22
Commentaires

Et en pleine tempête, Carolis saborde L'hebdo du médiateur...

L'Hebdo du médiateur, qui donnait la parole aux téléspectateurs de France 2 le samedi en début d'après-midi depuis dix ans, ne retrouvera pas sa case à la rentrée.

Derniers commentaires

(sauf le JT de pulvar, qui reste regardable)
(....soupir....)
si cette émission avait fait son travail correctement, elle se serait refusée à toujours donner raison aux journalistes de la chaine, parce qu'au bout du compte, ça se terminait toujours comme ça !
FTV est pourrie jusqu'à la moelle de toute façon, télévision d'état à la botte du pouvoir 9 fois sur 10 (ah laurent delahousse !!)... avec TF1 ils ont amené sarko au pouvoir, il veut maintenant les couler, qu'ils assument et tant pis pour eux ! j'en ai plus rien à faire de la télé, même publique, je ne le regarde plus (sauf le JT de pulvar, qui reste regardable)
C'est vrai que ça ne sera pas une grande perte pour le PAF...
Cette émission, c'était du foutage de gueule éhonté: on invite 2 ou 3 téléspectateurs, évidemment peu habitués aux studios télés ; et on sert la soupe aux journalistes de la maison (qui, du coup, 95 fois sur 100, ont l'air d'avoir raison.. tout simplement parcequ'ils débitent leur blabla, sans même prendre en compte les remarques des téléspectateurs...)

Sauf que... sauf que c'était il y a 15 jours je crois, un "Hebdo du Médiateur" consacré aux mécontement de téléspectateurs face au déferlement de "faits-divers" dans les journaux télévisés , de France 2, notamment... et bah, c'était joussif!!!
Tout simplement car, pour une fois, ils avaient fait une erreur de casting: des téléspectateurs remontés , avec des arguments massues qui n'ont laissés que très peu de chances au journaliste présent (le directeur de la rédaction, si mes souvenirs sont bons): les questions et remarques pertinentes ont fait mouche, et, pour une fois, ce ne sont pas les téléspectateurs présents qui se sont humiliés; mais le directeur de la rédaction de france2, qui a étalé en direct sa niaiserie...

Malgré tout, il faut relativiser... c'était le cas d'une émission parmi tant et tant d'autres...

Enfin, je trouve le racourci "hebdo du médiateur= service publique" un peu trop rapide, voire même dangeureux... Heureusement, le service publique ne se limite pas qu'à cette parodie de démocratie participative..
Je regrette la supression de cette émission,tout au moins du principe qui était censé l'animer.Car l'émission elle-même se terminait trop souvent par un auto-satisfecit concernant les
sujets critiqués par les téléspectateurs.
De plus, elle était devenue sporadique et sans rejoindre ces deux clients d'un restaurant se plaignant que ce qu'on leur servait n'était pas bon et,que de plus,les portions étaient réduites,
j'aimerais le retour de ce qui existait du temps du premier médiateur et aussi de J.Claude Allanic.
Je rêve du succès de TVthon.
Preuve de notre attachement, il pourrait devenir la tribune du service public de demain.
Moi j'y crois, pas vous ?
Après "Arrêt sur images" remercié et qui trouve un prolongement sur le net, voici, peut-être, 'L'hebdo du médiateur" qui choisit le même chemin. Personnellement, je trouve très bien que des professionnels de l'image s'émancipent du carcan de plus en plus lourd des grandes ondes hertziennes. Venez sur le net, unissez vos forces, créer votre propre télé, et soyez courageux, je pense que nous serons de plus en plus nombreux à vous soutenir.
En même temps, c'est quoi la marge de manoeuvre de de Carolis?

Comment contrebalancer le sous-financement chronique de la télévision publique sinon grâce à la publicité? Et pour avoir de la pub, je ne vous apprends rien, il faut des téléspectateurs devant les émissions.

Depuis le début de l'année, les comptes sont dans le rouge. Vous croyez qu'il a le choix et qu'il fait çà avec bonheur? Il fait ce qu'il peut, et ce que son actionnaire lui dit de faire.

Mais Sarkozy ne fait qu'empirer une situation existante. la Gauche, déjà complice de la droite a largement contribué à mettre à zéro la télé publique, et les autres services publiques.
Sarkozy finit le travail. C'est ingrat, certes.

Et après? Comme il lui a été reproché, cher Français, il fallait se réveiller avant. Mais ceux qui mettaient en garde étaient des empêcheurs de tourner en rond, des troubles-fêtes, des rabats-joies, des oiseaux d mauvais augures.

Je n'ai pitié ni pour les uns, ni pour les autres.
Une nouvelle recrue pour ASI ?
Après le sabordage d'ASI - Fr.5 voici un an, celui de l'heddo "clean" du médiateur s'inscrit bel et bien dans la même ligne «pas question de nous regarder avec une distance critique, quelle qu'elle soit ! ».
Vu d'@si, une certitude semble acquise: l'extinction de la voix de Jean-Marie Monnot le samedi après-midi ne provoquera pas la mobilisation et le succès sur la Toile que suscita en période post-électorale le mouchage de celles de Schneidermann et de sa sympathique équipe.
Il est vrai que l'émission allait souvent pour ne pas dire toujours dans le sens de la chaîne. Mais c'était une émission intéressante quand même. Elle posait des bonnes questions, elle alertait sur certains points. De plus les journalistes pouvaient se justifiés.

Comment reprendre le concept sur le net ? Je ne vois pas. Peut-être un tchat ouvert à une certaine tranche d'heure, où des personnes donneraient leur avis. Mais comment parler du sercice public quand on y est plus ?

Encore une émission intéressante qui s'en va.

Dommage.
l'émission du "méditeur" trouve toute son utilité.

c'est joli
Madame,

Je viens de mettre en place une petition: http://www.mesopinions.com/Non-a-l-arret-de--L-Hebdo-du-Mediateur----petition-petitions-4d582d9007983af96e70641e47f35b16.html

Cordialement,
Comme si cette émission servait à quelque chose .... Elle est absolument nulle et ne servait que de caution à une pseudo différence.
C'est pas une grande perte ! Ce genre de fonction ne sert à rien. Idem pour les courriers des lecteurs sélectionnés rigoureusement par les maîtres censeurs. Les médiateurs des journaux, et Christian-Marie Monnot tout particulièrement, font semblant de donner la parole à la critique mais sont toujours là pour justifier le travail de la rédaction et défendre la boutique, quels que soient les reproches qu'on peut faire.
après @si l'an dernier, un café l'addition cette année, on rajoute l'hebdo du médiateur...

les émissions où "on s'interroge" disparaissent toutes...

rien de tel que sarko tv...

déplorable
Merci pour cet article. Toutefois, je ne comprends pas la logique (économique, financière, télévisuelle, que sais-je) qui a valu à cette émission sa suppression. Je doute que les coûts du programme de cet hebdo soient tels qu'ils justifieraient sa suppression, surtout à l'heure où le service public est en pleine restriction budgétaire (mieux vaut sabrer dans les crédits alloués à réservoir prod pour faire des économies, non? oui, je sais, je rêve éveillé). Serait-ce alors parce que le médiateur gêne certains cadres haut placés de France 2 (je pense à la directrice de la rédaction Arlette Chabot)? Bref, j'ai vraiment du mal à comprendre la stratégie de France télévisions: après la suppression d'@si, celle du médiateur ? (alors qu'il y a tant de FOG, Amar, Delarue, Drucker qui plombent les comptes et qu'il serait plus sage de remercier pour qu'ils aillent sévir sur le privé, c'est-à-dire sans ponctionner le contribuable pour produire leurs déjections)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.