Ce communiste écrase implicitement par son discours les chômeurs, les immigrés, les pauvres... Et puis, quelle est la différence entre un travailleur gilet jaune et un travailleur non gilet jaune? 


Si les gilets jaunes sont en plein débat, en pleine réflexion cela me paraît tout à fait normal.  Ce qui l'est moins, c'est l'absence de listes pour les partis politiques traditionnels et surtout l'absence de projet et de programme de ces partis...

Je crois qu'il y a un souci vers la fin :

Vous avez l'intertitre "Alexandre Jardin, "macroniste de la première heure"" puis ça enchaine par "A ASI, il assure que la récupération politique, ce n'est pas lui, c'est les autres." qui pourrait donner l'impression que c'est A. Jardin qui parle alors que ça semble bien être Philippot vu la suite : "Ce qui m'a frappé, c'est de voir Alexandre Jardin, macroniste de la première heure, qui tente de monter une liste de Gilets jaunes. L'entourloupe est grosse."


L'intertitre ne me semble pas dire assez clairement qui parle.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.