91
Commentaires

Cookies : quelle surprise, tous les sites sont hors-la-loi !

Les cookies sont-ils en train de nous dévorer ? Selon une enquête publiée dans Le Monde Culture et idées intitulée "Comment nos ordinateurs nous manipulent", on apprend qu’en trois clics sur le site de e-commerce Priceminister, nous sommes fichés 108 fois par une quarantaine de bases de données. Pourtant, pour lutter contre cette invasion massive et pour protéger nos données personnelles, il existe une directive européenne de 2009, transposée dans le droit français en 2011, qui exige des sites le consentement préalable des internautes à l'insertion de traceurs, autrement dit les cookies dont nos ordinateurs sont truffés. Les sites sont-ils en règle aujourd’hui ? Non. A commencer par nous.

Derniers commentaires

De manière régulière (tous les 2/3 jours), je supprime les cookies du navigateur. La seule contrainte que j'ai, c'est de devoir redonner mes codes d'accès. Contrainte très légère, qui ne m'ennuie pas.
Mais, plutôt que de redemander à chaque vois "j'accepte", @SI ne pourrait-il pas enregistrer une bonne foi pour toute l'acceptation de l'abonnée que je suis ? Je ne suis tout de même pas une inconnue pour vous, tout de même !!
Merci
Moi aussi je remercie Mireille. Du coup, je clique sans arrière pensée sur "accepter", même si je suis pas très sûre d'avoir tout compris.
C'est beau, la confiance!
2. Les cookies tiers
Il s'agit des cookies déposés par des sociétés tierces.
- Réseaux sociaux (Facebook, Twitter...). Il s'agit des cookies déposés par des sociétés tierces afin d'identifier vos centres d'intérêt et personnaliser l'offre publicitaire qui vous est adressée en dehors de notre site.

Donc, pourquoi ? Besoin de ces trucs sur son site, @si ?
Grand progrès !
Avant, on vous envoyait des cookies sans vous demander, mais ça c'était avant.

Maintenant, on vous demande. Mais vous ne pouvez qu'accepter !

Pas de quoi en faire un plat peut-être, mais pour le principe, c'est du foutage de gueule, ça me rappelle un certain référendum.
Un point sur les cookies du site. (je voulais faire court, c'est raté)

- Nous en utilisons un pour vous éviter d'avoir à vous reconnecter à chaque fois que vous venez sur le site. C'est son seul boulot.

- Nous en avons un deuxième qui permet de modifier le contenu en fonction de la fréquence de visite. Concrètement : il regarde si vous venez sur le site plus ou moins d'une fois par jour.
Si vous venez moins d'une fois par jour, vous avez la page d'accueil habituelle du site, avec le bandeau "Les Essentiels de la semaine".
Si vous venez plus d'une fois par jour, les Essentiels apparaissent à côté de "Quoi de neuf", au lieu d'un bandeau en haut de la page. Et le "Quoi de neuf" contient les derniers Vite-Dits, ce qui n'est pas le cas en temps normal.

NB : Vous pouvez d'ailleurs modifier cette page d'accueil dans "Mon compte", "Je visite le site plus / moins d'une fois par jour".

- Enfin, nous avons les cookies de Google. Ils sont très importants pour nous, puisqu'ils nous permettent de savoir quels contenus ont marché (ou non), ou de savoir par quelle porte les gens entrent sur le site (page d'accueil, des forums, des émissions ?).
Et de mettre des stratégies en place, comme les Essentiels quand on s'est rendu compte que certains articles qu'on pensait intéressants étaient très peu vu, parce que très peu visibles.

Très important, concernant Google : les données sont anonymes pour nous (j'ai bien dit pour nous). Nous ne pouvons pas, avec ces données, dire "Untel est allé sur la page de la chronique d'Anne-Sophie, puis sur celle d'Alain".

Avec les autres cookies, nous pouvons dire le jour et l'heure de la dernière fois à laquelle vous vous êtes connecté / que vous avez visité le site, et, par conséquent, si c'est la 1ère fois de la journée que vous venez sur le site. C'est tout. Nous ne pouvons pas dire d'où vous venez, ni où vous allez, ni quelles pages vous, nomément, vous visitez durant votre connexion.

Nous savons qu'une page est visitée X fois, nous ne pouvons pas dire par quel abonné.

Voilà pour les données que nous récoltons nous, Arrêt sur Images.

Après, Google, comme les réseaux sociaux (qui ont des cookies chez nous, via les outils de partage), peut récupérer des données sans que nous soyons au courant.

Vous êtes connectés à votre compte Google par Gmail, par exemple, Google saura que vous allez chez nous, puis sur PriceMinister, Amazon ou un site de X. Tout comme Facebook, si vous y êtes connecté pendant votre navigation.

Il existe des outils pour contrer ça, ils ont été évoqués dans ce forum et ne sont pas difficiles à installer.

Ensuite, il y a des habitudes faciles à prendre, par tout le monde : personnellement, chez moi, je me déconnecte systématiquement de Facebook après avoir regardé les 3 photos de chats que ma belle-mère a publié. Deux clics et basta. Ca vous évitera aussi de publier par mégarde un post "J'aime les Télétubbies", après un clic malencontreux au mauvais endroit.

Précision : je sais que ça ne suffit pas forcément, notamment dans le cas de Facebook. Nos amis de PCINpact avaient fait pas mal d'articles là-dessus quand l'info est sortie (je rappelle également que Facebook a démenti)(je traîne trop avec des journalistes, moi).
Il n'empêche : c'est toujours mieux que de ne rien faire.

Je mettrais en place les outils permettant de désactiver les partages sociaux, recommandés par la Cnil (outils qui sont d'ailleurs bien foutus ! j'aimerais bien les voir sur tous les sites...).

Pour ces outils, comme pour les conseils que vous avez donné dans ce forum (je pense notamment à OuvreBoite) : ce ne sera pas pour tout de suite => j'ai un gros projet en cours, et certaines parties du site nécessitent une mise à jour avant de les installer (pour les connaisseurs : nos scripts en JS ont un vilain coup de vieux et n'ont pas été mise à jour depuis 3 ans. résultat : les jolis outils de la Cnil ne fonctionnent pas.)(l'éternelle frustration du webmaster).

Voilà, j'espère vous avoir un peu éclairé sur la politique du site (du moins en ce qui concerne les cookies), à défaut d'avoir rendu le débat plus clair :)
Tiens? Et comment ça se fait que les cookies internes n'ont pas détecté que j'aime bien les billets d'Anne Sophie et ne me les proposent jamais sur la page d'accueil? Ce qui fait que je les vois toujours en retard d'un ou deux jours.
Je renvoie les fidèles des forums sur la page du matinaute (Gattaz) où j'ai déjà dit mon sentiment.
Quant à soulever le capot de mon ordi pour aller trifouiller dans mon navigateur... déjà que je sais même plus soulever le capot de ma bagnole... et qu'en plus, avec l'ordi, toute démarche de ce type a des effets indésirables, ben non, je vais pas le faire. J'estime que c'est à ceux qui ont déposé des ordures sur mon territoire de les enlever, ou du moins de cesser d'en déposer.
Par contre, j'ai repéré un "bouton" intitulé "suspendre mon abonnement", si la situation perdure, il me sera utile.
Ce n'est pas compliqué je vous assure Cultive de vous protéger, si je l'ai fait, c'est que c'est facile, je suis une quiche en informatique.
Bonjour Cultive ton jardin,

je viens de lire vos messages sur le forum du matinaute. Voici donc quelques précisions : tous les sites Internet, les applications, et même votre messagerie sont truffés de cookies. Comme je le dis dans la chronique, certains sont purement techniques, ce sont, pour aller vite, de bons cookies. De mon point de vue, ils facilitent notre navigation. D'autres sont en revanche plus sujets à caution, et exigent, de par la loi, que vous en soyez informée et que vous puissiez les refuser. On le voit : cette loi n'est pas appliquée. C'est regrettable, on est d'accord.

Concernant asi, nous n'utilisons pas de mauvais cookies pour vous tracer afin de vous vendre de la publicité ciblée (vu qu'on n'a pas de pub). Ni même pour constituer un fichier et vous espionner. On les utilise dans deux cas : mesurer l'audience et vous permettre de partager les articles sur les réseaux sociaux. Dans le premier cas, je trouve ça intéressant de connaître les sujets qui sont les plus vus ou a contrario ceux qui passent inaperçus. Ces statistiques nous permettent de mieux mettre en valeur ceux qui, souvent faute de mise en avant, sont passés à la trappe. Quant aux partages sur les réseaux sociaux, pareil, c'est une fonctionnalité bien pratique. Alors certes elle active des cookies qui vous tracent. Mireille est en train de mettre en place un système qui stoppe ce traçage tant que vous ne cliquez pas dessus.

Suspendre votre abonnement n'est pas une solution selon moi : déjà parce que j'ai pas envie de vous perdre comme lectrice et, d'autre part, si votre but est de ne plus être exposée aux cookies, à moins d'activer la batterie d'outils évoquée sur ce fil, il vous faudrait alors renoncer à vous connecter tout court.
Je profite de l'occasion qui me faite pour rappeler que les boutons "like" de facebook et consort sont des mouchards à eux seuls. Ils agissent comme les télécrans de 1984, par un communicaition bi-directionnelle : si vous voyez un bouton "j'aime" alors facebook vous a vu aussi. Que vous soyez connecté ou non, on vous donne un numéro de suivi qui sera repris par la suite par toutes les autres pages que vous visionnerez. Sans le savoir, c'est tout votre historique de navigation que vous donnez à Facebook (puisque maintenant, toutes les pages dispose de cet œil de Moscou), et cela, que vous soyez connecté ou non, ou même pas inscrit. Si vous êtes inscrits, c'est encore pire puisque votre historique de navigation est associé à votre compte.

Ça marche de le même façon pour Google+

Ces entreprises savent tout de vous, à votre insu, par la simple présence de ces boutons "j'aime".

La loi européenne de limitation des cookies est une bonne initiative, mais ne suffit pas. Elle ne parle que des cookies ; ces boutons n'en sont pas. C'est bien pour cette raison qu'un Länder allemand les a interdit (lien).

L'extension pour navigateur Ghostery se charge d'éliminer gratuitement et simplement tous ces traceurs, qu'ils soient cookies ou boutons télécrans. Bien que cette loi soit une bonne initiative, elle est moins efficace que cette extension.
"L'extension pour navigateur Ghostery se charge d'éliminer gratuitement et simplement tous ces traceurs, qu'ils soient cookies ou boutons télécrans. Bien que cette loi soit une bonne initiative, elle est moins efficace que cette extension. "
On vient de se croiser, apparemment ^^ (cf plus haut)
juste tout vite fait :
Un Land, des Länder...
Les cookies sont tous les mêmes (mais les mieux sont ceux avec des pépites de chocolat). Il n'y a pas de cookies "purement techniques", "bon" ou "mauvais", ça veut rien dire. Il y a les cookies valides et les cookies périmés, les cookies flash - sujet polémique aussi les cookies flash ; vous connaissez la politique de votre hébergeur de vidéos ?
Dans tous les cas, l'utilisation du cookie est opaque pour l'utilisateur, la seule garantie que vous ayez contre les usages abusifs est la confiance que vous placez dans les engagements ou les pratiques de vos fournisseurs de service.
"ça veut rien dire"... bon, mon effort de simplification est foireux donc...
Non, j'ai compris...
donc pas foireux ;-)
gamma
Je peux bien vous proposer si vous voulez, une explication du fonctionnement des cookies par analogie avec un scénario physique. Elle sera techniquement correcte, mais vu mes talents notoirement faibles en pédagogie, elle risque de ne pas être d'une qualité de vulgarisation très satisfaisante.
moi je veux bien essayer!
[quote=anne-sophie]Suspendre votre abonnement n'est pas une solution selon moi
Ouais, bon, j'ai dit ça pasque j'étais en colère, je me doute bien qu'@si n'est pas le pire de mes "espions". Que le seul moyen de leur échapper complètement c'est de fermer définitivement mon ordi. Et j'ai pas non plus envie de perdre le plaisir de vous lire. Merci d'avoir pris la peine de me répondre.
Du coup, j'en profite: mon fils me dit qu'il a mis en place un truc qui efface tous les cookies chaque fois que je ferme Firefox, et que c'est bien suffisant. Qu'en pensez-vous? Et encore: comment "personnaliser" ma page d'accueil pour que VOS articles me sautent aux yeux dès leur publication, que je les découvre pas par hasard un ou deux jours plus tard?
Chère Cultive,

Les cookies sont considérés comme un « mal », mais ils ne le sont qu'à partir du moment où il sont utilisés à d'autres fins que de simplifier la vie de l'utilisateur. Je suis, personnellement, très heureux du cookie qui permet de ne pas me re-identifier à chaque fois sur ASI, mais ce n'est que mon propre avis. Je n'ai cependant pas de problème non plus avec des cookies qui permettent à ASI de mettre en valeur des contenus qui ont été négligés, même pas ceux, relevant de Google, qui leur permettent de voir ce qui est consulté. Encore une fois, ce n'est que mon avis.

De fait, certains cookies sont des sortes de « préférences », ils mémorisent un choix qu'on a fait sur un serveur et qu'on n'a plus à réindiquer à chaque fois. Bien sûr, cette préférence pourrait être associée à notre compte sur ce serveur, mémorisée dans sa base de données, mais la procédure est alors plus lourde en développement et, surtout, ne correspond pas à tous les cas de figure.

La connexion, particulièrement : si cette préférence était associée à un compte, et non pas à un navigateur, ça voudrait dire que n'importe qui utilisant un pseudonyme ayant indiqué "Se souvenir de moi" pourrait s'y connecter sans entrer son mot de passe. Plutôt problématique. Il y a aussi des cookies particulièrement utiles. De nombreux sites affichent une publicité ou un truc quelconque lors de notre premier (ou régulier) passage et écrivent un cookie pour ne pas le réafficher à chaque page.

L'effaçage que vous a installé votre fiston vous protège de tous les effets délétères des cookies -- à savoir le traçage et tout -- mais vous enlève aussi tous ses avantages -- la connexion automatique, la suppression des publicités régulières et autres. C'est un choix.

Et pour ne pas rater un article d'Anne-So, il y a le fil RSS : http://www.arretsurimages.net/chroniqueur.25.rss (qui ne prend tristement pas en compte les Vite-dits). Faut-il encore avoir un lecteur RSS.
je vais vous faire des cookies rien que pour vous, Cultive ! Quoique, ma spécialité, c'est plutôt les muffins à la banane et aux pépites de chocolat...
Muffins à la banane? Je prends! Vous revenez quand, à Grenoble?
C'est comme le cholestérol ....il y a le bon, et le mauvais !!!
Il n'y a pas besoin de loi européenne pour lutter contre le pillage de vie privée. Tout le monde connait adBlock, l'extension du navigateur qui supprime les publicités. Peu de personnes connaissent Ghostery, qui est le pendant d'Adblock mais pour les mouchards (en anglais: "trackers", qui sont ces cookies destinés exclusivement à vous suivre à la trace).

Ghostery possède une base de données de tous les mouchards, et interdit leur utilisation sur votre navigateur.

Installez Ghostery ici, et reprenez le controle de votre vie privée. C'est gratuit.
Le module Do Not Track Me, la solution la plus efficace et reconnue pour empêcher tout espionnage et cookies, sans réglages à faire.
"DoNotTrackMe est disponible pour les PC et MAC utilisant Internet Explorer, Firefox, Chrome et Safari. "
Une extension pour Firefox et Chrome permet de filtrer pas mal de "trackers" qui fonctionnent en général avec des cookies (mais pas que), c'est Ghostery dont je ne peux plus me passer.
Pour la première fois en me connectant sur asi, une barre me demande si j'accepte des cookies qui me permettront de m'envoyer des informations sur mes centres d'intérêts, ben voyons.
Cette barre n'a qu'une réponse j'accepte, pas de je n'accepte pas et en plus elle cache les menus déroulant et la possibilité de me connecter à mon compte, à moins que je ne clique sur j'accepte, c'est plus que vicieux.
Un des aspects amusants de cette affaire, c'est que la plupart de ces sites conservent le choix de l'utilisateur de refuser les cookies ... au moyen d'un cookie.
Donc si vous avez bien configuré votre navigateur, comme conseillé, pour refuser les cookies des sites dont vous estimez qu'il n'en ont pas besoin, ceux-ci vont afficher en boucle le bandeau quel que soit le choix effectué (ou pas)...
Belle réactivité du site. La question est posée dès la connexion. Vive le/la Webmaster
Un site très très bien fait qui permet de contrôler les cookies liés à la pub comportementale provenant de 90 sociétés :
- présence ou pas d'un cookie pour chaque société
- choix de refuser ou d'accepter que le cookie trace la navigation

http://www.youronlinechoices.com/fr/
Efficace en tout cas votre intervention après de Mireille. je viens d'avoir le bandeau !
C'est complètement dépassé, les cookies -- mais toujours très utilisé, pour sûr.

Les navigateurs ont maintenant de quoi stocker 5Mo (par défaut, c'est extensible) par site avec le Web Storage.

Disclaimer : l'extension Forums ASI fait un usage immodéré du Web Storage ; le fait de l'utiliser sous-entend son acceptation ^^
Chouette je vais peut-être enfin comprendre ces bestioles. :))
Oh je me sens un peu obligé de réagir à cet article qui me donne l'impression que les cookies seraient systématiquement des petits gateaux empoisonnés qu'on enfilerait de force dans les navigateurs des utilisateurs pour les espionner.

Avant tout, un cookie techniquement ce n'est qu'un petit fichier texte (limité à 4000 caractères) que les sites web ont la possibilité d'écrire et de lire sur le disque dur de l'utilisateur, mais attention, il y a une limitation de taille : seul le site qui a écrit le cookie a la possibilité de le lire.

Cela peut donc servir a enregistrer des données vous concernant (paramètres, identifiants, etc). C'est ce dispositif qui permet de se rappeler que c'est bien vous lorsque vous revenez sur un site (et même lorsque vous changez de page, sans cookie le site n'a plus de mémoire et ne se souvient pas que vous lui avez déjà demandé d'autres pages). En gros, sans cookie, l'identification sur arretsurimages.net ne pourrait pas fonctionner. (par contre la détection de la langue n'a pas besoin de cookie, sauvegarder le fait que vous avez sélectionné la langue française lors de votre première visite peut se faire avec des cookies par contre).

En tant que développeur d'applications web j'utilise les cookies quotidiennement et toujours soit pour un usage indispensable dans le fonctionnement du site soit pour ajouter du confort d'utilisation.

Les cookies ne permettent en aucun cas à un site web de récupérer des infos sur l'utilisateur que le site n'aurait pas lui même écrit (le contraire représenterait un grave problème de sécurité).

Par contre, en sachant quand vous revenez sur leurs pages, les annonceurs peuvent faire des statistiques sur vos habitudes et c'est cette information qui les intéresse afin de mieux cibler les publicités qu'ils vous affichent.

Pour completer le message de Sanpi, je dirais que le moyen le plus simple de ne pas se faire trop pister par les sites qu'on visite est d'utiliser le mode navigation privée puisque ce mode efface tous les cookies systématiquement à la fermeture du navigateur.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Et zut!
Je me dis: bon, allez, je vais traquer une faute de frappe dans l'article et je vais faire chanter Anne Sophie pour la forcer à préparer des cookies au prochain pique nique!

Et là, nada...

C'te déprime! :p

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.