5
Commentaires

Dans les médias à Hong Kong, "un climat de peur"

Alors que Hong Kong découvrait au réveil, mercredi 6 janvier, que la police avait procédé pendant la nuit à 53 arrestations de politiciens et de militants, le journaliste indépendant Holmes Chan a bâti un tableau Excel pour permettre à la presse internationale de recouper et vérifier l'identité des détenus. ASI s'est entretenu avec lui au sujet des premières atteintes à la liberté de la presse... et des premières autocensures.

Derniers commentaires

13 des arrestations ont vises des elus, vu la taille de l'assemblee locale, c'est comme ci 18% des deputes de l'assemblee nationale etaient arrete, un peu comme ci tous le groupe les republicains, ou les deputes Modem+socialistes+France Insoumise+17 autres etaient arretes. On peut effectivement parler d'arrestation de masse.


La raison de l'arrestation est l'organisation de primaires pour le camp democratique, pour s'organiser avant les elections. Ce ne sont donc pas que des activistes, ou militants, mais des elus, chefs d'institut de sondages, syndicats, etc...  Les primaires se sont deroulees dans le calme, avec une participation relativement elevee, 13% des inscrits, dans un contexte de Covid, avec des menaces du Chef Executif de Hong Kong, que ces primaires violaient la loi.

Elles se sont deroulees dans le calme, dans le respect des regles de distanciation sociale. Elles ont ete un tel succes que les elections ont ete reportees a la Saint Glin Glin par le Chef Executif.

Si organiser des primaires pour une election justifie une arrestation, vous pouvez imaginer le degre de liberte a Hong Kong.

Si ce sont des "activistes", leurs méthodes pourraient justifier une arrestation. Mais ce ne sont que des "militants", semble-t-il.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.