42
Commentaires

Egorgés

Sans doute est-ce toujours la même surprise.

Derniers commentaires

je viens de voir le film "CHE", (décevant) , mais j'ai beaucoup aimé quand il remercie les USA de leur tentative d'invasion de Cuba, car ce faisant, ils renforçaient la conviction des cubains de leur bon droit et celui de se défendre
aux dernières nouvelles le ministre de la défense (??) aurait caché la vérité sur l'embuscade à la demande de la famille d'un soldat qui ne voulait pas que l'on connaisse la vérité sur sa mort !! tout dans cette affaire sonne l'arrangement entre amis ! à commencer par GERGEORIN qui ne sait plus quoi raconter pour coller à l'establishment !!
désolée pour la famille mais, pour moi, leur fils est un soldat, militaire de carrière, engagé par la france et pour (euhhh) la france en afghanistan, et donc payé par nous ; voilà pourquoi tout ce qui se passe dans ce pays concerne les français, et non le seul ministre de la défense, pour que nous français puissions décider en toute connaissance de cause du bien fondé de cette guerre ;
et la façon dont un soldat a été tué fait partie de cette vérité ; la mort d'un soldat au combat n'appartient plus à sa famille mais au pays, pour la compréhension......
notre multi-président veut agir en chef d'entreprise, et s'amuse à vendre nos centrales nucléaires à tous les dicatateurs de la planète ??? eh bien qu'il nous considère comme ses actionnaires, car sans notre argent il n'est rien, d'où son obligation à nous rendre des comptes sur chaque centime dépensé dans ou hors de france !!!
comment faire confiance à un ministre dont le discours dépend de la demande d'une famille ??
mais comment faire confiance à des journaux tel Paris-Match qui nous montre des talibans qui POSENT pour la photo ; ridicule et tragique ! on image BIGARD derrière l'appareil en train de dire "tata simone enlevez votre chapeau on ne voit plus l'oncle jules, etc...." ; Paris-Match est devenu le complice de la propagande de ces criminels !
en 1942 Paris-Match aurait-il fait un reportage sur Amon GOETH sur son cheval blanc entouré de ses kapos et portant les bijoux volés aux juifs gazés dans l'usine juste derrière lui ??? apparemment oui, puisqu'il fait le même reportage sur les talibans en 2008, photo obscène ;
sauf que les jiuifs ne se sont pas mis dans le train pour Plaszow et ne sont toujours que des victimes innocentes de la folie nazie, alors que les militaires français se sont mis volontairement dans la gueule de l'ennemi !
et je me répète, si après 7 ans les plus riches armées du monde n'ont pas réussi à éliminer ce groupuscule de terroristes (qui au contraire a même bien profité de leur nullité pour s'agrandir !) eh bien qu'elles fassent le constat de leur échec et rentrent chez elle réfléchir à leur incompétence !
de plus on nous montre en ce moment une journaliste de Paris-Match, toute jeune, qui a l'air mal à l'aise dans ses explications sur ce reportage : si ça se trouve il est bidonné de A à Z, mais avec des vrais morts...
Je pense que c'est remuer beaucoup de vent ! Militaire,maintenant est une profession,toute profession à risque a ses accidentés du travail ! D'autres en mon temps furent des "appelés",combien de mes amis (es) ont perdu un pére,un frère ?Faut-il décorer de médailles les maçons morts au combat du travail quotidien ! Est-il besoin d'élever un monument aux morts des bouchers/charcutiers décédés d'un coup de surin mal placé ?Restons sérieux,la grossesse de R...d..,est beaucoup, plus importante , comme l'occupation de la villa de C...C....! Ou la sortie de CD de C... B.....S...! Mais arrêtons de copier "l'ami US " , France que fais-tu en dAfghanistan !
Encore plus énigmatique.

Si contact il y a eu, si la mort n'a été donnée qu'à un seul par arme blanche,
c'est encore plus bizarre.

Quel est le scénario, une attaque des sommets vers la vallée, frappe chirurgicale ?
et puis autre scénario, une attaque physique par un commando, à l'arme blanche.

Non, je ne crois pas que l'explication évite la déstabilisation des familles,
elle fait naître l'interrogation plus forte encore sur ce qui s'est vraiment passé.

http://anthropia.blogg.org
La France est en guerre

Avant le début de l'année 2008 , j'ignorai que la France avait envoyé plusieurs centaines (voire milliers) de soldats en Afghanistan.
Aujourd'hui toute la France le sais . Et comme à chaque fois , c'est l'horreur : il n'y a pas de règles en période de guerre.
Et Paris Match nous apprend en plus que nous avons été dépossédés , comme des lapins.
C'est moche la guerre.

France : retire tes militaires d'Afghanistan !
Je vais peut-etre vous choquer, mais je pense que les gamins du 3e rpima qui partent ces jours-ci, ainsi que les citoyens, ont le droit de savoir ce qui les attend, au risque de bousculer un peu les familles, qui doivent d'ailleurs connaître bien plus de "détails sordides" que nous !
Evidemment, le probleme, c'est que c'est Paris-Match, habitué au sensationnel. Mais d'un point de vue journalistique, aller rencontrer les talibans, c'est ce qu'on appelle un scoop !
Sur c'te butte là, y'avait pas d'gigolette,
Pas de marlous, ni de beaux muscalins.
Ah, c'était loin du moulin à galettes,
Et de paname, qu'est le roi des pat'lins

C'qu'elle ne a bu, du beau sang, cette terre,
Sang d'ouvriers et sang de paysans,
Car les bandits, qui sont causes des guerres,
N'en meurrent jamis, on n'tue que les innocents


La butte rouge, c'est son nom,, l'bapteme s'fit un matin
Où tous ceux qui grimpèrent, roulèrent dans le ravin
Aujourd'hui y'a des vignes, il y pousse du raisin
Qui boira d'ce vin là boira le sang de ses copains

Sur c'te butte là, on n'y fait pas la noce,
comme à Montmartres où le champagne coule à flots.
Mais les pauv' gas qu'avait laissé des gosses,
I f'saient entendre de pénibles sanglots

C'quelle en a bu, des larmes, cette terre,
Larmes d'ouvriers et larmes de paysans,
Car les bandits, qui sont cause de guerre,
Ne pleurent jamais, car ce sont des tyrans


La butte rouge, c'est son nom, l'bapteme s'fit un matin
Où tous ceux qui grimpèrent roulèrent dans le ravin
Aujourd'hui y a des vignes, il z pousse du raisin
Qui boira d'ce sang la, boira les larmes de ses copains

Sur c'te butte là, on y r'fait des vendanges,
On y entend des cris et des chansons.
Filles et grs, doucement, y echangent,
Des mots d'amour, qui donnent le frisson

Peuvent-ils songer dans leurs folles étreintes,
Qu'à cet endroit où s'échangent leurs baisers,
J'ai entendu, la nuit, monter des plaintes,
Et j'y ai vu des gars au crâne brisé.

La butte rouge, c'est son nom, l'bapteme s'fit un matin
Où tous ceux qui grimpèrent, y roulèrent dans le ravin
Aujourd'hui y a des vignes, il y pousse du raisin
Mais moi j'y vois des croix, portant l'nom des copains.
Oui, mais tout le monde a l'air de s'étonner que la guerre cela tue ... A force de croire que l'armée de terre c'est magnifique car des chars font des sauts perrilleux et qu'on a du super matériel de robocop, on s'engage et on se fait égorger avec du mauvais matériel... rien de bien étonnant

La France est en guerre, il faut donc parler à tout bout de champ d'égorgements, de moyen-âge et de choses horribles, cela fera que les réelles choses horribles soient mieux acceptées par l'opinion pendant un bon nombre d'années...
Autant je suis toujours partagé sur l'opportunité de publier un "reportage" sur les talibans (en fait, je suis presque certain qu'il ne fallait pas, il n'y a pas d'infos, là-dedans), autant je suis d'accord pour tout dire concernant les massacres, leurs dégâts, les boucheries, ce que ça fait vraiment, même si ça doit nous faire vomir.
Éveillons, éveillons...

Mais attention d'un autre côté à ce que ça ne soit pas récupéré pour justifier d'autres choses ou exacerber des sentiments inavouables.
Et là-dessus, on compte sur @si et quelques autres pour continuer à pointer les travers, manipulations et manœuvres.
En parler pourrait aussi renforcer le sentiment national français aussi...

Souvenez-vous le serbe debout avec dans chacune de ses mains une tête fraîchement coupée de musulmans...

Etc..Oui la guerre est horrible mais quand on la veut on la paie
Notre brave Ulysse a très bien parlé (voir plus haut), et il a prouvé - une fois de plus - qu'il est du côté de l'opprimé, ce qui est évidemment plus sympathique de soutenir l'oppresseur !

Il y a deux jours un correspondant de guerre Américain m'expliquait qu'il a les yeux foutus depuis la guerre d'Irak. Il se déplace avec un collyre spécial dans une poche à glace (très pratique)

C'est le phosphore et autre saloperies ventilées par les bombes américaines qui lui ont fait ça...

Après avoir expérimenté le brillant "agent orange" de Monsanto (les sagoins qui tentent de nous infliger les OGM) au Vietnam, les soldats de la"liberté" poursuivent sur la route du bien : il y a ceux qui meurent tout suite quand la bombe tombe, et ceux qui mourront un peu plus tard dans de longues souffrance, sans oublier ceux dont la vie sera gâchée par des allergies et ceux qui feront des enfants lourdement handicapés.

Il faut bien dire que l'égorgement est un peu dégueulasse, mais - entre-nous - si je voyais des équipes d'Afghans, d'Allemands ou de Chinois, voire de Russes (peuples fort sympathiques et pacifiques, choisis strictement au hasard) crapahuper, lourdement armées, sur les petits chemins d'Auvergne ou de Normandieje serais très tenté de les choper dans une embuscade et de leur montrer avec quel charbon je me chauffe, y compris en en égorgeant quelques-uns, même si cette tradition est davantage ancrée au Moyen-Orient qu'en France...

Et ensuite on fait quoi ? On fait savoir à l'envahisseur qu'il a intérêt à plier ses gaules, sinon tout le monde va se faire buter...

C'est ce qu'ils ont fait, et c'est ce que je ferais à leur place !

Les envahisseurs, d'une façon générale, n'ont qu'a rester chez eux, et s'ils tiennent vraiment à emmerder les gens à domicile ils sont malvenus à pleurnicher quand ils tombent sur un os !

Pour conclure, je Plussoie avec Daniel, je ne sais pas s'il fallait donner ou non cette information assez pénible...

P.S. : Max Gallo ne s'arrange pas avec le temps, il n'est (par bonheur) pas antisémite, contrairement à Déroulède, mais il fait le guignol à l'Académie, ce que Déroulède avait refusé avec hauteur !


***
Dire la réalité dans sa cruauté est une chose. Que grâce à ces révélations et à ces photos, Paris Match s'en mette plein les poches en est une autre, inacceptable!
comment peut-on se poser la question de savoir s'il fallait le dire ou le taire ? bien sûr qu'il faut le dire, une guerre est une réalité ; c'est une réalité qui enlève la vie à des êtres humains, et ça n'est pas rien, ça veut dire que des gamins de 20 ans plus jamais ne participeront à un repas de famille joyeux, plus jamais n'iront danser avec leurs copains, plus jamais ne se lèveront le matin avec comme perspective une journée de vacances au soleil, et pourquoi ???.......... pour rien en l'occurence !!!!!!!!!!
les armées les plus puissantes du monde sont en afghanistan depuis 2001 et pourtant la paix n'existe toujours pas ??? non seulement elle n'existe pas mais il faudrait renforcer cette armée ??? on croit rêver ???
c'est aussi une réalité où des personnes sont violées, torturées, trucidées... et si personne n'en parle et n'en montre des images, la guerre reste un concept abstrait, d'autant plus si elle se passe au loin..
notre multi-président a préféré montrer ses déplacements auprès des militaires sur place ou dans des enterrements en france : inutile = l'enterrement est aux familles, et le rendez vous aux militaires n'a donné aux talibans que la certitude d'un président -comm et ils se sont mis au diapason !!
et PARIS-MATCH, toujours lui, entre Cécilia et son amoureux, et les Talibans ! tragique !! que ce journal choisisse : soit c'est le "poids des mots et le choc des photos" : alors il est légitime pour un doc sur une guerre en afghanistan, soit il fait 12 pages sur Cécilia à New-York : et on ne lui fait plus confiance pour l'afghanistan, c'est ainsi !
mais ce qui me fâche le plus ce sont les arguments de cours de récré de CM1 de notre multi-président : il envoie sa jeunesse mourir en afghanistan "parce que les talibans imposent le tchador à leurs femmes", bonjour l'argument : si SARKO a l'intention par cette guerre de régler des siècles de culture afghane ce sera sans moi ;
et de fait, les talibans ont été viré en 2001 et pourtant les femmes afghanes n'osent toujours pas sortir sans tchador, et ce ne sont pas les talibans qui les menacentt mais leurs maris, frères, pères, cousins, etc............ pour qui se prennent les SARKO, BUSH et compagnie pour croire que d'un claquement de doigts ils pourront aider ces femmes ??
et les talibans se sont renforcés dans leur coin, et sont de mieux en mieux armés : alors bravo les armées les plus puissantes du monde = beau constat d'échec qu'ils voudraient faire porter par leur jeunesse aujourd'hui : arrêtons le massacre !!!!!!!!!!!!!
alors l'argument du mult-président = zéro pointé, mais ça a l'air de marcher en france puisque nos ministres se sont arrêtés à celui-ci, injonction élyséenne ???
PPDA a traité SARKO de "petit garçon", c'est sans doute celui qui a la meilleur description du personnage, en sachant que certains "petits garçons" peuvent jouir d'arracher les pattes des mouches..........
les talibans sont moyennageux tandis que la supériorité du prêtre sur l´instituteur est d´une cruelle modernité.
Et bien puisque vous ne me le demandez pas (car je suis de la France de la routine, que je sature des niaiseries de Larcher-Raffarin, convaincu que nos institutions sont déconnectées de la base et tournent en roue libre autour du pot de miel de l'Elysée), je vais vous dire pourquoi j'apprécie en fin de compte cette démarche de Paris-Match, une fois il est vrai la stupeur de la révélation passée, tellement ça a été rapide de retrouver les combattants, car on est plus dans le débriefing que dans l'analyse je pense.

Oui, Max Gallo peut remiser ses mots et se draper dans son autosatisfaction de vérité toute faite. Encore un qui doit prendre la docu-fiction pour l'art ultime à de la véritable histoire. Car Max se rêve encore une guerre "propre" avec stratégie de 2nde guerre mondiale, une date de début, une date de fin et l'armistice signé en poche : c'est tellement plus simple, un pays contre un autre, l'ennemi est tout désigné.

Or j'ai écouté la journaliste de Paris-Match, l'Afghanistan est un pays magnifique à l'entendre, on devine qu'elle était même prête à dire 'je l'aime ce pays' et puis, elle s'est de suite ravisée, gênée, elle a lissé son sentiment, parce que dans la mémoire collective médiatisée, on a l'égalité : habitants d'Afghanistan = talibans = méchants. C'est de la censure douce ça, non ?

Ce qui m'amène à étudier les déclarations de Morin : «Est-ce qu'on doit faire la promotion d'hommes qui ont compris qu'on était dans l'ère de la communication ?». Tiens ! Morin-le-traitre-du-NC reconnaît que l'Occident fait exclusivement de la com' et veut que ça reste sa chasse gardée, ça le gène que l' "ennemi" puisse se placer sur ce terrain : «Ils ont compris que l'opinion publique occidentale était probablement le talon d'Achille [...]». Et enfin, une remarque qui finit complètement par le discréditer : «C'est une guerre de la communication que mènent les talibans par des opérations de ce genre». Or, il suffit de voir dans quelles conditions s’est déroulée cette interview pour comprendre que les talibans n'étaient pas les premiers demandeurs.

Ah, si l'Afghanistan avait sa propre radio propagande, ce serait plus facile. On pourrait même imaginer qu'on ait des remontées d'histoires sordides de petits arrangements ou trafics entre militaires de la Coalition et population locale, pourquoi pas ? Pourquoi on n'aurait toujours que des gentils missionnaires et des méchants talibans : les photos des traitements dans la prison d'Abou-Graïb ont montré combien notre notion dichotomique judéo-chrétienne du Bien et du Mal était mise à mal... A taper sur qu'une cloche, on entend qu'un son : oui, je trouve que Paris-Match a bien visé en disant en gros, on regarde les versions des deux côtés, puisque tout est à sens unique dans la Coalition.

Oui, l'opinion publique en France est pacifique, une majorité écrasante (i.e. > 53%) souhaite qu'on se retire de là-bas, elle n'est pas dupe que des manipulations médiatiques existent et des dessous de table toujours classés secret défense pour raison d'Etat, sinon mon dieu, le peuple risquerait de se révolter, c'est pour son bien qu'on ne doit jamais rien dire.

On est même monté d'un degré : j'avoue que j'étais abasourdi par la déclaration du gusse "on a foutu une sacrée raclée aux talibans". La ficelle est un peu grosse, non ?

Comment ne pas fantasmer qu'on nous cache des choses ? Je paye des impôts, je participe aux finances publiques et j'estime être en droit de savoir ce que l'armée et nos soldats font, ce qu'il leur arrive. J'aimerais pas qu'un jour on me dise que tout est parti en retraite et salaire, que nos militaires sont de la chair à canon parce que notre matériel est obsolète, qu'on a les moyens d'offrir des centrales nucléaires à l'étranger, de prendre un jet privé new-york/paris à 380 000 euros, d'inviter au grand palais toute la planète, mais pas de quoi se payer la haute technologie. A voir encore le déploiement qui va être fait pour le voilier piraté en Somalie...

C'est seulement à chaque révélation du Canard qu'on a droit à un peu d'explication de la part de la grande muette. C'est gonflant non ? En temps normal, je ne sortirai pas de la routine, c’est bien parce que j’ai une crise de confiance en notre exécutif que je réagis de la sorte.

Je rappelle aussi juste au passage que les médias ont discrètement enterré les déclarations du candidat à la présidentielle sermonnant en substance qu'on ne gagnait jamais une lutte intestine d'un pays en s'installant chez lui.

Bref quelque part, Paris-Match participe ainsi à conforter cette recherche de vérité de l'opinion publique, même si je me doute qu'un buzz n'est évidemment pas pour leur déplaire.
Mais j'ai trouvé que le magazine justifiait d'une déontologie : oui il existe un dvd des combats mais ce n'est pas du matériau pour journaliste sérieux, on est allé au bout de la question 'avez-vous torturé ?' après chacun comprend ce qu'il veut dans l'interprétabilité de la réponse.

Maintenant, dans toute guerre -et je crois qu'on n'est pas les derniers à le savoir- même en démocratie, il y a des règlements de compte, des trésors de guerre, des traitements inhumains en dehors de toute convention de Genève. Je crois que c'est dur, mais on a le droit de savoir que nos soldats ont été dépouillés de leurs rangers, de leur montre, etc.

Donc, à défaut de mobilisation générale et d'armée de conscription, Morin voudrait que les médias se mobilisent pour sa noble cause. Il devient amnésique quand on annonce que les images des 10 cercueils arrivant sur le tarmac ne sont pas diffusées parce qu'elles contiendraient les rancoeurs et sifflets contre le premier ministre, que les corps sont dans un état tel que les corps ne seraient pas reconnaissables, il n'y a pas comme un truc qui dérange, là ?

La machine de guerre est donc avant tout machine médiatique, donc construction purement idéologique, donc sans logique autre que de servir des intérêts personnels.
Rien que pour ça, qu'on laisse penser qu'une guerre moderne est forcément aseptisée, que les films à la télé sont plus violents que la guerre, alors je me dis que certainement on a fait fausse route.
difficile en effet de savoir s'il fallait le dire ou pas (j'hésite également)...

examinons les conséquences:

émotionnel: on est bouleversé, choqué par de telles atrocités

factuel (je sais c'est horrible): ça confirme les exécutions de soldats et met de plus en plus à mal les déclarations officielles...

restons cyniques: que faire après ça? s'en aller et laisser tomber cette guerre absurde? ou venger nos camarades??
après de telles révélations, on est plutôt dans un esprit guerrier avec une volonté de leur régler leur compte: ça tombe bien, de nouveaux soldats vont partir!

comment laisser ces monstres s'en tirer? impossible voyons!! on ne piétine pas ainsi la france surtout quand on a un SHA KE QI (idiot en colère) à l'élysée...

je me demande si on ne va pas aboutir à une "justification" de la présence des troupes en Afghanistan...
Comment ne pas être d'accord avec vous cher Daniel ? y compris sur notre nouveau Déroulède (qui me paraît plutôt une enclume sur laquelle on forge les sabres de bois) ? Je me souviens de l'embuscade de Palestro, au début de la vraie guerre d'Algérie... La grande presse n'avait pas caché les détails - sauf celle des "porteurs de valise". Qui s'en souvient encore parmi tous nos bobos analphabètes dont la seule excuse est leur jeune âge...
"...si je vous dis que je ne sais pas ?"

Ce que je sais (ou que je crois savoir) c'est que pour la plupart des experts l'endroit est impossible à prendre, à pacifier, à démocratiser (à "civiliser", à "nettoyer", mettez ce que vous voulez) par la force (les russes s'en rappellent encore). Sachant cela, les "va-t-en-guerre" sont des criminels qui ont le sang de ces gamins sur les mains. La situation en Afghanistan ne fera qu'empirer et ça, Sarko le sait, ce qui le rend encore plus criminel que les autres.
Hier, on se moquait de Bush et des ses nébuleuses tirades sophistiques du genre "guerre contre le terrorisme" (une sorte de "guerre contre la guerre" ou de "guerre contre la haine"...bonne chance), aujourd'hui Sarko et ses laquais du gouvernement nous servent le même discours et lémedia ne mouftent pas, ça roule, tout est normal. Ceci dit le premier ministre a été sifflé parait-il devant les cercueils des militaires, ça donne l'espoir que les français ne tombent pas dans le panneau.

Et comme le remarque l'excellent commentaire d'Ulysse Martagon (à 10:27 ), ça fait moins de foin quand on bombarde une centaine de civils du coin (après tout ce sont des barbares, et une petite bombe c'est tellement moderne et civilisé)

Fallait-il le dire ou le taire ? M'en voudrez-vous beaucoup, si je vous dis que je ne sais pas ?


Ce que je sais, c'est qu'une vérité difficile à entendre vaut toujours mieux que n'importe quel mensonge par omission.

On en crève du mensonge par omission ! Oui, la guerre c'est dégueulasse et ça fait des vrais morts avec du vrai sang.

Avant même la propagande « active » , le mensonge par omission est l'outil principal de manipulation des foules : c'est la censure douce.

Et moi, je n'aime pas la censure, qu'elle soit douce ou non.

PatriceNoDRM
Mais enfin : il FAUT dire les horreurs de la guerre . Arrêter de faire croire aux guerres propres. Dans tous les camps, sont commises des abominations.
Les soldats américains n'ont pas été les derniers en Irak ....
Comme le dit Ulysse, où se situe la différence entre l'égorgement et l'assassinat à distance, équipé du dernier cri technologique.
La guere tue et ..."de facon horrible"
Doit-on cacher son cancer au cancéreux ? Le débat fait florès.
Notre histoire crève de secrets militaires, de sombres drames, mais ne doit-on pas aux familles la réalité même horrible et pas le secret, surtout quand ce secret a pour but de cacher l'impréparation, l'amateurisme, dont on pourra tirer les leçons, mais qui permettra aussi aux familles de demander des comptes.

Car en l'occurence, ce qu'on comprend, c'est que l'erreur est d'état-major, car "qui maîtrise les sommets, maîtrise les vallées". Ce qu'on comprend c'est qu'il s'agit aussi d'un faillite du système de renseignement, on ne se doutait pas de la technologie de nos ennemis. Fallait-il sortir le jour où les hélicoptères n'étaient pas disponibles pour une exploration qui mettait en danger ceux de la vallée ? Qui a fauté ? Et si ce n'est pas une faute, que faut-il changer dans l'enseignement stratégique et tactique pour que cela n'arrive plus.
Plutôt que de gauberger sur la solitude de la décision, Sarkozy aurait mieux fait de provoquer une enquête en profondeur et de faire la part sur l'erreur et la responsabilité et les conséquences.


http://anthropia.blogg.org
Fallait-il le dire ou le taire ? M'en voudrez-vous beaucoup, si je vous dis que je ne sais pas ?D'un point de vue purement neutre : cela semble contredire totalement la thèse
des soldats morts dans les premières minutes des combats... Et me fait furieusement penser à votre sujet sur la façon dont on parle de la guerre. Cacher que des soldats ont pu souffrir, n'est-ce pas là une façon de prévenir une contestation possible sur la légitimité de ces combats ? De masquer le fait que quand on fait la guerre, des fois, on meurt ?

Pour rebondir sur ce que dit mollows :Daniel, vous vous demandez s'il fallait donner le détail de leur mort... Pourquoi poser la question maintenant, et pas lorsque des morts civils - non français...- étaient évoqués ? Le fait qu'ils ne regardent pas les JT français nous autorise-t-il davantage à donner des détails croustillants/vendeurs ?
Si donner ces informations permet de montrer que le chef des armées préfère mentir "pour la bonne cause", cela me semble tout de même important...

Enfin, cette information est-elle si terrible que cela ? On est bien loin des images de soldats US égorgés devant la caméra, que les chaînes ont dit vouloir couper pour ne pas entrer dans le jeu terroriste, mais tout en diffusant les images des otages à genoux, le couteau placé sous leur gorge s'apprêtant à trancher celle-ci...

S'il s'agit de respect envers les morts, doit-on censurer le soldat Ryan parce qu'il nous rappelle qu'un soldat peut mourir après avoir souffert des heures durant ou éventré par un obus ?
Donner la mort avec un couteau ! Tout ce sang sur les mains, quelle horreur !
Alors qu'il existe tellement d'armes sophistiquées avec lesquelles il est possible de tuer proprement. De très loin, ou de très haut.
Ce n'est pourtant pas faute d'en avoir fait la démonstration.
Mais ces peuplades resteront toujours réfractaires à la modernité.
[quote=Voltaire, Candide ou l'optimisme, (chapitre III)]Il passa par-dessus des tas de morts et de mourants, et gagna d'abord un village voisin il était en cendres : c'était un village abare que les Bulgares avaient brûlé, selon les lois du droit public. Ici des vieillards criblés de coups regardaient mourir leurs femmes égorgées, qui tenaient leurs enfants à leurs mamelles sanglantes ; là des filles éventrées après avoir assouvi les besoins naturels de quelques héros rendaient les derniers soupirs ; d'autres, à demi brûlées, criaient qu'on achevât de leur donner la mort. Des cervelles étaient répandues sur la terre à côté de bras et de jambes coupés [...]

Anthony
détail / "la longue route vers l'extrémité du pouce"

Main => Doigt => Phalanges

"Devant Obama, Sarkozy ressort la légende des talibans et du vernis à ongles"
http://www.20minutes.fr/article/242938/Monde-Devant-Obama-Sarkozy-ressort-la-legende-des-talibans-et-du-vernis-a-ongles.php
(yavait moyen de trouver une source par ici, mais je fais vite)

Citation de Morin dans Reuters repris par l'Express :
"Les taliban c'est un régime moyenâgeux, qui niait tout droit aux femmes, qui coupait les phalanges des petites filles qui avaient le malheur de se mettre du vernis à ongles (...)
http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/reuters.asp?id=78390


Mais maintenant on a "nos" égorgés.
;-(
On peut concevoir que le gouvernement et les médias ne s'attardent pas sur les points sordides, ne serait-ce que par respect des familles.
Ce qui me choque plus est le peu de communication de la part du gouvernement sur cette guerre, ses vrais enjeux, son déroulement etc.
Par exemple, pendant la première guerre d'Irak, le president d'alors ( Mitterrand ) faisait des points réguliers à la télévision pour informer les citoyens du déroulement des négociations et du conflit, procédé qui semble normal dans une démocratie, régime ou en principe le peuple est souverain.
Ni Chirac, ni Sarkozy n'ont pris soin de plier à cet exercice.
Nous en sommes réduits à des formules en trois mots "Lutte contre le térrorisme", "barbares moyenageux" etc.
Pourquoi Sarko ne consacre-t-il pas une heure à la télévision pour nous faire un bilan et dresser les perspectives, les enjeux actuels et futurs ?
Sommes-nous trop bêtes pour comprendre ?
Après trois semaines de silence, deux quotidiens publient le même jour un détail terrifiant : quatre des soldats victimes de l'embuscade du 18 août auraient été égorgés.

Le Canard enchaîné du 27/8 parlait déjà de quatre «exécutions». Celui du 3/9 confirme, mais ne souhaite pas donner de «détails sordides» à propos de ces exécutions. Et le journal explique que ses sources proviennent de proches de victimes...
Post Scriptum : J'ai réouvert la radio ce matin (1ère fois depuis 2 mois) et j'ai entendu Darcos parler de son [quote=idéologie]... C'est saisissant , l'idéologie de Darcos ;quand il parle de l'éducation nationale , sujet au combien républicain et laïc, on sent qu'il s'en tape complètement dans sa façon très très distanciée de répondre. Il n'est pas engagé la-dedans. Mais dans quoi l'est-il? Son idéologie, et la faire passer.
Certes non , je ne vous en voudrai pas. J'ose espérer que tous ces soubressauts médiatiques ne sont pas le fruit d'un calcul politique , mais je concluerai comme vous : je n'en sais rien.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.