72
Commentaires

Covid, malbouffe, et espérance de vie

Commentaires préférés des abonnés

A quoi sert de "vivre" longtemps si on n'a plus de cerveau.


J'ai vu, en passant, des personnes bien mises, intelligentes à ce que l'on dit, se lever et applaudir à tout rompre une femme en tribune leur annonçant, avec force conviction, qu'elle leur co(...)

Le boulot de journaliste c'est de rendre visible ce qui ne l'est pas pour une meilleure compréhension du monde. Lorsqu'on  en est à s'étonner lorsqu'un journaliste fait correctement son travail, comme S. Foucart, c'est que la profession va mal. (...)

C'est tellement plus simple du mettre sur le dos du COVID la baisse de l'espérance de vie aux Etats Unis. Une société inégalitaire qui incite les plus pauvres à consommer des aliments de mauvaise qualité, un système de santé réservé aux plus riches. (...)

Derniers commentaires

Vôtre article et surtout sa conclusion sont presque mot à mot ce que soutient noam chomsky. Le pouvoir dans son ensemble a besoin des informations et donc aucune vérité aucun fait, même ceux qui ne m'arrangent pas n'est caché. Ils ne sont juste pas présentés comme le dit chomsky


Zut alors! si l'espérance de vie baisse, le gvt ne pourra plus reculer l'âge de la retraite "parce qu'on vit plus longtemps" C'est ballot!

Je me souviens qu'il y a déjà quelques années, voire plus :-) que Manu Todd nous donnait déjà les pistes sur l'effondrement en cours lues dans le marc de café des stats démographiques.

Chais pas moi, mais c'est écrit depuis longtemps...

Sauve qui peut et après moi le déluge...

j'vais dire un truc complétement dingo; mais les morts du covid c'est à cause du covid. Ce genre de take grocervo c'est juste encore du déni. Déni pas complotisme; le déni c'est la politique officielle de tous les états occidentaux vis-à-vis du covid; avec la bénédiction d'une majeure partie de la population. Les autres problèmes évoqués ici sont préexistants et se combinent sans doute mais cette position n'as vraiment aucun autre interet que d'éviter de parler de ce qui est sous notre nez. 

ça me rappelle quand LFI nous faisait du "le problème des migrations c'est les guerres il faut agir à la source"; oui mais en attendant on a des vrais humains qui sont là ici et maintenant; on fait quoi concrètement pour eux? On a une saloperie de virus qui fait des centaines de milliers de morts; de syndromes persistants lourdements handicapants; qui s'attaque au cerveau et au système cardio-vasculaire; on fait quoi concrétement pour ça? (spoiler; on a toutes les infos et les solutions pour régler le problème si seulement tout le monde n'en avait absolument pas rien à carrer)

Une affirmation absurde : « Stéphane Foucart spécialiste de l'écologie ».

C'est juste un journaliste se prétendant scientifique et payé pour faire de l'enfumage sur les questions écologiques importantes comme le réchauffement climatique. Sans compter sa promotion de la  « biodynamie »r de Steiner qui est vraiment anti-scientifique.

On peut se souvenir qu'il a appelé à la suppression du GIEC ce qui donne une petite idée des intérêts qu'il défend.

Vous oubliez peut-être une raison: par ideologie ( voir par exemple les degats que produit l'ultra liberalisme chez les députés et ministres macroniens et leurs oeillères qu'il est impossible de leur enlever).

"Elle est simplement le plus souvent informulée dans la presse grand public, par manque de volonté, de moyens, par paresse intellectuelle, ou par simple fatigue". Tu as oublié par pure idéologie.


Ma belle sœur, infirmière, me disait qu'à l'hôpital des patients meurent de soif ou de faim depuis la crise covid. Vous me direz c'est complotiste de prétendre cela, mais il me semble que c'est révélateur, encore une fois, d'une idéologie délirante qui entend dégrader les services publics.

Du côté de chez nous, hausse de la mortalité infantile depuis une dizaine d'année :

https://presse.inserm.fr/augmentation-du-taux-de-mortalite-infantile-en-france-depuis-2012/44892/

..."en même temps" on en a un qui va prendre directement ses ordres chez Dieu...mac au vatic ...


Mal à l'aise de voir les détracteurs de la "finance folle" (quand bien même ils en seraient tellement obsédés qu'ils la verraient comme exclusive) rangés aux côtés des antisémites.

Le néolibéralisme dit que l'homme est un animal et doit le rester , car ses vices sont monnayables , rendons grâce a mammon . J'espère que je verrais les Etats unis disparaitre  de mon vivant !

DS vous concluez en disant "Toutes les données sont disponibles pour qui veut bien les rassembler. Elle est simplement le plus souvent informulée dans la presse grand public, par manque de volonté, de moyens, par paresse intellectuelle, ou par simple fatigue."

Certes, mais qui recrute et promeut ces abouliques et ces paresseux  ?

In 2020, the largest share of non-COVID excess deaths in US males was from external causes (primarily due to drug overdoses and homicides), [...]

Differences in vaccine uptake by age may also have contributed to the shift to younger mortality in the United States. [...]only 66.9% of 50- to 64-year-olds were fully vaccinated compared with 82.3% of 65- to 74-year-olds 


le passage sur l’obésité et le diabète 


Pre-pandemic differences in underlying conditions such as obesity and diabetes may also have contributed to an increased mortality burden in working-age US adults compared with their European counterparts34.

 Regarding global comparisons, the evidence for co-morbidity prevalence as an important predictor of cross-country COVID-19 mortality differences is still weak 




Il me semble découvrir dans cette chronique de Daniel Schneidermann un peu de contrition ... Eh, oui, Daniel, rien n'est simple.

Daniel en est presque à justifier les penchants complotistes des braves gens qui ne cherchent pas à s'informer sérieusement en s'abonnant à Arrêt sur Images.

Daniel serait peut-être moins étonné de ce qui se passe en ce moment aux USA s'il lisait plus assidument les papiers publiés par Olivier Berruyer sur LesCrises et s'il regardait  les vidéos de Berruyer sur Elucid.


L'article de Foucart est réservé aux abonnés du Monde , l’étude de Nature Human Behaviour est en accès libre




Il serait bon de ne pas mettre à côté "corrélation" et "causalité" comme s'ils étaient synonymes. Le premier est une simple co-existence alors que le second affirme un lien logique (si (...) alors (...)). Malheureusement, on entend très souvent des gens prétexter du premier pour affirmer le second, sans aucune autre preuve (dans ce cas, comme le montre https://www.tylervigen.com/spurious-correlations pour limiter le nombre de noyade dans les piscines, il faudrait que Nicolas Cage arrête de jouer dans des films).

Merci d'éviter de participer à la confusion !

Mon espérance, et ma foi dans l'avenir de l'humanité sont encore  bafouées , je viens d'apprendre que Boris Johnson  renonce à se présenter.

Ce matin Veran à propos de la renaissance du covid disait qu'il fallait que le gouvernement ait un discours "clair, honnête, approprié" (je ne suis pas sûr du 2eme mot mais c'était le sens). Pendant la première période c'était clair : le masque ne sert à rien. Honnête ? Jamais il n'a été dit que la proposition 1 était nécessaire... faute de masques quand à approprié je ne sais pas ce que ça peut vouloir dire. Que nous autres pauvres pékins devions dormir bien tranquillement ?  Ce mec est toujours ministre et toujours sans honte.

Désolant.

L'explication semble faire l'impasse sur la hausse des overdoses (plus de 100 000 morts en 2021), les failles du système de santé et la couverture vaccinale insuffisante. De ce fait, la phrase associant covid 19 et les autres problèmes structurels aux USA fait l'effet d'une minimisation de la maladie en elle-même.


Or les chiffres dans le monde montrent plutôt que le covid n'épargne pas les pays en Asie par exemple.

Ne pas oublier le climat. Combien de morts suite à la canicule de cet été ? 10000 ? Combien de morts aux EU suite au passage de  Fiona ? Etonnant que peu de médias s'intéressent à la question.

Ceux de bonne volonté savent depuis "belle lurette" que la solution à nombre de nos maux est une réduction sévère des inégalités de richesses. Mais, ma pov'dame, on n'y peut rien, les puissants sont impuissants, et c'est pas leur faute. Et la rage qui monte.

Une époque fort minable... un nouveau refrain pour GPMarcel ?

Et en l'occurence, ce qu'on a qualifié d'attitude complotiste au cœur de la crise covid n'était pas si éloigné des propos de Foucart. C'était bien le sens, me semble-t-il, des discours de Mucchielli, Toubiana ou Perronne. Peut-être plus maladroit.

Le boulot de journaliste c'est de rendre visible ce qui ne l'est pas pour une meilleure compréhension du monde. Lorsqu'on  en est à s'étonner lorsqu'un journaliste fait correctement son travail, comme S. Foucart, c'est que la profession va mal. Et en effet elle va mal et même très mal. 

Aucun recul  aucune analyse juste le perroquettage ad nauseum d'éléments de langage creux.

Des interviews en mode passe plats ou interrogatoire de commissariat.

Certains ne font même plus semblant d'être journaliste et se comportent en adversaire politique.

Pour exemple l'interview de Corbière par le roquet aboyeur Duhamel- St Cricq était un morceau d'anthologie.

J’ai aussi lu cette chronique samedi et ce qui m’a marqué, outre ce que vous relevez, c’est sa comparaison en entame avec l’observation de Todd autrefois à propos de l’URSS avant sa chute. Sommes-nous rendu à pareille problématique aux USA, mais pas que, l’ensemble de ce que l’on nomme aux choix, pays industrialisés ou occident ?

bonne émission à écouter sur le sujet de la malbouffe qui fait effectivement des ravages ( et ceci malgré les contradictions de l'invité )


https://www.youtube.com/watch?v=Hix-9dz2gL4


et bien sûr la formidable série Dopesick à voir absolument (produite par Michael Keaton, qui incarne un médecin prescrivant ce médicament sans savoir que ses patients deviendront accros, racontent l'histoire vraie de compagnies pharmaceutiques qui ont été à l'origine d'une crise sanitaire sans précédent aux États-Unis.)

A quoi sert de "vivre" longtemps si on n'a plus de cerveau.


J'ai vu, en passant, des personnes bien mises, intelligentes à ce que l'on dit, se lever et applaudir à tout rompre une femme en tribune leur annonçant, avec force conviction, qu'elle leur coupait ex abrupto ce qui faisait leur boulot, leur honneur, leur mission de débattre, de s'exprimer, d'être avec un cerveau....


Le 49.3 les délivrait de leur seule "vocation", appeler à débattre.


Ils ne servaient plus à rien, s'avilissaient mais applaudissaient leur inutilité.


Le masochisme béat.

Oui, maîtresse nous avons compris nous ne sommes que vermines et nous sommes heureux et fiers d'être des esclaves.

Le parlementaire ne fait plus la loi, il paraphe en ba s de page.


Vivre sans cerveau, est-ce vivre?

Nous vivons une époque formidable.

C'est tellement plus simple du mettre sur le dos du COVID la baisse de l'espérance de vie aux Etats Unis. Une société inégalitaire qui incite les plus pauvres à consommer des aliments de mauvaise qualité, un système de santé réservé aux plus riches. Malheureusement en Europe et en France, on suit le même chemin au nom de la sacro-saint idéologie neoliberal. Le COVID aurait pu être un parfait bouc émissaire, heureusement quelques journalistes, peu nombreux malheureusement, comme Stéphane Foucart font un travail remarquable. Ne pas oublier que la dégradation de notre environnement est la première cause de maladies graves (voir le livre d'André Cicolella).

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.