26
Commentaires

Entre Russes et Géorgiens, une guerre de com' sans merci

"Une propagande menée dans les meilleures traditions soviétiques" : voilà comment la Géorgie, dont les troupes affrontent les rebelles Ossètes du Sud, qualifie les méthodes de communication de la Russie voisine,

Derniers commentaires

Les Américains apporte une énorme aide humanitaire à la Géorgie, vu ce matin sur Euronews (28 Août 2008)

A mon grand étonnement, il s'agissait d'un navire militaire armé jusqu'au dents, d'où sortaient un nombre conséquent de personnel en tenue militaire. Étrange pour des humanitaires...
L'après midi je tombe sur l'information suivante :

"NATO Warships In Black Sea Equipped With Strategic Weapons:

http://www.rbcnews.com/free/20080826153224.shtml

RosBusinessConsulting August 26, 2008

NATO warships armed with strategic weapons, official says

["NATO warships stationed in Black Sea offshorewaters are equipped with strategic weapons, Colonel-General Anatoly Nogovitsyn, deputy head of theRussian military's General Staff, said at a briefing today. Particularly, the ships are armed with cruise missileswith a range of 2,500 kilometers or more, the official said. Nogovitsyn also expressed doubt over humanitarian aid delivered by the NATO ships.The cargo allegedly transported by [US/NAT vessels] could be bought in the nearest flea market, without wasting such naval resources....Some of the warships arrived from Poland, which is a long way, the general said, concluding that this could hardly be merely humanitarian aid" ]"


Traduction : Des navires militaires de l'OTAN (dont certains proviennent de Pologne) stationnent en nombre dans la mer Noire et sont équipés de missiles stratégiques longue-portée, selon un colonel-général russe. Ce dernier exprime ses doutes quant aux objectifs humanitaires d'une telle armada.

En fait, on compte déjà près de 18 navires de l'OTAN positionnés là-bas. 8 autres vont arriver incessamment sous peu pour renforcer les positions alliées. La dernière guerre, "c'est comme une grande tarte à la merde, et tout le monde va devoir s'en taper une part".
La séquence de la télé russe RTR que vous nous proposez n'est pas une information. C'est une publicité humanitaire comme on en diffuse aussi en France. La propagande russe est assez grossière pour qu on n ait pas besoin d en rajouter.
Bon je viens de lire qu'Angela souhaite que la Géorgie intègre rapidement l'Otan.

Je pense que ça chauffe.

Face à la menace, il est nécessaire de prendre les devants, oui, afin de ne pas subir !

Quelqu'un aurait-il un bon dictionnaire français-russe ?
Je sais bien qu'on n'est pas là pour commenter l'actualité mais de comment qu'on la commente... C'était vrai pour Soljenitsyne à ce que m'ont dit Delphes et le grand Daniel... Mais alors, qu'est-ce qu'on doit faire avec la Géorgie envahie et pas rendue par Moscou ? Des images ? Je vais vous en donner... enfin en parler. L'autre soir, pour débattre sur Arte (qui a remplacé son "Procès Saddam Hussein" par une émission sur la Géorgie, précisément), il y avait un prof allemand, l'ancienne ministre géorgienne des affaires étrangères opposante à Saakachvili et jean-françois Kahn... Que croyez-vous qu'il arrivât ? Kahn a repris l'argumentation de Poutine sans barguigner... Revisionnez ! revisionnez! Je me croyais revenu au bon vieux temps où Brejnev aimait Adler qui aime Andropov... La Géorgienne n'en croyait pas ses oreilles... Bon, et maintenant, hier soir : un général russe est interviewé... Vous avez vu sa tronche au général ? C'était pas Dourakine mais un rougeaud ivrogne tout droit sorti des bas-fonds. Devant son tank. Il expliquait comment il attendait son patron au téléphone, un portable qu'il avait à la main... un téléphone sans doute "saisi" dans quelque port géorgien (lisez donc le reportage de Sophie Sihab à Poti, dans le Monde, tiens!) Et si vous faisiez un dossier sur les survivances de la désinformation kremlinienne, hein ? C'est ça qui serait instructif... Bon appétit. C'est dimanche et j'ai bientôt 72 ans. C'est pourquoi je me permets...
La grande démocratie Georgienne pourrait-elle nous montrer la grande diversité de ses partis et des ses opposants?

Je cite l'article d'@si: "le gouvernement géorgien semble avoir lui-même restreint l'accès à certaines sources d'informations peu amènes à son égard. ".

Ah bon? Bizarre pour une démocratie! En plus, soutenue par l'U.E. et les Etats-Unis. J'ai un doute tout d'un coup....Suis-je moi même dans une démocratie?
Quand la province serbe a fait sécession en février 2008, l'Ossétie du Sud a été prompte à réaffirmer sa demande d'une reconnaissance internationale.
Comme le disait à l'époque à Reuters un porte-parole du président séparatiste Edouard Kokoïty, “le précédent du Kosovo nous conduit à faire valoir nos droits plus activement”.
Ces déclarations ne sont pas passées inaperçues à Tbilissi, et pourraient bien avoir rendu encore plus urgent le désir de la Géorgie de rétablir sa domination sur la dissidente Ossétie du Sud.
Avec un large soutien occidental, le Kosovo a pu obtenir une séparation nette d'avec ses anciens maîtres, malgré les objections russes.

Ainsi pour les besoins de la politique étrangère russe, les troubles en Géorgie suivent le “modèle kosovar” : une minorité sous la domination d'un pouvoir “nationaliste ethnique” tentant d'obtenir sa liberté.

Je ne dis pas cela parce que je crois que la Géorgie est la Serbie de Slobodan Milosevic. Certainement pas. La Géorgie est un état démocratique qui se rapproche de l'Ouest politiquement et économiquement. Il y a d'importantes différences qualitatives entre la Géorgie actuelle et la Serbie de 1999.
Cependant, les diplomates russes avertissent depuis huit ans que le “précédent du Kosovo” affecterait environ 200 régions ou territoires du monde entier. C'est un chiffre important, il pourrait être en réalité moindre mais il n'est pas évident de savoir comment les choses vont se passer cette fois-ci.

Selon certaines sources sur la toile, depuis la chute du bloc communiste, la présence militaire américaine ne pourrait plus se justifier sur le continent européen, mais avec le Kosovo ils ont pu retablir une base importante pour pouvoir continuer leur contrôle sur l'Europe.
Après le déclenchement des hostilités en Afghanistan et en Irak ils ont ouvert pour une deuxième fois la boîte de pandore sans prendre conscience du danger d'un conflit majeur.
L'Union Européen, soi-disant démocratique (une des preuves est la constitution européene), est devenus un laquais des américains > Les politiques eurpoéen mais aussi les journalistes ne brillent plus par leur courage. Leur intérrêt n'est plus qu'économoque > Les affaires, le tout-rentable. Hélas!
La désinformation bat son plein des deux côtés.

Je me pose comme-même la question: Devons-nous "bouffer" tout ça en silence ?
Ouuuuhhh les méchants Russes font de la propagande! Parcequ'en France, on ne montre pas de réfugiés et de petits nenfants qui pleurent accompagnés de musique dramatique, JAMAIS!

Merci aux laquais des médias de relayer avec complaisance la propagande Géorgienne du laquais Saakashvili, avocat New-Yorkais d'origine Géorgienne aux ordres des néo-cons Américains.
C'est vrai aussi qu'Hollywood, CNN, FOX, AOL, ont été inventé par les Russes!
En attendant, chez nous , on réforme les armées en vertu de l'axiome
qu'aucune menace classique ne vient plus de l'est. Hé! hé!
Au niveau informatique, une bonne explication de ce qui se passe par un spécialiste de la sécurité. Les attaques avaient commencé avant l'offensive guerrière russe. L'origine gouvernementale russe des attaques n'est pas certaine, aussi bien à cause du(es) botnet(s) utilisé(s) que des cibles visées, pas toutes liées au gouvernement géorgien.

En attendant, le site du Président géorgien a été transféré... aux Etats-Unis, et le Président polonais ouvre le sien aux informations géorgiennes, dans un bel élan de solidarité.
En tout cas, j'apprécie l'étanchéité de la segmentation en deux de l'audience TV des journaux pour cet été : il y en a pour les sportifs avec leur JO de la honte, et il y a en pour la Géorgie avec leur guerre honteuse. les deux segments peuvent largement s'ignorer.
Article instructif. Il n'empêche que tout pays digne de ce nom aurait procédé de la même façon en matière de communication. On sent qu'il y a eu un minimum de préparation de cette guerre avec l'idée d'un blitz-grieg test. Ce qui me fait dire aussi que la Géorgie est loin d'être le pauvre petit pays dont les esprits auraient été laminés par les anciens discours communistes du temps de l'URSS.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.