6
Commentaires

Comment un blogueur a eu la peau d'un conseiller de Gordon Brown

Le week-end dernier, un proche conseiller du Premier ministre britannique Gordon Brown a démissionné après que la presse a révélé des échanges de mails compromettants, visant à calomnier des membres du parti conservateur. Mais dans cette affaire, c'est le rôle d'un blogueur conservateur qui a été déterminant. Celui-ci raconte en ligne comment il a lancé le buzz.

Derniers commentaires

la traduction du titre du blog n'est pas "Qui a vécu par la calomnie..." mais "Celui qui vit par la calomnie"
Ces mails ont été récupéré par piratage ? Ou par l'organisme de gestion des mails ?
Moi aussi je reste très sceptique.
Facile de nier.
Ou de dire : c'était une blague, et d'abord, je dis ce que je veux sur mes mails....
Tout plein de trucs en fait, la pire étant de démissionner......
Bonjour Sophie,

Je voudrais faire remarquer ceci (l'idée est très tordue, je sais, mais elle est d'Agatha Christie; moi, bien sûr, je ne l'aurais jamais eue).

Si un responsable conservateur s'attendait à ce qu'on raconte sur lui des choses regrettables: mettons un homme qui aurait réellement filmé les débats amoureux de son épouse, la nuit, au zoo de Londres, avec un orang-outang, lequel orang-outang s'apprêterait à porter plainte. Ce serait maintenant bien difficile pour ce dernier de le faire car on ne le croirait pas (trop) et il passerait pour un vicieux. Le responsable conservateur pourrait donc avoir eu l'idée de devancer les événements en faisant diffuser de faux messages comme ceux dont vous parlez. Eventuellement sans que la personne assurant le relai ne se rende compte du rôle par elle jouée dans la manip.

C'est exactement, mais sans singeries, l'histoire racontée dans "Les Ecuries d'Augias", nouvelle incluse dans "Les Douze Travaux d'Hercule" d'Agatha Christie. La personne impliquée, dans la nouvelle, étant le Premier britannique.

On peut naturellement, en fonction de son taux de paranoïa, compliquer l'histoire récursivement. On peut aussi titriser les diffamations et les soupçons de diffamation: un beau jour, on ne croirait plus rien. Les pensionnaires du zoo auraient alors à se méfier.

MH
Ya un truc qui me chiffone quand meme.

Les mails sont entre Draper et McBride.
Comment Paul Staines a pu les avoir ?
1) il a piraté un des ordis d'un coté (ce qui est un délit, surtout si c'est l'ordinateur d'un conseillé du premier ministre)
2) Draper a vendu la meche
Si il a détruit ses disques durs, rien ne prouve qu'il n'a pas tout inventé.
A part la démission de Damian MacBride qui tient lieu d'aveu ou ce qui se trouve sur l'ordi de Derek Draper (si celui-ci, pour des raisons personnelles, a préféré ne pas détruire son disque dur!).
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.