73
Commentaires

Et voici papa Juncker

A quoi ça ressemble, un système de défense qui bascule ?

Derniers commentaires

Alors comme çà, les libéraux vont relancer l'investissement en Europe pour relancer l'économie. Alors comme çà, les libéraux ne ventent plus la politique de l'offre mais celle de l'investissement. Mais un investissement public ou privé ? Pour des bénéfices distribués au bien commun ou aux actionnaires ?.
Alors comme çà, les libéraux ont peur de l'extrême droite. Mais qui finance l'extrême droite ? Mais qui a organisé les différentes campagnes électorales autour de l'extrême droite afin d'écarter les progressistes et de conserver le pouvoir ?
Mais parmi les intellectuels libéraux, il n'y en a pas qui oeuvrent à l'esthétisation du fascisme ?
Les libéraux n'ont pas peur du fascisme. Le fascisme est une de leur solution.

Alors basta !
Comme disait si bien dans les guignols le patron de la word company ."Juncker président du donseil europeen ,c'est un peu comme si on mettait Lepen à la tête de SOS racisme .Pil poil ,rien à dire d'autre.
J'aime les pays qui se reconvertissent en continuant de faire la même chose qu'auparavant.
Le Luxembourg a toujours été un paradis fiscal, c'est de notoriété publique, et il l'était bien avant les rescrits.

Donc il a continué en faisant des rescrits.
Lundi j'aime pas l'Europe. Faut dire que je viens de lire le blog de JLM, qui en a une autre idée, et je déchante, je suis de mauvais humeur, j'ai un peu d'angoisse pré-totalitaire.

Mardi, je kiffe l'Europe, je la like sur ma page, je viens d'obtenir mon billet low cost pour Barcelone, on va se gaver de tapas low cost. Sont sympa les Espagnols quand ils arrêtent de nous embêter avec leur sécessionnisme et leurs aéroports jamais ouverts.

Mercredi c'est douche froide ; quand même ces abrutis de Russes qui n'ont pas compris que le droit à la liberté était imprescriptible, alors je suis ukrainien, craignant malgré tout un grain d’uranium enrichi dans la belle machine à démocrater.

Jeudi c'est rendez-vous chez Paul, tu sais celui qui va me donner du travail : là il tire la gueule, il a tellement de rendez-vous et de radiations à pratiquer qu'il ne me dit pas bonjour. D'ailleurs, ce n'est pas un bon jour, c'est probablement la faute aux Roms, ou aux Polonais, l'Europe devrait nous résoudre ça.

Vendredi, les usines à poisson on tellement raclé le fond marin au large de l'Afrique que l'étal est rempli de boue, et on annonce perche du Nil en promo. J'apprends que trois cargos de poulet surgelé sont partis du Havre pour nourrir les Africains, nantis d'aides européennes à l'exportation. Au fond il y a du bon dans ce système : je mange moins, ils mangent plus.

Samedi, panne d'électricité : paraît que c'est une centrale au charbon allemande qui a pété, j'ai rallumé le butagaz que j'employais quand j'étais scout. Quand Madame Merkel comprendra-t-elle que la France est un grand pays ! Je songe à rejoindreles rangs du FN.

Dimanche, je veux accrocher au mur le mousqueton de grand papa, celui avec lequel il a repoussé les barbares européens en 14 : le pays lui doit bien ça, et j'ai manqué à mon devoir de mémoire durant 100 ans ! Je vais à la rencontre de mon Leroy qui enfin ouvre le dimanche, parce que l'ultra libéralisme ça a du bon, et que les crochets, chevilles et perceuses chinois(es) sont en promo pour l'inauguration du troisième Merlin de la ville. Magie du monde moderne.
Vidocq a bien fini chef de la sûreté. Efficacité d’abaord.

Cependant je ne peux m’empêcher de penser à Simenon et Verneuil faisant répondre au président Gabin à une question du magouilleur Blier :

« Sincèrement président, en connaissez vous un meilleur que moi pour être Président du conseil, avouez Président, Monsieur Martin est incompétent… »
« ET ALORS AU MOINS IL EST HONNETE !!!! »

L’efficacité on en crèvera
D.S. : "C'est la dernière chance de cette jeune commission, et peut-être même de l'UE, sous sa forme actuelle. "


Oui, ça sent le nauffrage mais les rats ont déjà gonflé les canots de sauvetage.
.
Bon, je vous laisse débattre entre vous du sauveur de l'Europe. J'ai mieux à faire.
It's Black Friday today ! Et pas seulement à Boston ou à Londres.
Du discount de ouf jusque dans les shops de ma city. L'occasion rêvée de payer peanuts des trucs, qu'en temps normal, j'aurais même pas eu l'idée d'acheter...
Franchement j'espère que le bien viendra de qq ayant élu le mal )) Mais historiquement les décideurs n'ont jamais changé d'avis (surtout dans des régimes autoritaire comme ceux des pays Europeen qui ne respecte plus le vote des citoyens ) , ils vont au bout parcequ'eux ne seront pas vraiment touché , avez vous vu un riche devenir SDF , non quand il y a des trouble ils changent juste de pays .
Le titre de cet article m'a collé du Jean-Luc Lahaye dans la tête pour la journée...

http://www.dailymotion.com/video/x1ql3pt_jean-luc-lahaye-papa-chanteur-1985_music


Je ne vous dis pas merci.
Abrégé de traduction en novlangue :

Optimisation fiscale -> Fraude aux impôts

Plan social -> Charrette de licenciements

Directeur des ressources humaines -> Sabre-peuple

Chasse au coût du travail -> Pêche aux bénéfices des actionnaires

Flexisécurité -> Sécurité de la Gattazie

Emplois aidés -> Cache-misère

Manuel Valls -> Sarkozy

PS Il serait intéressant de savoir si le Monde a adouci son titre de son plein gré... Une tite enquète, ASI ?
[quote=Daniel Schneidermann]A cette stupéfiante interview de Jean-Claude Juncker au Monde, que le journal a choisi de titrer sur cet aveu : "le Luxembourg n'avait pas le choix, il fallait diversifier notre économie".

Tellement stupéfiante que le Monde s'est vite repris en adoucissant son titre. Maintenant, c'est :
Jean-Claude Juncker : «Je n’ai pas à dire à la France ce qu’elle a à faire »
[quote=Daniel Schneidermann]"un plan de relance, un vrai, seule solution pour éviter, dans plusieurs grands pays européens, les raz de marée lepénistes, grillinistes..."

Les partis d'extrême droite semblent avoir pris le relais du parti communiste : ils foutent la trouille aux capitalistes qui détiennent le pouvoir et qui sont contraints de faire des concessions pour éviter de se le faire chouraver...
non les fachos ne foutent pas la trouille comme le PC, au contraire vous vous leurrez , les capitalistes supporteront toujours l'autoritarisme (Chine, Inde, Russie) mais pas l'égalité prôné par la gauche . Les mouvements racistes aident au contraire a mettre en place une société inégalitaire, du plus riche , du bouc emissaire (qui évite de réfléchir), donc tous ce que veut la droite .

Si nous ne faisons rien, 2017 sera chaud parcequ'en France y'a une masse silencieuse qui n'est pas raciste et qui aimerai plus d'intelligence et de compétences , qui ne votera plus cette connerie de pacte républicain, qui permet aux intellectuels et politiques de s'affranchir d'un positionnement claire pour les plus démunis, pour la justice égale, pour une école qui permette d'évoluer, une énergie différente, enfin tous ce qui permet de ne pas désespérer mais de créer .
Puissiez-vous avoir raison.
Mais je crains que nous ne puissions pas savoir ce que nous réserve demain, ne serait-ce que parce que nous ne savons pas vraiment ce qui se passe aujourd'hui.
Lorsque vous citez la Chine, l'Inde et la Russie, vous voulez dire que ces pays sont actuellement gouvernés par des régimes fascistes dans lesquels les capitalistes se sentent à l'aise ? Je crains, je le répète, que nous ne soyons pas suffisamment informés sur ce qui se passe dans les pays comme la Russie et la Chine qui ont, (plus ou moins spectaculairement) abandonné le régime communiste, pour savoir quels enseignements nous pourrions tirer du système qui l'a remplacé. La presse occidentale semble délibérément ignorer ce qui se passe dans ces deux pays, où l'évolution qui s'y produit ne peut pas ne pas être riche d'enseignements. Par exemple, Il me semble qu'en Russie, les politiciens détiennent encore une certaine forme de pouvoir, alors qu'en occident ils semblent avoir définitivement baissé les bras face aux marchés. C'est peut-être une des raisons pour lesquelles la presse occidentale main stream, qui est totalement entre les mains des patrons et des banquiers, ne nous inonde pas de reportages nous décrivant ce qui se passe dans le post-communisme.
Serait-ce aussi pour ne pas tenter par l'exemple les politiciens qui chez nous n'ont pas encore personnellement mis la main sur "les marchés" mais se contentent d'en subir la loi et d'en favoriser si possible la bonne marche ?
Je ne peux qu'abonder dans votre sens en ce qui concerne les fachos. L'histoire l'a montré: le fascisme est totalement compatible avec les intérêts du Capital: destruction des syndicats et des opposants au capitalisme. Il ne faut pas oublier que dans les wagons, il y avait des roms, des handicapés, des syndicalistes, des communistes et des anarchistes... Et pas la peine de parler de point godwin, l'histoire est en train de faire une répétition.

C'est d'ailleurs, nouveau rappel de l'histoire, la raison pour laquelle la cause du prolétariat a été entendue, prolétariat qui sont grimpé pour beaucoup dans une "classe moyenne": les patrons complices ont salement fermé leur gueule. Renault et Pegeot ont payé pour tous les autres, ca n'a pas incité à protester contre le programme "les jours heureux", écrit dans l'objectif d'éviter la répétition de l'histoire (diminution du temps de travail, indépendance de la presse des puissances de l'argent, sécurité sociale, retraites, congés payés... ce genre de trucs).

Concernant l'hypothèse selon laquelle nous ne ferions rien, il faut surtout savoir que le peuple fait beaucoup plus de chose que vous ne pensez. C'est juste que cela n'apparait JAMAIS dans les médias. Et énormément d'associations luttent activement. Plutôt que se lamenter et faire des hypothèses et faire les "travailleurs embourgeoisés qui pérorent", il faut rejoindre ces associations et grossir leur rangs.

C'est l'immense paradoxe de cette société totalitaire marchande, et son immense force et faiblesse à la fois: elle ne tient QUE parce que nous arrivons à croire que nous ne pouvons rien faire. Que parce que nous pensons qu'il n'y a pas d'alternative ou que des alternatives "compliquées" et "rétrogrades". Et cette faculté de créer la désespérance et l'impression de solitude est une immense force.

PS: et concernant l'article, il faut arrêter de prendre les vessies pour des lanternes. Ils ne veulent que faire espérer une moralisation du capitalisme... Chose impossible car contradictoire avec l'essence même du capitalisme et du libéralisme: L'EXPLOITATION des humains par une minorité d'humains. Ca me rappelle Adam Smith et sa "Richesse des Nations" où le commerce de bois d'ébène, fondement de l'enrichissement même de la ville ou il habite disparait sous un tapis.
Une chose est sûre: on ne peut être à la fois cynique et perclus de remords.
[quote=DS]Que Juncker, justement parce qu'il traine le boulet des "tax rulings" luxembourgeois, soit peut-être le moins mal placé pour le mettre en oeuvre, comme nous le suggérions, n'est peut-être pas une hypothèse totalement absurde.
Ainsi, le titre trompeur de l'article d'Anne Sophie reflétait bien la pensée de Daniel Schneiderman?
Quel faux-cul le fiston Junker, il a peut-être envoyé son papa en pré retraite mais il a mené une politique qui sabre les retraites, qui allonge l'âge de départ à la retraite pour la plupart des autres (ils ne sont pas tous papas de Junker....), qui propage la précarité, la misère et aussi, pas assez à mon goût, la colère. Je repose ma question de la semaine dernière : peut-on espérer récupérer les milliards qui, à cause de la fraude fiscale que ce Junker (avec la complicité de la majorité des responsables politiques) a organisé, manquent dans les caisses de l'Etat ?
le Luxembourg n'avait pas le choix, il fallait diversifier notre économie

Allez, on va le refaire :

le (…) n'avait pas le choix, il fallait diversifier notre économie


Et mettez à la place des pointillés le nom d'un de ces vilains pays rongés par la pauvreté qui tolèrent (voire font monter leur PIB) avec la prostitution infantile. Ah les vilains pays, dont les dirigeants jamais n’auront droit à diriger l'Europe.
Non, décidément votre théorie me semble bien fumeuse. Ca me rappelle le hollandisme révolutionnaire de Todd, c'est chercher un scénario bien allembiqué que rien ne justifie. Donc les grands gouvernements européens auraient choisi Junker parce qu'ils "le tiennent". Les grands gouvernements ont toujours nommé qui ils voulaient à les tête des institutions, et en particuliers des conservateurs en livrée de larbin pour surtout ne rien faire d'autre qu'appliquer sagement, et comme les institutions le prévoient, la feuille de route du Conseil Européen, c'est à dire principalement des Merkel/Junker & cie.
Non cette théorie m'apparait bien Bernardguetesque, un excès d'optimisme entre le dénie de réalité et de la complicité puisque c'est une enième excuse pour justifier le maintient à flot de ce machin qu'est l'UE.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.