1
Commentaires

Crise à "Gawker", après la censure d'un (mauvais) article

Ça chauffe sur Gawker, ce pure-player américain fondé en 2002 par un ancien du Financial Times, et dont @si vous parlait déjà ici ou là. Après la suppression d'un article polémique sur la vie privée d'un dirigeant de Condé Nast (la compagnie américaine qui publie The New Yorker, Glamour, Vogue ou Vanity Fair), deux rédacteurs en chef ont démissionné hier, estimant que le département publicitaire du site avait trop d'influence sur l'éditorial.

Derniers commentaires

Et pourquoi les ours n'aimeraient-ils pas les baguettes de pain ?
A.K.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.