58
Commentaires

Complots : la vraie histoire de notre série d'été

Rassurons tout de suite les inquiets : non, notre série de l'été 2016 n'est pas le résultat d'un complot. Non, les reptiliens n'ont pas pris le contrôle de votre site préféré.

Derniers commentaires

Peut-on critiquer l’anticonspirationnisme ?
L’anticonspirationniste et le conspirationniste ont assez de capital culturel pour citer Hannah Arendt sur le totalitarisme, pas assez pour maîtriser les décennies de débat sur la critique du concept. On a bien, dans les deux cas, des postures identitaires d’individus entre déclassement et insertion compétitive. En miroir, ils représentent ce que la sociologie appelle classiquement des «intellectuels du second marché», dont le domaine argumentaire est avant tout esthétique et moral, usant de mots-valises plutôt que d’un outillage de sciences humaines et sociales (ces intellectuels du second marché sont aujourd’hui très actifs sur internet, qui leur permet de diffuser leurs opinions sans avoir à passer par le filtre qualitatif des éditeurs, mais Eric Zemmour ou Michel Onfray en sont deux autres exemples de grande envergure sociale)
http://www.slate.fr/story/120161/critiquer-anticonspirationnisme

La théorie du complot et les pompiers pyromanes
Il est urgent de rappeler l'efficacité des sciences socials et de mieux les intégrer au cursus scolaire.
La France n’a pas besoin de transformer ses enseignants en agents de contre-propagande, mais ses dirigeants auraient intérêt à comprendre et à soutenir un enseignement accru des sciences humaines à l’école.

http://www.liberation.fr/debats/2016/06/22/la-theorie-du-complot-et-les-pompiers-pyromanes_1461296

À qui profite [s]le crime[/s] [s]la haine[/s] le conspirationisme ?
diviser pour mieux [s]régner[/s] controler ?
C'est une interrogation qui mérite de réflechir ?
... et comme disait Jean Cocteau
“Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu plus avant de renvoyer les images [de nos propres pensées].”

Savoir raisonner et non pas résonner
François Hollande a été remplacé par un sosie. Ainsi s'explique le décalage énorme entre ses promesses électorales et la politique qui est menée.
"Tu as des preuves ? Montre-les ! Sinon tais-toi ! "

Désolé, ce n'est pas comme ça que fonctionne la science... Tu as une théorie ? Elle est isomorphe au réel et exprimée dans un système formel ? Ok, je vais donc essayer de concevoir un dispositif expérimental pour la réfuter. Et si, à force d'essayer de la réfuter, et que personne n'y parvient, nous finirons par l'accepter.

Rudy Reichstadt exprimait lui-même, dans sa note pour la fondation Jean Jaurès, ce qu'il y a de commun entre la science moderne et le "conspirationnisme" (et, par conséquent, assumait sans le dire le caractère obscurantiste de sa croisade anti-conspirationniste). (critique de la note de Reichstadt)

Je comprends que le journalisme ne puisse pas fonctionner comme la science (pas plus que la justice) : il n'a pas le temps. Il lui faut autre chose que des théories éprouvées : il lui faut ce qu'il appelle des "preuves", c'est-à-dire des faits assez convainquants pour emporter la conviction des lecteurs.

Toutefois, il a un point commun avec elle (comme avec la justice) : la recherche de la vérité. Le journalisme ne peut donc pas tourner le dos à la démarche scientifique au point de rejeter la prise en compte de toute hypothèse qui ne soit pas corroborrée par une riche moisson de faits, mais qui cherche seulement à résoudre les incohérences entre le paradigme dominant et certains faits. Il ne faut pas sombrer dans la religion des faits, qui confond les évidences et les preuves (le "fait" que le soleil tourne autour de la terre a longtemps interdit de soutenir le "fait" opposé) et se faire à l'idée que la vérité n'est pas dans les faits. Ils n'en sont que l'écume. (N.B. là je ne fais que paraphraser Galilée...)

Je me réjouis donc de ce changement d'attitude d'Arrêt sur images, un des rares média que j'estime encore. Je n'en attendais pas moins.

P.S. l'attitude des journalistes contre le complotisme s'explique aussi scientifiquement. C'est une attitude professionnelle tout à fait "normale" aux yeux d'un sociologue : nul corps n'aime que des non-professionnels viennent piétiner leurs plates-bandes. Un complotiste à prétention scientifique ne peut leur en tenir rigueur...
Commentaire sur le vite-dit Erreur de date dans un édito du Monde que je vous remercie d'avoir signalé, ne lisant plus ses pages internationales depuis longtemps tant il est évident qu'elles ne sont plus animées depuis des lustres par la volonté d'informer le lecteur mais par la volonté de l'intoxiquer par sa propagande de l'OTAN et donc du PS.

Il faut d'abord remarquer qu'il n'est pas signé de la main de n'importe qui mais de celle de son directeur, ce qui amène un poids et une responsabilité particulière à ses affirmations.

Ainsi, je vous trouve particulièrement cléments en les qualifiant d'"erreur", car lorsque l'on est responsable de ce qui fut ( ou souhaité être) il a longtemps le journal de déférence, et sur un sujet aussi grave, l'erreur par négligence est plutôt mal venue.

Dans ce cas, en inversant la chronologie, l'auteur inverse tout bonnement l'agresseur et l'agressé, transforme le premier en victime innocente et le second en monstre, aux motivations incompréhensibles; CQFD ?

Le premier sentiment à la lecture de ces lignes est d'être en présence d'un monde orwellien et de son ministère de la vérité dans lequel celle-ci est réécrite au gré des circonstances, qui cherche à nier cette idée incontournable: les actes terroristes sont d'abord une réponse aux frappes occidentales.

A la réflexion, une deuxième interprétation est possible: le directeur du Monde ne serait-il pas un paranoïaque conspirationiste ?


"Ces crimes en série obéissent mot pour mot à un scénario écrit à l’avance par les chefs de la mouvance djihadiste. Ce ne sont pas des épiphénomènes. Nous ne sommes pas visés au hasard, mais pour ce que nous sommes. Nous ne sommes pas frappés pour notre appartenance à la coalition qui combat l’EI en Irak et en Syrie : la France ne l’a rejointe qu’après avoir été attaquée."


Penser que l'Autre veut absolument vous tuer en ayant fomenté un plan machiavélique depuis longtemps alors qu'à l'évidence, il ne fait que répondre à vos agressions au gré des circonstances, relève d'une contorsion mentale qui interpelle.
Deux questions originales [personne n'en parlait alors] que j'avais évoqué dans l'un ou l'autre des forums [un forum... des forums... le mot latin est lexicalisé], qui aujourd'hui font parti du débat :

1 - L’impossibilité à cause de l'effet de sol pour un avion volant à 540 nœuds (entre 750 et 800 Km/h) de voler à moins de 3 m du sol... et à fortiori à moins d'un mètre, d'autant plus que selon la thèse officielle il a pénétré avec les ailes penché (de mémoire 15° - à vérifier.).

2 - la prolifération de l'amiante suite à la démolition des tours le 11/09/2011 et le reste des tours après...
Pour information la tour UAP de Lyon, haute de 72 m est resté vide et inoccupé pendant plus de 10 ans , le désamiantage n'étant pas rentable... à moins de construire une super tour : la tour INCITY de 202 m de hauteur.
Le traitement [recyclage] d'une tonne de déchet amianté coûtant ente 200 et 500 euros... (sans compter les frais de chantier) la DECONSTRUCTION de la tour UAP de 280 000 tonnes dont le montant avoisine les 100 millions d'euros (si il n'y a pas eu de corruption).
Calculé ce qu'aurait coûte le désamiantage et la déconstruction des tours WTC 1 et 2 ainsi que 7...
À la place sont propriétaire (Silverstein) qui avait pris une assurance attentat 9 semaines avant le 11 septembre a touché :
4.5 milliards de dollars pour les tours 1 et 2 ainsi que 800 millions de $ pour la tour 7.

Pour info : Voir la déconstruction de la tour UAP en vidéo


Qui peut apporter des réponses !
[large]Bizarre autant qu'étrange ?[/large]
https://www.google.fr/search?q=parano+magazine&biw=1920&bih=940&site=webhp&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiZm66mkIrOAhVC1RQKHTASBZ0QsAQIIw
Bonjour et merci a toute l’équipe d'ASI pour cette émission.
Au passage merci aussi d'avoir choisi le thème du "complot" pour l’été.

J'aimerais juste apporter ma pierre à la "pyramide", en vous prient de bien vouloir rectifier une chose.
J'ai 35 ans et côtoie dans mon entourage proche des "personnes" de 1 mois à 84 ans... s'il y a bien une chose que j'ai remarqué ces derniers temps c'est que les "théories complotistes" contaminent de façon beaucoup plus virulente des amis de 30\45 ans, qui sont je tiens à le préciser, plutôt de gauche, extrême gauche, voir même complètement révolutionnaire, que "leur ados" avec qui, quand on prend le temps de discuter, on se rend vite compte qu'ils ne prenne pas du tout ça au sérieux ou très peut, enfin je pense qu'ils entendent plus facilement raisons...
par contre quand un "adulte" soutient et diffuse de telle idée il est quasiment impossible, de lui faire entendre raison.
J'en ai fait plusieurs fois, l’amère constat et vous assure que ce virus complotistes et beaucoup plus dangereux pour les postes-ados que pour les ados.
Je trouve que la nuance est vraiment importante.
Je vie dans un endroit perdu du sud-est de la France et pour des raisons "professionnel" et pas que, j'ai la chance de discuter avec vraiment beaucoup de gens... et je dirait que sur 200 adulte de 25\50 ans, plus de 50 personnes crois ou adhère a certaine théorie nauséeuse du type complot partout etc...
Je vous pris donc de bien vouloir étudier "aussi" cette partie-là de la contamination complotistes qui pour ma part me fait me sentir complètement impuissant et que je trouve très dangereuse. bonne continuation.
[quote=Daniel Schneiderman, candidat au Pulitzer]Tu as des preuves ? Montre-les ! Sinon tais-toi ! On n'a pas de temps à perdre avec toi, dans le sérieux champ journalistique.

Le problème est que précisément c'est l'approche qui manque dans la presse sur son ensemble, et Daniel Schneiderman ne fait ici pas mieux que les autres, vis à vis du gouvernement. Le gouvernement dit "ça c'est passé comme ça" (et invariablement le "comme ça" implique que le gouvernement n'est coupable de rien et qu'il a fait au mieux, en tous cas les ministres et au dessus). Et souvent derrière qu'il va donc réduire nos libertés, tuer des gens de couleur marron et dénoncer le péril des gens "complotistes" (ceux qui aiment la liberté, les gens de couleur marron, ou pire les enculés comme moi qui aiment les deux).

Qu'importe ce que disent les témoins, les experts, les analyses, la confrontation aux archives, la plupart du temps on n'a aucune méthodologie de vérification systématique, sauf justement de ces sites "conspi". Panamza se rue sur chaque nouvel attentat et veut absolument trouver des inconsistances. Il y est fait feu de tout bois, mais au moins y a-t-il un feu. A quel moment les médias "sérieux" (éclat de rire dans la salle) ont ils perdu de vue que *bien sûr* il ne peut être question de confiance avec les gens aux manettes, pas plus que les gendarmes ne nous font confiance pour respecter les limitations de vitesse, et que c'est au contraire une de ces situations ou les outils de controles sont essentiels au fonctionnement général, et ou les médias (serieux si possible, sinon on fera avec ce qu'il y aura de disposé à le faire) s'attèlent à ce qui est, tout de même, leur utilité première ? Sur le plateau même d'@si, Daniel tombait de sa chaise en entendant l'histoire abracadabrantesque de Merah "cerné par le GIGN" qui sortait par derrière "sans qu'on s'en rende compte" pour appeller la personne dont il était l'indic à la DGSE. "Et...?" nous demandions toutes et tous, haletant comme Daniel ? Et rien. Daniel n'était peut être que superficièmement haletant. Il n'avait pas compris qu'on avait pas envie, mais besoin de savoir ce qu'il en était. Pas d'approfondissement, ni en plateau, ni en enquête. Ca alors, mais pourquoi diable les gens vont ils lire Panamza ?

Tu as des preuves, montre les, monsieur le faible, par contre je ne demande rien au fort. Faible avec les forts, fort avec les faibles. Il y aurait une belle lettre persane à écrire là dessus.
Celle que je préfère c'est celle-ci:

https://www.youtube.com/watch?v=eWG_1UYKres

Le complot maçonnique des playmobils tout un programme !
le ministre de l'Intérieur n'a-t-il pas taxé de complotisme le journal Libération, qui enquêtait

On parle du même Bernard le-sac-à-dos-a-explosé-tout-seul Cazeneuve?

On le classe comment celui là?

Idiot rigolo ou heureusement-qu'il-est-pas-à-un-poste-à-responsabilités?
Serieuseument, merci. Je connais trop de personnes qui sont tombes dedans


En esperant que ces sujets ont ete faits avec le plus grand serieux possible. Je suis curieux de voir avant d emettre un quelconque avis
Tiens d'ailleurs, quelle est cette version du "Sergent Pepper" des Beatles à la guitare si en avant ?
Un complot de plus !

Chaque fois que je prends le métro pour aller au boulot, ou en revenir, des inconnus, en nombre, choisissent le même wagon et me voilà encerclé de toutes parts !

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

@SI, répondez moi !
"Ce non-choix a priori nous a été d'autant plus facile, que nous avons évacué la tentation de "réfuter" ces croyances, ou de les "combattre". Tels ne sont pas les buts de la série. Pourquoi ? Parce que notre statut (un media, même marginal, mais un media tout de même, sérieux, fabriqué par de vrais journalistes titulaires de vraies cartes de presse) nous disqualifiait d'avance aux yeux de ceux qui y adhèrent (les medias, tous les medias, sont complices des complots des puissants, c'est bien connu)."

Hum un peu facile ça ...

Et oui les médias aiment à développer cette rhétorique du complotisme, c'est bien pratique parfois pour garder les moutons dans le droit chemin.

Comme je disais dans mon article sur le complotisme:

"Les "complotistes" comme les journalistes les appellent, pour la plupart ne se contentent que d'émettre des critiques fondées ou non à propos des informations qu'ils reçoivent concernant les événements les plus marquants (11 septembre, Charlie Hebdo, Ukraine, État islamique...) , ils mettent en doute des analyses et des théories présentées comme valides par le corps médiatique, en fait ils amorcent un débat. Leurs critiques attendent en retour des réponses du corps médiatique, les "complotistes" démarrent en vérité le débat qui devrait avoir lieu entre journalistes au sein des médias. Comment les médias réagissent-ils à toutes ces remises en question ? Ils ne rentrent absolument pas dans le débat, ne répondent pas aux arguments, n'argumentent nullement ; ils utilisent leurs nouvelle arme, en accusant de complotisme toutes personnes émettant ne serait qu'un doute, voir ils poussent plus loin encore les accusations "

C'est facile d'amalgamer des gens ayant des analyses différentes avec des dingos croyant aux reptiliens afin de les disqualifier c'est très pratique et de plus en plus usité comme technique.

Bon ce sera quand même rigolo j'espère cette série d'été, même si on restera sur notre faim pour ce qui est d'approcher la vérité sur des événements majeurs et encore mystérieux.
Parlant de complot, l'idée est venue qu'Erdogan avait fomenté son coup d'état, et des experts très sérieux ont évoqué cette idée non sans se dédommager d'avance de toute ressemblance avec des faits ayant existé ou pouvant exister.

Le problème est lorsque l'adéquation entre les bénéfices retirés d'une action sont tellement énormes qu'il ne s'agit pas d'une simple martingale mais :
soit d'un coup de bol qui dépasse la compréhension et l'imagination
soit d'une bêtise incommensurable de la part de ceux qui l'ont commise et ont totalement foiré

Je ne sais pas ce que sont les Illuminati ou je l'ai oublié, et je vais le redécouvrir à l'occasion du visionnage de cette émission, mais pour ce qui est du complot d'Erdogan, j'ai beaucoup de mal à ne pas pencher selon l'adage "Chercher à qui profite le coup d'état"
"Le congrès américain tarde à publier un rapport sur les responsabilités saoudiennes dans le 11 Septembre ?"
-> Il n'a pas juste "tardé" à déclassifier ce rapport.

"en tant que journaliste, j'ai longtemps adopté une attitude "maximaliste" par rapport aux amateurs de récits de complot. Tu as des preuves ? Montre-les ! Sinon tais-toi !"
-> C'est ce qu'il faudrait dire à Caroline Fourest, Philippe Val, et à tous ceux qui sont persuadés que le 11 septembre est un complot qui a été décidé, financé, organisé, par Ben Laden et al-Qaïda. D'ailleurs il faut essayer de se demander pourquoi certains ont tellement envie de croire les explications qui nous ont été données, alors qu'elles n'ont jamais été démontrée. Il faudrait demander l'avis à des spécialistes des croyances irrationnelles.
wiki.reopen911.info/index.php/Les_néo-conservateurs
"faut-il inviter certains de ceux que le système baptise "complotistes" ?"
C'est qui le "système" ? Est-ce que Daniel Schneidermann fait partie du "système" ?
On vous sent aigri de ne pas avoir été invité. Le complot est partout.
Un thème intéressant. À voir comment il sera traité.

Mais j'ai pu rencontré des jeunes de 14-15 ans qui me parlait d'illuminatis et autres. D'autant plus que c'était des enfants relativement fragiles, car accompagné par les services de la protection de l'enfance. (service très imparfait d'ailleurs)

J'ai 22 ans, et je ne me souviens pas avoir autant été touché par ce genre de théories entre mes 10 et 15 ans. Je me souviens avoir vu à la télé un ou deux documentaires sur le 11 septembre qui soulevait quelques questions, mais pas ce genre de choses sur internet.

Bien inquiet pour l'avenir. Mais bon, la critique, ça s'apprend. Merci Asi.
Jamais au grand jamais, le complotisme est un virus comme le VIH, le meilleur moyen de lutter contre est de limité son exposition.
C'est bizarre ... le grand dossier du Science&Vie du mois d'août est sur les complots !

Coïncidence ... ou ... COMPLOT @SI S&V ?
"Mais notre site occupant la place qu'il occupe, une telle rigidité est non-professionnelle."
Une phrase qui mérite réflexion. Quand et pour qui cette rigidité est-elle professionnelle ?
Comme si les complots n'avaient jamais existé !
Il suffit de se souvenir de l'assassinat du duc de Guise ou du "magic bullet" de JFK.
cible principale: les parents/les profs... et pourquoi pas les enfants/(post)ados? Car de toute façon le parent/le prof, figure tutélaire, n'est pas forcément écouté, voire pris comme exemple de "brainwashé" vieux jeu adhérents au système...
cf. La démocratie des Crédules, Gérard Bronner (PUF, 2013) qui m'a bien éclairé sur le sujet (et qui cite @SI)
Pourquoi choisir les complots, comme thème de nos émissions d'été ?

Soyons complotisse nouzaussi :

Pour faire du clic !

(Nos Illuminati d'ASI ont dit que non : c'est bien la preuve que si !)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.