71
Commentaires

Darmanin, les deux arrogances

Commentaires préférés des abonnés

Une arrogance de classe, une arrogance d'élite ? Plutôt une arrogance de nouveau riche. Et de jeune homme pas très cultivé, toujours un peu épaté par cette rutilance du pouvoir qui l'environne.


C'est un peu comme ses propos sur la "peste brune". Il a (...)

DARMANIN est le symbole des causes de la colère des gilets jaunes et des autres.


Voilà un traitre à son camp, un opportuniste donc, qui profite de son statut, donc de ses prébendes, pour avoir des relations sexuelles avec une femme qui lui demande son(...)

Les scientifiques obstinés se véhiculent jusqu'à Mars pour étudier la planète. 


Pourtant, près de chez nous, à quelques "encablures kilométriques" un petit paquet de bons hommes et de gentes dames naviguent en apesanteur sur des nuages ouatés se (...)

Derniers commentaires

Hi hi ha ha hohoho, Charline ^^ (et Guillaume)

https://www.liberation.fr/direct/element/gerald-darmanin-atomise-en-direct-par-deux-humoristes-de-france-inter_91010/?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR381wsIRWdOVb5HXpSI8pkK-rYXJEfdaqPwEkajTidgcL2e9Twv-6b2HH8#Echobox=1544089217

Le plus écoeurant dans ce gouvernement, c'est cette certitude affichée de ce qui est bon pour le peuple, ce dernier se trouvant totalement infantilisé lorsque ces dames et sieurs feintent l'humilité en plaidant une carence de pédagogie comme cause de l'incompréhension ou de la malcompréhension par le peuple. Entendez "vous êtes trop cons pour comprendre, on va vous ré-expliquer".

L'arrogance est l'image de marque de la Macronie. Avec une médaille d'or pour le patron...Le pouvoir leur monte à la tête, mais est-ce seulement ça ?Une méconnaissance évidente alliée à -il faut bien le dire- une vraie bêtise.

Darmanin, un type qui ne mesure pas la chance incroyable qu'il a : vivre au XXIème siècle et pas à la fin du XVIIIème !


Suis-je le seul à avoir tiqué sur le lien qu'il fait entre "vivre" et "les restau" ? Je veux dire, perso la dernière fois que j'ai été au restau c'était il y a plus de 10 ans. Le restau ce n'est pas un besoin, c'est un luxe dispensable qu'on se paie selon ses moyens et envies.

En plus de tout le reste, ce qui me choque chez ces gens là, c'est qu'ils pensent que tout le monde va au restau plusieurs fois par semaine. Et que pour eux "manger = restau".

Le problème des filets jaunes, c'est de tirer le diable par la queue, être en découvert chaque mois alors que certains travaillent. Ce n'est pas une question de "100 euros pour payer un restaurant" dont nombre d'entre eux en ont jusqu'à oublier l'existence, mais de se payer de quoi bouffer à la fin du mois alors qu'ils sont déjà dans le rouge.


En cela oui, Darmanin est complètement à la ramasse, à l'image de ces playmobils du gouverne et ment.

Sauf qu'il n'a pas tord Darmanin, il est également quasi impossible de se chausser correctement avec 950 euros par mois.... la moindre paire de Weston c'est 600 euros minimum et encore a ce prix c'est un modèle qui s'use vite.

si on ajoute les boutons de manchette et la rolex , le Français moyen est obligé de s'endetter pour  être d'apparence à peu près convenable en public.


C'est important que des politiques comme darmanin se penche sur le vrai pouvoir d'achat des Français,  l'insee est completement a cote de la plaque avec son panier de biens et services qui ne contient aucun produit de première nécessité comme un stylo mont blanc ou un mouchoir hermes......





Je rejoins DS sur son interprétation :


Si l'on reprend la déclaration de Darmanin: "Nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c'est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros, lorsque vous invitez quelqu'un et que vous ne prenez pas de vin"


On constate l'utilisation de l'article défini "LES" qui présuppose qu'il parle de l'ensemble des restaurants parisiens (quel que soit l'arrondissement...) non de "certains" restaurants... comme il essaie de le faire croire depuis le début de la polémique. S'il avait employé "Des" à la place de 'LES" restaurants, je pourrais le rejoindre et dire qu'il a été mal compris puisque "des" est un article indéfini qui ne désigne qu'une partie de l'ensemble (non sa totalité)

Pour essayer d'être clair, ce n'est ainsi pas la même chose de dire "les journalistes sont nuls" ou "des journalistes sont nuls" => dans le premier cas, tous les journalistes sont compris dans cette assertion, dans le deuxième cas, non ! 


De ce fait, je rejoins DS dans son article, cela ressemble plus à une déconnexion de Darmanin avec la réalité car en utilisant cette formulation, Darmanin a voulu dire qu'en moyenne dans TOUS les restaurants de Paris, il est normal de payer 100 € par personne (sans les vins)... 

Il est néanmoins possible qu'il ne maîtrise pas toutes les subtilités de la langue française, Dans, ce dernier cas, il ferait mieux de reconnaître son erreur de langage et s'excuser au lieu de jouer les "victimes" comme dans le Gd Jury !

Pour Darmanin, pécho une meuf hors chantage au logement, suppose une invitation dans un restau à 100 € par personne, sans le vin (indispensable pour arriver à ses fins).

Lorsqu'une "conquête" de Brad Pitt se contente d'un McDo, une proie de Gérald exige la Tour d'Argent.

100€ (cent) la place de restaurant et 120 (cent vingt) en plus!


Surprenant, non?


Prenons un exemple exemplaire objectif que je connais bien: moi-même.


Statut: complétement déclassé par décret (inadapté notoire à la vie en entreprise & ensuite retraite sans flambeaux) 


Donc,  j'invite ma copine - intelligente et belle - dans un resto classe de classe (VIIème, vue sur mer, ...)

Et Hop! me voilà en plein krach boursier & dépôt de bilan et 120 en plus !!!


Que faire IIlitch, heinh, que faire IIlitch? 

Beinh je passe un coup de fil à Dominique Creux, évident de sagesse, non?


Et voilà. Zappa: Vas-y Bob!


Comme dirait le grand Ricard : les pauvres sont bien plus riches que les riches voudraient nous le faire croire.

Pourquoi Daniel Schneidermann (comme beaucoup d'Asinautes présents sur ce forum) a-t-il besoin de détester Darmanin ?


Cela me fait penser à la tribune de Roger Martelli dans Le Monde de dimanche dernier : "Imaginer que la détestation du "eux" est à même d'instituer le peuple en acteur politique majeur est une faute"

le pire c'est qu'un des décodeurs a publié un article "est-ce qu'on ne peut pas manger pour moins de 200 à Paris? c'est faux!  encore du journalisme total.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/11/23/monsieur-darmanin-on-peut-sans-probleme-manger-pour-moins-de-100-euros-a-paris_5387695_4355770.html

Le Figaro nous apprend que Darmanin a des démêlés avec les parlementaires

Il s'est fait une spécialité de tweeter pour attirer sur lui les médias

à l'instar du menteur pathologique jaune qui siège à la Maison Blanche


ça réussit si bien à l'autre d'outre Atlantique, il n'y a aucune raison que ça ne lui serve pas à lui guère plus évolué sur l'échelle des homos ça a pensé


et donc Darmanin a tweeté contre une augmentation de 125% de la déduction fiscale des élus soumise au vote au Sénat


ce qui au passage nous permet de voir jusqu'où va l'arrogance de classe

pas uniquement chez Darmanin

Parfois les lanceurs d'alerte agissent en dépit de leur bon sens de classe

Aucune raison que nous nous en plaignions

'(pauvre Sorbonne ! Pourquoi se prête-t-elle à ce genre de réunions ?)' ben parceque depuis leur creation avec le fric des travailleuses,  ces universités ne sont pas le lieu de la transmission du savoir, mais de la transmission des codes zelitistes .. avant les zelites se l'a jouait (bouche pleine) ,littéraire, empathique, faux cool et vrai mepris pour les femmes , rien que ca , ca doit dire que c'est une institution de la domination et depuis le debut .. rien n'a changé seulement Daniel vou souvrez vos yeux, jamais je n'i cru a une egalité a l'ecole, j'ai trop vu d'eleve malmené par les profs , parceque parent pas zelites donc meprisés.

En l'occurence, la Sorbonne ne se prête pas, elle se vend.

La double combo "vous avez mal compris" et "j'assume" est la préférée des LREM, ils ont tous bien appris du maître dont la capacité de remise en cause et d'autocritique est absolument nulle.

Que de méprisance, dirait Royal.

Mais c'est quoi cette précision de "sans le vin" ? Comme si dans les restos à 100 euros par tête, on pouvait commander le pichet du patron à 12 euros !


Tout le discours est incohérent, avec un usage du mot "victime" que je ne saisis vraiment pas :


«Il y a bien sur dans l’actualité des résistances. Je trouve qu’il y a une certaine condescendance à considérer que de Paris, de la Sorbonne, des cafés du 7e et du 8e arrondissement, les gens qui sont en province sont des victimes, comme s’ils avaient tort et que nous avions raison.(...)

vous n’aimeriez pas que, doctement de Paris, on vous dise que vous n’avez pas bien compris les choses, qu’en fait vous êtes des victimes et que finalement cela passera. (...)

Qui peut croire qu’on vit dans la même société et qui peut croire qu’ils sont simplement victimes?»


Est-ce que ça veut dire quelque chose ?  

  

Les scientifiques obstinés se véhiculent jusqu'à Mars pour étudier la planète. 


Pourtant, près de chez nous, à quelques "encablures kilométriques" un petit paquet de bons hommes et de gentes dames naviguent en apesanteur sur des nuages ouatés se nourrissant d'ambroisie. et de nectar, grâce à la propulsion populaire appelée élection.


A l'instar des dieux et déesses, ils paressent dans ce temps dit d'éternité où rien ne se passe car tout est déjà là (Jean-Pierre Vernant)


On retire l'échelle ou on souffle sur les nuages et ils se cassent la margoulettes.


On pourrait nommer cela la Révolution ou la Révolte des temps car celui des humains  est linéaire: on naît, on grandit, on est adulte, on vieillit, on meurt...


Et oui les Damarin sont en pagaille dans les sphères qu'ils pensent inaccessibles.

Chiche qu'ils se trompent!



Pour essayer de protéger sa virginité politique, et dans une " position " critique,  notre petit ministre a -t-il  été tenté de violer la vérité ?

Heureusement, un éminent économiste ( plutôt connu pour limiter les " dépenses" budgétaires ) a tenté de classer sans suite cette accusation de viol de la vérité. ( j'espère qu'il en sera remercié , par exemple, par une invitation au restaurant )

DARMANIN est le symbole des causes de la colère des gilets jaunes et des autres.


Voilà un traitre à son camp, un opportuniste donc, qui profite de son statut, donc de ses prébendes, pour avoir des relations sexuelles avec une femme qui lui demande son aide. Sans bien entendu, 'au moins sur le plan moral, que l' on ne se pose pas la question de sa légitimité.


Voilà un ministre qui cumule ses indemnités d'élu local, sans en occuper effectivement les fonctions, avec son traitement.


Voilà un responsable politique de premier plan, qui délire totalement "sur la peste brune", démontrant ainsi son incompréhension crasse de la situation.


Voilà, enfin, un homme qui ne conçoit pas de déjeuner à moins de 100 euros, sans le vin, à Paris.


Arrogant, DARMANIN ? Seulement arrogant ?


Le symbole du mépris pour le peuple, plutôt.



Ça me rappelle une vieille caricature, elle concernait à l'époque Giscard et les étudiants, mais elle est recyclable. 

"Pensez-vous que l'on peut vivre avec 500 francs par mois? 

- J'sais pas, j'ai jamais essayé" 



Une arrogance de classe, une arrogance d'élite ? Plutôt une arrogance de nouveau riche. Et de jeune homme pas très cultivé, toujours un peu épaté par cette rutilance du pouvoir qui l'environne.


C'est un peu comme ses propos sur la "peste brune". Il a lu cela quelque part. Cela sonne bien. Il le ressort. Sans se rendre compte de l'ineptie de la référence dans ce contexte.


Il est vraiment très macronien, Darmanin.





Darmanin a endossé le gilet jaune or

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.