42
Commentaires

Enfouir les déchets radioactifs : le coût du projet de Bure du simple au double

20 milliards ? 30 milliards ? 35 milliards ? Ou plus encore ? Après la réévaluation par l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) du coût du projet d’enfouissement des déchets radioactifs dans la Meuse – projet géré par l’Andra – la bataille des chiffres reprend de plus belle. Quant à la bataille sur la nécessité du projet, le débat parlementaire est prévu cette année.

Derniers commentaires

Enfouissement des déchets nucléaires en Allemagne:
http://reporterre.net/En-Allemagne-aussi-les-dechets-nucleaires-s-accumulent-sans-solution-fiable

Accident mortel sur le site de Bure ( suite).
http://reporterre.net/L-accident-mortel-sur-le-site-projete-des-dechets-nucleaires-remet-en-cause-sa
Le nucléaire... On dirait un beau bonbon bien sucré. À première vue, c'est trois fois rien, c'est agréable, pratique. Mais sur le long terme, de même que le sucre devient graisse, le bonbon nucléaire devient source de déchets et fini par coûter... Bonbon!
Bref, énergie obsolète.
Le plus "drôle" de l'histoire étant quand même qu'il existe tout autour de Bure des permis d'exploration pour du gaz de schiste. Étant bien entendu que cette explo[s]ita[/s]ration ne fait aucun dégât dans les sous sols qui sont censés rester stables des centaines d'années... Bienvenue en Absurdie!!!
Toutes les solutions sont mauvaises; il y a seulement des solutions un peu moins pires. L'enfouissement va s'accompagner d'un transport incessant de déchets hautement radioactifs, par trains ou camions
"Cette seconde loi sur la réversibilité..."
Dans quelques centaines de milliers d'années, ces déchets seront inoffensifs.
OK, ça coûte (très) cher, mais pourtant il n'y a malheureusement pas trop d'alternative sur ce sujet. Un stockage par enfouissement profond et réversible, c'est tout simplement la rolls du stockage de déchet nucléaire, tout ce qui coûtera moins cher signifiera probablement des sacrifices en termes de sécurité, sûreté ou durabilité.

Pour avoir un peu travaillé avec l'ANDRA, je dirai que si la rapidité et l'efficacité ne sont pas forcément leur points forts, leur rigueur est par contre à toute épreuve.

Y aurait-il des personnes qui pensent connaître des alternatives pour gérer la production passée et actuelle de déchets nucléaires à risque ? Je serai curieux de les entendre :)
L'enfouissement à Asse en Allemagne pose quelques menus problèmes.

http://www.sortirdunucleaire.org/Enfouissement-des-dechets-40236
Ils le rentabiliseront avec du stockage en plein air, ne vous inquiétez pas.
Ou pourquoi achèteraient ils toutes les terres alentour pour un stockage censé être souterrain ?
"Au cas où les générations futures trouvent une meilleure solution"
Les générations futures sont ravies du cadeau que nous leur faisons, ils nous envoient d'ailleurs une petite carte de remerciements.
Merci pour l'article Anne-Sophie.
... le cout global sur une exploitation de 100 ans pour un bouzin qui n'a JAMAIS été fait jusqu'à maintenant et dont le chantier est encore loin d'être lancé, c'est, à la louche ===> 36 milliards.

On table sur une évaluation, une estimation, un cout probable hein.... Tout ça, ça veut dire ===> du vent.

A la vue de ces divers éléments à forte valeur ajoutée, on peut aisément tabler sur un cout modique de 90 à 100 milliards (en comptant les retards, les incidents, les tracas, les emmerdes quoi...)

Cyril.
S'il y a encore des forumeurs clients d'EDF, c'est le moment de changer pour ENERCOOP!
Le cavalier législatif, cité à la fin de l'article, a été mis en selle par M. Gérard Longuet, ancien ministre, sénateur de la Meuse, mais aussi ancien de divers groupes d'extrême-droite dans les années 60-70 : Occident, GUD, Ordre Nouveau. Personnellement, je le classe dans la liste des malfaisants, élus du peuple contre le peuple, et je suis gentil !
Halte à la gabegie du secteur public ! On aurait confié ce dossier au privé, tout baignerait depuis longtemps !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.