32
Commentaires

Dans la fabrique à "zones rouges" du Quai d'Orsay

La polémique sur la libération de deux otages français enlevés au Benin a placé sous les projecteurs médiatiques les cartes de «zones à risques» du Quai d’Orsay. Loin d’être un reflet sans filtre des menaces militaires dans le monde, ces cartes sont le fruit d’une combinaison subtile de dissuasion vis-à-vis d’éventuels imprudents, de diplomatie vis-à-vis de pays amis et de négociations avec l’industrie du tourisme.

Commentaires préférés des abonnés

Bonjour Justine, ça fait plaisir de vous lire !

Grand merci pour ce riche article. Et grand plaisir de retrouver votre signature sur @si.

Tiens ! une Justine ! :)


Une fois à Paris, la compilation sous forme de fiches pays et de cartes colorées appartient au Centre de crise et de soutien du ministère, un service du ministère chargé notamment de la sécurité des Français à l 'étranger.


Il e(...)

Derniers commentaires

Un super article ! Merci pour votre travail ! :)

Article super intéressant, merci !

Comme on dit, tout est politique. Et en politique, tout est négociable ?!

Il y a en moyenne 2 tueries de masse par mois (avec 5 victimes en moyenne) dans un pays qui figure en vert sur la carte du quai d'Orsay... 


Il est vrai que si on ne veut pas se faire épingler pour nos "no go zone" faut ménager l'oncle Sam.


Flemme d'aller sur le site du Quai d'Orsay... je vois me semble-t-il que l'état d'Oaxaca (S.E. du Mexique) est en rouge... ça fait longtemps que l'état d'Oaxaca se révolte contre ses gouvernants... mais j'aimerais bien savoir la vraie raison (il me semble que les cartels de la drogue sont bcp plus au Nord... + proches  des "clients" américains). Nan ?

En même temps, si on dissuade les gens d'aller faire du tourisme à l'autre bout du monde, ça réduit les émissions de CO2 et c'est bon pour la planète.

"En choisissant de classer certaines zones en rouge alors qu'elles pourraient l'être en orange, le ministère se prémunit d'éventuels reproches en cas de problème, mais épargne aussi à ses fonctionnaires de longues journées à devoir secourir des ressortissants en fâcheuse posture."


des longues journées qui parfois se terminent par la mort des fonctionnaires surtout.....


 pas simple ce système  mais l'excès de prudence me paraît tout à fait sain dès lors que la France engage sa responsabilité quand ses ressortissants sont dans la panade

 les etats unis ont également une carte du niveau de dangerosité mais il y a moins de rouge .... probalement car leur doctrine c'est "we do not negotiate with terrorists" (et a l'inverse de la france ils s'y tiennent)  ce qui fait qu'ils interviennent quasiment jamais et  que les chances de survie d'un otage américain sont quasi nulles comparées à celles d'un occidental.


Je note que sur la carte du département d'etat  la France est en jaune comme le reste de l'europe, j'imagine qu'on a du passer en orange facile en 2015/2016.



bon sinon ca rappelle un peu le decodex cette carte du ministère, y a des pays qui doivent gueuler parce qu'ils ont pas la pastille verte :) 

Tiens ! une Justine ! :)


Une fois à Paris, la compilation sous forme de fiches pays et de cartes colorées appartient au Centre de crise et de soutien du ministère, un service du ministère chargé notamment de la sécurité des Français à l 'étranger.


Il est peut-être temps de mettre la France en rouge pour les manifestants, non ?

C’est une idée, comme ça.

Il faudrait encore que le personnel de l'ambassade sorte de la capitale pour savoir ce qui se passe ailleurs. Ce ne sont vraiment pas les mieux placés pour décider la dangerosité de l'intérieur. Mais comme à tout mettre en rouge, on se prive de la présence de chercheurs qui, si salariés par l'Etat, ont interdiction de se rendre dans ces zones...

Grand merci pour ce riche article. Et grand plaisir de retrouver votre signature sur @si.

C'est très intéressant comme sujet et comme papier, je trouve juste que c'est dommage d'avoir pris un angle un peu "à charge", on comprend bien les motivations qui me paraissent assez cohérentes.

Justine Brabant serait-elle de retour ? \0/


Bon maintenant que j'ai écrit ce commentaire à faible utilité, je vais lire l'article...

Bonjour Justine, ça fait plaisir de vous lire !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.