25
Commentaires

Dati, super ministre ou super maman ? Sondages, scoops, interviews, débats...

Super-ministre ou super-maman ? Depuis son accouchement le 2 janvier dernier, Rachida Dati est au centre de l'attention. Deux semaines durant lesquelles elle a été obligée de modifier sa stratégie de communication de super-ministre qu'elle avait pourtant soigneusement peaufinée.

Derniers commentaires

Fini pour la super-ministre : maintenant la question va etre : "super eurodeputee ou super maman ?"

"Le Monde" ce matin

> Rachida Dati accepte ce que Rama Yade a eu le courage de ne pas accepter ( et en seconde place ) et va donc quitter le gouvernement ( Oh ! mais qui donc va la remplacer : ca va etre le grand jeu de la semaine prochaine )
tant qu'on ne parle pas du suicidé en prison du jour, tout va bien...

pitoyable!
Ce n'est pas du décryptage ..; ASI participe au battage médiatique et ce n'est pas ce que j'attends de lui.
La prime exceptionnelle versée à un haut fonctionnaire qui manifeste une servilité aussi affligeante mérite en effet d'être mise en regard de la communication de MMe DATI.
Le plus grave est qu'elle a été attribuée à un magistrat qui a violé son serment et les devoirs de sa fonction en refusant de se rendre à la convocation du Conseil supéieur de la magistrature qui enquêtait sur ses auditions pratiquées hors de tout cadre légal.
Fumigène complet.
Et Royal qui la prend en sympathie, misère.
Elle devrait pourtant se douter que le pouvoir d'achat de Dati ne devrait pas trop s'en trouver altéré.
S'ils pouvaient lui prescrire un congé de plusieurs années (pour le bien-être de l'enfant évidemment)....
Ça serait toujours ça de gagné pour la justice française.
Quoique, ils seraient encore fichu d'y placer Tapie...
Ce qui est sympa, pour Mme Dati et ses séides, c'est qu'effectivement personne ne parle de la prime de M Ride (sur ce forum en tout cas).
Pourtant c'est bien d'une prime [s]à la servilité[/s] au mérite qui pose des questions importantes sur ce qu'est le mérite pour un fonctionnaire.

Mais tout le monde préfère gloser sur la reprise du [s]rôle[/s] travail de notre infiniment vénérée ministre de la justice, que Chanel lui soit toujours favorable.
On peut toutefois opposer à ceux qui la critique que ministre n'est pas un travail (les ministres sont interchangeables à volonté) mais une position.
Mme Dati reprend la sienne, il n'y a la là rien de scandaleux, sauf à imaginer qu'un ministre travaille, ce qui me semble assez invraisemblable.
Avec une exception remarquable de M Darcos, qui a réussi à [s]détourner[/s] interpréter les [s]délires[/s] idées géniales de notre vénéré président, l'éclat de sa pensée fait paraitre le soleil obscur, que dix mille grâces lui en en soit rendues.
Mais enfin ce ne sont que quelques heures par an.
On s'en fout!
Déjà attendre 43 ans pour un premier bébé, ça montre à mon sens l'égocentrisme de cette femme. Elle aurait été capable d'accoucher devant des caméras pour briller. En tous cas, elle fait passer les femmes qui usent de leur congés maternité pour des feignasses alors que les femmes jonglent avec les enfants, leur boulot et les tâches ménagères. Quand on a des bagues à 15 KEUR et des fringues de grand couturier, c'est sûr que toutes ces choses doivent lui passer loin du citron !
On rirait de cette com' à géométrie variable, qui voit Mme Dati nous la jouer WonderWoman puis WonderMaman, si ça ne sonnait pas aussi faux. Si Tata Bernie, qui nous avait bien caché sa proximité avec une Rachida plus occupée à courtiser les reines du jour (et d’un jour, parfois, comme Cécé) que les reines déchues, ne venait nous chanter cette cantilène improbable de l’allaitement, le must de la maternitude et c’est un peu vrai ;-)

Parce que les mères allaitantes vous diront que c’est le bébé qui fixe les moments de tétées. Et que je vois mal Zorha, même si elle a déjà le f… caractère d e sa mère, réussir à chambouler à sa guise l’agenda overserré (en principe) de sa ministre de mère.

(Mon Dédé Ridé, pourquoi qu’il a pas eu une peluche comme les tits nenfants des taulardes de Rennes ? Et pourquoi ces prisonnières, plutôt qu’un gadget de com’, n’auraient pas un lien plus long avec leurs enfants, histoire qu’un jour ils ne prennent pas leur suite en taule ?)

http://tinyurl.com/67j7vy
Soyons sérieux…
Que pense les [journalistes] étrangers de cet nouvel avatar élyséen de transformation de ministre en supermaman™.
Voir dans le « Vite dit et Gratuit » de ce jour à 09h51
« Dati intéresse la presse internationale » Par Gilles Klein le 13/01/2009


Il semblerait que « La France » n’a pas pesé toutes les implications politico-humanitaires d’une telle super héroïne [n’y voyez aucune allusions stupéfiantes d’hyper activités de certains].
En effet le droit au congé maternité est perçu différemment dans les autres pays, comme l’on exprimé les journalistes étrangers dans l’émission Kiosque sur TV5 ce dimanche…
Ne ratez pas la rediffusion si vous en avez la possibilité.
Le congé maternité n’est pas seulement pour la récupération physique de la maman, mais pour le bien être et le développement du bébé…
En Norvège le congé de maternité DOIT ÊTRE impérativement partagé entre le père et la mère (et donc handicap supplémentaire d’être une maman célibataire).
Alors : supermaman pipole, ou supermanant pipeau ?

Stan 1000g
Super-ministre ou super-maman ?

D'après Barbara Ellen (une journaliste ? anglophone), c'est plutôt super-mauviette (wimp) et super-maman judas (Mummy Judas)

(article publié dans The Observer en Grande-Bretagne et repris dans The New Zealand Herald comme on peut le voir dans un vite-dit de G. Klein)
et bien c'est comme pour la maire du Viiième qui a inscrit le président sur les listes électorales trois mois après, ou la juge qui a arrangé le divorce avec Cécilia vite fait,
elles reçoivent des médailles et autres petits avantages.

Ce n'est pas la prime au mérite, c'est la prime au mensonge.

http://anthropia.blogg.org
Et si être née femme, de plus d'origine étrangère obligeait à plus d'efforts, dans la France d'après ? La faute à nicolas qui se serait grandi ( sans jeux de mots ) en assurant à Madame Dati le retour à son poste une fois son congé maternité terminé, une pensée à son père voyant sa fille obligée pour ne pas perdre sa place, de laisser celle de mère. Le monde politique est cruel, voila un exemple, pas pour nos jeunes, les tueurs doivent gagner.

Tout cela peut paraître anodin montre de fait le mépris accordé par nicolas, du rôle de la femme dans nos sociétés dites ( modernes ) le jour, mais nicolas nous gratifie toujours de quelques surprises, la France salue le franchissement du taux de naissance de deux enfants par femme !
Entendu ce matin à la Matinale de canal + :
Roselyne Bachelot :
Le droit [au congé maternité] est inaliénable pour les salariés (je cite de mémoire)...
« Mais pas pour les personnes ayant une profession libérale… »
Ministres est donc une profession libérale…
ICotissent-ils comme eux à l’URSSAF ?

Stan 1000g
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.