49
Commentaires

Crocodile et poisson

Derniers commentaires

Je réagis (certes tardivement) à la chronique du 18 mars de Daniel Schneidermann qui épingle notamment mon article, "les crocodiles des médias", paru sur LEXPRESS.fr.

Certaines précisions me semblent bonnes à apporter, eut égard à l'analyse rapide faite par le journaliste inhérente à une lecture tout aussi pressée de mon papier.
Indiquons d'emblée que la conversation téléphonique avec Daniel Schneidermann s'est déroulée la veille de la parution de l'article et non quelques minutes avant sa mise en ligne. J'ai donc eu le loisir de consulter le site après avoir gracieusement bénéficié d'un abonnement presse.

L'objectif était de faire un parallèle entre différents acteurs des médias reconvertis sur le Web, leur concept éditorial et leur potentiel succès.
Limité pour des raisons de lisibilité à une courte analyse en 3 points, je me suis permis de pointer la proximité entre l'émission TV et le site Internet d'Arrêt sur images, concluant précisément et à raison qu'il n'y avait "pas grand chose de plus à se mettre sous la dent." L'émoi du journaliste me laisse songeur, sa réaction ébaubi.

Je réaffirme aujourd'hui ce point de vue sans jeter le discrédit ou remettre en cause la qualité de ce site. Force est de constater que la version Web reproduit un concept éprouvé plusieurs années sur le petit écran. Pourtant, Daniel Schneidermann a pris le parti d'analyser différemment cette remarque, la reprenant partiellement, la vidant de sa substance et m'accusant à tort d'avoir souligné l'inconsistance de son site. Retranscrire une citation en l'erronant ("Pas grand chose à se mettre sous la dent" dixit D.S.) relève au mieux d'une lecture évasive, au pire de la mauvaise foi. En tout état de cause, cette réaction met en lumière un rejet de l'animadversion, aussi légère fusse-t-elle.

Je souhaitais donc relever cette erreur d'appréciation du journaliste ou, moins probable, une tromperie au lectorat, celle-là même dénoncée par Daniel Schneidermann contre Le Parisien après l'interview du président Sarkozy.
Bonjour les gens !

Je pense que la citation de L'Express « Pas grand chose à se mettre sous la dent. » prête à confusion. Bien sûr nous sommes tous des gens intelligents et sceptiques qui allons toujours lire les sources en entier en complément des citations, mais le sens est légèrement différent entre la citation « Pas grand chose à se mettre sous la dent. » et la phrase réelle « Pas grand chose de plus à se mettre sous la dent. » me semble-t-il...
La lecture de la chronique de Daniel Schneidermann me laissait penser qu'Antoine Jaillard trouvait le contenu du site inconsistant, alors qu'en réalité il indique qu'il n'y trouve pas grand chose de plus que dans la version télé. Ce qui, à mon avis, est bien moins grave, surtout si comme moi on appréciait grandement l'émission du petit écran. Et probablement qu'Antoine Jaillard, ne pouvant se permettre dire à quel point il avait aimé retrouvé l'esprit de l'émission sur le site, s'est rabattu sur cet argument pour quand même pouvoir critiquer un peu. ;o)

Deux mots comptent dans le sens d'une phrase... et effectivement, pas la peine de s'attarder sur cet article de L'Express, si ce n'est pour en ressortir un compliment déguisé. :o)

Céline
Dites , au passage , c'est marrant que vous pensiez réformer le site au moment où Sarkozy annonce qu'il va réformer son comportement !
Ah ! il y a des abonnements "presse" : enchantée de le savoir !
C'est quoi ? c'est qui ? et pour complèter : C'est où quand comment et pourquoi ? (organisation du poste de travail d'après le brevet de technicien - formatée Madeleine années avant 68)
Madeleine
Une double question :
Le plus grand nombre de messages dans un sujet est de 242 avec Sarkozy ce grand enfant.
Pourquoi y a-t-il si peu de messages compte tenu des 38000 abonnés - 300000 connexions par mois?
Mais à l'inverse, dès qu'il y a plus de 40 ou 50 messages dans un sujet, ça devient très long et pénible à lire.
Comment feriez-vous si chaque abonné écrivait ne serait-ce qu'un message par semaine?
Le site est super bien, le plateau intéressant, ne changez qu'une seule chose : de grâce "plus de photo trash (Chantal Sébire)" ça faisait vraiment trop après le matraquage télé.
Bonjour !

A propos de :"si la même personne se connecte sur un site grâce à deux ordinateurs différents, elle sera comptée deux fois."

C'est même pire: par exemple mon adresse IP publique m'est attribuée pour 24 heures. Si je me connecte à nouveau après ce délai, mon ordi est enregistré comme deux ordis différents. En revanche, le nombre de visites est correct, évidemment.

Ceci et puisque vous lisez tout, je me permets de vous signaler que depuis le début d'ASI sur la 5, j'ai surtout bénéficié des aspects pédagogiques des émissions, donc des "prises de hauteur" . Les infos peuvent se trouver ailleurs.

Ceci dit je me promène presque chaque jour sur le site. A moi seul je dois bien faire 20 visiteurs mensuels (voir plus haut).

Avec mes amitiés.
Attention à l'approche "comptable" des choses! Je lis avec délectation les chroniques d'Alain Korkos et je pense que c'est un véritable "+" de cette version internet d'ASI. Il serait dommage que vous pensiez à l'abandonner car elle fait moins d'audience! Et franchement je commence à en avoir marre des sujets sur Sarkozy. A force, vous tombez dans le même piège que tous les médias : la vraie actualité à décrypter (voire même à déterrer!) est ailleurs : j'aimerai bien par exemple entendre parler du "Monde selon Monsanto".

Attention aussi aux sujets franco-français. Il faudrait un "observatoire de l'international", qui vous aurait par exemple permis de nous parler (pas beaucoup hein, juste un peu...) de l'incroyable histoire d'un jeune marocain ayant pris 3 ans de prison ferme pour avoir créer un profil sur Facebook au nom du frère du Roi.

Un mot d'ordre : diversifiez!!!!! (pourquoi pas une rubrique autour de la culture et sa place dans les médias?)

Et encore merci!

PS : je vis à l'étranger, au Maroc, et je suis quand même bien contente de pouvoir suivre l'actualité française directement par ASI, sans avoir à me taper la presse ni la TV dont vous connaissez le niveau... donc il va falloir trouver un moyen de faire un compromis entre ancienne formule (des dossiers de fonds de décryptage de l'info) et la nouvelle formule qui a introduit un un suivi proche de l'actualité.
Attention à l'approche "comptable" des choses! Je lis avec délectation les chroniques d'Alain Korkos et je pense que c'est un véritable "+" de cette version internet d'ASI. Il serait dommage que vous pensiez à l'abandonner car elle fait moins d'audience! Et franchement je commence à en avoir marre des sujets sur Sarkozy. A force, vous tombez dans le même piège que tous les médias : la vraie actualité à décrypter (voire même à déterrer!) est ailleurs : j'aimerai bien par exemple entendre parler du "Monde selon Monsanto".

Attention aussi aux sujets franco-français. Il faudrait un "observatoire de l'international", qui vous aurait par exemple permis de nous parler (pas beaucoup hein, juste un peu...) de l'incroyable histoire d'un jeune marocain ayant pris 3 ans de prison ferme pour avoir créer un profil sur Facebook au nom du frère du Roi.

Un mot d'ordre : diversifiez!!!!! (pourquoi pas une rubrique autour de la culture et sa place dans les médias?)

Et encore merci!

PS : je vis à l'étranger, au Maroc, et je suis quand même bien contente de pouvoir suivre l'actualité française directement par ASI, sans avoir à me taper la presse ni la TV dont vous connaissez le niveau... donc il va falloir trouver un moyen de faire un compromis entre ancienne formule (des dossiers de fonds de décryptage de l'info) et la nouvelle formule qui a introduit un un suivi proche de l'actualité.
Une proposition de sujet : les nouveaux programmes de l'école primaire (présentés le 20 février dernier par Darcos)...

Quelques pistes pour tenter de susciter un éventuel intérêt :

** Jack Lang et Luc Ferry (ex ministres de l'éducation nationale, de gauche et de droite) ont vivement critiqués ces programmes dans le nouvel obs, semaine dernière), inhabituel non ?

une citation "En revanche, l'opération politicienne est transparente : elle consiste à faire croire à un public ignorant des textes en vigueur, mais qu'une sourde angoisse associée au sentiment diffus que «tout fout le camp» prédispose à avaler la couleuvre, que les programmes élaborés en 2002 étaient «modernistes», écrits dans un jargon incompréhensible, bref, «soixante-huitards» (ce qui pour l'un d'entre nous au moins est un comble !), et qu'il est temps de restaurer les bonnes vieilles recettes du temps de nos aïeux. Succès garanti dans les chaumières. "

** ces programmes portent l'empreinte de la Sarkosie et des valeurs ambiantes (cf mai 68 ci-dessus et quelques autres éléments du même article, exemples : populisme scolaire, opération politicienne transparente, épaisses ficelles de la com, imposture ... )

** quel est (et a été) le traitement médiatique de ce sujet d'importance, qui concerne toutes les familles ?

Les caisses noires du patronat, 11000 visiteurs sur le site d'ASI, Sarkosy 36 000, l'école et les changements lourds qu'on y annonce au détour de ces programes, combien ? (là, chacun devrait se sentir concerné...), comme les franchises médicales ?

Pourquoi pas 2 invités, Lang et Ferry (sur les raisons de leurs démarches, le moyen choisi, les cibles visées, l'efficacité attendue, un peu analogue à la venue de Rocard à ASI, sur un sujet très très voisin, en grande cohérence avec celui-ci... ) ?

== article du nouvel obs (Lang Ferry Darcos école primaire sur google)
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2262/articles/a369288-.html
== réaction de Darcos :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080312.OBS4731/reforme_de_lecole__darcos_repond_a_lang_et_ferry.html?idfx=RSS_politique
== un dossier qui ouvre la discussion
http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/2008/Programmesduprimaire_sommaire.aspx

Bravo à ASI, DS et son équipe, continuez...

JM Gélis.
[quote= DS a dit] l'un d'entre vous (désolé, pas le temps de replonger dans les profondeurs pour retrouver son nom), nous rappelle l'évidence

C'est Sandy, une fidèle auditrice d'@si.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Daniel , les états d'âme sont mauvais conseilleurs!!!

Vous nous attendez, ici, sur notre spécialité : les médias. Sur les caisses noires du patronat, vous avez bien des sources d'information au dehors, et n'avez pas besoin de nous.
OK. Le bon sens parle par la bouche de celui qui nous rappelle cette évidence

Que cela est un rapport éloigné avec l'image , peut-être , mais avec les médias certes non !!! Decouty est journaliste , vous avez abordé des problèmes médiatiques avec lui, l'angle d'attaque contre les syndicats, vous appelez vous même l'acte 2 des vidéos "Un complot médiatico-politique ?" Vous y parlez de censure.

Par pitié , ne vous auto-censurez pas ! Je l'ai trouvée géniale cette vidéo , et m^eme si on est "que"(!!!) 11000 pour l'instant à l'avoir visionnée , elle figure parmi celle qui m'ont le plus frappée. Une bombe je vous dit ! Et en plus , j'ai vraiment le sentiment que seul Decouty et vous, pouvez parler de ce sujet de manière libre et informative. Alors CONTINUEZ !!!

Et si d'autres pensent comme ça , qu'ils le disent aussi , ici ! Vous avez fait une enquête de clientèle , moi je monte l'@ssociation de consommateurs , pour défendre notre intérêt (intellectuellement parlant) pour notre site;

Amicalement
Ravi de voir que la première préoccupation concernant la présentation du site est passé à la trappe. Contenu et encore contenu : il n'y a que ça qui compte. Pour la remarque de votre collègue, en toute honnêteté, je comprends sa réaction et son jugement du site. De fait, ce site a trop tendance à faire du journalisme bis sans prendre suffisamment de recul, contrairement au concept premier d'@si télé. Donc, de facto, pour un journaliste comme pour un lecteur assidu de la presse le constat est le même : rien de transcendant sur ce site que je n'ai pu lire autre part. Donc selon moi il faut faire plus de rétro-analyse poussé sur la com', les non dit et réfléchir à ce qui reste au final de tel ou tel evenement dans la tête des gens etc... Autre piste : rappeler les anciennes, relancer et déterrer les anciennes affaires qui ont fait les chou gras des journaux il y a 6mois 1an- 2ans avec un point sur leur avancement, les conséquences etc... Est ce que quelqu'un sait ce que devient Bolufer, le secrétaire d'état démissionnaire qui bénéficie d'un HLM de luxe a logement modéré ? Est ce que quelqu'un peut expliquer que certaines circonscriptions électorales connaissent une explosion des votent par procuration ? La question des votes électroniques et les contre exemple à l'étranger. Etc... Etc.. Idem un petit point sur ce que pense nos voisins : européens, asiatiques et américains... Bref ouvrir les écoutilles et sortir des sentiers battus du journalisme qui vit en cercle clot et trop souvent parisianniste.
Bravo Madame petit d'avoir placé un commentaire si juste qu'il est repris dans la chronique suivante: le summum de l'interactivité- interréactivité.
bonjour concernant les stats d'utilisations

Le decompte du nombre de users accedant un site web est une gageure.

Si le 300 000 est bati sur vos logs serveurs il est sans doute sous estimé (a cause des proxys d'entreprises ou autres AOL par exemple).
Si c'est du code embedded (genre google-analytics ou autres Xiti), c'est sans doute plus proche de la realité. Sachant qu'il y a toujours des biais, liés aux IPs dynamiques et au fait que pour contrebalancer cela, une étude statistique est faite par tous les analyseurs de logs ( webtrends, analog, awstats ou autres engins de google) . Et cette étude statistique est forcément approximative....

Ceci dit pour vos abonnés, vous pouvez contourner cela puisqu'ils sont identifiés, pour les autres... il y a une marge d'erreur...

bon courage
Et le nombre d'abonnées, il augmente, sont ils fidels, est-ce plus un "abonnement-militant" (peu de consultations) ou bien un "abonnement-information" (nombreuses consultations)? Les deux catégories peuvent se recouper évidemment.

Et sinon oui de la diversité, des journalistes, des experts, des scientifiques, des chroniqueurs qui soutiennent explicitement Sarkozie, pour comprendre ce qui les motive (Rioufol ou celui qui suit Sarko pour le Figaro....)

Pour finir une suggestion, essayer d'enquêter sur les sujets qui passent dans les JT mais qui sont a priori en contradiction avec la logique économique du dit média. Exemple: Le JT de TF1 qui passe un reportage sur les méfaits du téléphone portable. Cla montrerait la complexité du fonctionnement des rédactions. La rédaction est une organisation dont il peut être judicieux de montrer les conflits et les résistances qui s'y jouent (même chez TF1 ou le Figaro comme votre émission dernière le montre)

Bon courage, vous avez tout mon soutien

F.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.