32
Commentaires

Deleuze, et la douceur de n'avoir rien à dire

Ce sont des questions sans réponse, qui traversent tous les jours l'actualité

Derniers commentaires

@si s'autoriserait-il un petit retour aux sources ? Reste à relire Bourdieu et Chomsky et les plateaux de l'émission seront peut-être un peu moins fades...

A ce propos, je sais que la question rouvrira de vieilles blessures chez vous Mr. Schneidermann, mais pourquoi dans une émission traitant des médias, n'avons nous jamais (à ma connaissance) eu l'occasion de voir invité des intellectuels comme Loïc Wacquant, Serge Alimi, Jacques Bouveresse ou des journalistes comme François Ruffin, Pierre Carles, Daniel Mermet, pourtant intarissables sur le sujet (et vivants par ailleurs).

Peut-être vous êtes-vous déjà expliqué mais je n'en vois pas trace sur les forums. Et je dois dire que si je ne regrette pas de m'être abonné à votre site (principalement parce l'évolution de votre propre traitement des médias m'intéressait), je reste relativement frustré de vous voir animer des débats où les invités s'efforcent à ne pas répondre aux questions, tout en se ménageant la liberté de livrer quelques "révélations" croustillantes. histoire de tout de même un peu alimenter le fond de commerce de l'émission et donner l'illusion qu'ils ne font pas dans la langue de bois.


Puisque vos émissions portent sur la façon dont des faits sont portés à la connaissance du public par les médias, je trouve tout à fait logique que vos sujets et vos invités gravitent autour de la presse "mainstream". Après tout c'est surement elle qui a le plus grand impact sur le public. Mais pourquoi alors, ne pas inviter de temps en temps sur le plateau (et en contrepoint), des représentants d'une presse certes très minoritaire mais largement établie et pérenne (Le monde diplo, Acrimed etc) ?

Là je dois commencer à être franchement hors sujet, mais quoi qu'il en soit je ne pense pas être le seul abonné à m'interroger sur ces question et cela vaut peut-être qu'on y réponde.

Eric
Faisons dans la simplicité : SUPER(BE) !
Avis aux internautes deleuzophiles et autres podcasteurs invétérés:

les cours que Gilles Deleuze donna à l'université Paris 8 de 1980 à 1983 sont accessibles et écoutables gratuitement sur ce site. Je ne les ai pas encore écoutés, mais il y a dedans apparemment deux sujets qui devraient intéresser les @sinautes, voire l'équipe d'@si: "la peinture et la question des concepts", et "le cinéma" (les deux autres thème sont "anti-œdipe et autres réflexions" et "spinoza".

Bonne écoute...
"L'argent des banques devraient servir à l'entreprenariat", autrement dit créer des emplois, dixit JMMessier hier soir chez Taddéi.

L'argent dort, euh par tout le monde. Et JMM voudrait que lorsque nous achetons un produit financier, nous devrions savoir dans quels paridis fiscaux l'argent se promène pour éviter d'être détroussé par quelqu'un comme l'escroc Madoff.

Bien vu non ? Risible en même temps ...

D'accord avec Deleuze, j'aimerais n'avoir rien à dire .....
Rien a ajouter
"Ce sont des questions sans réponse, qui traversent tous les jours l'actualité ".
"Chaque matin, chaque soir, sur toutes les antennes, sur tous les sujets, que d'analyses péremptoires qui ne reposent que sur le bruit, et ne produisent que du bruit ! "
OK pour le constat (c'est d'ailleurs une des raisons de l'existence d'@si).
Maintenant, la question est : [large]Pourquoi?[/large]
Ce bruit constant qui nous assourdit pour ne rien nous dire, il n'arrive pas de nulle part : il a des émetteurs, qui ont des buts, des intérêts.
Ce serait bien, une émission qui chercherait dans cette direction...
Le diagnostic est pertinent. Par contre Deleuze, il ne manque pas d'air, parce que comme promoteur de la logorrhée on fait difficilement mieux, quand même...
Il est dommage pour vous Daniel de ne pas donner le nom de celui qui a cité Deleuze (Sébastien Charbonnier). ça donne une impression de manque de considération pour ceux qui écrivent sur ce forum.

"cité par l'un d'entre vous sur un forum du site"
Evidemment bravo à celui d'entre nous qui (en citant Deleuze) a dépassé le stade du "commentaire d'utilité publique" pour être consacré dans la chronique.
J'ai eu le flemme de recherher qui il est (la recherche dans un message quelconque n'est d'ailleurs pas très facile sur le site).
Mais il (et Deleuze aussi pour une fois) a raison. Les forums montrent assez généralement que nous n'avons pas grand chose à dire mais que nous souhaitons quand même le dire.
Pour preuve
C'est dans ma salle de bains que j'ai entendu ce matin quelqu'un qui avait quelque chose à dire , J.J.Bourdin sur RMC :
la crise rend fou , l'Etat veut aider les industries automobiles , Peugeot entre autres , alors que la famille Peugeot qui détient 30% de l'entreprise vit en Suisse ... et y reçoit ses dividendes abyssales .
Tandis qu'à Sochaux les ouvriers galèrent avec des salaires gelés depuis des lustres , avec la menace de délocalisation des derniers éléments ,
tandis qu'une région entière d'une " classe moyenne " payant des impôts voient ceux-ci partir engraisser la Suisse et ses petits suisses d'adoption .

Les journalistes sont en panne de sujets ???????
Mona, je suis tout à fait sur la même longueur d'onde que vous, à ceci près : on dit "colossal" et non "abyssal" car une abysse est un trou, un vide. Ou bien alors c'était de l'humour que je n'ai pas saisi.
Abyssal était volontaire : très profond , insondable , pour décrire les poches de ces gens jamais assez remplies .
Des petites gens avec des grandes poches qui traînent par terre , vous voyez l'image , jeff ?
Je ne sais pas trop manier l'humour , mais l'imagination , si .

Colossal me les ferait voir plutôt en train de porter , à la sueur de leurs fronts : et ça , je vous assure qu'ils ne le font pas !
Il y a longtemps qu'ils n'ont pas vu une chaîne de montage en pleine activité .
Charlie Chaplin , émigré suisse pour d'autres raisons , ils connaissent peut-être , mais le film " Les Temps Modernes " , pas pour eux !
Ce sont donc les poches qui sont abyssales... Comme une avidité sans fond. Quant à la sueur, vous exagérez : il faut les voir dans leur milieu naturel, à St Barth en plein soleil, ce sont des litres qui exsudent de leurs pores tous les jours. Et les coups de soleil, vous y pensez aux coups de soleil ? Cette vie-là est extrèmement risquée ! De plus, et non des moindres, à chaque fois que leur pouvoir d'achat baisse de 1%, c'est synonyme de perte de millions d'euros ! Moi, je ne pourrai pas supporter...
Jeff , vous êtes allé à St Barth !!!!!!! ( je cite : il faut les voir dans leur milieu naturel )
jarive et j'avoue ke je sui surpri par la tension ki regne dan le debat trankil jeff et mona
Ciel, un ovni de la planète msn !
Oui, ça tranche par rapport à Deleuze !
Quoi que... j'ai autant de mal à lire l'un que l'autre mais pas pour les mêmes raisons.
Arg, je suis démasqué ! Ben oui, je poste depuis là-bas par liaison satellite... ;-)
Merci cher Daniel (et à "celui d'entre vous") de nous rafraîchir le souvenir... de cet "abécédaire" de Gilles Deleuze - dont l'étude devrait devenir obligatoire - comme le pinard. Mais, à propos : "fumer tue". Le reste aussi. Au revoir...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.