87
Commentaires

Cuba si ? Cuba no ? Cuba peut-être...

Tranchant avec la liesse accueillant le dégel historique américano-cubain, une voix discordante

Derniers commentaires

Une vieille dictature à bout de souffle se disant communiste, obligée de se réconcilier avec son ennemie de toujours, comme c'est dérisoire.
Un président américain déçu par la tentative de consensus démocratique qu'il a opéré avec les républicains, qui se sont moqués de lui, leur fait maintenant des pieds de nez pour les provoquer... Perdu pour perdu, autant faire des vacheries à ceux qui vous ont embourbé, ça c'est amusant.
A quand les révélations sur le 11 septembre ?
Hi Hi Hi Hi
Nous, Algériennes et Algériens, condamnons avec force les appels au meurtre public de Abdelfetah Hamadache, autoproclamé chef salafiste algérien, contre l’auteur et journaliste Kamel Daoud.

Au regard de la démission de l’Etat algérien face aux aventuriers pseudo-religieux qui distillent la haine comme cela s’est passé à Ghardaïa et ailleurs, cette dérive n’est pas surprenante. Pire, elle était prévisible et en appellera d’autres dans un climat d’intolérance.

Nous appelons les ministres de la Justice et de l’Intérieur à enclencher des poursuites contre ces appels aux meurtres qui nous rappellent les pires moments de l’Algérie face au GIA et nous exprimons notre entière solidarité active avec l’écrivain Kamal Daoud.


Il s'agit du texte de la pétition hébergée par Change.org, que chacun peut signer ici :
https://www.change.org/p/minist%C3%A8re-alg%C3%A9rien-de-la-justice-poursuivre-en-justice-abdelfatah-hamadache-pour-invitation-au-meurtre?just_created=true


Sauf erreur de ma part, l'info de la fatwa lancée contre de Kamel Daoud, n'a pour l'instant pas été relayée sur le site d'@si.
Bravo pour cette chronique.
La manière dont les media parle de Cuba m'exaspère depuis un moment.
J'ai entendu, ce matin, France Inter et j'ai été encore une fois frappée par la partialité du traitement de cette info. Mais ce qui me choque le plus c'est le manque de professionnalisme des journalistes qui ont présenté l'annonce d'Obama comme quelque chose d'imprévue
Il suffisait de regarder les journaux américains qui depuis un certain temps plaidait pour une modification des rapports avec Cuba.
Ce n'était une surprise que pour ceux qui ne suivent pas l'actualité de cette région.
Il est vrai que l'on ne peut pas parader à la télévision et faire un travail sérieux de journaliste.
Festival de propagande sur toutes les chaînes!
Avez-vous seulement entendu dire que le deal comprend la libération des 2 derniers des 5 cubains emprisonnés aux Etats-Unis depuis 1998 (16 ans!) dans des conditions ignobles après un procès scandaleux? Aux Etats-Unis, vous savez, cette démocratie exemplaire qui donne des leçons (de démocratie précisément) au monde entier, si besoin à coup de drones, de bombardements ou de blocus. Cet état démocratique que tout notre système médiatique adule.
Cohn Bendit n'a jamais été anar', c'est un libéral libertaire selon ses propres termes.

Un libéral qui aime les partouzes et la fumette quoi.

C'est la première mesure positive du bilan Obama.
Lever un embargo c’et comme lever un siège.
Qui a gagné les assiégeants ou les assiégés ?
Quant au reste le dirigeants cubains pourront toujours exploiter et opprimer leur peuple, pourvu qu’ils ne touchent pas à la propriété privée tout ira bien pour eux dans la presse capitaliste.
. Cuba aura toujours des thuriféraires (comme la Chine d’ailleurs), d’un autre genre mais tout aussi cyniques ou indifférents au peuple cubain.
Voté pour Arsinée... aussi. C'est un autre sujet de préoccupation pour moi (comme la Grèce, pour laquelle on aura la réponse, visiblement, le 29 décembre prochain, au 3e tour, avec l'éventualité -croisons les doigts- d'un Syriza majoritaire si les "autres salopards ne se font pas acheter par le gang Juncker/Mosco/Commission Européenne)...
" Rien à voir avec la censure cubaine : c'est un choix rédactionnel démocratique, dans un pays démocratique." Pays démocratique, en effet ! En témoigne encore la récente déclaration de Valls : " Après la décision du tribunal administratif, il faudra alors s'engager dans la construction de Notre Dame-des - Landes ". Autrement dit, le tribunal administratif sait ce qu'il lui reste à faire ! Valls, admirable représentant de la démocratie et dépositaire de la volonté générale avec les 5% qu'il a obtenus à l'occasion des primaires socialistes !
Souhaitons que les barbudos zadistes nous délivrent bientôt de ce coq nain, dressé sur ses petits ergots, qui se rêve en dictateur.
Symptomatique dans cette chronique la non-mention du rôle du pape François - et de l'Église cubaine - dans ce "dégel historique américano-cubain". Se trouve ainsi occulté ce qui demeure le seul - aussi paradoxal qu'efficace et juste - moyen de résoudre les conflits humains: la reconnaissance, à savoir, de ce que Pascal appela "la misère de l'homme sans Dieu", autrement dit que rien ne peut être sauvé de l'humanité sans la charité. La charité, soit l'amour divin, allant jusqu'à donner raison à l'être aimé qui a tort. Le "Dieu" en médiation en l'affaire n'est point quelque transcendante entité, mais tout simplement le sentiment de pitié qui saisit à l'épreuve du malheur d'autrui - sentiment qui n'est autre que celui dont s'origine la pensée. Que maintes personnes, organisations ou institutions aient cru pouvoir s'en prévaloir et se soient servis de cet "irrationnel" à leur profit n'ôte rien par ailleurs à sa miraculeuse portée. La miséricorde de la pensée oeuvre en deça de tous les calculs et ignore les mesquineries plus encore qu'elle ne les pardonne.
Il sera intéressant de voir si le peuple cubain va passer de la casserole castriste dans la poêle monsantiste.

S'il va échanger un cheval borgne contre un aveugle.

S'il va perdre tous les acquis paradoxaux de cet embargo en matière agrobiologique, d'économie de proximité.

S'il va remplacer le mode solidaire qu'avaient généré les Castro's boys, aussi bien avec eux que contre, par le mode étasunien fondé sur l'individualisme.

(Je vois déjà les collectionneurs du mond eenteir se ruer sur sess vieilles ricaines pour les échanger contre des voitures modernes que le populo ne pourra plus réparer lui-même.

Un peu comme quand les broc's btretons se faisaient des c.. dorées en échangeant des lits clos contre des tables en formica.)
Beacoup d'anti-americanisme, de l'anti-france-inter de l'anti-ds, du nostalgisme soviétique, et (ou?) prorusse,du pro chouard, chomsky etc... dit donc les gars faudra pas dire que vous êtes victimisés sur ASI ! En tout cas sur les forums vous êtes très (trop ?) présents et toujours avec cette modération qui est votre marque de fabrique.
Ce serait intéressant d'avoir l'avis objectif de Laure Daussy sur la question Cubaine.
Sur ce coup-ci Daniel, vous faites à Patrick Cohen et à sa clique de journaleux ce que Lordon appelle "emprunter un outil pédagogique à l'éducation des chats, c'est à dire la tête dans la litière".

Une belle illustration de l'arroseur arrosé !
Pour Info

http://blog.mondediplo.net/2014-12-17-Cuba-et-les-Etats-Unis-retablissent-leurs

( suite petit article un dossier complet sur Cuba avec les liens vers les articles du Diplo...)
A garder et à lire.
"D'ailleurs, la levée de l'embargo américain, c'est clair, va selon elle le fortifier."
Cuba n'est pas la Chine où le pouvoir communiste à survécu à (sinon vécu sur) la libéralisation de l'économie.
Détail qui me titille...
Je viens de lire cette itw de l'ambassadeur cubain à Paris, qui traitait de l'aide cubaine à la lutte contre Ebola en Afrique...
http://www.legrandsoir.info/entretien-avec-hector-igarza-ambassadeur-de-cuba-a-paris.html
En troisième partie, il est question du blocus amerlocain et des sanctions US prises à l'encontre de BNP-Paribas et d'autres sociétés françaises qui travaillaient avec Cuba. On sait que la BNP a dû payer une amende (probablement baissée suite aux négociations)... mais on peut s'interroger sur ce réchauffement diplomatique entre les deux ennemis de la Caraïbe et le "pas de bol" des sociétés françaises qui vont se faire doubler au poteau, après avoir payé des amendes... Je ne suis pourtant pas des "défenseurs des banques qui extériorisent", encore moins d'Alstom... mais je trouve étonnant qu'après avoir condamné des sociétés françaises, les USA s'empressent d'ouvrir leur marché à Cuba.
"la romancière Zoé Valdès raconte que l'allocution d'Obama, prononcée exactement au même moment que celle de Raul Castro, n'a pas été entendue à Cuba. Et Patrick Cohen, incrédule : "comment ? Elle n'a pas été diffusée ?" Non non. Pas diffusée. Partageons tous l'indignation de la romancière cubaine."
Que penser alors, de la revue de presse de Bruno Duvic qui quelques minutes plus tard, nous informait que sur Tele sur (chaine de télévision Vénézuelienne) les discours de Raul Castro puis d'Obama furent tous les deux diffusés à la télévison Cubaine...No comprendo
J'oubliais pour l'anecdocte que le "spécialiste" étranger de itélé est toujours persuadé que Régis Debray est le demi-frère de Jean-Louis et Bernard et qu'il ne peut donc avoir une quelconque connaissance sur ces pays au delà du périphérique.

Interrogeons donc, Madame Michu, femme de ménage à l'Amabassade de Cuba...

Nan, je déconne...quoique!
" ...un choix rédactionnel démocratique, dans un pays démocratique."

s'apparente à de la bonne et vieille propagande qui fit ses preuves et qui résistera aux épreuves du temps.
Zoé Valdès !? Pouvait-on attendre d'elle autre chose qu'une critique négative de l'évolution du régime castriste ?
Mais si elle est aussi bonne augure que romancière, tous les espoirs sont permis.
Bien, la culture du « spécialiste étranger d'iTélé », Olivier Ravanello, en matière d'histoire récente. On dit que les Guignols exagèrent quand ils moquent cette chaîne de bras cassés, mais là...

Il aurait fallu lui suggérer d'aller demander à Georges Marchais s'ils l'ont fait rêver, ces barbudos. Si ça se trouve, il y serait allé, sans savoir qu'il est au cimetière.
J'attends toujours avec impatience la chronique du boss et comme souvent, celle-ci est excellente
Merci

PS: Par contre, Monsieur Schneidermann, arrêtez de faire chier ceux, comme qui comme moi, ont l'outrecuidance de voir un inérêt certain dans les propos de gens comme Chouard et Bricmont. Et quand est-ce que vous comptez présenter vos excuses à J.Bernard ?
Ds ne les a jamais présentées à Pierre Péan.

Alors... dans vos rêves, RST !

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/antisemite-pierre-pean-l-apparence-51416

http://www.arretsurimages.net/chroniques/2009-02-10/Pourquoi-je-ne-presenterai-pas-d-excuses-a-Pean-id1649
Ouh! La!La!
RST et MATL, vous prenez de gros risques, me semble-t-il. Prendre la défense de Pierre Péan, Judith Bernard er Jean Bicmont peut vous coûter cher ...
Ah ça c'est sûr !
D'ailleurs, ne surnomme-t-on pas Daniel Schneidermann, le Kim-Jong-Un de la Porte de Vanves ?
Le seul risque est de ne jamais avoir aucune réponse. Bof...
Rôôh ..là vous remontez adonf dans mon estime...Chuptzah ..Mais tôt ou tard "il" faudra qu'il en passe par là ..Pierre Péan qui de plus dénonce les magouilles des Sarkozy, Attias, avec le Qatar et les histoires africaines..le vilain petit qatar sarkozy et ces potes
Excellente, une chronique qui adopte le seul point de vue de Valdès contre celui des autres ?
N'oublions pas quand même que l'embargo US est illégal, et qu'il a contribué largement à renforcer "le régime de Castro".
N'oublions pas que le régime renversé par Castro était aussi dictatorial et maffieux, mais très profitable aux intérêts US.
N'oublions pas que Gauntanamo (US) est exactement à l'image de ce qu'on reproche au régime Castriste et que les USA n'ont guère l'intention de modifier cela.
N'oublions pas que les USA ont mis en place des régimes dictatoriaux dans le seul but de contrer les russes et leurs alliés à l'époque de la guerre froide et qu'ils ne les ont chassé ensuite que pour des raisons de "réalisme" économique profitable aux US.
N'oublions pas que les USA coopèrent avec des régimes bien plus esclavagistes et liberticides que Cuba (Quatar et autres émirats peu démocratiques et fréquentables) !
Bref avant de donner quitus à Valdès, il serait bon d'examiner toutes les entourloupes des pseudos démocraties occidentales qui prétendent donner des leçons au reste du monde alors qu'elles cautionnent des pratiques que l'ONU interdit (blocus ici, colonisation et occupation au Moyen Orient).
Il n'est guère que contre ce qui relève de l'ex-guerre froide que ces démocraties s'enflamment : Ukraine, mur de Berlin dont la chute a pour résultat essentiel la libéralisation capitaliste sans encombre. En revanche le mur de la honte sur le territoire palestinien ne provoque aucune récation contre cette procédure largement aussi liberticide que le régime de Cuba ou que celui de la RDA.
Je vois que je ne vais pas être le premier à voter pour votre commentaire !
Et pas le dernier non plus...
Moi pas la dernière.
mur de Berlin dont la chute a pour résultat essentiel la libéralisation capitaliste sans encombre.

La fin de l'horreur soviétique ou la réunification de l'Allemagne étant des détails sans importance.
Bonjour
N'oubliez pas que la terre est ronde…
Et puis l'horreur soviétique finie ? parlez-en aux opposants.
Et puis l'horreur soviétique finie ? parlez-en aux opposants.

C'est pas bien de m'ôter les mots de la bouche, vous !
En fait, la personne à laquelle je réponds explique que le résultat ESSENTIEL de la chute du mur c'est le capitalisme sans encombre. Donc ouais, je me permets de lui rappeler que la Terre est ronde. Vous avez besoin de plus de sous-titres ?
En l’occurrence, grâce au recul, on pu voir qu'il s'agissait en définitive, du capitalisme avec les décombres.
Rhoô ça va, même les staliniens peuvent déconner
Et puis l'horreur soviétique finie ? parlez-en aux opposants.

Les opposants sont véritable poison pour les Russes.
Les Américains on résolu le problème depuis longtemps.
« N'oublions pas que les USA ont mis en place des régimes dictatoriaux dans le seul but de contrer les russes et leurs alliés à l'époque de la guerre froide » ... et n'oublions pas que l'ennemi n° 1 des amerlocains aujourd'hui, c'est la Russie et ses alliés (Chine, Inde, Brésil), et sa vilaine volonté de contrer le dollar ; il y a déjà deux (au moins) chantiers ouverts contre la Russie à la tête des BRICS :
1. la baisse du coût du pétrole ; on est déjà au point ou l'extraction de schistes gazeux ou bitumineux revient plus cher que le prix du pétrole : ni Canada ni USA ne tiendront longtemps ; mais il faut poursuivre car la perte de rentabilité n'est pas encore atteinte pour la Russie, et ce d'autant moins que
2. la spéculation contre le rouble renforce la volonté de la Russie de vendre son pétrole en roubles ou en renminbi (yuan), tandis qu'elle nuit à la vente en dollars vers l'UE (la grande perdante de ces conneries, que soutiennent nos inénarrables dirigeants, avec les “sanctions”, qu'on peut tenir pour le chantier 0.).
3. le rapprochement-“surprise” (ah ! quelle surprise !!) avec Cuba vise, non pas à normaliser les relations avec l'île (le Congrès républicain ne l'acceptera jamais), mais à embarrasser et Cuba et la Russie sur les facilités militaires que Cuba offrait jusqu'à tout récemment à la Russie. Rappelons l'incursion, en 2011, d'un sous-marin russe au large de Miami, incursion qui n'a été décelée par les USA qu'au moment du départ de ce sous-marin, et, semble-t-il, parce que la Russie a bien voulu laisser une trace, en signe d'au-revoir.
Les USA ne cessent de se promener au bord du conflit armé avec la Russie, et ce, depuis au moins le surgissement manipulé de la révolution orange en Ukraine, puis celle de Maidan. Tant d'étapes ont été franchies qu'il faut bien qu'ils se prémunissent à leurs frontières (Cuba).
Je vois ce rapprochement comme un signe que les USA comptent franchir prochainement de nouvelles étapes dans leur escalade hostile ; d'autant qu'il reste peu de temps avant que l'Arabie saoudite ne lâche les USA dans la baisse programmée du prix du pétrole. Il faut donc abattre le rouble le plus vite possible.
À suivre...
Je pense que j'aurais dû voter pour vous ;o))... Alexandria... car je me méfie de ce brutal retournement...
Ce matin, le rouble remontait (mais Poutine est en train de conférencedepresser donc on ne sait pas)...
Votre commentaire contient un paquet d'affirmations non fondées.

n'oublions pas que l'ennemi n° 1 des amerlocains aujourd'hui, c'est la Russie et ses alliés (Chine, Inde, Brésil)

Dans les paroles comme dans les actes, l'ennemi numéro 1 des US aujourd'hui, celui contre lequel ils dépensent le plus de moyens, ce sont les groupes islamistes. Les BRICS émergent comme des rivaux, mais pas comme des ennemis. Qui dit rivaux dit concurrence, mais aussi opportunités : vous croyez vraiment que les multinationales américaines sont mécontentes de voir s'ouvrir tant de nouveaux marchés plein de possibilités de profit?

il y a déjà deux (au moins) chantiers ouverts contre la Russie à la tête des BRICS

Je passe sur le fait que la chute du pétrole et la spéculation du rouble seraient le résultat d'actions volontaires et concertées (les américains sont incapables d'éviter les crises financières, vous pensez vraiment qu'ils seraient capables de manipuler des marchés aussi énormes que celui du pétrole?), mais la Russie à la tête des BRICS? Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela? Le pouvoir économique de la Chine écrase largement celui de tous les autres membres d'un groupe de pays loin de constituer une alliance véritable (au plan diplomatique l'entité BRICS n'a pas d'existence, dans les négociations multilatérales Obama discute séparément avec Putin, Modi etc.). Au contraire, la Russie est sûrement parmi les plus fragiles du groupe; sans les hydrocarbures, elle n'y aurait peut-être même pas sa place.

2. la spéculation contre le rouble renforce la volonté de la Russie de vendre son pétrole en roubles ou en renminbi (yuan), tandis qu'elle nuit à la vente en dollars vers l'UE (la grande perdante de ces conneries, que soutiennent nos inénarrables dirigeants, avec les “sanctions”, qu'on peut tenir pour le chantier 0.).

Non, sûrement pas. Du fait de la spéculation récente le prix du pétrole en roubles a augmenté, puisque le pétrole est facturé en dollars! Si la Russie vendait tout son pétrole en roubles, et que le prix en roubles chutait autant que le prix en dollars, alors elle se retrouverait avec un énorme déficit budgétaire. Le problème que pose la chute du rouble à la Russie n'a pas grand chose à voir avec ses exportations, au contraire, cela ne peut que les favoriser. Le gros problème est que ses grandes entreprises dépendent fortement de financements internationaux, qui se font en dollars. La chute du rouble rend beaucoup plus compliqué / cher l'obtention par ces grandes entreprises de dollars leur permettant de rembourser leurs engagements internationaux. Comme ces grandes entreprises incluent des banques, cela fait courir le risque d'une crise financière au pays (risque néanmoins limité; à court terme les banques russes sont apparemment en position créditrice par rapport au reste du monde).

Alors oui, l'épisode actuel va sûrement renforcer la volonté de la Russie de réformer les systèmes financiers et monétaires internationaux. Mais cela fait depuis 1997 et la crise asiatique (si ce n'est encore bien avant) que les émergents veulent réformer ce système, et il se trouve que c'est autrement plus compliqué que de simplement décider de commercer dans une autre monnaie. Abandonner le dollar pour ses échanges sans que le reste du système ne change ne peut qu'avoir des conséquences négatives sur le pays. Ce n'est pas pour rien que même les pays qui n'apprécient pas les US (comme le Vénézuela ou l'Iran) sont bien obligés de commercer en dollars.
@ Yann Fontana
Merci de vos critiques, que je trouve fondées. J'ai été un peu sommaire dans mon commentaire, en particulier à propos de la chute du rouble. Je persiste à penser, cependant, que la “réconciliation” avec Cuba, qui ne mange pas de pain, puisque le Congrès ne votera probablement pas la fin de l'embargo – sauf éventuellement amicales pressions d'entreprises pressées d'investir –, qui redore le blason d'Obama aux yeux de la “communauté internationale” (le bloc occidental), a probablement pour but principal de gêner la Russie.
Et bien a ce jour ..Voté !
Et sinon, à Cuba, un touriste étranger qui se casse la jambe peut se faire soigner gratuitement (et très bien) sans qu'on ne lui demande rien.
A l'ère du débat sur la suppression de l'AME et au vu de l'état du service hospitalier français (où les médecins généralistes n'osent même plus envoyer leurs patients!!), je trouve que ça pose quelques questions de fond sur la "démocratie", la "liberté" (d'entreprendre et d'exploiter les autres), tout ça, tout ça...

Bref, tout ça pour dire que les 3 bricoles qu'on nous assène sur Obama et Castro, perso, je m'en tape. Ce qui m'intéresserait c'est la diffusion d'enquête détaillées sur la société cubaine et son organisation construite sur l'embargo. En particulier ses techniques d'agriculture lui permettant de subvenir à ses besoins sans avoir eu accès à l'industrialisation des pratiques agricoles (pas de pétrole = pas d'agrochimie = du bio par contrainte) et en ayant transformer les espaces urbains en zone de culture. C'est passionnant :
> http://macadam-gardens.fr/blog/lagriculture-urbaine-a-cuba/
> http://www.apeas.fr/L-agriculture-urbaine-a-Cuba.html
Même la sélection variétale a pris une autre tournure, très loin des délires des multinationales de la semence et pourtant très efficace :
> http://www.idrc.ca/FR/Resources/Publications/Pages/ArticleDetails.aspx?PublicationID=566

L'arrêt de l'embargo n'est donc pas forcément une bonne nouvelle. Tout dépend du point de vue où l'on se place.

Voilà, ça ferait du bien un peu de contre propagande concernant les "dictatures" socialistes...
Bravo. C'est après un séjour à Cuba que je me suis également posé la question de savoir si oui ou non, la fin de l'embargo est une bonne idée.

N'oublions pas que la fin de l'embargo est une demande insistante des lobbies industriels à Washington. Les grandes multinationales ne sont pas contre le fait de profiter d'un nouveau marché de 11 millions de personnes, déjà éduquées et soignées. Ce d'autant plus que le marché cubain connaîtra probablement une croissance très rapide (grâce aux émigrés américains, notamment).
Souhaitons leur de continuer à vivre sans Monsanto.
Je viens de lire sur Twitter que l'illustration d'Obama en Che, était une image signée "Tea Party" pour leurs manifestations anti Obama.
Sinon, n'écoutant plus F. Inter, j'adore le récit que vous avez fait de cette grande leçon de démocratie administrée par votre confrère Patrick Cohen ;o))... J'ai entendu un extrait du discours de Raul Castro hier soir, mais je ne sais plus si c'est sur France 24 ou une autre antenne... j'ai tellement zappé (je cherchais à savoir si une télé parlait de la Grèce... parce qu'en Grèce, ils essaient de faire désigner le président (déjà désigné par Mosco et Juncker, mais les députés s'abstiennent et du coup, il y aura 2e, puis probablement 3e tour) que je ne sais plus où j'en suis ;o).
Ce matin, sur F.Culture, j'ai entendu des témoignages de Cubains de Miami, lesquels semblaient ivres de rage et parlaient un peu comme Zoé. On dirait que les exilés ne veulent se souvenir que de Fidel...
Et une chose m'agace : les media français ne ratent jamais une occasion de dire que ce rapprochement est dû en grande partie au Pape François... Bon sang, encore de la religion (ou du marketing religieux) !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.