22
Commentaires

Comment une sénatrice américaine a acculé un PDG de banque

Une vidéo filmée au Sénat américain et vue... plusieurs centaines de milliers de fois. Le PDG de la banque américaine Wells Fargo, John Stumpf, a été auditionné mardi 20 septembre par la commission bancaire du Sénat américain. Il devait répondre de la création de deux millions de faux comptes au nom de ses clients et s'est retrouvé en grande difficulté face à la sénatrice démocrate du Massachusetts, Elizabeth Warren. Warren a acculé Stumpf en lui posant encore et encore les mêmes questions, l'empêchant presque de répondre.

Derniers commentaires

Bof la mafia des banksters et ses complices politiciens font un petit show pré-électorale à l'intention des sans-dents décérébrés, rien de bien neuf...
Je rêve d'une banque... française qui s'en prendrait autant dans la gueule pour ses malversations que ce banquier. :D
Comment arrêt sur images a commencé à faire des titres putaclic.
C'est jouissif, mais ce type aura juste passé un mauvais moment, il s'en fou, et son compte en banque est bien rempli. Les anglo saxon grugent comme des malades, ensuite les petits payent de leur emploi et même de la prison, les gros eux son juste bousculés, et disent, pardon, pardon, et voilà, faut être un Madoff pour payer un peu, en même temps il a arnaqués des riches, alors que la ce sont les petit qui ont été grugés.
Le système Anglo saxon est aussi immonde que le notre, en pire, il veut faire croire en sa justice.
hmmm, il dit bien "this was by one percent of my people" ?

pourquoi ils en en vire 5300/26500 = 2% alors ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Wells_Fargo
une sénatrice compétente qui connaît le dossier .Impressionnant
"l'empêchant presque de répondre."
C'est pas Strumpf qui se serait laisser acculer.
Elizabeth Warren n'en est pas à son coup d'essai, elle connait bien les dossiers et elle a déjà percuté bon nombre des criminels de la finance...
Ses vidéos tournent, mais il suffit à ces gras messieurs de négocier quelques miettes aux pigeons et ils ne seront pas poursuivis.
Bizarrement elle soutient Clinton qui est pourtant la marionnette vendue à Wall Street (entre autres), un ticket Clinton-Warren est évoqué, pendant la campagne bien sûr... Comme Obama-Stiglitz... mais si Bush 41 (pour Bush 43 on sait pas encore), Clinton 42, ont endorsé Clinton 45, on peut prédire que la valeureuse Warren ne sera pas au casting de l'après-élection...
Oui, Elisabeth Warren n'est pas juste "une sénatrice américaine". C'est une personnalité incontournable de la gauche américaine et une grande figure universitaire (de Harvard notamment), qui fait autorité dans son domaine, le droit commercial et sa spécialité, le droit sur les faillites d'entreprises. Elle s'est particulièrement illustrée dans le cadre des enquêtes parlementaires qui ont suivi le crash de Wall Street en 2008 et Stumpf n'est qu'un des nombreux banquiers auxquels elle a demandé des comptes lors d'auditions similaires.
Ouais, ça fait toujours plaisir de voir un représentant élu du peuple s'indigner contre ces pratiques, et surtout contre le fait que personne au dessus d'un certain niveau dans les entreprises n'est poursuivi ou ne doive rembourser. Seulement, Warren soutient Hillary Clinton, et ce n'est surement pas sous sa présidence que ce genre de pratique va disparaitre, ou diminuer, ou ne serait-ce que faire l'objet de poursuites pénales.

D'ailleurs, il est intéressant de constater qu'en pleine campagne présidentielle, alors que Clinton est en pleine tourmente et que l'hypothèse de voir gagner Trump n'est plus improbable, personne du parti démocrate ne soutient publiquement Warren, n'a fait de déclarations fermes sur l'affaire Wells Fargo, ou sur ce genre de comportement.

Warren aurait pu soutenir Sanders pendant la primaire. Evidemment, ça aurait été hypothéquer son avenir dans un futur gouvernement Clinton, mais à mon avis, avec cette vidéo (j'ai regardé les 17 mn), elle n'a pas plus d'avenir avec Clinton.

Bref, tout ça laisse chaque fois un goût amer. Le bonus personnel de ce CEO simplement à cause de l'augmentation du stock consécutif à une fraude (!!) s'élève à plusieurs centaines de millions de dollars !! On imagine donc que tout le monde en a croqué. Et il ne se passe rien. Il est clair que tant qu'il n'y aura pas de sanctions pénales importantes dissuasives, tout ceci continuera.
A.
"Bizarrement elle soutient Clinton qui est pourtant la marionnette vendue à Wall Street"
Principe du moindre mal?
On a ici l'illustration de la différence entre avoir une posture morale pour se donner ( ou donner aux autres ) l'image de quelqu'un de bien, et agir réellement pour le bien.

En soutenant Clinton plutôt que Sanders, elle donne son soutien au système même qui produit les PDG de banques qu'elle pointait du doigt auparavant. Cette vidéo lui donne une image, mais ses actes au final, transforme ses actes passés en posture purement morale.
Bien sûr nous aimons ces Robin des Bois, ces gens qui soudain acculent ceux qui ont l'habitude d'écraser les autres.
Nous les aimons car ils bouleversent le scénario d'intouchabilité.

J'engage les lecteurs d'@SI à lire cet article et regarder ces vidéos
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.