35
Commentaires

Deux militantes écolos et un journaliste agressés en Corse

"Je vais te noyer, je vais te tuer." C'est ce qu'aurait déclaré un Corse à un journaliste de Direct8, qui avait filmé les barbelés interdisant l'accès à une plage, pourtant publique. Deux militantes écologistes ont également été agressées par l'homme, furieux. Elles se sont déjà exprimées dans la presse, mais le journaliste n’avait pas voulu médiatiser son cas jusque-là, afin de continuer de tourner son reportage "en paix". Il raconte aujourd'hui l'épisode à @si.

Derniers commentaires

Sans vouloir fustiger les Corses en général ni leur laisser l'exclusivité de ce genre de comportement
(voir la Côte d'Azur comme justement cité ici),
cet incident donne une petite idée de ce havre de démocratie que serait une Corse indépendante.
Habitante de Corse, je vous conseille RAZZIA SUR LA CORSE d'Hélène Constanty

l'association U Levant également
Une journée ordinaire en corse...
L'écologie :-)
:-))) mouaaah, aaaah, aahhh, euh :-( désolée.

--> protéger les sites en grillageant la pointe du raz, good
--> protéger une plage de sable, bad

Le bien, le mal, une transposition à peine théorisée du plaisir et de la souffrance. (c'est dit en passant dasn Houellebecq)

L'environnement: l'aménagement du cadre de vie de l'espèce humaine, à peine théorisé itou.

L'efficacité des corses est redoutable. Passons une petite annonce: recherche volontaires corses pour genre barrière humaine façon de parler, en vue lutte contre les gaz de shit, euh shistes, (ils disent de l'eau, de l'eau, et un tout petit peu de produits chimiques de rien du tout, ça peut pas faire de mal..., c'est comme un peu de gnôle dans le biberon du soir, et après il fait ses nuits, le môme).

"Le parquet d'Ajaccio s'est saisi de l'enquête."


Non, mais !....
Bien, que penser de cet article:

On nous y décrit un fait me paraissant d'importance toute relative, à savoir un problème d'accès à une voie publique.

Qui plus est, on nous monte une jolie histoire avec les gentils journalistes neutres de Canal, qui vont enquêter de manière neutre et pacifique. En face? Les méchants. Ils sont agressifs, lâches, méchants, veules, et Corses. D'ailleurs, ne s'enfuient-ils pas en "hummer". Merci bien pour les gens qui ne connaitraient pas ces engins, c'est la même chose. Vous êtes censés connaître, voyons, c'est LA voiture des méchants, celle de tout proxénète mafieux aux goûts tape-à-l'oeil qui se respecte.

Bon, finalement si tout est aussi clair, si l'interprétation est à sens unique... et bien il ne nous reste plus qu'à gober tout cru ce fait divers (vous savez, ces faits qui font diversion). Et ensuite...? Respectueusement, j'émets un doute sur l'intérêt d'un tel article. Aurais-je râté quelque chose???

J'attends vos impressions.

Cordialement,

Matthieu S.
sur la côte d'azur allez donc essayer de poser votre serviette sur la plage qui se trouve devant un hotel et où on vous loue des transat, même en vous mettant à 2m de l'eau, je vous souhaite bon courage face aux gros bras qu'on va vous envoyer.
il y a des centaines d'histoire comme ça en Corse, la majorité des corses désapprouve... en privé ....mais pas publiquement...
Bonjour
La Corse est une belle île.
Dommage qu'elle soit habitée par les Corses.
La Corse est le pays du plus célèbre des co-auteurs du code civil de 1804, dont la moitié des articles défendent le droit de propriété. C'est quoi cette idée débile que le littoral est à tout le monde ? Est-on fier du sort que les congés payés lui ont réservé ? Il est grand temps d'admettre que le communisme a perdu, que l'Histoire est finie, que le Marché s'y substitue avantageusement, à condition de protéger le droit de propriété contre les sottes manoeuvres d'arrière-garde d'un mélenchonnisme éculé.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.