30
Commentaires

Des nobles aux prolos, une histoire sociale du foot

Commentaires préférés des abonnés

J'ai voté pour cet article, j'espère que nous serons nombreux à le faire ! 

Merci pour cet éclairage fort instructif. Je me demandais s'il était possible de télécharger votre vidéo pour l'utiliser en TPE en lycée (je projette d'axer les recherches de mes premières de l'an prochain sur le football, en croisant hist-géo et SES(...)

Plus que jamais rugby, mais l'histoire des "pousseurs de citrouille"  est instructive à écouter.

Merci à vous Mathilde.

Pour moi, comme d'habitude.

Derniers commentaires

C'est quoi le fout ?

Plus qu'un quart d'heure avant le choc ! Le pays entier, fébrile, retient son souffle. Pas un seul Français, pas une seule Française qui ne soit derrière les Bleus.

Allons z'enfants... etc. Qu'un sang belge impur abreuve la pelouse. Vive Macron ! Vive notre équipe rassemblant dans un même élan vers la victoire, colonialistes et racisés !

excellent. 

Excellent comme d'habitude !

Mardi, Manu va donc pouvoir aller parader à Saint Petersbourg et supporter ses fouteux millionnaires.

Les pauvres, il vous faudra patienter, vous montrer compréhensifs. Sachant que la France entière est unie est derrière ses Bleus !


Ouais ! la chronique est élue gratuite.

Aller, on fait péter les liens ! :)

Superbe ! Merci !

Et dire que j'ai failli manquer cette rubrique ! Pas à cause du foot mais du travail.

Superbe cette vidéo explicative comme d'hab.


Tout en écoutant Mathilde, je pensais à la marche différente du cricket qui était d'abord un sport populaire (du peuple) devenant très tôt d'ailleurs une source pour les parieurs comme les courses de chevaux. Le professionnalisme y a très tôt aussi été de mise, les aristos préférant là aussi se distinguer par leur préférence pour "l'amateur" mais apparemment le cricket s'est peu exporté en dehors du Commonwealth.


Merci Mathilde Larrère

En 1998, le numéro 308 de Charlie-Hebdo avait un supplément ayant pour titre L'horreur footballistique. Un article de Charb : Soyez logiques dopez-vous! Un esprit ultralibéral dans un corps fasciste.


Extrait: le foot, c'est le libéralisme exacerbé sous le costume du fascisme. Le foot c'est la rencontre de deux maux de ce siècle. Le foot c'est des supporters  nazis quiqui saluent le bras tendu des publicités pour Coca-Cola;


Article d'Oncle Bernard: Le mythe égalitaire. Il y analyse aussi la différence entre foot et rugby...


Toute l'équipe avait participé à ce numéro


Il n'a jamais été réédité.

Excellente chronique.

Je m'evertue souvent à expliquer que le football, c'est avant tout un sport très connoté socialement. France 98 en est un exemple criant, Maradona et sa "Mano de Dio" aussi, et que dire des derbys AS Roma - Lazio.
Bref, le football est une affaire sociétale et politique. Ce serait une joie que d'en entendre plus de ta part Mathilde :) .

J'ai voté pour cet article, j'espère que nous serons nombreux à le faire ! 

Excellent!

Super la chronique !!!


"Ser campeão é detalhe" disait Socrates. Vive le foot autogéré !

Merci pour cet éclairage fort instructif. Je me demandais s'il était possible de télécharger votre vidéo pour l'utiliser en TPE en lycée (je projette d'axer les recherches de mes premières de l'an prochain sur le football, en croisant hist-géo et SES)?

Ah merci, chouette angle d'approche...

(Tiens, Mathilde, si vous repassez dans le coin, rien à voir, mais juste vous dire que j'ai acheté votre ouvrage "Des intrus en politique" et que je me réjouis bien de le lire, c'est pour bientôt bientôt ^^


Et tant que j'y suis, je vous raconte vite fait que j'ai mis cette année des élèves (fin d'humanité, Belgique) au travail à partir de votre chronique sur l'arrivée au pouvoir d'Hitler, en la leur faisant écouter, en les contraignant (!) à prendre note des arguments pour ensuite mener une recherche de documents qui confirmeraient - on non - vos affirmations : ben , ça a super bien marché. 

Top pour l'exercice de la critique en plus, en particulier à propos de l'instrumentalisation de l'histoire. 

Bref, j'suis devenue une fidèle ^^)

C'est le moment de relire Le sport barbare, critique d'un fléau mondial, de Marc Perelman:https://jacky-traiteur.fr/10164-sport-barbare.pdf

Extrait de Le parler de Normandie, de René Lepelley: Chouler= pousser,exciter à la bagarre

En ancien français, souler ou chouler( forme normano-picarde) ont d'abord signifié: "jouer au ballon", "pousser le ballon"; d'où le sens dérivé de pousser ( à faire quelque chose).


Ce parler est peut-être passé en Angleterre avec Guillaume le Conquérant.

Plus que jamais rugby, mais l'histoire des "pousseurs de citrouille"  est instructive à écouter.

Merci à vous Mathilde.

Pour moi, comme d'habitude.

Allez les bleus !


 Je suis né un pneu sur une terre de "bouffeurs de curés" mais j'aime aussi le foot...

Top !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.