73
Commentaires

En défense du chronomètre du CSA

Depuis que s'est ouverte la pré-campagne présidentielle

Derniers commentaires

Journalistes et animateurs de télé et de radio stipulent que la règle d'égalité du temps de parole est une hérésie puisqu'impossible à mettre en oeuvre. Et pourquoi c'est impossible?
Parce-que les émissions ont une durée déterminée. Et que c'est bien compliqué, surtout pour les hebdomadaires, d'y inviter tous les candidats avant le premier tour.

En quoi la règle du CSA est-elle stupide ? A cette question, les animateurs et les journalistes répondent donc que la télé et la radio ont des structures indépassables, inamovibles, incompatibles avec une règle élémentaire de la démocratie: l'égalité du temps de parole. "Impossible", "pas le temps", "hérésie"...En effet, la grille des programme et la durée des émissions ne peuvent et ne doivent souffrir aucun aménagement.
Pas même pour le rendez-vous démocratique le plus important de l'agenda républicain.

Pourtant, animateurs, journalistes et présidents de chaîne savent jouer l'adaptation. En particulier pour les matchs de foot. Ecourter ou supprimer une émission ne leur pose aucun problème quand il s'agit d'une rencontre fructueuse entre leurs téléspectateurs et leurs annonceurs; et accessoirement 22 adolescents soumis à l'ISF se disputant la balle.
Mais pour les élections présidentielles, et en particulier pour une campagne qui ne passionne absolument pas les foules, il n'en est pas question. Niet, nada, levée de bouclier et indignation et etc.

Il n'y a donc pas que les politiques qui exercent leur profession en usant de mauvaise foi et d'arguments fallacieux. Le monde de l'audio-visuel a aussi ses éléments de langage et ses professionnels du détournement de la logique. Les chaînes d'information continue savent bouleverser leur grille de programme à la volée pour un direct de 30 heures où un audimat record ne perd rien de ce qu'il n'y a pas à voir. Les chaînes de télé savent adapter leurs émissions pour qu'elle collent à l'actualité d'une journée de championnat de football.

Pour la campagne présidentielle, ils ne disent pas que ce n'est pas souhaitable pour leur chiffre d'affaire. Ils disent aux "petits candidats" "ah... là monsieur, je crois que ça ne va pas être possible".
Bah ! Si les médias étaient remplis de vrais démocrates, ça se saurait.
voilà une mesure qui semble équitable en théorie.
est- elle réellement appliquée? On peut se poser la question. A partir de quelle date entre-t-elle en vigueur? Si c'est déjà le cas, je ne m'en suis pas aperçue...
les candidats ont jusqu'au 16 mars pour déposer leurs signatures, comment sont ils comptabilisés d'ici là?
je n'ai guère eu l'occasion de voir Corinne Lepage, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud ou même Christine Boutin sur mon écran depuis le début de cette campagne...

Les journalistes eux-mêmes prennent pour acquis le fait que les candidats des partis majoritaires sont plus intéressants pour leur audience et les mettent en avant (quand au fond des débats les émissions réellement intéressantes sont rares).
A quand une émission d'ASI sur ce traitement médiatique, le temps de parole mais aussi le fond et la forme du discours.
bref, on aimerait des journalistes qui ont un peu mieux préparé leur débat et qui puissent trancher sur les chiffres avancés par les politiques et qui souvent sont bien écartés suivant le propos à appuyer.
est-ce trop attendre de nos médias?

Alors une émission s'il vous plait!
On voit facilement que le chronomètre ne sert pas à grand chose quand un candidat non déclaré triche en se cachant derrière sa fonction de président pour monopoliser 9 chaînes de TV a une heure de grande écoute sans compter plusieurs sites d'info en ligne qui se sont fait le plaisir de diffuser l'intervention en direct (audience oblige). Que ce dernier choisisse des journalistes compatibles qui lui servent la soupe sans relever ses contradictions. Inimaginable dans d'autres pays ce qui montre la servilité de la presse française dans sa grande majorité. Il faudrait commencer par réformer le CSA et que ses membres ne soient plus nommés par le pouvoir politique quel qu'il soit. Quant "aux petits candidats" : aucune chance, les grands, aidés par la presse, se serrent les coudes pour rester entre eux. La France a de grands efforts à faire pour figurer dans les démocraties dignes de ce nom. Quant à la servilité la pente sera difficile à remonter par certains pour retrouver la dignité de leur profession, le sera t elle jamais ? Le temps de parole devient anecdotique quand on voit l'ampleur des problèmes qui traversent la presse française et ses groupes monopoles et ceux qui monopolisent les écrans, radios et presse toute l'année.
j'ai une question con, patapé si vous en avez déjà parlé : la limitation de temps imposée par le csa, c'est valable pour les candidats déclarés à la présidence. donc le nabot est pas dans la liste. ou me trompé-je ??
Bon c'est bien beau, mais qu'est-ce qu'il a dit Sarkozy ? Rien ? Je vais vous [s]sauver[/s], vous taxer ....
Au fait, pourquoi ce temps de parole sur le plateau de Ruquier est-il inégal entre les candidats ? Est-ce compté par rapport au nombre d'interventions des candidats par semaine ou...?
Ô les vilains ! Legrand, Barthès, Denisot et les autres... les médiacrates, bien sûr.
DS passe donc en revue ses têtes de turcs habituelles en bon donneur de leçons, son rôle préféré ! Après le journalisme de supputations il pratique le journalisme de fiction (que feraient ces médiacrates s'il n'y avait pas le CSA ? DS est là pour vous l'expliquer : les xénophobes qu'ils sont n'inviteraient pas Mme Joly, par exemple...)
Avec le choeur habituel des [large]têtes d'haineux[/large] du forum qui bavent leur haine des socialistes et du candidat désigné par les primaires citoyennes!
Pour être complet il faut quand même ajouter la saillie d'Apathie qui s'insurge contre la règle du temps de parole. Il va quand mêmejusqu'à dire qu'il violera la loi !!
Délirant !

http://www.ozap.com/actu/temps-de-parole-jean-michel-aphatie-s-insurge-contre-une-betise-francaise-incroyable/438919
De toute façon, on sait à quoi on aboutit si on n'impose pas ce principe de pluralité : les gens qui ont le plus d'argent sont les plus audibles, ce qui aboutit à moyen terme à la mort des alternatives. Comme les gens riches sont en majorité soit de droite soit de gauche "molle", seuls 2 partis survivent. Et ces deux partis peuvent alors soutenir sans problème des médias de propagande où la contradiction est inexistante. Le parti de droite pourrait avoir un nom avec une référence à la République, celui de gauche molle à la Démocratie, et les organes de propagande pourraient s'appeler <nom d'animal> + News.
Déjà en 2007, la médiacratie s'était rabattue sur Bayrou... à cause des âneries de Ségo !
Cinq ans plus tard, c'est vraiment comme s'ils n'avaient rien compris : ils s'excitent comme des puces sur une "primaire" qui ne veut absolument rien dire... puis ils se rabattent sur Flanby.
Car il est évident que la médiacratie a déjà élu son candidat... Flanby. Et s'il arrivait à Flanby de chanceler, ils feront la promo de Bayrou et de La Pen par la négative, en l'agressant sur des bêtises et en oubliant de lui mettre le nez dans ses mensonges et ses duperies.
D'ailleurs la médiacratie commande des sondages dans lesquels les "petits candidats" ne figurent pas... du coup, ils font gonfler La Pen et Bayrou ... et Hollandreou arrive en tête !
Je pense tout à coup à Demorand, face à Méluche à Grenoble, qui a commencé à agresser bêtement et gratuitement le candidat, et a fini tout de même par l'écouter et se calmer... Attitude "petit journal" au départ... et "Libération" à la fin (on sent qu'il est pro-Flanby mais il écoute et relance Mélenchon tout de même) !
Cette campagne pue. Ces media puent. Cette information pue. Ce gouvernement pue. Ils parlent de démocratie du haut de leurs trônes respectifs. Ils savent... eux. Nous, nous ne sommes qu'une masse informe... un troupeau susceptible de consommer, ou pas, leurs media, ce qu'ils vendent ou autre chose.



.
Je partage le point de vue de DS. Et Acrimed ne le renierait probablement pas. :]
Qu'on ait assisté hier soir au paroxysme du culot présidentiel ne fait aucun doute.Tout d'abord,si tu as de l'imagination pour passer une soirée hors télé,tu n'as rien vu,rien entendu. Et pourtant ce matin ,te voilà gavé de la parole présidentielle,partout relayée,rarement critiquée
Au passage tu retiens un truc:TVA sociale et pas d'augmentation des prix pour le consommateur que tu es. Donc tu prends ta dernière douloureuse : 630 euros pour 2 mois dans une maison tout électrique. Un papier,un crayon.....700 euros avec la TVA sociale de 1.6 %. Donc,le machin a menti!
On te parle du CSA qui contrôle ou va contrôler le vrai-faux candidat et tu vois qu'il ne l'a pas empêché de son OPA sur les antennes. On était chez Poutine. Bravo le CSA!
Enfin,cette ode à l' Allemagne de Merkel,toi qui a des amis là-bas et qui lis un peu,tu connais le vrai désastre économique,celui qui fait des citoyens des précaires désespérés.
Mais ainsi va la France UMP!
Bonjour
Allons Daniel pourquoi parler de règles démocratiques alors que les seules règles sont celles de l'offre et de la demande. Les marchés sont les seuls régulateurs, il n'y a pas d'autres alternatives (et surtout pas la démocratie).
Qu'est ce que valent les urnes face à l'audimat.
Mais qui regarde Ruquier et sa bande ?!
Vous n'avez rien à faire d'autre le week-end que de mater la télé ?
Avec un truc comme ça lors du référendum sur l'Europe, le "NON" les aurait moins surpris. A n'écouter et à ne lire que les médias tradi, on aurait cru que le oui allait faire 99%.
//Exit Joly (incompréhensible et norvégienne)///

Elle était reçue hier par Anne-Sophie Lapix. Émission excellente.

Besancenot était préféré pour ses bonnes joues d'ado idéaliste et son bagou.

Mais aussi, parce qu'il entrait dans la stratégie de Foutriquet qui faisait avec le NPQ ce que fit Mitt le Fourbe avec le FN
Et le temps d'antenne utilisé pour qualifié Hollande de tous les substituts de "mollasson", on en fait quoi ? Flo Arié a raison : 1 heure sur 6 chaînes, ça donne quoi ? Les "guignols de l'info" ne sont peut-être pas où le programme les place.
Mais enfin Daniel, vous ne comprenez donc rien ? La dé-ré-gle-men-ta-tion, il n'y a que ça de vrai. Il faut laisser aux journalistes la possibilité d'innover et ne pas les entourer de carcans asphyxiants. C'est ça la clé de l'innovation et du nouveau souffle de la presse : l'abandon de ces règles datant d'un autre siècle. Il faut vous mettre à jour Daniel !
Vraie question: 1h sur 6 chaînes en même temps, ça vaut 1 ou 6h de temps de parole?
Le système nous impose Hollande d'une certaine manière pour virer Sarko :
- Eva Joly moquée, méprisée, "pas française" etc... alors qu'elle vit en France depuis 30 ans !
- Poutou invisible (normal, c'est un ouvrier qui travaille à l'usine Peugeot et qui commence à 6 heures du mat !! et donc se réveille vers les 5 heures pour passer les grilles de l'usine)
- Arthaud quasi invisible

Je suis un citoyen libre !!!

Et personne ne me dictera pour qui voter.
En tout cas, JE NE VOTERAI PAS POUR LES SOCIALEUX, jamais : spécialistes du double discours, faux culs, traîtres dès qu'ils ouvrent la bouche..

Ils ne feront rien pour régler la situation du pays tout comme Sarko n'y arrive pas.
Surtout ne rêvez pas...

SEMIR
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.