50
Commentaires

Déploiement matinal, mode d'emploi

Dans l'affolement, la machine à communiquer fonctionne encore.

Derniers commentaires

après le mot "justice" envoyé tous azimuts par les sbires umpistes de la république la semaine passée (Fillon a failli s'étrangler pour avoir manqué de peu le "mesures de justice"......... un virage de moins de sa langue dans sa bouche et c'était "mesures sociales" qui sortait !!!) voilà que ce week-end les mêmes sbires nous abreuvent jusqu'à plus soif du fameux "jeter de l'huile sur le feu".....

y a des jours où je me demande si leur vision de la politique française n'est pas restée purement d'héritage judeo-chrétien avec leur volonté de culpabiliser tout ce qui n'est pas eux !! (mais avec des Guaino et des Mignon faudrait pas trop s'étonner non plus.......)

pensent-ils vraiment que la Guadeloupe a attendu Royal ou Besancenot pour faire grève ? que l'indifférence élyséenne et le manque de réponses concrètes sont faites pour éteindre le feu ???

et surtout pensent-ils vraiment que parce qu'un suprême squatte temporairement l'élysée, le reste du pays va se taire et approuver béatement comme un seul homme (umpiste) toutes les décisions qui sortent du 55 rue du faubourg saint-honoré ????

(j'espère toujours qu'un viktor klemperer sortira du rang de nos distingués linguistes pour nous aider à comprendre les subtilités de la novlangue élyséenne sarkozyste, ça devrait être un axe de recherche obligatoire dès à présent dans nos universités françaises !!)
Très interessant article dans Libé.fr sur la passe d'arme entre Minc et Plénel , en particulier au sujet de la presse en ligne et de la crise économique , vidéos à l'appui : Minc et Plénel s'adorent ...
Je viens de regarder/écouter le Parlons net du 6 février. Nous ne vous y voyons plus, Daniel. Et pourtant vous y auriez eu toute votre place. J'y ai découvert Pujadas sous un nouvel angle.
Décidemment, Daniel Schneidermann est meilleur à l'écrit qu'à l'oral.
Je ne suis donc pas sur qu'internet soit le meilleur support pour son calibre. Qu'il écrive pour libé. qu'il fasse des livres ( son analyse sur le bouffon du roi en la personne de Guillon est excellente!).
Daniel, abandonne l'image! elle ne te vaut rien et si tu m'écoutes(ce qui n'est pas sur), le format internet n'est peut être pas le bon...
L'analyse sur la machine à communiquer est elle aussi éclairante.
En fait, je me rends compte que je suis abonné que pour le 9h15, ce qui est un peu court!

Allez, le problème de la gauche, c'est qu'elle cherche la perfection. Foutaises. Santé.
Gilù.
Quoi ? Comment ? Bling Bling a parlé ??
Et rien sur la Guadeloupe ?? Et regardez la
Lagarde "Maîtresse du mensonge" celle qui repousse
la recession avec ses petits bras musclés !!
Recession en France bien sur que non !! Les frontières
servent encore à quelquechose comme pour le nuage de
Tchernobyl (Coluche) .
Pour Fillion qui joue au premier ministre du "Playmobil"
Bling Bling l'art de la langue de bois il maîtrise !! De toute
façon pourquoi s'en priverait-il avec les journalistes à sa botte
qui l'interrogent . Vous esperez autre chose de Duhamel que du cirage
de pompes ou de la condescendance ??
La prime d'environ 200 euros , vous voyez !! Personne n'a saisit l'arnaque
de l'annonce , personne c'est à dire les journalistes collabos !!
Finalement ils ont peur de la contagion à la métropole j'ai nommé le
pouvoir en place , les serfs de journalistes aux ordres , les traders ,
les patrons qui licencient à tours de bras à cause de la "Crise" et
tout les bobos qui veulent bien une révolution pourvu que ca ne
raye pas leur grosse Mercedes mais elle arrive et telle une lame de
fond elle va balayer tout alors il faudra reconstruire mais pas pour
recommencer les mêmes conneries !!!
"Sans que personne, d'ailleurs, ne remarque l'étrangeté de la formulation. Pour la Guadeloupe seule ? Et la Martinique ? Et la Réunion ? Et la Guyane ? Et la Nouvelle Calédonie ? Devront-elles attendre des émeutes et des morts ? Précisions à venir, dans la journée."

Oui, je l'avais aussi remarqué...
Et c'est bien là tous le problème... en France, on n'accorde quelque chose qu'à ceux qui râlent le plus. Les Martiniquais ou les Réunionnais sont généralement beaucoup plus pondérés dans leur revendication... guère étonnant qu'ils les durcissent quand ils voient que "plus on en fait, mieux ça marche !".

Il n'y a rien à gagner et tout à perdre à céder par peur d'un blocage généralisé de l'île. Non seulement on encouragera ce genre de méthode, mais en plus on les propagera au travers de tout les territoires français.
Alors; négocions si il faut négocier, augmentons les salaires s'il faut les augmenter, mais ne le faisons pas en fonction des actions syndicales !
http://www.aikoa.fr/post/2009/02/12/Guadeloupe%3A-le-vrai-probleme

La logique est aussi dangereuse qu'honteuse.
Bon, déploiement matinal, déploiement matinal, je veux bien.
Mais il me semble qu'une chronique a oublié de se déployer, non ?
On est bien jeudi, et comme on peut le voir dans le maguenifique Agenda d'@si, il nous manque...

tout ça c'est pour de rire, dès fois qu'un reproche de olalalemalembouchéçuilaencoreàpester me revienne en pleine poire
Il faut ajouter à ce deploiement Mme Christine Lagarde sur RMC/BFM TV
...à suivre ce soir sur les grandes messes à la télévision
Cordialement
Pour mémoire.

Un petit portrait pas fatal pour une sous et très flateur de Thomas Legrand dispo sur le site de Télérama (du détricotage de discours politique en général et de l'intérêt de la mémoire électronique en particulier).

c'est ici : http://www.telerama.fr/radio/l-agaceur-tranquille,39365.php
le déploiment matinal s'incarnait aussi sur france-culture,qui avait pour invité le secrétaire d'état à la francophonie et à la coopération.
hasart du calendrier ou pas,il venait pour parler de la situhation à madagascar,mais l'argumentaire postallocution sarkosyste était parfaitement au point...
énorme papier du parisien ce matin: notre cher président était au parc des princes pour voir psg wolfsburg (20h45): c'est pour ça qu'il a enregistré son allocution???

énorme...
c'est curieux cette façon qu'ont les ministres de reprendre les uns après les autres les mots imposés par l'élysée, il y a eu "réforme" et bien d'autres que j'ai oublié ; aujourd'hui c'est le mot "justice" qu'ils doivent placer dans leurs phrases (un peu comme un jeu de mon enfance où on tirait au sort un mot et il fallait réussir à le placer dans la conversation ???)

il parait que c'est le mot "social" qui leur était formellement interdit ces jours-ci : FILLON a eu du mal à l'éviter d'ailleurs mais il y est arrivé, il a parlé de "mesures de justice" pour éviter "mesures sociales" arghhhhhhhhhhhh il a failli s'étouffer !!!!............

mystère et boule de gomme !! -:)
cela s'est-il déjà produit sous d'autres présidents ???
je ne m'en suis jamais aperçue.....
est-ce que les ministres ont depuis toujours répercuté dès le lendemain d'une allocution "LE" mot imposé par dieu dans leurs interventions et quel en serait alors le but exact ????
si par hasard, c'était de nous en convaincre, du mot, ben faut changer de méthode ouaip !!............

n.b. : pour la Guadeloupe c'est sûrement trop incertain pour notre suprême..... un peu comme les banlieues en france...
ah c'est plus facile d'aller haranguer les pêcheurs au Guilvinec, raconter des bobards à Gandrange et traiter un visiteur lambda du salon de l'agriculture de "Pov'con"
ça la Guadeloupe on peut dire qu'il a du mal !!!!!!
" proche" des 200 Euros ...

5 Euros, c'est toujours proche de 200 si on se place dans une certaine perspective...

Et peut-etre que maintenant l'Etat francais vient de faire un second virage a 180 degres pour revenir au point de depart parcequ'ils ont une maniere de financer ces "proche de 200 Euros " :

Il y a un an presque jour pour jour :

Scandale financier en Allemagne : un banquier du Lichtenstein vend une liste de 4500 clients frauduleux aux services secrets allemands pour 4 ou 5 millions d'euros. Dans la liste seulement 1400 appartiennent a des ressortissants allemands.

La France aurait a l'epoque recu et/ou echange des informations.

Donc toutes ces evasions fiscales ont bien renfloue un peu les caisses vides de l'Etat ... Non ?

Il serait interessant de savoir ou nous en sommes une annee apres.

ici le lien sur un article de l'epoque :

blog "changement de societe"
BNP 3 milliards, SG 2 milliards, Renault quelques centaines de millions, AXA 800 millions, Total 14 milliards, seul Peugeot est dans le rouge modérément! Alors de quelle crise parle t on? De quelles aides ces entreprises ont elles besoin? 25 milliards un peu plus tôtpour les banques, alors qu'aucune ne perd de l'argent!! et 2,6 milliards pour les abrutis salariés!! De qui se moque t on?? Si la SG et consoeur font des bénèfs, c'est qu'elles ne prennent aucun risque, qu'elles ont coupé tous les crédits et autorisation de découvert aux PME, tout en continuant de se lamenter sur leur sort en étranglant les autres!! Belle vision de cette crise, dont les banques, nos banques sont responsanles, alors qu'elle jure la main sur le coeur que c'estla misère et la galère pour elles. Mais jurant la main sur le coeur, elles en oublient une chose, ellesn'ont jamais eut de coeur, alors leurs promesses...

Alors on ne pourrait dans un sens que féliciter de ces résultats, mais une question se pose: comment ont elles fait? Certes pas de prise de risque avec les pauvres, mais nous sommes il me semble un des rares ou même un des seuls pays occidental où les banques non't pas plongé. Trop bonnes gestionnaires comme ilnou sera expliqué, ou bien une part active dans la crise en coupant les vivres et plus graves en jouant contre les autres institutions financières en jouant la baisse plutôt que l'attentisme, en augmentant la dègringolade plutôt que de regarder une chute?

A regarder les cours de nos banques, leurs résultats officiels et ce qu'elles vont payer à leurs actionnaires, si j'étais gestionnaire de hedge fund, un petit, quelques dizaines de milliards, je raflerai tout ce que le marché me permettrait de prendre des actions de ces banques rentables. Mais bon... Dans un sens on pourrait penser que rien ne bougera avant lundi, demain étant l'expiration we nombfeux dérivés et les institutions ayant bien calculé les cours pour payer le minimum. Profitant de cela, on pourrait imaginer des grps raids aujourd'hui et demain, nos chères banques ne laissant augmenter les cours pour ne pas payer sur les dérivés. Bref obligées de continuer de vendre à pas cher... pour ne pas payer. Scénario de la réponse du berger au bouton, rècupérer dans un sens ce que les banques françaises ont fait perdre aux marchés... On verra bien, il est encore temps de se positionner à très court terme, demain, cet AM, ou lundi pour des hausses substantielles. Mon opinion va à lundi, ou mardi puisque ce qui est trop prèvisble n'intervient que rarement.
Bonjour,

Ma télé doit être en panne. Quand je l'allume je vois une image en boucle de l'Hyper qui fait des gestes avec ses bras et qui parle pour ne rien dire. On se lasse à force !!!
Ma radio répète toujours "casse-toi pov' c…"
Je n'ai donc rien pu entendre ce que vous nous rapportez Daniel, mais ce qui est sur c'est je vous plains d'avoir supporté tout ça.
et moi en Espagne, je rate les discours du béké en chef en poste à l´Elysée dont la mission principale est de protéger les intérêts d´un nombre de plus en plus réduit de personnes.

Merci aux antillais de nous rappeler que capitalisme et colonialisme ont toujours été des jumeaux se nourrissant au sein de la même louve.
Je voudrais pas faire mon casse-pieds, mais quand même :

- §2, l. 2 : "dont seuls les protagonistes" ;

- §2, l. 5 : "ait procédé".

Et plus généralement, comme je suis d'humeur grognonne et que la chronique était trop intéressante pour prêter le flanc à la critique, je voudrais dire que j'ai l'impression que dans l'ensemble, il y a plus de fautes d'orthographe, de frappe et d'omission sur le site que dans un journal papier. Nouveau média, oui, mais on peut garder la langue française de convention dans les milieux "intellectuels", siouplaît?
Papier intéressant chez Bakchich, sur, entre autres, la mise en place de ce déploiement : http://www.bakchich.info/Sarkozy-joue-a-l-Euromillion.html
Oui, beau ballet de novlangue, avec pour clef d'organisation de la prise de parole, la fameuse règle des trois tiers, un tiers pour le Président, au-dessus des partis comme chacun sait, un tiers pour le gouvernement et la majorité, et un tiers pour l'opposition, donc dans la communication présidentielle, il suffit que l'Hyperprésident communique tous les deux jours, pour que le troisième tiers passe à la trappe.

http://anthropia.blogg.org
Et ce soir, la preuve par neuf de votre post, Daniel, avec les images du Petit Journal de Canal.


http://anthropia.blogg.org
Oui oui oui c'est a voir absolument pour le sujet. :)
Emission du 19, partie 2, 17:00
http://www.canalplus.fr/index.php?pid=2174
M'enfin! Pourquoi quoi que ce soit aurait-il changé? Depuis le début, ON nous avez bien dit qu'il s'agissait de sauver le capitalisme; il faut donc faire feu de tout bois, et nous y sommes. Faire semblant de ne pas relancer la consommation dans les mots, pour bien nous mettre dans la tête qu'on la fait en pratique. Du coup, on insiste beaucoup sur des chiffres annuels. Je n'ai pas écouté hier soir, mais ce matin, j'ai entendu au moins 50 fois le chiffre de 200euro, dont se gargarisaient les journalistes. J'ai eu la curiosité de compter, et j'ai constaté que pour les veinards qui sont dans la moyenne des 200, cela faisait 0,50centimes par jour. C'est sûr qu'avec cela, on va enfin pouvoir se l'offrir, ce kilo de pommes à 2,50.

Par ailleurs, je n'ai rien entendu qui puisse faire penser à des mesures perennes; je crois me souvenir que le paquet fiscal l'est.
Mais ce n'est pas un déploiement "matinal" !!! Dès hier soir ça déployait dur, voire dès la dernière minute du congrès social : le message pré-enregistré de NS qui défile sur toute les chaînes comme au temps des belles heures de Moscou. Même sur le site dailymotion du Monde, au cas où vous auriez échappé à cette lecture du grand chef, vous pouviez vous repasser la bonne parole élyséenne en boucle.

D Pujadas au JT du soir interviewe JC Mailly qui ne lâche pas qu'il puisse être satisfait une seule seconde des mesurettes déjà annoncées par piste présidentielle fin janvier (2,6 milliards pour les particuliers contre 26 milliards pour la relance des entreprises, cherchez le ratio), D Pujadas donc, se tourne vers un autre invité et lui pose la question "Alors, êtes-vous comme le patron de FO satisfait des mesures apportées par le gouvernement, même si elles ne sont que pour les plus bas salaires ?"

Encore un présentateur du journal qui tient son chemin de fer et ne veut pas en démordre quitte à interpréter à sa façon les réponses qu'on lui donne. C'est franchement pitoyable. Je suis écoeuré. J'espère sincèrement que la crise actuelle permettra de purger une partie du système médiatique.
Peut-on voir dans le fait que Fillon ne parle d'augmentation que pour la Guadeloupe, un grand classique des gouvernements : diviser pour mieux régner ?
Effectivement, j’avais noté sur France inter que Brice Hortefeux faisait très attention aux mots employés. Il parle de « rôle » joué par les acteurs sociaux, il rectifie le journaliste qui lui parle d’expulsions des immigrés. Ce ne sont pas des expulsions, ce sont des « reconduites »…
Puisqu’il faut faire très attention à la sémantique, j’ai aussi entendu l’expression de Naboléon le petit qui dans son introduction de discours parle de « nos efforts ».
Effectivement, il ya les efforts de ceux qui vident les caisses de l’État avec de grosses brouettes : les gros bénéficiaires de la loi TEPA, les banques qui ont reçu une grosse aide, Peugeot et Renault, les patrons qui vont voir la suppression de la taxe professionnelle, Notre Saigneur avec son augmentation de 175 % et son train de vie à l’Élysée qui atteint des sommets.
Et puis, il y a les humbles, les petits les sans-grades qui vont devoir faire l’effort de se baisser pour ramasser l’aumône que Notre Saigneurie a eu l’obligeance de leur accorder.
Brice Hortefeux disait ce matin : « On aurait décroché la lune qu’il nous demanderait qu’est-ce que vous faites avec le soleil ? » De cette formule, j’en déduis que la lune n’a pas été décrochée puisqu’il emploie le conditionnel. Quand au soleil, peut-être parle-t-il de celui qui se prend pour le Roi Soleil (celui qui portait, coïncidence ! , des talonnettes parce qu’Il se trouvait trop petit) il se pourrait qu’il soit décroché… en 2012.
@h D@niel , je suis indigné : je me dés@bonne immédi@tement.
PS: Pourquoi @i-je reçu deuxc@isses de ch@mp@gne ?
Et encore, l'opposition socialiste, comme vous dites, n'a pas trop à se plaindre, parce que pour ce qui est des autres, du MoDem à l'extrême-gauche, nos "grands-moyens-d'information" semblent s'être donné la consigne : on ignore ou on brocarde. Je suis incapable de dire combien cette opposition-là, la vilaine, représente de monde, mais ça doit faire un sacré paquet de gens sommés de la boucler, pendant que les gens sérieux causent dans le poste pour nous expliquer comment on va s'arranger pour ne toucher à rien de ce qui ne fonctionne pas. (Même Strauss-Kahn s'est joint au choeur l'autre jour. Mais c'est vrai que lui, c'est "l'opposition socialiste". La bonne blague !) Journalisme du XXème siècle ? Mais non mais non : l'esprit de connivence est très contemporain, au contraire.
" Comme à chaque fois, il s'agit d'abord de mener une bataille sémantique dont seuls ses protagonistes discernent clairement les enjeux, "

Les enjeux étant : comment demeurer en place pour profiter des privilèges malgré cette bête crise pas prévue en sarkosie .

Daniel Schneidermann , vous nous présentez un bon résumé de la gestion de crise : il n'y a pas de pilote dans l'avion .

(cette chronique , comme celle d'hier , a la bonne cadence et le sujet bien exposé )
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.