24
Commentaires

Darmanin : les dessous d'une pétition bruyante

Gérald Darmanin publie sur ses pages Facebook et LinkedIn une pétition de soutien le concernant, relayée par plusieurs titres. Mais ni le ministre de l'Intérieur, ni les journalistes, à quelques exceptions près, ne mentionnent l'identité de l'auteure, qui n'est autre que l'ex-adjointe du maire de Tourcoing, et dont les propos erronés vont circuler dans divers médias.

Commentaires préférés des abonnés

Macron ne peut pas ignorer que Darmanin ne peut pas rester au ministère de l'intérieur en considération de la jurisprudence de la CEDH. N'importe qui comprend qu'il est anormal qu'une personne mise en cause pour viol soit nommée à la tête de la polic(...)

Alors, bilan en milieu d’étape : la presse ne fait pas son travail. Heureusement qu’une certaine Stéphanie Lamy a fait le boulot. 🙄

En fait, c’est pour cette raison que ça s’appelle la « presse », ils n’ont pas le temps d’enquêter.

Parler de " dessous "  à propos d'un ministre  qui semble intéressé par les contacts avec ses administrées  , c'est de  la provocation.

Derniers commentaires

Un CRS promu brigadier chef en juin 2020 après avoir été sanctionné en 2015 pour avoir porté un blason nazi, a vu sa promotion annulée par Darmanin.

Une pétition... insuffisant ! 

Il faudrait d'urgence lancer une campagne de crowfunding afin d'indemniser le préjudice moral infligé à M. Darmanin et financer son séjour de convalescence en Thaïlande.

Un article en l'honneur de Gisèle Halimi dans The Guardian


et rien sur la pétition de soutien à Darmanin, si ce n'est pas une honte !

Difficile a prouver, c'est le principe des actions des gens de pouvoir dans une société donnée. C'est pas du complotisme, c'est un invariant sociologique. L'hygiène mentale (pas dans le sens de certains zététiciens qui ne savent de la littérature scientifique que quelques locutions latines mal comprises et utilisées dogmatiquement ainsi que quelques articles de Nature rédiger en mauvais anglais et laborieusement déchiffrés, mais qui voudraient faire croire qu'ils ont le niveau pour penser les sociétés modernes - ou qui par dépit devant leur manque de puissance de penser en la matière font comme si elles n'existaient pas - et entreprennent d'expliquer le monde avec des statistiques hors sol) recomande en ce cas - celui de notre société divisée en classes et en d'autres formes de groupes sociaux quand il est penser avec des outils conceptuels adéquats et adéquatement agencés entre eux - le principe de précaution, n'en déplaise à Bronner (mais peut-être devrait-il relire ses classiques après s'être débarasser de ses biais cognitifs dus aux liens entre sa persévérence dans son être et celle de l'ortre établi). Ce-ci dit, reprendre des annalyses d'anciens de l'école de guerre économique sans le mentioner, c'est pas super non plus.

G.HALIMI  est morte.


Compte tenu de leur idéologie généreuse, on  peut espérer que ce n'est ni Darmanin ( le spécialiste des pétitions ) ni  Du....  - Moretti qui lui  rendront hommage,

Déclaration de Sarko hier soir sur TF1:

"sans la présomption d'innocence, il n'y a pas de démocratie, il n'y en a pas "


Je pense qu'un certain Yvan Colonna n'a pas eu me même traitement quant un certain Sarkozy, ministre de l'intérieur, à déclaré : "on vient d'arrêter le tueur du préfet Errignac" (je site de mémoire)

merci de rappeler ce triste épisode et son triste épilogue !

Je passe à la Fnac, arrive par l'escalator à l'étage Livres et là face à moi, la tête de Sarko sur la couverture des dix livres en présentoir "Le temps des temps bêtes"

Un seul c'est beaucoup, dix attention les dégâts, j'ai failli reprendre l'escalator dans le sens inverse

Je pensais qu'en France on était à l'abri de cette méthode disgracieuse de marketing des livres à l'anglo saxonne quand je trouvais "The Downing Street Years" de la dame de ferraille placés en cent exemplaires dans les vitrines de WHSmith, j'en ai encore la nausée

" La littérature de gare désigne une littérature sans intérêt, absurde, vulgaire et commerciale. On l'attrape en coup de vent, entre les chewing-gums, et les mouchoirs, séduits par une couverture bariolée ".


" Nègre :  personne qui prépare anonymement, pour un prétendu auteur ,un pseudo-travail littéraire "


' Droits d'auteur : mécanisme subtil qui permet à certains politiciens , en attente de jugements ( à caractère pénal ),   de se faire les couilles en or , à partir de subventions versées par des non-comprenants. "

Vous êtes on ne peut plus juste : ces définitions paraissent aller comme un gant à notre auteur esclavagiste qui attend avec la patience qui sied aux politiciens qui sont certains d'être à l'abri de tout jugement hâtif... la Justice est si précautionneuse à leur égard

dans le genre opération de com foireuse on peut difficilement faire mieux. 

Alors, bilan en milieu d’étape : la presse ne fait pas son travail. Heureusement qu’une certaine Stéphanie Lamy a fait le boulot. 🙄

En fait, c’est pour cette raison que ça s’appelle la « presse », ils n’ont pas le temps d’enquêter.

"il paraît difficile de prouver qu'il y avait véritablement volonté de cacher l'identité de l'auteure, ou d'orchestrer un mouvement populaire à des fins politiques. il paraît difficile de prouver qu'il y avait véritablement volonté de cacher l'identité de l'auteure, ou d'orchestrer un mouvement populaire à des fins politiques. "


Pour le nom ok, bien que les plus vicieux pourront dire que c'est une habile manière de se dissimuler. Mais pour le 2e point, ça ne devrait pas être dur de vérifier si la pétition a fait l''objet d'une campagne de mailing en interne (il doit bien y avoir des journalistes infiltrés) et d'identifier le cercle d'appartenance de ceux qui en parlent sur les réseaux sociaux.

Parler de " dessous "  à propos d'un ministre  qui semble intéressé par les contacts avec ses administrées  , c'est de  la provocation.

Macron ne peut pas ignorer que Darmanin ne peut pas rester au ministère de l'intérieur en considération de la jurisprudence de la CEDH. N'importe qui comprend qu'il est anormal qu'une personne mise en cause pour viol soit nommée à la tête de la police ou la gendarmerie qui enquêtent sur le viol. 


C'est Macron qui se moque le plus du monde. 


Quant à Darmanin, s'il était honnête ou simplement raisonnable, vu la situation, il aurait repoussé cette proposition plutôt que de la solliciter.


L'histoire des soutiens est roupie de sansonnet

Le ministre en charge de la police, celui-là même veut nous expliquer comment il faut comprendre les soupçons qui pèsent sur lui.


Un peu comme le plombier qui vous explique pourquoi le tuyau qu'il vient de percer a soudain une fuite.


1789, c'était quand ?


Ils osent tout...

Contrôler les enquêteurs et les informations sur ces enquêtes ? Pas de doute, Mr Darmanin se prépare ardemment à son futur poste d'omniprésident !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.