25
Commentaires

Drahi, sa première BA pour la presse

Donc, il s'appelle Drahi. Patrick Drahi.

Derniers commentaires

Que Libé coule sous des tonnes de fric, tant mieux, i l'a bien mérité. Comme de ne plus être lu par la gauche réelle.
Un journal c'est pas fait pour lire et informer, c'est pour acheter, pour vendre, pour acheter, pour vendre...
http://www.youtube.com/watch?v=H-VXWX-_CuM
Le gros problème avec les agonies, c'est que ça peut s'éterniser.
Quand on pense qu'il suffirait à ce journal qu'il conserve ses bons articles, supprime ses mauvais billets et ses éditoriaux ineptes pour se sauver lui-même.
Et évidemment, aussi, se reconstruire une réputation à partir de là.
il a prété "en douce" 4 millions d'euros pour passer le cap du mois d'avril,c'est une douceur durement salvatrice pour un journal ex mao.
Je vous recommande vivement cette conférence gesticulée :
http://lesconferenciersgesticulants.org/?cat=12
Désolé DS, mais il n'est pas tout à fait exact de dire que P. Drahi n'a "aucune vision perceptible de la presse dont jusqu'ici il s'est toujours prudemment tenu à l'écart." Il est propriétaire de I24 News, petite chaîne israélienne sur l'orientation de laquelle Le Monde s'interrogeait ici, non sans arrière pensée, en mars dernier.
Tout pour plaire, ce monsieur...
Hélas, tout pour me déplaire. Pauvre Libé !
Sur Médialand, blog de deux journalistes du Monde, on apprend que Ledoux et Moulias cherchent un nouveau directeur de rédaction, et que le nom de Laurent Joffrin, qui a déjà occupé le poste, est régulièrement cité.
Tiens, puisqu'il est question d'info, c'est au sujet du prix Albert Londres, quelque part, comme on dit ça réconcilie avec la presse. Surtout Philippe Pujol.
Nous aimons les liens, les toiles d'araignée, les affinités des smokings blangs sur yachts à musique intégrés...

En un temps,( j'avais cherché Carlyle. Je me suis replongé dans wiki et ben oui, ma mémoire avait été marquée au rouge.

Dans ce Carlyle outre Bush il y eut (ou a) Sarkozy Olivier (demi-frère du Nicolas).

Donc résumons: Bouygues (parrain de...)- Numéricable (cotoyant le... )-TF1 (boutique de...)-Libération (sauvé par...)

Histoire de famille à entrées complexes, portes qui claquent, un Feydeau (Fait d'Eau ou douche glacée en vue).

Sans rire, ça manque de jeune femme ci ce n'est Madame Démocratie qui l'idiote de service s'exclame: "Messieurs, servez-vous!"
Désolé pour les quelques fautes d'orthographe, syntaxe et signe...GPMarcel
Complotiste ! Scandaleux !


Il n'y a jamais de complot, de lobby ! Vive la République et la démocratie !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bon. Ce monsieur est un brasseur d'affaires. Il trempe donc ici et là dans de peu respectables combines. C'est pour sauver l'emploi, bien sûr...
Je me répète, mais tant pis. Ca rappelle furieusement Citizen Kane (version romancée) ou Randolph Hearst (version glauque).
Quel surhomme ! Porter à bout de bras de telles responsabilités, assumer sans trembler de tels risques, maîtriser grâce à sa compétence des dossiers d'une telle complexité, il mérite bien de gagner un très gros SMIC !
J'avais bien aimé son argument pour ne pas faire revenir sa famille (et son fric) en France : la scolarité des enfants, à Genève (je crois). Les mêmes enfants qui avaient très très bien supporté le voyage en sens inverse.

OK, je sors... C'est pas bien d'utiliser les enfants...
Beurk...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.