22
Commentaires

Euro, un point noir sur le périphérique

Pendant ce temps, même si "on avait un peu tendance à l'oublier", comme dit Pujadas

Derniers commentaires

Les Parisiens sont des privilégiés, on ne le répétera jamais assez.
Ce week-end, à l'intérieur du périphérique - ça, c'est juste pour éviter le hors-sujet - se tient le Salon de la mooort !
N'étant pas abonné, je n'ai pas pu lire l'article de Libé, mais je suppose que le visiteur se voit proposer un choix d'urnes, de cercueils, de couronnes funéraires tout à fait attrayant.
Vous êtes Parisien, exténué par une semaine de boulot harassante ? Vous aimeriez profiter du beau temps, vous balader en forêt de Meudon, au bois de Vincennes, ou dans quelque autre poumon vert proche de la capitale ? Mais la perspective d'y retrouver une nuée de blaireaux qui, comme vous, recherchaient le calme, puis de vous les cogner au retour dans leurs bagnoles pare-chocs contre pare-chocs, vous fait moyennement kiffer ?
Renoncez donc à ces sorties tuantes et rendez vous plutôt au Carrousel du Louvre, pour un vrai moment de détente dans un environnement zen, de rencontre avec des professionnels supercool qui sauront vous offrir un avant-goût de l'au-delà.
Tant que le PIB (produit intérieur brut) constituera la seule référence d'indicateur "de bonne santé" d'un pays, le capitalisme perdurera et les économistes de tous bords pourront venir nous réciter la messe...
Dans un monde de partage, d'échange et de richesses (autre que l'accumulations de biens matériels) la "religion" capitaliste trouverait moins de fidèles.
Utopique? Tout comme l'était la république dans un monde où le pouvoir divin était incarné par les rois...
L'argent roi, religion patiemment construite par les "héritiers" de ces anciens régimes, transforme chacun de nous en tristes sires courant après cette "liberté" pour échapper au servage et à l'esclavage...
Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce système, loin de nous émanciper, nous aliène davantage chaque jour...
Petits poissons pris dans la nasse, nous nous démenons individuellement à ne pas être dévorés les premiers, inconscients de notre poids collectif face à la relative puissance du système...
Il n'y a pas d'alternative, nous assène-t-on chaque jour, produis, consommes, profites et tais-toi. La fabrique du concentement, du découragement est à l'oeuvre pour que les premiers pas qui font que le sommet d'une montagne soit moins haut, ne se fassent pas...
Le chemin est long pour changer de système, il passe par une prise de conscience individuelle de la force collective, un engagement politique sur des bases saines (une constituante par exemple) et la reaffirmation des valeurs humaines comme préoccupation majeure.
Le système capitaliste est devenu "religion dominante"à cause de la faiblesse du rapport de force...Il n'y a pas de limites à la rapacité de quelques-uns...Si ce n'est la loi quand celle-ci est décidée par le peuple pour le peuple...
C'est le principe de la démocratie, le peuple souverain peut se tromper (nul n'est infaillible), mais ce n'est pas la loi de quelques-uns qui s'impose à d'autres, mais la loi de tous pour tous...
Serions-nous incapables au 21ème siècle de concevoir et mettre en place un autre système que celui du capitalisme néfaste à l'humain?
Bien sûr que non et ceux qui disent le contraire sont ceux qui ont intérêt à ce que rien ne bouge...
L'Europe que l'on veut nous imposer est anti démocratique et nous éloigne encore plus de la souveraineté des peuples en concentrant les pouvoirs aux mains de divers oligarchies, ce n'est pas une fatalité, nous pouvons reprendre la main pour peu que nous nous impliquions...
Pays périphériques ou pays de la périphérie est un terme banal chez les économistes marxistes. voir www.marxist.org
Quant à PIGS, qui signifie cochons , injure qui était courante dans la bouche des hitlériens, cela fait référence à la prédominance allemande de l'Europe.
L’union européenne est sous domination américaine après la seconde guerre mondiale, puis sous domination américaine et allemande.

4 conférences récentes produites par les films de l' an 2 sur L’intégration européenne Des années 20 ...à l'après deuxième Guerre mondiale
by Les Films de l'An 2 L'intégration européenne les filmsdelan2.org
Les grands médias ont aussi oublié de nous expliquer les tenant et les aboutissant du « Pacte pour l’euro plus » qui est en fait un pacte qui engage l'ensemble des pays européens à "la modération salariale". La formule est délicieuse.
Si vous voulez en savoir plus, consultez ceci : http://patricklehyaricpe.wordpress.com/
Irlande et Italie, y a deux i dans PIIGS, au sens de nos financiers.

http://anthropia.blogg.org
Il faut noter d'abord que dans PIGS... il ne manque plus que Spain (qui va plonger très prochainement pour cause de crise immobilière gigantesque : 1.300.000 logement sans preneurs actuellement !)

Pour ce qui est de Pujadas, il nous dit tout à fait ce qu'il faut penser sur le mode "SACHEZ !" impératif très comminatoire, totalement vulgaire et prétentieux... Pour ma part quand on s'adresse à moi sur ce ton je m'empresse de fermer les oreilles, je n'ai pas pour habitude de me laisser dicter ce que je dois - impérativement - SAVOIR. D'autant que bien souvent j'en sais plus sur le sujet que celui qui prétend me dire ce que je dois SAVOIR !

Par exception, et parce qu'il se trouve peut-être parmi les lecteur du forum quelques sous-informés qui l'ignorent :

SACHEZ que David Pujadas a reçu le 30 juin 2010 trophée le plus convoité du Parti de la presse et de l’argent (PPA) : la Laisse d’or !

C'est vrai : il y a des choses qu'il est bon de savoir !
Juste une petite question journalistique sur la Libye et non sur l'Euro ??

Qui est Ali Zeidan, l’homme qui a lancé le chiffre de « six mille morts civils », qui auraient été victimes des bombardements de Kadhafi... ?

a/ c'est le porte-parole du fameux CNT, le gouvernement d’opposition, reconnu par la France
b/ il a déclaré que « les contrats signés seront respectés", mais que le futur pouvoir « prendra en considération les nations qui nous ont aidés » !

C’est donc bien une nouvelle guerre du pétrole...

Nos journalistes qui sortent de Sciences Po (comme Pujadas) n'ont pas compris cela ?? Ils ne peuvent pas le dire clairement ?

Autre questions :
Si la guerre contre la Libye est juste humanitaire, pourquoi ceux qui la mènent se disputent entre eux ou contre l'Allemagne(France contre USA contre Allemagne !!). Si je comprends bien ces pays se battent pour les droits de l'homme des arabes...

Pourquoi Sarko "a fait la course" pour être le premier à bombarder ?
Pourquoi Sarko s’est même fâché lorsque l’Otan a voulu prendre le contrôle des opérations ?

Qui était le premier client du pétrole libyen ? L’Italie. Qui était le deuxième ? L’Allemagne...

SEMIR
Le seul espoir reste l'union de la vraie gauche, dans tous ces pays dits périphériques comme en France. Portugal : un espoir au milieu de la tempête libérale.
Pour vivre entre la France et l'Espagne - pays qui se considère comme périphérique - je peux répondre de façon assez pessimiste à la Question de Daniel. Car oui, malheureusement les habitants de ces pays-là se sentent et s'affirment périphériques. Les élites intellectuelles espagnoles entretiennent un complexe d'infériorité avec l'"europe", particulièrement avec la France et l'"europe du nord", entretenant l'idée que "là-bas, on s'en sort mieux qu'ici, béotiens que nous sommes". Cette autoflagelation que je rencontre en Espagne me met hors de moi car elle conforte ce peuple, tout comme le peuple portugais, dans l'attente du salut, qui viendra forcément du "centre".

Si ils savaient à quel point on n'est pas plus intelligents qu'eux...
Le I de PIGS ne réfère jamais à l'Island (Iceland en anglais d'ailleurs) mais à l'Italie le plus souvent, parfois à l'Irlande.
Les journalistes devraient effectivement plus parler de l'Euro...

Concernant la diplomatie de la France, nous sommes à la remorque de l’Allemagne sur le plan européen : Traité de Lisbonne imposé au peuple, et sur la crise de l’Euro, alignement systématique des positions de Sarko avec celles d’Angela Merkel notamment sur le Pacte de Compétitivité et au « concours de rigueur » monétaire engagé à l’échelle de l’UE...

L’Allemagne est clairement devenue le numéro 1 en Europe surtout depuis la Réunification, depuis la mise en oeuvre d’une politique dite « Agenda 2010 » visant à maintenir le niveau des salaires pour accroître sa compétitivité…

L’Allemagne est en position dominante et dégage d’énormes excédents commerciaux (1ère ou 2ème juste après la Chine). L’Allemagne tient le tiroir caisse et « qui paye commande »...

Tout cela grâce à l’excellence de ses produits, à ses qualités comme sa Recherche-Développement, à sa formation, du fait qu’elle dispose de positions très fortes, de quasi monopole technologique depuis la fin du 19ème siècle notamment sur son industrie automobile, ses molécules pharmaceutiques etc…

MAIS Sa politique et sa culture de stabilité ne sont pas transposables en Europe… Nous pouvons avoir 1 ou 2-3 pays excédentaires mais nous n’avons pas la possibilité d’avoir 27 pays excédentaires…Il faut bien qu’il y en ait qui soient déficitaires.

Nous sommes donc dans une impasse sur le plan économique (récession et crise sociale) et sur le plan monétaire, concernant l’Euro on ne peut pas avoir pour une même monnaie d’une même zone des prêts à 2% (France - Allemagne) à 6-7% (Portugal - Grèce ?) voire 12% !! (je l'ai entendu quelque part, navré de ne pas être plus précis).

Nous sommes menacés par un éclatement de la zone euro. Il y a une inadaptation des moyens face à cette crise qui arrive comme on le voi maintenant avec le Portugal… Personne n’en parle vraiment… Les pays « riches » de l’Europe vont-ils continuer à payer pour les pays « pauvres » ?? Ils en auront marre à la fin…

L’Allemagne bloque donc l’Europe… à cause de son excellence !!


Si on ajoute à cela le fait que nous sommes aussi à la remorque des Etats-Unis sur le plan mondial par son intégration à l’OTAN + engagés en Afghanistan +en guerre en Libye et en Côte d’Ivoire et contre l’AQMI +une diplomatie qui retarde d’un président américain (pas très content de l’arrivée d’Obama) + la politique « arabe » de la France n’a rien vu venir des manifestations dans le monde arabo-musulman) etc…

Y a pas de quoi être fier de la présidence de Sarko.

SEMIR
Merci pour ces chroniques matinales qui ont le mérite de nous réveiller.
Pour précision, le I de PIGS ne correspond pas à l'Islande mais à l'Italie à l'origine puis on a ajouté l'Irlande pour PIIGS...
Le centre, c'est l'Europe des SIX et, comme on conviendra que le Bénélux c'est un peu léger, qu'à l'époque l'Italie faisait un peu tiers-monde de cette Europe, le noyau dur c'est la France et l'Allemagne, symbolisé à l'époque par la rencontre des deux vieillards De Gaulle et Adenauer.
On conviendra aisément que faire entrer la Grande Bretagne qui, comme le rappelait le grand Charles, est une ile (de plus tournée vers le large) fut l'erreur suprême...
Et tout ce qui est venu s'ajouter forme une banlieue de plus en plus vaste et nous savons tous les problèmes que pose une banlieue !
Et il se trouvera un économiste ou deux pour venir nous dire que Trichet a raison ou qu'il a tort. Ils ne sont jamais d'accord et se trompent la plupart du temps. Ce qui est sûr,c'est que les habitants des pays periphériques sont dans la souffrance à cause de ces agences de notation qui dégradent après avoir orchestré la descente aux enfers.Et la France n'est pas à l'abri.
Notre monde est soumis à des apprentis sorciers voraces et destructeurs.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.