121
Commentaires

Et un muffin aux olives pour Xavier Niel !

"Alors, il parait que Xavier Niel vous a donné quelque chose ?"

Derniers commentaires

Est-ce ma mémoire qui me trahi ? En tout cas il me semblait Iliad vous avez apporté une aide technique appréciée au moment de la création du site ?
Désolée modo!
...en quatre jours de collecte, nous avons dépassé les 250 000 euros collectés, en additionnant les deux plateformes... Merci à tous !

Et les ceusses qui ont souscrit un abonnement de soutien sur le site d'a@i, ils sont compris dans les remerciments ou ils puent de la gueule ?

--
Et qui fait les muffins?
La recette svp...
Que n'auraient dit ces gens, qui se penchent sur les 1000 euros de Xavier, si l'état avait d'office rayé la dette d'arrêt sur images?

Comment ont-ils eu l'info? Avant de demander confirmation à l'occasion de cette émission?
Enfin demander confirmation...
Poser une question dont on sait la réponse, c'est un genre de prise de pouvoir délectable, la marque d'une emprise dont on veut faire clignoter un voyant, d'où la phrase célèbre, de Winston je crois, "never explain, never complain".

Et vlan, une chronique qui explain qu'on va pas se complain.

CO2 ou pas CO2, il est clair qu'on n'habite pas tous sur la même planète.
Je ne sais pas ce que j'aime le plus sur ce forum. D'un côté, ceux qui nous expliquent que Xavier Niel est un méchant représentant du système français, qui se subdivisent en deux groupes, soit qu'il a pas donné assez, soit qu'il aurait rien fallu accepter de ce salaud de riche qui se fait sa pub. De l'autre, et je crois qu'ils vont avoir ma préférence, ceux qui n'ont pas de mots trop forts pour dénoncer l'état grippe sous et défendre la faute fiscale par une entreprise lorsque celle-ci estime qu'il serait juste d'avoir un abattement.

Parce que ceux qui dénoncent Niel sont dans leur rôle de perroquets habituels, quand ceux qui défendent les fraudeurs n'auraient pas de mots assez durs pour s'attaquer à n'importe quelle entreprise qui aurait obtenu illégalement un crédit impôt recherche, contexte où l'application de la loi est beaucoup plus litigieuse, par exemple.
Niel 1000 euro, donc la journée porte ouverte..., a t'il donner avec ou sans contrepartie ? va t-il venir... recevoir un "bienfaiteur" ou opportunité de travail (chronique, interview/emission) ?
Ce matin, parmi les titres de la newsletter du monde.fr :

"Mediapart et ASI lancent un appel aux dons

Les sites d'informations Mediapart et Arrêt sur images (ASI), contraints de payer des redressements fiscaux de respectivement 4,1 millions et 540 000 euros, ont lancé aux internautes des appels aux dons. Tous deux se sont autoappliqué depuis leur création en 2008 un taux de TVA réduit de 2,1 %, au lieu du taux officiel de 19,6 %, estimant que la presse en ligne devait bénéficier du même taux réduit que la presse papier. Depuis, la loi a changé en leur faveur : sous la pression du Syndicat de la presse en ligne (Spiil), dont Edwy Plenel, patron de Mediapart, était alors l'un des dirigeants, le gouvernement a accepté de leur appliquer le taux réduit de 2,1 %, voté par le Parlement en février 2014. Mais pour le fisc, entre 2008 et 2014, les deux sites ont accumulé délibérément les impayés, d'où des redressements déjà notifiés l'an dernier. Leurs recours ayant été récemment rejetés, ils sont maintenant contraints de les payer, même s'ils comptent poursuivre la bataille juridique. Ces montants sont très lourds pour ces jeunes sites qui vivent d'abonnements : Mediapart (110 000 abonnés) a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 9 millions d'euros pour un bénéfice de 1 million. ASI (26 000 abonnés) n'a, lui, dégagé que 5 500 euros de bénéfice annuel pour un chiffre d'affaires de 900 000 euros en 2014. Ainsi, la rédaction de Mediapart a appelé jeudi 5 novembre les internautes à le soutenir sur la plate-forme J'aime l'info, qui offre une déduction fiscale de 66 %. ASI a, lui, lancé deux campagnes, l'une sur la plate-forme participative Ulule, où il s'engage à rembourser les internautes s'il obtient gain de cause, l'autre sur J'aime l'info. En quelques heures, chacun avait déjà recueilli plusieurs dizaines de milliers d'euros : lundi, Mediapart avait déjà récolté environ 280 000 euros, ASI, avait recueilli 140 000 euros sur Ulule et 100 000 sur J'aime l'info."


Alors alors DS pardon qui ?
Peut être que Monsieur Niel n'aime pas spécialement les muffins aux olives.
Peut être qu'il choisit Ulule plutôt que J'aime l'info parce que, pour choisir cette dernière, il faut payer des impôts.
Pour la plupart des gens qui ont donné, à leur mesure, cela constitue un réel effort. Monsieur Niel fait une aumône de crevard au regard de ses moyens. Il se paye une pub d'enfer pour 1000€ ! Indécent et insultant. Dénoyautées les olives et les noyaux pour un autre usage !
Mais qui pourrait vous verser ce montant exceptionnel de 100 000 euros, qui ne soit pas un riche bénéficiaire du système que vous êtes censé contester ?
Déjà que vous semblez peu apprécier que Niel vous en offre 1000...
Bonjour
Je souhaiterai me joindre à la souscription mais lorsque je me connecte sur le site j'aime l'info via le lien indiqué je me retrouve avec une fenêtre flottante comportant des champs que je remplis je le pense correctement et lorsque je valide, la fenêtre se maintient et on me dit que ce compte n'existe pas et impossible d'atteindre le formulaire d'inscription comportant en particulier mes coordonnées bancaires…
Que se passe-t-il ?
"Et si le capital a vocation à s'ouvrir un jour, comme nous le disons depuis le début, c'est à l'équipe du site. Point final. "

BRAVO!

néanmoins, nonobstant, quoique,il n'en reste pas moins que, en tout état de cause et toutes choses étant égales par ailleurs, moi, modeste abonné pauvre , retraité et de mauvais esprit, je m'interroge parfois sur la valorisation salariée et les possibilités d'évolution, ainsi que sur les conditions de travail, des valeureux membres de l'équipe d'ASI, dont le dévouement n'est évidemment pas mis en cause.
Mais je n'échangerais pas Daniel même contre une tonne de muffins aux olives dénoyautées.
...mais pas de muffin aux olives pour le petit retraité lambda, anonyme et modeste, fidèle mais pauvre...
Le mec, il donne 1000€ de soutien, on le traite de radin. Il n'aurait rien donné, on ne le traiterait que de milliardaire, mais @si aurait 1000€ de moins d'aide. Elle est où la logique là-dedans ?
Schneidermann a le droit de demander une aide financière à ses abonnés, surtout qu'en cas d'appel gagné il la rendra. Il n'y a pas qu'@si qui bénéficie des 2.1%, les abonnés aussi, non ?
Et Daniel prit honteusement la première photo trouvée sur google image, après avoir tapé "muffin olives".
#LesDélicesDeMélanie
Et si on n'a pas pris d'abonnement de soutine, on a quand même droit à la recette des muffins aux olives ?
Une petite info: ce matin la Première (chaîne radio de la Radio Télévision Suisse) a fait passer l'info des déboirs de Médiapart et d'ASI dans leur matinal.
Daniel !!!! David ? touTES les personnes qui ont signer là tribune sont Des LANCEUSES d alerte , ça suffit la misogynie , çe sî t 3 femmes et vous osez parler de David , ca vous tue que çe ne soie pas des mecs alors ont masculinise . Pas étonnant qu on en soie la quand le seul racisme qui est vu est celui entre mâles de classe sociale différentes , vous pensez qu on sauvera le climat en humiliant, effaçant le féminin , qui met au monde , élève , et nourrit la planète , et meme maintenant que nous avons des postes à responsabilités , dénonçons la fraude , ça ne vous suffit pàs Daniel pour nous reconnaître et arreter d utiliser le masculin pour définir le courage ... réal le bol , tier ne demande que de la peur , donner la vie elle demande du courage , merci de vous en rappeler , sinon notre democratie machiste va devenir comme vous autre excluante , et vous en serais avec vos articles tendencieux en partie résponsable . comme d avoir laissé É Todd dire qu ils fallait des quotas pour les mecs par çe qu ils réussirent moins bien le Cole que les filles .... c était un moment incroyable , quand le type viens nous parler des cathos zombies , avec qui il partage tout comme vous une vision bien masculine du monde , et vous compter le sauver avec seulement les hommes ? Chez les justes il y avaient beaucoup de femmes , mais on film la liste de Shindler et on oublie certaines femmes qui ont sauvé lus de personnes que lui ..
Toujours amusant de s'imaginer comment @si traiterait n'importe quel entreprise qui ferait du lobbying et utiliserait sa communication pour que ses produits soient vendus avec une TVA à 5,5%, quand bien même il est évident que de tels produits ne rentrent pas dans le cadre.

Oh, je vois bien l'argument du c'est pas juste les autres journaux ils ont une TVA à 2,1 et même que l'état il y a reconnu. Mais cette situation est tellement anormale dès le départ qu'il n'y a pas grand chose de bien à penser de ceux qui veulent leur part du gateau.
J'imagine que quand vous achetez un journal ou un magazine vous laissez un supplément correspondant à la TVA à 19,6%.
Déjà la TVA a du passer à 20% il y a un petit moment.

Ensuite, il y a peu de chance que je donne quoi que ce soit en plus à un buraliste.
La presse libre et pluraliste est une des bases de la démocratie.
Elle est déjà en sale état en France cette presse libre (ou le peu qui en reste).

Mais vous freudqo vous vous en fichez, "crève la presse, crève", que ce soit Télé 7 Jours, Valeurs actuelles ou Asi...
Allez tout le monde à 20% (soit dit en passant, l'organe de presse n'est ici que l'intermédiaire entre l'Etat et vous : c'est vous qu'on ponctionne au final, pas asi) même si vous savez pertinemment que seul les grands groupes adossés à un industriel pourront passer le cap d'une presse chère (qui s'en fichera d'éponger les pertes tant qu'il peut faire son sale petit lobbying dans le style du Serge Dassault de la grande époque) ou bien les gratuits ou les publications bourrées de pub...

Avec ce genre de commentaire, vous mériteriez d'être condamné à Yahoo!Actualité et à Direct Matin... Juste pour vous apprendre à jouer les courageux donneurs de leçon du clavier AZERTY
Oh la belle rhétorique à deux balles. C'est essentiel à la démocratie, donc on met une TVA plus basse. Comme si la TVA empêchait la diffusion de la presse…

Le sport est un élément essentiel pour la santé des citoyens, c'est pour cela que je réclame que tous les équipements de sports soient assujettis à la même TVA que les médicaments.

L'éducation est un élément essentiel du développement des citoyens, c'est pour cela que je réclame que toutes les fournitures scolaires passent à une TVA à 5,5 %.

Qui nierait qu'aujourd'hui, l'industrie du jeu vidéo concurrence celle du cinéma, et produit des œuvres de qualité équivalente voire même supérieure ? Il me paraît donc bien normal que cette industrie passe à 5,5% de taux de TVA également.

Que dire des smartphones, qui aujourd'hui sont un organe essentiel de la vie en communauté, permettent de communiquer avec un réseau de personnes étendus comme jamais et, surtout, un accès illimité à la connaissance partout via l'internet mobile. Aussi il me paraît essentiel que les smartphones bénéficient d'une TVA réduite.

D'ailleurs, comment est-il concevable de ne pas considérer internet, ce formidable outil de communication comme un produit de première nécessite ? Allez, les forfait à 5,5.

En parlant de cinéma plus tôt, rappelons que les films pornographiques sont eux soumis à une TVA plus élevées. Or, tout le monde aime se masturber de temps à autres. Il est intolérable qu'une telle discrimination puisse exister.

Sérieusement, vous n'en avez pas marre de bouffer en plein dans le dispositif de communication mis en place par les groupes de presse pour prélever votre argent public ? Moi ce qui m'inquiète, c'est de voir une presse survivre uniquement grâce aux subsides de l'état et à des abattements injustifiés. C'est nettement plus grave pour la démocratie, mais ça, comme il n'y a personne pour vous le dire dans un groupe de presse, ça ne vous touche pas. Vous, on vous a dit "la presse c'est le ciment de la démocratie, alors il faut pas qu'elle paie d'impôts", et vous marchez. Un dressage fort efficace.
Je trouve votre réponse trollesque.
Pour chacun de vos arguments, il y a à discuter, du pour et du contre...

Les taux de TVA sont le fruit de compromis à un instant T. Souvent bancals et qui vieillissent... Donc après, rediscuter, négocier, se battre : ça s'appelle faire de la politique !

Vous avez une image totalement caricaturale de la presse, vous mettez tout le monde dans le même sac.
Le pire c'est que vous en êtes sans doute vous même un consommateur... Donc c'est totalement hypocrite.

De tous les médias destinés à l'information du citoyen, la presse critique et la presse de fond (revues, journaux sérieux) sont sans doute les meilleurs et les plus utiles parce qu'ils prennent le temps d'aller au fond d'un sujet, sans même parler de la presse d'investigation... C'est trollesque d'aller chercher le jeu vidéo ou les films pornos !!!
Vous êtes plein de contradictions.
D'un côté, vous vous félicitez du fait que DS aie refusé les aides de l'état pour ne pas perdre son indépendance éditoriale. Mais cela ne vous empêche pas d'encenser la presse qui elle, a massivement recours au mêmes subventions. Une presse donc sous influence.

Vous êtes en train de nous dire que le ciment de la démocratie, c'est la presse subventionnée !
Je crois que nous avons des notions divergentes de la démocratie.
Vous m'avez lu ??
je n'encense pas la presse puisque je pense comme 99% des gens ici (DS le premier) que la plus grande partie de la presse française ne vaut rien.

Je défends le principe d'une TVA très basse pour des secteurs qui jouent un rôle direct dans la formation et l'exercice de la citoyenneté... Il y a en France quelques organes de presse (souvent au bord de la faillite) qui font cela. Ils sont vitaux à la démocratie en France. C'est tout. J'y mets évidemment Mediapart ou Asi par exemple (et vous êtes aussi convaincu puisque vous êtes abonné !).

Il ne serait pas légal (ni démocratique d'ailleurs: car qui serait légitime à distinguer la "bonne" presse de la "mauvaise" ?) de mettre une TVA très basse sur des critères subjectifs, donc on ne peut pas faire autrement que d'attribuer une TVA basse à tous les organes de presse (y compris les 99% nuls). Pas d'autre solution.

Maintenant 5,5 ou 2,1%, franchement, là on ergote.
C'est vrai, une réponse qui évoque le porno serait trollesque ? Je n'aurais jamais cru…

Oui, dans tous mes arguments, il y a du pour et du contre, c'est le but, et c'est ça qui devrait vous faire réfléchir. N'importe quel corporation pourra se réclamer de la TVA à 5.5%. Après tout, peu de gens vous diront qu'on n'a pas besoin de chaussures pour marcher lorsque vous proposerez de les passer à 5.5.

La seule conclusion qui s'impose, c'est qu'en étendant la notion de première nécessite à autres chose qu'un toit et de la nourriture ou des médocs, on ouvre la porte à tous les secteurs qui pourront vous vendre leur bout de gras. Bref, on ne se serait pas posé ce problème si l'on avait conservé un taux à 5,5 pour uniquement les produits de première nécessité.

J'oserai même ajouter que cela nuit fondamentalement à la "redistribution" qu'implique l'utilisation de taux multiples. Qu'est ce que les riches consomment tellement plus que les pauvres ? Qui va souvent au cinéma, au théâtre ou aux concerts ? Qui achète le plus de livres ? Qui lit le plus la presse ? À la limite, on tombe dans la honte suprême quand on va expliquer aux nécessiteux qu'il est plus important pour eux d'acheter à un journal quotidien (TVA 2,1) plutôt que d'avoir un toit et des pâtes (TVA 5,5). Que vous puissiez croire qu'il y a un objectif noble là derrière et que vous n'y voyez pas l'efficacité d'un lobby qui ne cherche qu'à gagner de l'argent est votre problème. Mais moi je marche pas.

C'est trollesque d'aller chercher les jeux vidéos ? Vous voulez qu'on aille chercher une liste de jeux vidéos dont l'expérience surpasse à tous les niveaux ce que pourra vous fournir du cinéma subventionné qui nous fournit Astérix chez les Bretons ? Pourquoi les films pornos ne bénéficient pas d'une telle mane, y a t il une vraie raison, ou seulement de pseudo-évidences ?

Bien sûr que je suis un consommateur. Et non, je ne mets pas tout dans le même panier évidemment, vous avez vous même noté l'aspect outrancier de mon propos. Il n'empêche que ouais, j'ai du mal à voir pourquoi des baskets de footing, activité dont la pratique modéré et régulière pourrait sensiblement allonger ma vie et alléger mon coût à la sécurité sociale, pourrait objectivement être considéré comme moins nécessaire que l'achat du Figaro ou du Monde.

On a en France une presse plutôt aux ordres, disposées à suivre de manière moutonnière tout déplacement politique et à recopier des communiqués de presse fumigène comme si leurs réformes avaient déjà produit leurs effets positifs. On est sur ce site pour s'en rendre compte. Vous croyez que ça n'a rien à voir avec la connivence malsaine entre journaliste et politique ? Et vous croyez que le traitement de faveur dont bénéficie la presse, entre subventions, TVA et abattement pour les journalistes, n'a rien à voir la dedans ?
C'est quand même flippant que vous voyiez la presse et les médias en général comme un secteur comme un autre !! Entre le porno, les chaussures, les jeux vidéos ou les chaussures de footing.

Comment voulez-vous faire vivre la démocratie ou même simplement exercer votre droit de vote sans médias ? En discutant avec vos potes lors de vos séances de footing ou de masturbation ?

Non mais franchement...
Oh la belle fallacie de la fausse alternative. La même qu'on utilise pour dire que la culture est un secteur particulier gnagnagna.

La presse survivra avec une TVA normale, ne nous faîtes pas croire que c'est ce qui la menace. Certains journaux disparaîtront parce qu'ils sont voués à disparaître à l'heure du numérique, les autres récupèreront leurs clients et se referont des marges, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes. Où vous pouvez choisir de croire les grands éditeurs de groupe de presse lorsqu'ils se servent de leurs médias pour obtenir des subsides de l'État. Ça s'appelle être un idiot utile chez moi, mais c'est votre choix.

Perso je fais mon footing tout seul, comme d'autres activités. Libres à vous de les partager, toutefois.
On vous parle d'Asi vous répondez Figaro.
On vous parle d'Edwy Plenel vous répondez Bolloré.
Bref...

Si je suis un idiot utile, vous jetez le bébé avec l'eau du bain.
C'est ça, donc il faut continuer à aider le figaro pour que Plenel ou @si survivent. Magnifique programme…
Ce n'est vraiment pas habituel, vraiment pas, mais je crois être d'accord en tout point avec freudgo.

Je veux continuer à soutenir @si, donc je soutiens pendant la galère, mais ... honnêtement, je ne COMPRENDS pas en quoi la TVA particulière de la presse est si évidemment justifiée aux yeux de certains.

Le coup du lien avec la démocratie, honnêtement, je ne peux pas gober.
La TVA super-réduite ne me semble pas non plus particulièrement justifiée, c'est le résultat de rapports de force avec le politique amenant peu à peu des cadeaux aux journaux pour les amadouer mais, il reste que le taux différent selon le support est ici un problème.
On pourrait mettre tout le monde à 20% mais même le Fisc doit savoir qu'il y a un truc pas normal dans tout ça, que @si et Mediapart ont raison sur le traitement désavantageux qui leur est fait par rapport au reste de la profession.

Après, il y a quand même pour moi un souci avec le modèle économique. @si a fonctionné par la popularité de Schneidermann acquise sur le service public et si on soutient @si comme on soutiendrait un artiste ou un artisan, ça veut dire qu'on passe à un marché de luxe où seuls quelques élus pourront travailler, les "stars". Ce qui veut dire, au final, bien peu d'information parce que bien peu de journalistes, et une sélection des "gagnants" sur des bases où il s'agira de plaire, de se la jouer au sentiment, serait-ce à un public de "rebelles", et sans doute centré autour des grands médias parisiens, greffé sur ce monde-là, avec cet esprit-là.

On a assez bien vu avec Hors-serie.net le principe d'un coût indexé sur les personnes, x euros pour que n personnes puissent faire i interviews = nombre d'abonnés à tel tarif.
Combien de personnes vont demander un soutien "amical", un soutien de leur personne, de leur personnalité plutôt que d'un objectif collectif ? Ne risque-t-on pas d'obtenir une fragmentation groupusculaire du journalisme critique, chacun se battant pour avoir son pool d'abonnés avec une redondance stérile ?
J'sais pas, un gars comme Lordon va-t-il devoir faire le tour des plateaux de Hors-serie, Mediapart, @si et je ne sais qui d'autre, pour y répéter la même chose ?

Je l'ai dit ailleurs mais pour ma part, je préfèrerais une mutualisation, quasiment dans le sens de mutuelle du journalisme critique, une centrale de moyens, plutôt que la prolifération de "fanzines" où la liberté individuelle sera inversement proportionnelle aux moyens disponibles.

En tout cas, de même que les pauvres vont au supermarché, il ne faudra pas s'étonner qu'on en trouve peu dans les épiceries fines de l'information, les 5 € par-ci, 5€ par-là qu'on leur demande finiront par peser.

P.S. : il est normal que Niel soutienne un fournisseur de contenu original pour ses tuyaux. Sur cette page d'assistance, c'est @si qui est utilisée comme exemple de chaîne optionnelle payante (rien que refaire la page, ça coûterait combien à Free ? 1000 € ? Et dans combien de documents @si est utilisé comme argument commercial par Free ?)
Merci.

Je précise que, n'étant la propension d'@si à médire dans des cas relativement similaires lorsque certains refusent l'impôt ou demandent des abattements, j'aurais beaucoup moins de problèmes avec leur demande actuel. Et s'ils associaient leur traitement au refus de l'innovation plutôt qu'à une pseudo volonté de les faire taire, ce qui est tout de même moins probable, je ne dirais rien. Bref, si c'était une question de principe plutôt qu'une question de sous et de pseudo-rebellitude, pourquoi pas.

Mais là, le procédé apparaît tellement malhonnête et hypocrite que c'en est insupportable.
Le seul point sur lequel je suis entièrement d'accrod avec vous, c'est qu'il n'est pas si évident que ça que la TVA réduite pour la presse soit justifiée.
Après ... sur la façon de dire ou de présenter les choses... j'aime pas trop mais je suis beaucoup moins catégorique que vous.
"il est évident que de tels produits ne rentrent pas dans le cadre."

Comme tout ce qui va sans dire, cela va quand même mieux en le disant. Une piste pour cette évidence?
Vraiment ? Valeurs actuelles, c'est aussi nécessaire que de l'aspirine. Et plus que des pâtes et du ketchup.
Quoi, vous ne lisez pas la presse ? Le ciment de la démocratie !
Vous allez me dire que vous n'êtes pas Charlie bientôt !
Attendez, avec ce que je raque aux impôts pour le consolider, le ciment de la démocratie, faudrait en plus que je me tape de la lire ?

Les groupes de presse subventionnés, avec leurs abattements d'impôts diverses (IR des journalistes, TVA) ont depuis longtemps démontré que le lecteur n'avait aucune importance et que c'était à l'état de leur garantir leur survie. Dommage de voir @si tomber dans ce travers.
[quote=DS]Comme notre site, le phénomène des lanceurs d'alerte est né de la révolution numérique. Comme nous, c'est en empoignant les leviers numériques que ces David ont réussi à bousculer les Goliath des pouvoirs installés. Comme nous, ils dérangent.

Vous dérangez tellement que Xavier Niel, ce dangereux anarchiste, vous soutient.
Je sais que pour récolter du pognon, il faut subjuger le prospect, mais Il va pourtant falloir redescendre sur terre à un moment.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.