56
Commentaires

Delanoë, et son assurance annulation

Tiens, une hypothèse Delanoë, maintenant !

Derniers commentaires

Le pire dans cette histoire, c'est que le FN a pris onze mairies, et qu'on s'en fout royalement.

Toulon et Orange avaient viré les fachos dès l'élection suivante, mais nous compatissons avec les Beaucairoises, Bitterrois, les Fréjusiennes, les Héninois, les Cotteréziennes et les Hayangeois.... pour ces années à supporter les discours à la noix, les mesures idiotes et inutiles, et les décrets nullissimes.

Rendez vous aux prochaines municipales...
Ce sera Manuel Valls, j'ai gagné mon pari !
Pendant que les médias nous font encore le coup de la démocratie en marche, l’eugénisme est clairement annoncé et défendue par Laurent ALEXANDRE ( SLT canal + ) et donc par conséquent GOOGLE. Personne n’en a visiblement pris ombrage, y compris sur le plateau ou les applaudissements m’ont confirmé la matérialisation de cette sombre et glaçante prophétie .

Certains cerveaux malades peuvent après audition de ce discours (de la 19 à la 27 éme Minutes Part 2) nous paraître bien inoffensifs.(ce n'est qu'une question de moyen)

Détruire un robot serait aussi détestable que de tuer ‘’un nègre ‘’ sachant qu’ils seraient tous deux dotés de conscience.

Qu’en pensez-vous Monsieur COHEN ?

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-salut-les-terriens.html?progid=1044934&tab=2
Twittosphère et presse très excitées : Ayrault a démissionné... Valls est le remplaçant... et Le Cap'de Pédalo va nous causer ce soir !
Et alors ?
Qu'est-ce que ça va changer ? Qu'est-ce que ça va faire ? Le MEDEF ne lâchera pas le pacte de merde, les States veulent absolument nous fourguer leur accord de libre échange, et la mère tapdur (euh, Mâme Lagarde) veut absolument taxer les petits épargnants un lundi matin, par surprise, avant qu'ils n'aient le temps de vider leurs comptes épargne.
Donc rien de nouveau de Paname... toujours même merde.
Dégoût, découragement, dé tout ce qu'ils veulent... Ras le c... de ce parisianisme ;o(
Délirant hier sur Télé Bouygues ou Télé FN (France2 a consacré 40% de temps d'antenne au FN 0% au FdG) , pendant le débat musclé sur les municipales, les résultats ne sont pas encore tous connus et l'animateur balance un sondage sur le résultat des ....européennes à venir.
Cà me rappelle ce journaliste qui interviewait l'équipe de france de hand ball championne du monde depuis 5 minutes "alors quel est votre objectif maintenant?". Avec, les médias, le présent à 5 minutes c'est déjà le passé. On est le lendemain matin et c'est déjà le passé. Pourtant, constater que celui qui nous a mis dans le pétrin en 2007 (54% d'entre nous ont voté pour lui) a laissé un champ miné pour des années, que les 5 ans de malheur promis ont dépassé nos espérances et vont polluer le quinquennat suivant, çà aurait bien mérité un ou deux commentaires. Non, comme l'a dit Raffarin hier " on ne parle pas du passé". Allez, j'arrête, Asi n'y est pour rien et Asi c'est aussi moi...
Une belle bande d'escrocs qui passe au travers des gouttes, aussi, ce sont les instituts de sondage.
En particulier IPSOS et leur DG délégué, Brice Teinturier, qui pérorait encore ce matin au micro de France Inter.

Pourtant, d'après cet article de France 3, repris par le Point ou par le Dauphiné, qui se basaient sur un sondage IPSOS, le tiercé aurait dû être bien différent :

Au second tour, IPSOS donne Piolle à 25%, il fera 40%
Au second tour, IPSOS donne Safar à 42%, il fera 27%
Alors, bien sûr, ils préviennent, il y a une marge d'erreur de 3 ou 4 points... Arf !

Pour les archives, ce plantage historique est dans ce PDF.
Toujours ce fantasme de la possibilité de contrer la politique nationale via la politique régionale ou locale. Ou comment vider de sens toute élection à une autre échelle que nationale à coup sûr. Et favoriser l'abstention, naturellement. "Et les petits maires FN ou Écolo ils vont changer les choses au niveau local, d'abord, na !". Ah ouais, d'accord, rien que ça. Parce que les problèmes du pays sont trop trop solvables au niveau local, pensez vous. La réforme fiscale, on la fera au niveau locale. Les problèmes des retraites, de la sécu, de l'éducation nationale, on résoudra tout ça au niveau locale. Oh et puis le chômage, on résoudra aussi en local, ça c'est facile, suffit d'engager des fonctionnaires territoriaux.

Et pis pardon, mais le message des français qui veulent une autre politique, en élisant surtout des UMPs croulant sous les affaires, hem, vous me permettrez d'être dubitatif. Alors oui, ils ont élu le FN à quelques endroits, c'est bien vrai. Mais bon, faut dire qu'on fait beaucoup d'efforts pour les convaincre que ce sont des pauvres petites victimes de la méchante Europe que s'ils fermaient leurs frontières et battaient leurs petites monnaies tout il irait mieux. Et bon, faut pas leur en vouloir non plus, quitte à voter nationaliste, autant choisir les vrais fachos.
Une bonne idée cela : devenir fachos, juste pour voir ce que ça fait d'etre fachos !
merci freudqo
gamma
La question n'est pas de savoir si c'est une bonne idée. La question est de savoir pourquoi autant de gens sont séduits par l'idée. Mais vous pouvez croire que l'état du débat politique n'y est pour rien et que les français sont naturellement des gros cons.
Freudqo, j'en ai plus que marre de vous voir vomir sur et tenter de décrédibiliser toute idée de retour au cadre national pour se protéger des prédations de la mondialisation.

Alors maintenant, écoutez ça, et s'il vous plaît, acceptez que certains d'entre nous pensent que c'est la bonne solution, et que ça n'en fait pas pour autant des fachos bien au contraire.
Toi pas comprendre ? Pourtant, Freudqo expliquer avec des mots simples. Si toi pas pour Union Européenne ou pour euro, toi fasciste (vrai ou faux fasciste, mais c'est du détail).
Guillaume Kormann, j'en ai pas grand chose à foutre des gens comme vous qui ne sont pas contents des gens comme vous. Si vous n'aimez pas lire mes posts, il y a la solution très simple de ne pas lire tout ce que vous voyez en dessous de mon pseudo. Mais croyez bien que les commentaires nazes comme le vôtre sont peu susceptibles d'influencer un social traître borné comme moi.

Toutefois, pour votre information, je n'ai traité personne de facho. Ne vous inquiétez pas, je sais bien que les souverainistes de gauche (enfin, on pourrait s'interroger sur quels partis politiques ne défendent pas des idées souverainistes aujourd'hui, au moins en paroles) sont convaincus qu'ils luttent pour le bien des peuples qui souffrent. Je pense juste qu'ils sont les idiots utiles du Front National.

Et franchement, je me suis assez tapé du Todd pour en reprendre. Merci. Rien qu'avec les émissions d'@si, on peut rapidement arriver à l'indigestion. Et la germonophobie primaire des vilains allemands qu'ils sont hégémonistes par nature que ça changera jamais, merci bien.
Super.

Ridicule.

"Si tu ne veux pas voir mon cul, ferme les yeux".
"Vos commentaires sont nazes parce qu'ils sont pleins de préjugés, les miens sont géniaux (parce qu'ils sont pleins de préjugés)".
"Pour votre intervention, vous ne savez pas lire, tellement je parle au 36ème degré, et vous êtes un idiot utile."

Vous savez, vos interventions qui tournent systématiquement au conflit me font penser à un petit dicton :

"Si tu croises un abruti, t'as croisé un abruti. Si tu croises 50 abrutis, c'est peut-être toi, l'abruti."
Ah ouais, donc j'avais bien compris. "Si tes écrits m'indisposent, arrête d'écrire".

Vos commentaires sont nazes parce que vous y évoquez votre ressenti de gamin blessé qu'on ne trouve pas ses idées brillantes. Vous pensez que le fait que la grande majorité de la classe politique crache sur l'Europe en permanence n'a rien à voir avec la montée du FN, très bien pour vous. Je ne vois pas le rapport avec le 36ème degré. Il était clair dans mon post que les vrais fachos, c'était le FN. Vous pouvez surréagir tant que vous voulez, mais je ne visais pas les souverainistes autrement qu'en idiot utile.

Quand à votre dicton, je suppose qu'il aurait du sens si on n'était pas sur ce forum précisément. Vous pouvez aller commenter sur atlantico si vous voulez, je sens que vous oublierez vite la pertinence de votre proverbe. (Oh, et je découvre que mon post a été voté... Je suppose qu'il doit y avoir un ou deux autres abrutis dans le coin...)
Alors je me calme, j'admets que je me suis emporté, et on reprend sur un ton normal.

Vos commentaires sont nazes parce que vous y évoquez votre ressenti de gamin blessé qu'on ne trouve pas ses idées brillantes.

Vous interprétez, ou vous faites un transfert. Personnellement, je ne me vois pas en penseur, parce je n'en suis pas capable, parce que je n'ai pas fait les bonnes études, parce que je n'ai pas le courage. Je n'aurais pas l'audace d'affirmer le contraire, c'est pourquoi j'utilise des références. Libre à vous de critiquer mes références, mais pour me référer au poste originel, ce n'est pas en infantilisant un discours qu'on le combat, parce que c'est de la pure et simple provocation. Et c'est probablement ce qui m'a fait réagir comme ça, parce que je suis tout à fait d'accord avec vous sur la première partie, à savoir l'échelle du vote qui est tout à fait impertinente au niveau local.

Vous pensez que le fait que la grande majorité de la classe politique crache sur l'Europe en permanence n'a rien à voir avec la montée du FN, très bien pour vous. Je ne vois pas le rapport avec le 36ème degré. Il était clair dans mon post que les vrais fachos, c'était le FN. Vous pouvez surréagir tant que vous voulez, mais je ne visais pas les souverainistes autrement qu'en idiot utile.

Là, nous ne sommes pas du tout d'accord sur le diagnostic ("la grande majorité de la classe politique crache sur l'Europe en permanence"), mais peut-être qu'il aurait fallu commencer par là !

Quand à votre dicton, je suppose qu'il aurait du sens si on n'était pas sur ce forum précisément. Vous pouvez aller commenter sur atlantico si vous voulez, je sens que vous oublierez vite la pertinence de votre proverbe. (Oh, et je découvre que mon post a été voté... Je suppose qu'il doit y avoir un ou deux autres abrutis dans le coin...)


Que les gens soient d'accord avec votre discours, ça ne me pose pas de problème, au contraire, on est là pour discuter. Que vos interventions vous attirent inévitablement un conflit ou un échange de posts méprisants et interminables devrait vous faire poser un tout petit peu la question de votre méthode.
Vous interprétez, ou vous faites un transfert. Personnellement, je ne me vois pas en penseur, parce je n'en suis pas capable, parce que je n'ai pas fait les bonnes études, parce que je n'ai pas le courage. Je n'aurais pas l'audace d'affirmer le contraire, c'est pourquoi j'utilise des références. Libre à vous de critiquer mes références, mais pour me référer au poste originel, ce n'est pas en infantilisant un discours qu'on le combat, parce que c'est de la pure et simple provocation. Et c'est probablement ce qui m'a fait réagir comme ça, parce que je suis tout à fait d'accord avec vous sur la première partie, à savoir l'échelle du vote qui est tout à fait impertinente au niveau local.


Vous remarquerez que si j'ai critiqué vos références, c'est surtout votre ton qui me fait réagir, particulièrement le "j'en ai marre de vos propos".

Et si je ne nie pas employer volontiers un ton péremptoire parce que j'en ai pas grand chose à fiche de blesser ou pas les autres, il faut vous rendre compte que des phrases employant la "prédation de la mondialisation" au premier degré sont tout aussi péremptoires.

Là, nous ne sommes pas du tout d'accord sur le diagnostic ("la grande majorité de la classe politique crache sur l'Europe en permanence"), mais peut-être qu'il aurait fallu commencer par là !


Ben pardon, il me semblait que ce diagnostic était clair dès mon premier poste. Ça se trouve c'était pas bien dit. Au temps pour moi. Mais vous pouvez n'êtes pas d'accord. Simplement, n'oubliez pas que je parle du discours politique. Je reconnais volontiers que dans les actes, UMP, PS et Centre sont clairement dans une ligne pro-européenne (ou en tout cas respectueuse des institutions UE). Mais leur discours est complètement à l'opposé, qu'il se gargarise des victoires "françaises" lorsque la commission est d'accord ou qu'il prétende se défendre lorsqu'elle les critique.

Que les gens soient d'accord avec votre discours, ça ne me pose pas de problème, au contraire, on est là pour discuter. Que vos interventions vous attirent inévitablement un conflit ou un échange de posts méprisants et interminables devrait vous faire poser un tout petit peu la question de votre méthode.


J'aime sans doute bien troller. Et puis j'ai déjà essayé d'être plus posé, franchement, ça ne marchait pas mieux, voire c'était pire. Je ne dois pas être fait pour ça. Donc maintenant, je ne m'embête plus trop avec ces histoires de peser le pour le contre, de mettre les formes, de ne pas écrire des trucs à l'emporte pièce.
C'est plus clair, merci.
J'aime sans doute bien troller. Et puis j'ai déjà essayé d'être plus posé, franchement, ça ne marchait pas mieux, voire c'était pire.

Ben on avait remarqué. Vous croyez peut-être que c'était pire avant, mais je vous assure que non : votre ton décridibilise complètement le fond de vos propos dans un échange (alors même que vos interventions en début de colonne sont souvent appréciées et votées). Je me dis que vous le savez déjà en fait, mais que vous vous en fichez : vous voulez du combat de coq, au chaud derrière votre écran. C'est pas très sain comme hobby vous savez : vous ne serez jamais vraiment satisfait de vous même et des résultats obtenus.
Oh oui Jules, j'adore quand vous faîtes de la philosophie de comptoir. Pas autant que quand c'est de la politique du café du commerce, mais ça reste une belle compensation. Croyez moi, c'est un résultat que je sais apprécier à sa juste valeur pour le coup.

Sinon comme d'habitude, la paille la poutre, tout ça, vous savez aussi bien que moi que mon ton ne sert généralement qu'à répondre à celui des gens qui viennent m'interpeller, mais dans la mesure où ils vont dans votre sens, ils sont en général tout excusés. Quand au "combat de coq au chaud derrière mon écran", je crois que vous prenez ça un tout petit peu trop au sérieux. Redescendez un peu, c'est juste un forum de discussion hein.
"je crois que vous prenez ça un tout petit peu trop au sérieux"

:-)

C'est celui qui dit qui est.

Et aussi, je crois que vous avez confondu philosophie et psychologie (de comptoir). Je ne vous donnerai pas tout à fait tort là dessus.
Voter Mélenchon, c'est être philosophe. Laissons le comptoir à Freudqo et aux beaufs de droite
Elle est rigolotte votre philosophie, on dirait une citation tirée du Juche. ça fait super envie.
Tiens, quelqu'un qui ne vote pas Mélenchon.
Ah mince, en effet, mais bon, prenez ça comme de l'avancement gratuit. Psychologue, philosophe de comptoir, l'important c'est que vous balanciez des banalités avec le ton du sachant après tout ;-).
Ben oui, des banalités. Mais ce n'est pas parce que c'est banal que c'est faux ou dénué d'intérêt (pour vous en particulier). Si je me trompe, il serait intéressant de vous entendre donner la bonne explication à ce ton de roquet que vous semblez affectionner.
Mais sinon pour le ton du sachant, mea culpa : je cède, comme un peu tout le monde sur les forums, à ce petit plaisir narcissique coupable. Je me demande juste comment faire pour dire la même chose sur un ton modeste et agréable tout en retenant un peu votre attention.
Ben oui, mais ça peut être banal et inintéressant à la fois. La preuve.

Ne vous demandez pas comment dire la même chose sans votre ton inimitable. Ce ne serait plus vous.
Ne soyez pas excessivement modeste, freudqo : vos ressorts psychologiques sont bel et bien intéressants. Steinbeck bis !
Voilà des compliments qu'on ne pourra pas vous faire.
C vrai que la raison est sans surprise...
La foi est tellement plus prometteuse.
Guillaume, respirez un grand coup et relisez Steinbeck.
"Try to understand men, if you understand each other you will be kind to each other. Knowing a man well never leads to hate and nearly always leads to love."
Si je connais bien mon Steinbeck, il ne préconise pas spécialement de tendre l'autre joue ... tout le monde a une patience limitée face à l'insulte.
Non. Mais il préconise de voir autre chose qu'un type qui vomit pour le plaisir de vomir et de vous faire chier personellement. Je sais bien que c'est pas toujours facile, mais si vous y parvenez, et bien vous vous immunisez plus ou moins contre l'outrage des insultes. Et c'est super reposant en fait. Pas question de tendre la joue ou de riposter pour réparer l'affront : il suffit de se mettre hors de portée des claques. On ne prend que ce qui nous semble intéressant, ne serait-ce que parceque ca nous permet de reformuler nos convictions pour les rendre un peu plus claires, et on s'amuse un peu au passage. Et puis quand ca devient lourd, on passe son chemin ;-)
Oui j'étais un tout petit peu tendu !
Ce qui domine ce matin, ce n'est pas ce que fera Hollande de la déconfiture de sa gauche, c'est le malaise, l'obsession, le "beurk" qu'a déclenché chez pas mal d'entre nous le succès du FN, Ménard et les autres .
Aux copains qui se sont retouvés au Trocadero après le 21 avril 2002 et qui ensuite ont voté Chirac, la mort dans l'âme (on sait ce qu'il en a été ensuite) à tous ceux qui se sentent blessés par une telle montée de l'extrémisme, je dis que mon amertume est égale à la leur. Incompréhension devant une telle légèreté .Confier le pouvoir dans sa ville à des gens qui véhiculent de telles idées!!!!!!!!!!Ce matin, il fait encore plus sombre que lundi dernier.
Bonjour Daniel,

L'autre jour, je crois bien sur France-Cul, debat sur l'avenir de la presse, avec Libé et Rue89, probablement Pascal Richez.
Voila, pour si tu veux rechercher la source.

A un moment, grandi cri du coeur de la cruche de Libé (tant va le pot... tout ca...)
Sur le ton péremtoire de l'evidence, (self-righteous disent les amerlocains)
"Il n'y a pas de modele economique de la presse en ligne !"

Premier haut-le-coeur interieur:
Comment ca ? Mais et ASI, Mediapart ?
Pourtant, silence dans le studio.

Mince, France-Cul ne peut pas se tromper a ce point ?
Je dois faire erreur dans ma croyance aveugle ?
On m'aurrait mentit sur les comptes et bilans de mes deux sites d'info ?

En fait non, je crois bien que c'est vrai.
C'est pas un modele economique, que vous avez en commun.
C'est un modele editorial.
C'est de ne pas pratiquer la novlangue, ni les elements de langage, ni les faux-off, ni la reprise de depeches, ni les diners en ville.

Bref, vous faire de l'info, pas de la propagande.

Et si c'etait simplement ca ?
Le numerique n'a rien a voir la-dedans.
Dites vos verités, pas celles d'un pouvoir qui vous nourit, et vous aurez des lecteurs, qui sont heureux de payer.

Comment m'est venue cette epiphanie ?
D'une infidelité; je suis resté un mois sans renouveller mon abonnement.
Et je me suis rendu compte que ASI, qui etait ma source d'info media depuis la nuit de mes temps, etait devenu ma seule source d'info
generaliste avec Mediapart. Que plus aucun des sites "gratuit" ne m'informe. Ils me divertissent, mais ne m'informent pas.

Poser la question du modele economique de la presse en ligne, c'est reduire son existance a une question d'argent.
C'est dire que la crise de la presse papier est economique, alors qu'elle est editoriale
C'est placer le debat au rayon marketing, alors qu'il est au niveau de la deontologie, de la raison d'etre.
C'est ne pas voir qu'on a deja perdu la bataille ideologique contre la marchandisation du monde.

A plus...
"Tant que l'on restera dans l'euro, tout changement ne peut être que cosmétique" :
http://livre.fnac.com/a6501457/Frederic-Lordon-La-malfacon-monnaie-europeenne-et-souverainete-democratique
En parlant des hommes et/ou des femmes marionnettes de la finance, on distrait notre attention de la possibilité de changer de politique. Ce matin, les commentateurs spécialisés dans la vie économique (ces chiens de garde radiophoniques) nous l'ont bien asséné : le taux de déficit supérieur aux prévisions indique bien que "trop d'impôts tue l'impôt", et qu'il n'est que temps de passer aux choses vraiment sérieuses : à droiiiiiiite touuuuuute !
Bonjour
Près de 50% des français ont exprimé leur rejet des magouilles politiques en se prononçant ni pour le PS, ni pour le PC, ni pour l'UMP, ni pour l'UDI, ni pour le FN et ces beaux esprits continuent de plus belle à croire qu'ils sont aux commandes. C'est à désespérer.
Oui, en passant. Je me suis régalé en regardant votre émission sur Grenoble.
Que de chemins à faire pour donner sens à la Politique?
Que de chemins à faire pour se réapproprier le chemin du bien commun?

J'ai comme une anxiété...que certains médias s'emparent de "l'expérience grenobloise" et en fassent une "solution" clefs en main.

Ici nouvelle ensieigne, nous vendons des tickets obligatoirement gagnants EELV-PG..
Il y en aura pour tout le monde et même, peut-être des journaux people nous proposant une idylle entre l'homme EELV et la dame PG au sortir d'un Conseil Municipal, lui à vélo et elle à scooter (électrique)!!

Je vous l'ai dit: il y en a pour tout le monde.
Que des mecs, pas une seule femme évoquée pour Matignon, diable, diable...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.