28
Commentaires

Dans le rond de lumière de l'après-tempête

Derniers commentaires

La fin des tempêtes est toujours le moment choisi pour d'une part dénoncer ce qui ne va pas, voire désigner des coupables, mais d'autre part pour adopter une positive-attitude et parler de ce qui a été mieux réussi que la dernière fois. C'est selon, au choix... Personnellement, puisque je l'ai vécue de trés près cette tempête, je peux a posteriori y trouver des sujets de lamentation, comme des sujets de réjouissance : L'énorme cèdre du Liban qui s'est écroulé sur la voiture de ma voisine n'a pas fait de blessés, et puis, il me privait de soleil pendant un bonne partie de la journée ce cèdre...
Vous auriez du voir le manège qui s'en est suivi jusqu'à dimanche soir : tous les gens qui passaient par là, à pieds, à vélo, en voiture s'arrêtaient pour prendre des photos, avec femme et enfants pour garder un souvenir du géant abattu par les éléments (c'est vrai que c'est très impressionnant, je le concède).
C'est un peu comme une "vanité" dirait Alain Korkos, la puissance des éléments a toujours émoustillé les humains, et Sarkozy ne diffère pas de nous tous, il est venu voir le (triste) spectacle, et puis on lui a tendu des micros, alors il fallait qu'il dise quelque chose en rapport avec sa fonction. Du pipeau, en fait, car, comme après chaque tempête, on répare, on reconstruit, on replante et les plus isolés sont toujours les derniers à récupérer le réseau électrique et le téléphone. Rien qui ne soit en dehors de l'ordinaire, somme toute.
C'est toujours mieux pour Sarkozy que de parler du prochain mouvement de grève national du 29 janvier.
Comme dirait un journaliste que j'aime bien, je suis une "heureuse habitante" du département du Lot, et depuis quelques années, tous les services publics désertent les campagnes françaises, et cela, alors que l'on constate depuis peu un repeuplement progressif de nos vertes contrées...

On privatise à tour de bras, on ferme les bureaux de poste, les hôpitaux, les tribunaux, les gares, les écoles (pas rentable, le service public, feignants les fonctionnaires !) ... nous sommes des citoyens de seconde zone, comme dans les "quartiers sensibles", salauds de pauvres... !

On a parfois l'impression de vivre au fin fond du Congo...

Quant à France Télécom, et EDF, n'en parlons même pas, ici, même sans tempête, même quand le ciel est parfaitement bleu, et qu'il n'y a pas un souffle de vent, le téléphone est coupé, le courant aussi... Plus de pognon pour entretenir les lignes, on attend que ça tombe en panne... Et ça dure parfois des semaines...

Alors que M. Bling Bling vienne faire des effets, sous l'oeil complaisant des caméras de télé, comme à chaque fois qu'il se passe quelque chose d'inhabituel dans ce p... de pays, il ferait beaucoup mieux de redonner à "son bon peuple" les moyens de vivre dignement, même, et surtout à la campagne... !

Plus d'argent pour le service public, ni pour le social, ni pour les associations, ni pour la culture ... Mais pour les Bolloré, Arnault et consorts, pour les banquiers, pour les tapie qui pourraient être trop bavards ... L'opposition n'a plus droit à la parole à l'assemblée, la presse se tait, eh bien, il va bien voir, le président à talonnettes, si quand il y a une grève, personne ne s'en apperçoit !

Je suis subitement devenue une "terroriste", et "l'hyper ultra totale gauche" commence a vraiment bien me plaire ! Je ne sais pas pour vous, mais moi, je serai dans la rue le 29 janvier.
Qui fera un jour une enquête approfondie sur l'état lamentable de nos réseaux téléphoniques dans nos campagnes ?
Depuis les années 1990, j'ai assisté à une détérioration spectaculaire: lignes envahies par des branchages, poteaux pourris, fil restant à ras de terre plusieurs mois voire années !

Faites un petit tour dans le Massif Central ou les Pyrénées, c'est impressionnant...

Sans parler du fait que l'entretien est totalement délégué à des sous-traitants qui se contrefichent de leurs missions ou ne comprennent rien aux interventions....
Idem pour le "call center" qui gèrent les appels adressés aux 10 13 (dérangement): incompétence et impuissance des télé-opérateurs qui vous répondent de l'autre bout de la France...
Tout a fait d'accord avec ce qui a été dit plus haut: on a rarement vu une entreprise mettre plus l'accent sur la sécurité après sa privatisation, qu'avant (cf. chemins de fer anglais, par exemple)

Cependant, je pense que l'incantation à l'enfouissement des lignes n'est absolument pas une bonne solution, même si ça avait été gratuit...
Oui la tempête encore et ca continue d'accord d'accord !! (Francis Cabrel)
Et quid de la tempête de Jeudi ???
Voyez vous les médias l'annoncer celle là ??
Qui est ce qui va enfouire les Ultras Gauchistes , ces misérables agités ??
Toutes cette bande de dangeureux Cégétistes rêvant en silence de tailler
Laurence Parisot (Mme j'ai un coach de luxe) en pièces !!!
Pas beaucoup de vagues bien sur , pourvu qu'on ne leur donne pas
des idées à la foule grondante et jamais contente !!!
Bling Bling l'a dit on ne constate même plus de manifs en France avec son
air narquois de roquet autosatisfait !!
Et bien Bling Bling acrochez vous misérable vers de terre car Jeudi peut
être le début de votre fin .
Tous dans la rue !!
Un semaine au lieu de trois pour remettre le courant c'est pas mal ! mais les journalistes oublie un truc et vous tous aussi, en 99 la tempête a frapper toute la france, la ce n'est " que " ( pardon ) le sud Ouest, donc c'est normal que cela mette moins de temps ...
merci de nous rappeler les tarifs d'EdF servent avant à fournir de l'électricité plutôt que d'aller jouer au monopoly énergétique.

tout à fait d'accord avec FdC, il faut arrêter d'embêter notre Petit Nicolas National, alors qu'il s'est tant démené pour accomplir les promesses faites à son entourage ( proche, très proche).Comment peut-on en effet exprimer du mépris envers cet homme qui fait tant pour la majorité des français. Supprimer des postes dans l'éducation en rendant les écoles françaises à l'étranger gratuites au détriment du bon sens et du budget de l'état , simplement parce que un des enfants vit à NY ?
c'est vraiment faire un mauvais procès à ce brave homme.

Organiser les visites des usines comme à l"époque de staline en urss , en changeant les horaires des ouvriers et en s'assurant la présence de "bons" cadres? ( ça doit être pour des raisons de sécurité, vu le nombre exponentiel de terroristes qui croît en France ces derniers temps)

c'est vraiment faire un mauvais procès à ce brave homme.

DS, oui vraiment, cessez vos sarcasmes envers cet homme qui fait tant pour nous.
Ben voila : ca va permettre a Monsieur le President de la Republique Sarkozie de pouvoir finalement tenir la place qui lui est due, et declarer " Fiat Lux ! "
Totalement à coté du rond de lumière. Eclipse totale ... sauf sur internet.
Cher Daniel, je me souviens d'une époque où je m'étais fait les mêmes réflexions à propos des retards d'Airbus en commentaire sur le Big-Bang-Blog et où vous m'aviez qualifié d'idéologue.

Bienvenue au club !
Bonjour,
En 99, durée officielle du chantier de remise en état : 3 semaines, mais en réalité combien? Silence.

En 99 EDF n'était pas privatisée et avait fait appel, entre autres, à quelques milliers d'agents en Inactivité de service (ce sont les retraités qui faisaient partie de l'entreprise de par le statut) qui connaissaient bien les réseaux et intervenaient rapidement.

Depuis l'entreprise en cours de privatisation à bouté ces agents hors de la boite comme des malpropres et entamé leur paupérisation sournoise (écrasement des retraites et de la protection santé). Pour les réparations des réseaux on fait maintenant appel essentiellement à des entreprises qui ne connaissent pas correctement les lieux d'intervention mais aussi à des "plombiers portuguais" ou autres nationalités qui travaillent avec des matériels et des méthodes différentes qui sont peut-être très bien mais pas aux mêmes normes. Donc il faudra reprendre le travail après leur départ. Mais il y aura belle lurette que la chape de plomb sera tombée Silence radio.

EDF qui s'était construite avec l'argent des consommateurs depuis 1946 avait soit disant besoin d'actionnaires privés! En fait c'était pour leur distribuer les bénefs provenant du ralentissement des investissements sur les réseaux et des diminutions drastiques de personnels (actifs et inactifs) "privilégiés". Avec toutes ces économies est-ce que ceux qui ont adhéré à ces arguments fallacieux ont constaté depuis, une amélioration de la qualité du service et une baisse des tarifs???????

Est-ce qu'il fallait racheter des entreprises d'électricité en amérique du sud, du nord, en grande bretagne et ailleurs au lieu d'investir dans les réseaux?
On affiche aux télés l'enfouissement de 90 % des lignes .......nouvelles, mais on cache la misère de l'enfouissement des lignes existantes.

Si j'ai bien compris, Bling-bling a ordonné aux télés de faire comme si le blème était définitivement résolu dans moins d'une semaine et de n'en plus parler. Il y aura donc un nouvel enfumage dans une autre direction.
Amen
ça plus les assureurs qui promettent que les gens seront indemnisés vite. On attend que les sinistrés de france et de navarre nous disent en combien de temps ils ont été ou pas indemnisés. quant à GDF quand les postes sont supprimés personne ne dit rien ou ralent contre les gréviste mais là d'un claquement de doigt ils faudrait que les techniciens réparent en vitesse s'il vous plait et les actionnaires eux ils empochent les bébénfices. ET SARKO IL PAVOISE.
Le mépris affiché de DS à l'égard du Président de la République est aussi l'expression de son mépris à l'égard des Français qui l'ont choisi, quelquefois faute de mieux. Il me semble aussi qu'il se répète un peu et j'avoue ne pas être très sensible au comique de répétition ...
Le "je" toujours le "je" du président.
"Je n'ai pas 100 milliards d'euros". J'espère bien!
Toujours omniprésent, c'est l'hyperprésident qui attire (convoque?) les
caméras.
Lui parti, les caméras ne sont plus là.
Je pense qu'il n'y aura que quelques brèves en fin de
semaine pour annoncer l'état des travaux.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.