31
Commentaires

Couacs : et maintenant, la saison 2 !

Il y a des moments, où on parle de couacs

Derniers commentaires

Rajoutons à la couacologie de droite ce combat entre Coppé l'homme qui est toujours content et Estrosi , le motard qui a Nice mais pas la cote : Rififi à droite
ce ne sont pas des "couacs", c'est le jeu organisé par sarkozy à son arrivée à l'élysée avec ses ministres... le jeu du SARKADI

par exemple : SARKADI le matin à ses ministres : " les SDF doivent être emmenés de force dans les abris" = BOUTIN aux journalistes : "les SDF doivent être emmenés de force dans les abris"
tollé dans lémédia et les associations
d'où
SARKADI à midi à ses ministres : "les SDF doivent garder leur liberté de choix"

BOUTIN qui a obligation comme tous les autres ministres de transmettre la parole suprême, s'est fait descendre bêtement pour servir le prince, par les intervenants sociaux, les journallistes ou autre ;
et le soir, SARKOZY arrive princier transmettre sa parole divine, la seule et l'unique, celle qui est sortie de l'humeur de la plèbe dans la journée.............

voilà le petit jeu auquel on assiste depuis 1 an 1/2, le problème c'est qu'avec la mort de personnes sans abris, ça ne fait plus rire personne ; il serait temps que ça ne fasse plus rire non plus les ministres toujours aussi dangereusement obéissants !!

à propos, il y a 2 ans, pour se faire élire, IL avait promis d'éradiquer (pardon BOUTIN a dit "peigner" ??) le problème des sans abris et bien sûr IL n'a rien fait !! pas assez riches, pas assez influents les SDF, et donc IL ne les voit même pas !!
un mensonge de plus, parmis tous les autres, de SA campagne présidentielle.......... et pourtant IL a été élu........ incompréhensible vu l'énormité de SES mensonges !!!
et SDF saison 54 aux guignols de l'info c'est énauuuurme !!!
Pourtant du temps, ils en ont gagné depuis que le PS s'est rebiboché
Mais certains couackeurs en sont peut-être restés bouche bée, et ils leur faut un peu de temps pour qu'ils reviennent à la vie "réelle", celle des 2 millions de chômeurs, celle des salariés au chômage technique qui perdent encore un peu plus de pouvoir d'achat, celle des salariés que l'on nommera volontaire pour travailler le dimanche ou de ceux qui le seront parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement, celle des SDF qui meurent de froid, celle des sans papier qui se cachent pour ne pas être arraché à leurs enfants français, celle de ces 2 millions d'enfants pauvres en France, celles des travailleurs qui travaillent encore plus pour tout juste survivre, celle de tous ceux qui manifestent contre la casse de l'éducation nationale, du CNRS, de France télévision, etc, celle de ceux qui se battent contre les délocalisations organisées par leurs entreprises dans d'autres pays d'Europe, celle qui s'inquiète de la politique judiciaire qui se met en place toujours plus répressive et qui a rayé de son vocabulaire le mot prévention, celle de ces estampillés "terroristes" toujours en garde à vue et qui ont pour toute arme leur mode de vie, leur lecture et du matériel d'escalade, celle de ce fonctionnaire muté pour ne pas avoir bien gardé la propriété d'un copain du chef suprême, celle de ces afghans réfugiés en france et qu'hortefeux voulaient expulser malgré un risque imminent de mort, celle de ...
Seulement voilà, notre Président et son gouvernement ne prévoient rien ils sont simplement réactifs :
- des violeurs récidivistes ? hop un loi contre la récidive,
- des jeunes qui se suicident en prison ? une enquête sur les raisons de l'incarcération,
- une personne sort de l'asile et tue ? hop une loi pour encadrer les sorties,
- des SDF qui meurent de froid ? un hébergement obligatoire.

Bref à chaque fait divers notre gouvernement réagit... mais ne pose les bases d'aucune politique réfléchie, n'applique aucun programme précis. Tout est dans l'instant présent.

C'est ce qui explique ces couacs et cette cacophonie. On ne peut pas se coordonner et être sûr de soi quand les décisions sont prises dans l'instant.
Par marcel verplaetse
" La Boutin "Grande prêtresse des culs bénis" , le bras droit
de Benoît 16 dans le gouvernement "Bling Bling" . Toujours aussi
nulle celle là . J'aimerai bien la voir sous une tente en train de taper
la Belote avec Augustin Legrand .
Là je crois que ca finirais mal !!!
Remarquez au PS aussi ils ont leur "Grosse Bourgeoise prof de Cathé"
j'ai nommé Ségo (la foldingue comme dirait le maire de Paris) . "...............


Votre contribution détonne sur un site tel qu'@si .Cela manque un peu de classe et votre style me semble un peu "olé olé " .Je ne suis pas admirateur de ces deux femmes politiques mais vos commentaires sexistes ne me plaisent guère .La vulgarité n'est pas un argument .
Je trouve qu'on aurait dû l'enfermer à 12 ans !
Ahahahahahahahahahahhahahah !!!
La Boutin "Grande prêtresse des culs bénis" , le bras droit
de Benoît 16 dans le gouvernement "Bling Bling" . Toujours aussi
nulle celle là . J'aimerai bien la voir sous une tente en train de taper
la Belote avec Augustin Legrand .
Là je crois que ca finirais mal !!!
Remarquez au PS aussi ils ont leur "Grosse Bourgeoise prof de Cathé"
j'ai nommé Ségo (la foldingue comme dirait le maire de Paris) .
Vivement notre inquisition que l'on balance tout ces cathos néo-conservateurs
au bûcher car ils attendent dans l'ombre la future croisade du XXI em siècle .
L'histoire est un perpetuel recommencement je vous le dit mes braves @sinautes !!
Quand à ceux qui doivent exercer leur travail de journaliste et dénoncer les couacs
du gouvernement , des collabos tous à l'image de JP Pernaut (le journaliste virtuel)
ou Pujadas (l'homme qui doit sa carrière au 11 sept. 2001) .
Ah l'opportuniste comme disait Jacques Dutronc (Ma veste je l'ai tellement retournée
qu'elle craque de tout les côtés) .
je m'étais amusé il y a quelques mois à regrouper en musique cette première saison de couacs.

http://www.dailymotion.com/video/x58dwc_rhapsodie-and-couacs-au-gouvernemen
Hors sujet (quoique...) mais ce jugement ne mérite-t-il pas ce que le "Canard" appelait la "noix d'honneur" :

La poupée en question pourra continuer à être vendue, mais la société qui la commercialise (Tear Prod) devra désormais apposer un bandeau indiquant que la piquer "porte atteinte à la dignité du président de la République". (cf. France Info, 28 nov.).
Notre illustre président continue de s'agiter dans son bocal ! Petit ! il apprit: si l' on n'avance pas, l'on recule ! Une fois devenu grand ! il se rappela cette évidence de bon sens, alors il se mit à gesticuler, changea d'épouse, s'adressa aux enfants, puis la porte se ferma. Nos enfants ne réciteront pas le dernière lettre adressée à ses parents par leur fils avant de mourir. Un autre jour il insulta son premier ministre ! L'encre me manque pour énumérer depuis un an et demi, toutes les péripéties de notre rocambolesque Tintin !

Hier encore, il racontait aux maires de France, que tous pouvaient prétendre au pouvoir suprême, à condition comme lui, de mentir aux Français, et oublier très vite ce qu'il disait la veille !

Il y a des moments, où on parle de couacs, et des moment où on parle des couacs, mais ... sans parler de couacs. Avant l'été, quand la popularité de l'Hyper était à la baisse, nos amis lémédias se repaissaient des couacs quotidiens de ce pauvre gouvernement. On nomma même un "Monsieur anti-couacs", dont l'un des premiers exploits fut d'accroître son propre territoire en produisant lui-même des couacs.
Ces jours-ci, chaque matin et chaque soir nous apportent des nouvelles apparemment éparses. Sous la pression d'une partie des députés UMP attentifs aux intérêts de leurs électeurs-commerçants de proximité, le projet de loi sur l'ouverture des magasins le dimanche se réduit chaque jour. Le gouvernement parle un matin de forcer les SDF à accepter la chaleureuse hospitalité des centres d'hébergement d'urgence, avant d'y renoncer le soir. Quant à la loi sur le service minimum en cas de grève, l'Hyper vient d'annoncer aux maires ébaubis qu'il est tout prêt...


Toujours aussi pertinentes les chroniques de Daniel :)
Le plus grand concert de couacs de tous les temps commence il y a un an et demie avec le couac majeur que constitue l'arrivée au pouvoir d'un homme totalement dépourvu d'éthique, de conviction et de projet d'avenir…

Qui s'est empressé de composer une équipe de bras cassés, couacologues éminents pour ne pas dire pétomanes patentés. Couacs et contre couacs s'enchaînent dès lors naturellement dans le plus total amateurisme [s]musical[/s] gouvernemental !

L'origine de cette énorme cacophonie vient à l'évidence du chef qui ne se contrôle pas et qui dit n'importe quoi selon les circonstances et l'auditoire, sans aucune ligne directrice…

Autrefois son projet était d'entrer à l'Elysée, maintenant c'est d'y rester. Un projet pour la France ? Que nenni ! Enfin si : faire de (gros) cadeaux aux copains – on appelle ça “renvoi d'ascenseur” dans ces milieux. Et pressurer les pauvres ou s'en débarrasser s'ils ne sont pas de la bonne couleur…

Dans ce contexte on accumule les couacs, inévitablement : non-professionnalisme, petites ambitions contraires, désir de se montrer, tentative d'exister face à un président qui envahit lémédia 24 heures sur 24… Toutes les raisons de couaquer en chœur sont réunies et le concert est stupéfiant, digne des “ Variations Pour Une Porte Et Un Soupir ” de Pierre Henry !

Il y a aussi, et peut être surtout, un aspect “Moulin à Vent” (au-delà de Borloo), comme il s'agit d'occuper le devant de la scène non-stop on dit n'importe quoi, puis son contraire (qui est un autre n'importe quoi) avant de sortir une troisième hypothèse plus ridicule encore comme on sortirait un lapin de son chapeau… Pour finalement ne rien faire, ou alors une énorme bourde.
Mais pendant tout ce temps on a occupé le devant de la scène, ce qui était l'objectif !

Quant aux homologateurs de couacs ils sont en RTT, c'est évident !

Ou morts, écrasés par l'énormité du travail,

Ou morts de trouille (il ne fait pas de cadeaux, le locataire de l'Elysée, ni aux journalistes, ni aux autres, et ça commence à se savoir)

***
couac aussi il semble avec la loi sur la suppression de la pub sur la TV du service public…
les députés du Nouveau Centre ont déclaré qu'ils voteraient contre… et j'ai cru comprendre aussi que pas mal d'UMP admettent
que ce n'est pas le bon moment pour faire appliquer cette loi…
Juppé et Villepin pourront occuper les places laissées libre par les graciés de Noël…
si par la même occasion Il pouvait revenir sur une autre aberration sur l'école : l'aide aux enfants en difficulté. Pour caser ces deux heures dans la semaine de 4 jours, les enseignants proposent ce soutien soit à l'heure de midi, après la cantine, ou le soir à 17h après la classe. Là aussi débrouillez-vous ! Imaginez des enfants en difficulté scolaire, qui ont déjà 6h de classe, être obligés de prolonger ainsi la journée.
En milieu rural où les cars scolaires ne feront pas deux tournées de ramassage, ce n'est pas coton à organiser à un autre moment : le mercredi matin par exemple !
Ce qui m'a aussi beaucoup étonné , c'est qu'au congrès des Maires de France , Sarkozy après avoir annoncé de la reculade pour cette loi sur l'accueil minimum , s'en est pris avec une réelle agressivité aux maires des grandes communes qui ne l'appliquaient pas en ses temes : " Personne ,oui ,personne n'est au dessus des lois de la République"
Sauf lui. Mais lui , c'est pas personne , c'est quelqu'un , c'est ça ?
Bien vu comme d'hab Daniel !
Ce qui a fait dresser mon oreille ce matin (je ne sais plus à quel journal de france inter car j'étais un peu distraite) c'est l'intention de l"Hyper" de gracier quelques prisonniers à l'approche des fêtes de Noël. Il en a parlé à Rachida en tout cas...
Quand on pense à tout ce qu'il a martelé sur la question lors de son élection, on en reste pantois ! Enfin, apparemment pas lémédias...
il y a dans l'entourage élyséen un grand spécialiste qui a particulièrement brillé durant de nombreuses années en France, qui tient une épice tapie dans l'ombre. Je ne l'appellerai pas éminence grise ( éminence le flatterait quoique le gris lui aille bien), mais plutôt grand prêtre du dogme ultra libéral, et de fait a accompagné ou provoqués de jolies catastrophes et de retentissants échecs. Grand semeur de zizanie devant l'éternel, expert ès trahisons même s'il sait ne pas mordre la main qui le nourrit, j'ai nommé Alain Minc.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.