107
Commentaires

"En Crimée, chaque pro-ukrainien avait son journaliste"

Poutine a-t-il annexé la Crimée ? Le référendum organisé était-il bidon, sous contrainte, faussé par la présence des troupes russes? Les pro-Ukraine sont-ils harcelés en Crimée ? Telle était la tonalité dominante dans la classe politique française et dans les grands médias. Et pourtant, à lire attentivement les reportages des envoyés spéciaux sur place, on a l'impression que la musique était légèrement différente.

Derniers commentaires

Très bonne émission sans langue de bois.

Toutefois l'excuse du pas de temps pour l'info TV est fausse pour moi, il s'agit juste de présenter simplement un méchant russe ce qui est de la propagande de masse de l'OTAN !
Bcp de bavardage entre journalistes, ce n'est pas forcément inintéressant. Mais ce serait bcp mieux d'avoir des montages comparés des télévisions russes et ukrainiennes à la place du sempiternel discours indirect. Ca s'appelle Arrêt sur image, mais là on a plutôt l'impression de Pause à la cafette..
Anne Nivat : "Le principe de mes reportages c'est la nuance et le détail" hahahaha.
Appel de Dmytri Iaroch, leader de secteur droit grand heros defenseur de la place Maidan :

“En ce moment, dans l’Est de l’Ukraine, en particulier dans les villes de Donetsk et Slaviansk, il apparaît une réédition du scénario criméen.

Des groupes criminels encouragés par Moscou se sont emparés des bâtiments des forces de l’ordre, pris la police en otage, et forcé des officiels de la sécurité et des forces de l’ordre à démissionner.

Cette insurrection anti-ukrainienne est soutenue par quelques fonctionnaires des collectivités locales, et est causée par l’inactivité totale de l’autorité centrale (à Kiev) et particulièrement le Ministère de l’Intérieur.

Le Kremlin espère occuper les régions de l’est de l’Ukraine avec une résistance minime des autorités de Kiev.

À cause de la situation présente, j’ordonne la mobilisation totale de toutes les structures de Secteur Droit et prépare des actions décisives dans la défense de la souveraineté et l’intégrité territorial de l’Ukraine.

J’appelle toutes forces de l’ordre ukrainiennes non seulement à arrêter d’entraver nos activités, mais aussi d’aider Secteur Droit à restaurer l’ordre en Ukraine.

Il y a un grand danger que les autorités actuelles de Kiev continueront leur politique de collaboration.

À cause de cela, j’appelle tous les citoyens d’Ukraine à être prêt pour mettre la pression sur le gouvernement par des protestations, des assemblées, etc.

En temps de guerre, les gouvernements ne doivent pas êtres critiqués. C’est exact.

Mais il est aussi important de se rappeler qu’en temps de guerre, les traîtres sont exécutés.

Toute la société ukrainienne doit maintenant montrer la plus grande unanimité.

La panique, le pacifisme, l’hystérie contre les provocations, et le besoin de trouver une solution pacifique à la situation, c’est faire le jeu de l’ennemi.

Dites oui à l’union nationale, dites oui à la préparation à une résistance décisive contre les envahisseurs.

Dites non au pacifisme et à la capitulation.

Citoyens, organisez des unités d’auto-défense, contactez les représentants de Secteur Droit dans les régions et rejoignez nos forces.

Ensemble nous supprimerons l’insurrection anti-ukrainienne et reconquérerons l’intégrité territoriale de notre patrie.

Gloire à l’Ukraine !”

Traduction :
lescrises.fr

A partir de la video :
Communiqué
Pour info (c'est hors sujet mais pas trop), il y a un thread reddit sur l'Ukraine. Du coup on voit côte-à-côte les communiqués de toutes les agences de presses. Bonne indication du degré de "brainwashing" en cours

http://www.reddit.com/live/3rgnbke2rai6hen7ciytwcxadi
Très bonne émission. Daniel Schneidermann l'a très bien dit: inviter des journalistes de terrain, ça hausse le débat. On échappe à la propagande des deux camps. A quand une émission sur l'interventionnisme de l'Ouest sur l'actuelle Ukraine? Ca été rapidement survolé quand DS a parlé de Victorie Nuland et de son "fuck the EU".
Excellente émission. BRAVO aux intervenants.
Une fois de plus, en politique étrangère, les journalistes du Figaro sont de très bon journalistes. Je me suis longtemps demandée pourquoi, je crois que j'ai une hypothèse valable.
En revanche je n'ai pas du tout aimé la suffisance de la journaliste de "terrain", comme elle l'a répété à plusieurs reprises. Le terrain, Madame, n'a jamais été une garantie d'objectivité. Sur le terrain, je vois une toute petite partie de la réalité, je vois avec mes représentations, je vois ce que l'on veut bien me montrer. Je me souviens d'une de vos collègues qui, en Syrie n'avait pas vu de combattants djihadistes. Je n'ai pas aimé non plus qu'elle insiste sur le fait que les pro-ukrainiens en Crimée étaient "des jeunes", alors que les pro-russes était plutôt vieux, sous-entendu des nostalgiques de l'union soviétique. Je ne vois pas très bien comment les 90 % qui ont voté oui au rattachement à la Russie pouvaient tous être des retraités ...
Oups !,je voulais dire plus de 82% de la population totale.
Munstead,Il y a eu plus de 86% de votants en Crimée et 96% ont voté oui au rattachement avec la Russie soit prés de 92% de la population totale,alors dire que les tatars et Ukrainiens qui représenteraient plus de 30% de la population n'ont pas voté,c'est du n'importe quoi! Apprenez à compter!
Super émission, merci.
Finalement, l'émission "ratée" précédente a eu pour conséquence une meilleure émission!
faire du journalisme en jouant sur l'émotion, ça fait + d'audience
et on peut faire passer des messages ...
virer tous les rédacteurs ( rédactrices ?) en chef parisiens
de télé, sans doute oui mais malheureusement, il serait
vite remplacés par d'autres aussi nuls sous pression pour l'avenir
de leur carrière ...

je suis très frustrée par cette émission :
j'aurais aimé que cette émission me parle de l'UKRAINE ;
les médias se trompent de sujet: le sujet c'est l'UKRAINE !
cela m'intéresse beaucoup + : que va-t-il se passer ?
en Ukraine comme en Egypte, si j'ai bien compris, ce sont quand même des
"putschs" qui ont pris le pouvoir à des gouvernements élus démocratiquement
Bel exemple de décryptage de l'actualité. Conclusion : rien. L'information se construit comme la publicité où la mode est aux "testimoniaux" ou la dame vous explique que son produit lave plus blancque l'autre (se souvenir de Coluche). Ici aussi on choisit les témoignages qui conviennent à la sensibilité du journaliste ou de la ligne éditorial de son journal plutôt qu'une lessive contre une autre. Personne ne doute que de chaque côté les minorités ont sans doute du mal à témoigner, ont peur, que des pressions plus ou moins musclées existent. Pourquoi ne serait le cas qu'en Crimée quand toutes les images existent pour dire qu'il y en a des deux côtés. Bref une fois de plus la presse continue par idéologie respective à se décrédibiliser. A quand un reportage sur les pressions sur les pro russes à l'ouest de l'Ukraine. Pendant ce temps l'accord avec UE est signé à toute vitesse et c'est ça l'important. Personnellement je plains les pauvres ukrainiens qui sur la place Maïdan manifestait pour plus de démocratie.
L'impression que je retire de tout ceci et d'autres émissions récentes, c'est qu'on a du faire miroiter à D.S. un futur retour sur les antennes tv à condition que ....
Ces journalistes sont passés à côté de tout. S'il fallait inviter de vrais gens de terrains il aurait fallut invité Annie Daubenton et Eric Biégala qui ont tout compris. Franchement entendre le journaliste du Figaro décrire la fête en Crimée devant un "magnifique batiment stalinien"... A vomir !
En ce qui me concerne,je pense que la situation en Ukraine concerne les Ukrainiens. Il y a des pro européens (sensible en particulier au "mirage occidental" et des identitaires "patriotes" ou "nationalistes" c'est selon. Le droit international est foulé comme il l'a été au Kosovo.
Il y a danger. Quand verra t-on une grande manifestation pour la sortie de l'Otan et contre l'ingérence? Que fait Mélenchon?
on en sortira pas, si Asi invite des journalistes pour prouver qu'ils sont de parti pris, clichés, et adeptes du raccourci, et en même temps parler de l'Ukraine, çà sera in-regardable. Cà se passe en ce moment et on attend de vraies informations sur l'Ukraine. Ou alors, on change le titre et on élargit la réflexion à d'autres pays et d'autres évènements plus vieux. S'il y a une troisième émission avec Ukraine dans le titre, je n'ouvrirai même pas.
Malgré le bazar sonore, j’ai bien apprécié cette émission.
Le Making-of est bien réussi, avec ses liens vers les articles.
pas sur le contenu, mais juste pour dire: c'est pénible et brouillon d'écoute quand comme là, tout le monde parle en même temps, se coupent la parole, . E.P.
Super agaçante et pénible cette émission; j'te coupe j't écoute pas (ou si peu et avec une politesse trop contrôlée ). J 'te raconte le détail du reportage ( bien sur le fond mais ridicule sur la forme), c'est toujours comme ça chez les journalistes ? ça ressemble à la lutte des places dans un micro monde (pousse toi de la que j'mi mette qu'on a vu)
Et l'histoire à retenir ce ne sont pas que les faits du terrain ( j'en viens à l'analyse) mais les guerres du futur qui seront désormais orchestrées par des experts en communication..
Magnifique et passionnante émission grâce à des intervenants d'une exceptionnelle qualité !

Merci à eux, et merci à @si de sortir des simplifications hâtives des médias main stream,

Avec les bons et les méchants sans nuance...

C'est réconfortant de constater qu'il reste quelques lueurs d'intelligence dans un monde qui, hélas, s'enfonce dans l'imbécilité et la facilité chaque jour un peu plus, avec des jugements hâtifs sur des sujets ni maîtrisés ni réfléchis par ceux qui disent au bon peuple ce qu'il doit en penser !

Le monde réel n'est pas celui des Bisounours... Il est fait de rapports de forces économiques, militaires, d'enjeux de pouvoir... Même si Poutine ignore sans doute que le win-win existe (comme l'a dit Renaud Girard), il a admirablement réussi son coup : l'Occident, avec la complicité de fachos très actif lui pique l'Ukraine ? Parfait, il s'en fout un peu c'est un pays ruiné et assez hostile, qu'ils le gardent pense-t-il à juste titre. Mais pour ne pas passer pour des cons et conserver un accès militaire à la Mediterrannée il reprend la Crimée.

Sans tirer un coup de feu. Chapeau l'artiste !

PG
Et Daniel Schneidermann qui en fin d'émission se déclare très satisfait de la densité de cette émission qui en nous a offert rien de plus que ce qu'on voit au JT de 20 h depuis des semaines ! Il est beau le décryptage alternatif ... Devant tant de candeur satisfaite on reste bouche bée ...
Ah ! Ah ! Ah ! Mais oui bien sûr le biais des médias est un biais de simplification, pas du tout un bisais idéologique jamais !

ça c'est réservé aux chinois, aux russes, aux arabes, mais jamais aux américains et aux européens.

Dites les copains Il faut voyager un peu pour se rendre compte des bobards qu'on nous raconte ici aussi, dans le sanctuaire de la démocratie et de la liberté d'expression à l'occidentale!
Arrêtez de blaguer un peu là : La simplification est idéologique pas rythmique ou esthétique ! T'es aligné sur le projets du FMI t'es le bon gars t'es pas aligné tu gagne immédiatement des points Godwin et 'tas le droit d'avoir ton portrait dans les médias en Hitler des temps modernes ...

J'adore aussi le sujet sur la terrible pression psychologique perpétrée par un papi et mamie qui ne disent pas un mot en venant voir les courageux dissidents ukrainiens au tout début de l'émission et qui à la fin ose narguer insolemment le caméraman en lui faisant un petit coucou de la main.

J'avoue que j'ai bien rit devant la lecture de cette séquence par tant d'audace et d'imbécilité journalistique.

Malheureusement on ne peut pas vraiment dire que les journalistes que vous avez invités se soient vraiment démarqués de la propagande que nous subissons depuis plusieurs semaines, ou alors tellement à la marge que c'en est insignifiant ...

L'Europe, ses politiques et ses médias sont vraiment de moins en moins en accord avec les idéaux démocratiques et de respect des libertés qu'ils prétendent défendre. Pour le dire pus clairement, la pensée totalitaire semble une pratique assez en vogue en ce moment en Europe. Tout cela révèle des choses très inquiétantes pour nous ...
Une émission utile et nécessaries qui justifie l'abonnement (comme quoi l'actualité, c'est imbatable quand elle est riche). Une remarque toutefois: j'étais très disposé à voir dans les caisses que faisaient les médias russes sur les neo nazis une propagande bien roulée, mais depuis les recherches d'Olivier Berruyer sur ce sujet il devient clair qu'on a bien un mouvement significatif: 30% du parlement (soit à peu près les voix qu'a eu Hitler...), trois ministres, dont l'intérieur. Les médias se sont focalisés sur le camp russophone mais comme Européen et peut être futur concitoyen des ces gens là, je pense que ça méritait vraiment un reportage de fond sur les mouvement néo nazis.

Autre omission: pas un mot sur l'affaire des snipers et de Catherine Asheton, un moment pourtant remarquable de main de nos médias prise dans la boite à chocolat de la propagande.
J'ai trouvé cette émission vraiment intéressante. Je ne prends pas la peine de faire des compliments d'habitude mais là je trouve moi aussi que les critiques sont un peu sévères alors je tenais à le préciser.

A. Nivat a effectivement quelque chose de légèrement gênant dans son soucis assez maladroit de se distinguer mais bon, par ailleurs elle m'a semblé dire des choses pertinentes et fondées, de même que son collègue du Figaro.

Bref, pour quelqu'un qui, comme moi, n'a pas eu beaucoup de temps pour suivre ces événements pourtant passionnant et assez inédits, j'ai vraiment apprécié cette émission, et on sent effectivement une différence de ton bien agréable. Merci à vous.
"La vidéo dure 1 heure et 15 minutes."

Non.
Vraiment certains commentaires sont durs.
J'ai trouvé l'émission vraiment intéressante. Les journalistes semblaient objectifs et le ton est resté courtois, sans casser les oreilles (cf la dernière fois...), argumentés,ect...

Allez trois petites remarques:

-la fin de l'émission me semble brutale, effectivement j'aurais aimé en apprendre un peu plus sur cette extrème droite qui fait vraiment froid dans le dos. (peut être un prochain @si sur la monté d'extrème droite en europe et nottament à l'Est, si c'est fait ne pas se focaliser sur la france svp mais sur les pays étranger: hongrie par exemple :) )

- Peu etre que DS aime être à contre courant des médias mainstream mais ce quasi forçage de crachage à la gueule des média ne m'a pas beaucoup plus.

-enfin ne pas oublier ce qu'a dit Anne Nivat, sur les télé Russe, la propagande de guerre est HALLUCINANTE, regardez les JT sur youtube c'est fou! Pour eux l'opposition c'est 100% de néonazis. Il serait intéressant que @si s'arrete plus en profondeur sur la télé étrangère quand on traite un sujet qui se passe à l'étranger.

Bref malgrès tout j'ai vraiment aimé l'émission, un vent de fraicheur. Merci!
Pour une fois qu'une femme a de la voix et sait se faire entendre, y compris de DS, ça nous a changé...

Pour ce qui est du fond, c'était intéressant, bien qu'un peu décousu, si ce n'est beaucoup...

Mais ce que j'ai conclu de ces évènements et du plateau, même si je m'avance grandement, c'est que deux empires, l'américain et le russe, se sont partagés ce pays :
Je prends l'Ukraine et tu récupères la Crimée, laquelle aurait dû toujours t'appartenir, parce que ça te permet de contrôler la Mer Noire et derrière, la Méditerranée.
J'ai perdu l'Ukraine, mais c'est trop instable pour mes frontières, je te la laisse si tu me permets d'annexer la Crimée.

Tout le monde est content et a gagné quelque territoire. Quelques protestations de part et d'autres, des semblants de sanctions...

Poutine va quand même essayer de pousser pour avoir une autre partie de l'Ukraine, mais doucement. Et si les Ukrainiens deviennent intelligents, mais la perte sans coup férir de la Crimée va leur mettre du plomb dans la tête, avant que le plomb ne parle, ils réussiront à gérer la situation.
J'espère simplement que les démocrates pourront vraiment tirer leur épingle du jeu...
C'est quoi ces conneries ???
Hollywoodisation ? Manichéisme ? Simplification ?

Je n'arrive pas à y croire.

C'est avant tout de l'atlantisme, une nouvelle preuve de la "valetisation" (puisqu'on est dans les néologismes) de la France envers l'empire néocolonial nord-américain.

Ce qui se passe en France, c'est de la propagande de guerre. Comme toujours, la vérité en est la première victime. Et personnellement, pour moi, du haut de mes 40 ans, c'est du jamais vu ! Pire même qu'en Libye et en Syrie !

Je ne nie pas la propagande en Russie, bien sur, mais la propagande en France (et j'imagine aussi en Ukraine) n'a sans aucun doute rien à leur envier.

J'aurais beaucoup de choses à dire sur les nombreux mensonges va-t-en-guerres et tellement hypocrites des merdias mais "Ce soir ou jamais" va bientôt commencer, et ce sera surement beaucoup plus intéressant que votre émission pour le moins écœurante de par sa complaisance à tous les étages.
Ôtez vos œillères...
Excellente émission, je trouve. Je vais la revisionner, j'étais un peu distrait, je faisais la cuisine (rhoo, à quelle heure tu vas encore manger, dirait ma mère!).

J'avoue qu'en lisant le pitch sur les protagonistes du plateau, j'avais un peu peur : Le Point, Le Figaro, RTL. Y z'étaient pas disponible chez Atlantico ? ;-)

En fait non, je les ai trouvés très bien, même le plus apparemment "mainstream" de RTL avait l'honnêteté de reconnaître que le format dans lequel il évolue impose une simplification "hollywoodienne".

Par contre, oui, beaucoup trop court, comme d'hab, le rôle des states à peine évoqué etc… y'en avait encore un qu'avait un train à prendre ?
Sentiment étrange que de constater que la tonalité du plateau reflète à peu près l'idée que je m'étais fait de la situation, sans que je sois sur place ni particulièrement averti sur le sujet. Je pense qu'on est très nombreux dans ce cas, ce qui voudrait dire qu'on a quand même un peu appris à décrypter malgré certains biais médiatiques (et peut-être ASI n'y est pas pour rien)...
Juste que cela parlait dans tous les coins, un vrai foutoir. Même pas entendu LD ^_^
Mais pourquoi arrêter l'émission quand ça commence à devenir intéressant et que le rôle des Etats-Unis est évoqué?

Enfin bon, au moins on prend un peu de recul sur la propagande abrutissante standard. Après la Libye et la Syrie, il était grand temps!

C'est quand même là qu'on attend @SI. C'est la veine à creuser mais il y a encore du boulot avant de déconstruire tous les pipeaux que nous subissons en permanence. Il va falloir passer au moment où on dira "nécoconservateurs" sur un plateau de télé sans précaution oratoire et sans se pincer le nez!

Ils existent: parlons-en!
Bon je n'ai vu que 8 minutes, mais une remarque sur le 1er extrait de JT: donc on voit des ukrainiennes en train de parler à des journalistes qui les filment, et elles s'interrompent parce qu'un couple s'approche pour squatter la caméra et faire coucou. Et là-dessus, tout le monde (dans le JT comme sur le plateau) semble prendre ça comme une preuve de "l'intimidation" et du "danger" que courent les pro-ukrainiens. N'est-ce pas un poil exagéré quand même (pour la séquence en question) ?
7 ministres neo nazis et anti russes: ce menu détail même pas relégué aux 3 dernières minutes consacré à l'extrême droite (tout comme le role des américains) vous aurait il échappé? Après ça, allez comprendre pourquoi la Crimée a une telle frousse de ces compatriotes de l'ouest pour se jeter dans le giron de la Russie...
on peut donc signaler que les neo-nazis ou apparentés detiennent certains postes qui doivent encore moins rassurer une partie des ukrainiens (et a priori nous aussi....).
On trouve sur les crises.fr blog tenu par olivier berruyer, la composition du gouvernement ukrainien : lien
Entre autres par exemple :

Andrei Parubiy :
le Secrétaire du Conseil national de Sécurité et de Défense (organe qui chapeaute le ministère de la Défense et les Forces armées), cofondateur du partie national socialiste (ancien nom de svoboda).

Ihor Tenyukh :
Ministre de la defense, membre de svoboda.

Oleg Makhnitsky
Procureur général, avocat d'affaire selon forbes, financiers de l'extreme droite.

Tatiana Chornovol
à la tête du Bureau anti-corruption, ancien porte parole et membre de l'UNSA-UNSO (le bras "armé" de l'extreme droite)

Bref il y'a pas que la loi sur la langue russe ou certains derapages qui peuvent nourrir la propagande russe ou la peur de certains ukrainiens.
De même que ces éléments passés sous silence (un silence très troublant qui en dit peut être long sur TOUS les protagonistes de ce plateau) rempli par des bavardages sur le sexe des anges (style: coup de force? oh mais ça veut donc dire que Poutine est un méchant), on n'évoque nullement l'OTAN, les enjeux géostratégiques, les violences armées des apprentis SA de Maïdan , le plan du FMI, la possibilité pour que ce gouvernement provisoir ne s'éternise quelque peu en vertu de la nature politique des personnalités qui occupent les postes clés ci dessus mentionné... et ce doux euphémisme (si vraiment ça mérite encore ce nom) au sujet de la prétendue simplication pour cause de format court inhérente à la TV, laissez moi rire, bah oui c'est bien connu, la propagande c'est pour les autres (hum... Cf: la Constitution Européenne?)
Propagande pour propagande (a chacun son style, mais moi la propagande de la TV russe a infiniment plus d'effet sur moi que la Pravda de la grande messe de Poujadas) https://www.youtube.com/watch?v=CHk5tWy3-ZE ...
Special thanks to Olivier Berruyer
Love
Tom Joad, t'aurais dû être invité sur le plateau, ton absence s'est faite remarquer !

Merci pour ce message. Et merci aussi à Berruyer (tiens ça fait un moment que je suis pas allé visiter son site)
Et voila on (UE) signe des accords d'association avec un gouvernement transitoire non-elu (composé de neo-nazi, mais visiblement c'est meme pas un sujet....), alors qu'on pourrait au moins attendre les elections qui vont bientot venir...

Ca fleure bon la democratie.

(bravo a Olivier pour la qualité de ses billets sur le sujet : les-crises.fr )
En même temps, s'il fallait ne parler et ne signer des accords qu'avec des vrais démocrates la liste d'interlocuteurs serait plutôt restreinte. Je ne crois pas que cela soit un bon argument. Ces gens disposent de fait de l'autorité étatique. Il me semble normal que l'on s'adresse à eux pour des questions et des accords entre états.

Dans ce genre de cas, il me semble que notre critique devrait se porter non sur la forme, mais bien sur le fond de ces accords.
Detenir l'autorité etatique n'est pas qu'une question d'apparence. Il faut aussi controler les attributs qui vont avec, et qui font qu'on a le "pouvoir" et donc qui finisse par le legitimer.

Le probleme de ce gouvernement transitoire, c'est qu'il n'a pas encore eu le temps de se batir une legitimité formelle (democratique ou par voie autoritaire), prealable necessaire pour qu'un engagement soit credible, et c'est donc simplement tres con de signer des trucs de ce genre dans cette situation d'instabilité.

Ici la question formelle est autant une question de fond car il s'agit de savoir avant d'engager, de s'engager qui reellement consent, le contenu d'un accord de ce genre depend d'abord de cela.
Or un gouvernement arrivé par "accident" doit etre légitimé par un moyen ou un autre, et malgres la propagande de nos medias ou ceux des russes, on ne sait pas encore reellement ce que veulent les ukrainiens.

Je peux signer un accord avec vous pour une democratisation et un marché libre en Ukraine, mais on sent bien que sa portée restera limiter...
Je pense que sur la question ukrainienne, un site est inévitable : celui de Jacques Sapir http://russeurope.hypotheses.org/
qui analyse les tenants et aboutissants d'une crise politique, sociale et géo-stratégique.
Et ca continue de partir en sucette en Ukraine... dommage, sur un sujet pareil, @si n'a qu'a se baisser pour trouver matiere pour ses emissions...
Le decalage entre les informations données par la presse institutionnelle et ce qui se passe sur le terrain est flagrant...

On a foutu la merde en Ukraine, on a soutenu un melange de neo-liberaux et de nazis au gouvernement, ca commence de plus en plus a degenerer, esperons que ca devienne pas comme les balkans.
Mais non, Fabius a dit que Svoboda étaient des républicains, donc fort sympathiques.
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1366975,1367047#msg-1367047
Ces gars la ont passé des annees a proclamer vouloir purger le pays de tout ce qui est "russe". bref on a soutenu a la tete de l'ukraine des anti-russophones primaires et notoires, et on fait croire que les russophones ukrainiens ont besoins de la propagande russe pour s'en offusquer....
Le neo nazi ukrainien paruby est en charge de mater les "terroristes" separatistes de l'est, militaire a l'appui, l'allemagne avec son invité valls denonce les chars russes qui se massent a la frontiere, l'allemagne a decidé de se rearmer et d'augmenter considerablement son budget militaire.
Pendant ce temps le gouvernemant d'oligarques neo nazi, que l'on soutient pour le bien du peuple ukrainien met en place les mesures preconisé par le FMI :

Augmentation de l’âge de retraite de deux ans pour les hommes (jusqu’à 62 ans) et de trois ans pour les femmes (jusqu’à 63 ans).
Privatisation de toutes les mines publiques et annulation des subventions pour le secteur du charbon,
Levée des « privilèges » pour les entreprises du service public, les transports et autres services communaux,
Cessation du soutien public aux cantines scolaires,
Suppression du service médical gratuit et de la fourniture gratuite des manuels scolaires,
Annulation de la fiscalisation simplifiée et des « privilèges » pour le remboursement de la TVA pour les agriculteurs,
Taxation des produits pharmaceutiques,
Suppression du moratoire sur la vente des terrains agricoles pour les fermiers et fin des subventions pour les producteurs de porc et de volaille,
Augmentation du prix du gaz pour les entreprises communales de 50 %, et de 100 % pour les particuliers. Les tarifs d’électricité doivent également augmenter de 40 % pour tous les consommateurs.
Libéraliser les tarifs des services publics afin de les rendre « marchands ».

Bref ca va pas fort pour les ukrainien, et on a encore grimper d'un cran dans l'escalade dans la crise international....
Par contre je m'étonne de voir que vous n'avez pas abordé le sujet du référendum. Autant on peut supposer qu'effectivement une large majorité des habitants est pro-russes mais le score très élevé du oui soulève des questions… Dommage que ce point n'ait pas été abordé.
J'ai vu 99% des émissions depuis le tout début. Là j'ai vu le sujet et : "Meh...".
Je suis pas difficile pourtant.
Ecouté les 25 premières minutes ... J'ai cru un instant que vous aviez ré-invité Elisabeth LEVY déguisée en A. NIVAT !
Bizarre de voir DS semblant oublier (28-29 minutes) qu'un journaliste a de toute façon ses représentations propres avant son départ— comme tout le monde.
Imaginez le même type de reportage en 1938 en Autriche... Je sais, c'est bas et facile.
C'est très désagréable la webcam bas de gamme sur le plan large.
Incroyable plateau sur ASI ! Pour la première fois j'ai zappé ..Aucune contradiction ,tous avec le même à priori sur la Russie ! Du TF1 où autre média aux ordres !!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.