57
Commentaires

Des blogueurs critiquent les sites d'info

Quand les sites d'info demandent des subventions publiques, les blogueurs sortent les griffes. Et attaquent. Comme nous le racontions ici, le Spiil, nouveau syndicat regroupant les "pure players" de l'info, dont @rrêt sur images, a décidé de rendre public le montant des subventions et des avances remboursables que ses membres se verront attribuer dans le cadre du fonds d'aide aux "services de presse en ligne".

Derniers commentaires

Tiens j'ai pondu un petit papier qui étudie la blogosphère, son rapport à l'argent et son influence. Si ça intéresse quelqu'un...
http://rimbusblog.blogspot.com/2010/01/quel-avenir-pour-les-blogs-en-2010.html
Il semblerait que cette année, les journalistes n'aient pas droit aux voeux présidentiels à l'Elysée comme à l'accoutumée, histoire de mettre une distance entre presse et pouvoir??
je veux bien payer des impôts pour les routes, les écoles, les déshérités, la SS, les hôpitaux, la justice,les chômeurs,mais je trouve scandaleux que l'on me demande des impôts pour "aider" les banques, les médias,
Cela devrait demeurer dans l'ordre du privé, en effet, quel crédit peut on donner à des médias qui subsistent grâce aux aides de l'état, je rêve!!!! ils seront tous sponsorisés, !!!!!! à terme et déjà, cela se ressent, ils nous donneront tous la même information (on peut voir les soldes au moment des soldes, les neiges en hiver et la chaleur en été, les embouteillages en vacances, quel bonheur!!!! les cadeaux à Noël etc... et les cimetières à toussaint
je veux bien acheter plus cher à condition de m'assurer de l'impartialité des informations. celle ci devra peu ou proue être canalisée, lorsque la main qui vous nourrit peut être l'objet de ce que vous dénoncez ....le risque d'auto censure existe bel et bien
Quand Daniel Schneidermann "fournirait" deux pages de décryptage média à Marianne

http://www.challenges.fr/actualites/medias/20100104.CHA0302/schneidermann_et_jeambara_marianne_.html
"Pour mémoire, @si a décidé de ne demander aucune subvention publique"

il serait bon de rappeler qu' @si contribue a la réussite de dailymotion en y apportant gratuitement du contenu ( de qualitaÿ ), donc a l'etat qui est entré dans son capital pour 7.5 millions d'euros, et a son boss Martin Rogard, ( parachuté la par le gouvernement ).Donc quelque part @si roule pour sarkozy et faudrait peut etre pas trop nous prendre pour des buzes.
et si ce forum était equipé de smilies, j'aurais pu en trouver un bien ironique pour appuyer le deuxieme degré de mon post.
bravo pour votre independance, je prefere un site a l'habillage un peu spartiate, mais a l'analyse impartiale.
Ce qui est très choquant, ce ne sont pas les subventions, c'est surtout qu'elles soient opaques. Elles devraient être connues du public.
Ce sont des journaux, leur métier c'est d'informer. Si le figaro vit des aides de l'état c'est pas neutre quand on lit leur engagement pour moins d'état, ou sur les dépenses inutiles de l'état.
Et le fait que ce soit caché donne vraiment le sentiment que c'est indéfendable. Ca donne à cette subvention à priori légitime le statut de petite cochonnerie qu'on fait en cachette.
Est ce pour cela que le scandale de UIMM à été si long a sortir ??
L'article de Vogelson est excellent, néanmoins les blogueurs doivent balayer devant leur porte... car la frontière entre blogs et médias dominants n'est pas aussi étanche que ça...

On s'est permis de l'évoquer à l'occasion d'un prix... ici.
Ils ont raison les blogueurs...

C'est intéressant comme ce papier rebondit avec la dernière émission sur la presse en ligne locale

Finalement, nous nous retrouvons avec trois modèle :

1) j'accepte l'argent de l'état et je deviens (ou je suis déjà) prêt à de nombreuses complaisances cire-pompe. Par contre, j'aurai droit avant ma mort à la légion d'honneur, je serai édité, je passerai à la télé, etc. (Par exemple Colombani mais également Attali sont parmi les contributeurs de Slate ce qui suffit à disqualifier intégralement le média à mes yeux).

2) je refuse l'argent de l'état mais je prends celui des annonceurs, http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2569
et au bout du compte je ne suis pas journaliste mais un publicitaire déguisé en journaliste. Mon avenir est plein de Rolex, Youpi !

3) je ne demande pas d'argent ou je sollicite mes abonnés, ce qui me confère une liberté de ton et une indépendance éditoriale qui attirent un public curieux et critique.

A chaque fois, accepter l'argent de l'extérieur, un argent qui ne serait pas le produit d'un travail, équivaut à une mise sous tutelle. Le payeur a le pouvoir. Le payeur décide. Le payeur écrit, à peu de chose près, les articles.

Qui a parlé de don et de contre-don ? Qui disait qu'il ne faut pas se laisser obliger ?
Qui a dit qu'il ne faut pas être prêt à tout pour briller d'un strass inutile ?

En somme, un choix judicieux par un bon capitaine !
Bonsoir,
Juste une question :
Pensez vous, comme moi, que les articles de Dan Israel soient les plus intéressants, les plus à même de provoquer un débat, articles qui s'intéresseraient vraiment a des sujets d'importance, comparés à la plupart des lignes jaunes de Birenbaum (se contentant comme l'a si bien décrit "Arya" invitée récente de la dérnière ligne jaune, de créer ou en général, de suivre un "buzz") et autres émissions sans véritable intérêt de Schneidermann?
Du Honduras jusqu'au questionnement de la réelle légitimité de certains "pure players"; serait-ce Dan Israel le seul journaliste d'@si qui ose désormais aborder les plus sérieux problèmes (avec Judith dans un degré moindre et dans un autre registre il est vrai)
Ma seule réponse : je me suis réabonné à @si cette semaine.
J'achète également le Canard Enchainé chaque semaine.

C'est la seule réponse à l'indépendance de la presse , qu'elle soit en ligne ou papier.

Tant que le fond sera de qualité , il y aura des lecteurs.
Pour moi l'argument de l'indépendance vis ) vis du pouvoir ne tient pas. Par exemple en cette période de réabonnement chez ASI, si DS était revenu de vacances en pro Sarko, pourrait il en toute indépendance prendre le risque d'un demi tour idéologique et vanter à tour de bras les mérites du gouvernement? Ce serait un bien grand risque de voir disparaître l'unique source de financement existante, les abonnements par définition versatile. Les subventions donnent une sorte de pérennité et Plennel peut devenir demain sans problème sarkozyste, ces subventions lui servent de parachute. C'est un cas extrême, mais réfléchir par l'absurde, permet de voir que le plus indépendant n'est pas celui qu'on croit.Il faut juste savoir ne pas être indépendant de ces subventions, en faire un usage annexe et non principal. Technique, investissement, ou autre... Si c'est pour remplir un déficit à la Backchich, évidemment là il y a souci!
c'est un peu sa le problème les subventions sont nécéssaire mais indispensable.
sans subvention humanité (le journal)
alors ?je crois que chaqu'un doit faire la part des choses et assumer
MR M Le Post .fr
Bravo chef !
Ben!! @si a eu chaud;-)
gamma
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.