24
Commentaires

Comment l'artiste dut achever un Trump inachevé

Le New York Times vient de publier un article intitulé Trump Sidelines Camp David for Mar-a-Lago (Trump écarte Camp David au profit de Mar-a-Lago). Il est de tradition, en effet, que les Présidents étatsuniens désireux de quitter Washington le temps d'un ouiquinde rejoignent Camp David dans le Maryland.

Derniers commentaires

Kitsch ou pas, je trouve que tous les personnages peints sont très ressemblants, ce qui n'est pas toujours le cas dans les portraits. Ce peintre a au moins ce mérite, même si on peut rigoler du style, effectivement.
"C'est quand même plus beau quand c'est terminé, non ?"
Euh ! D'après moi, ça se discute !
C'est vraiment kitsch.
Effectivement, de l'esthétique Martine...
J'aime beaucoup cet arlequin de Picasso. Parce que je ne l'avais jamais vu avant de le voir.
Avouez que c'est rare maintenant de découvrir un tableau sans en avoir vu un bout, ou un entier riquiqui sur une page ou un écran.
Max Jacob disait qu'un artiste (digne de ce nom?) est "situé" (il n'existe pas sans ceux qui le précèdent et ceux qui le suivent le prennent en compte) et "stylé" (en gros identifiable, pas forcément singulier). Rimbaud selon lui était flottant, ni situé, ni possédant un style. Je ne sais pas. Je ne sais pas trop si tout ça est vrai de vrai.
Mais c'est pour dire que ce tableau est flottant aussi... Le style de ce Picasso ne saute pas aux yeux, il est situé mais pas dans le pan reconnu des œuvres, les prédécesseurs sont dans cet inachevé, anecdotique pour le critique d'art patenté, celui qui nous dit le beau et le pas beau, qui hierarchise.
Cherchez le recoin de ce tableau qu'on pourrait vous zoomer pour faire une joli couverture, ou même un joli livre rempli de zooms? Pour prouver la technique infaillible du peinturleur? Rien. Même si vous isolez le visage, c'est inachevé. Ça ne peut pas faire un tout recadré, car le regard n'est pas là, absent.
Chercher un autre tableau où le sujet est perdu dans ses pensées ainsi.
Chercher un autre tableau où le rose et le jaune, blanchâtres, se côtoient.
Etc.
Quelques déductions sans intérêt au vu de l'immensité de l’œuvre :
Le tableau coûte 24000 dollars
Le ciel et la mer polluée couvrent la moitié du tableau soit 12000$
Trump doit peser 90 kg soit le prix du kilo de Trump s'élève à 133 dollars
La main de Trump coûtant 3000$, elle pèse donc 22,5 kg, l'autre main tout autant
Le torse, les bras, le "pussy" et la tête de Trump ne valent guère plus de 6000$
soit même pas le prix d'une voiture importée du Mexique
Je ne sais pas si je dois avoir honte mais j'aime bien celle de Michael Jackson, c'est d'un kitsch qui touche au surréalisme version humoristique, Joconde à moustache.
D'ailleurs, on mettrait la tête de Trump à la place de celle de Michael et une Miss Univers à la place de l'ange-gamin (aïe, ça rappelle quelques accusations...), et ça donnerait un tableau amusant, le monde intérieur de Trump, grandiloquent avec un chimpanzé au premier plan.
c'etait pour ne pas vexer Trump en peignant ses petits doigts boudinés :)
Inachevé terminé !
Repentance peinturlurée ? Jamais hélas.
Mais dans un futur pas si lointain, écologie et économie d'où un réemploi de ces toiles, disparition des croutes.
Shazzam ! Fini le peintre de Trump.
PS 3.000 dollars seulement ? En plus d'être mauvais, mais mauvais, ce type est gon !
Donald, il t'a pas loupé le barbouilleur. Ou plutôt l'inverse. T'as l'air tout tordu sur ce portrait. On dirait que t'as mis ton pull par dessus une carapace de joueur de foot américain. Surtout ton épaule droite.
Alors, essaie de te détendre, respire bien, laisse aller tes coudes et tes épaules, rêve qu'un jour tu seras président des Etats-Unis d'Amérique et tu te sentiras mieux.
Fagoté plaisamment comme un vrai Simonnet,
Pied chaussé, l’autre nu, main au nez, l’autre en poche,
J’arpente un vieux grenier, portant sur ma caboche
Un coffin de Hollande en guise de bonnet.

Là, faisant quelquefois le saut du sansonnet
Et dandinant du cul comme un sonneur de cloche,
Je m’égueule de rire, écrivant d’une broche
En mots de Pathelin ce grotesque sonnet.

Mes esprits, à cheval sur ces coquecigrues,
Ainsi que papillons s’envolent dans les nues,
Y cherchant quelque fin qu’on ne puisse trouver.

Nargue ! C’est trop rêver, c’est trop ronger ses ongles
Si quelqu’un sait la rime, il peut bien l’achever.

Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT
Pourquoi ne dites vous pas la verite cad que sa residence de mar a lago a ete concue comme une residence presidentielle a la base et surtout que de nombreux presidents ont eu une preference autre que ce qui est de coutume...?

Il y a eu un grand nombre de winter white houses.
https://en.m.wikipedia.org/wiki/List_of_residences_of_Presidents_of_the_United_States#Winter_White_House

Vous tournez toujours les choses dans le sens qui vous va.
Merci de m'avoir fait découvrir la famille Grimaldi de Monaco… je n'arrive pas à le croire… c'est du premier degré ou c'est un gag de l'artiste ?
Une question réside : comment cela sera-t-il analysé par l'Alain Korkos de 2217 ?

Mystère...
"C'est quand même plus beau quand c'est terminé, non ? "

La conclusion est vraiment très drôle !
Politiquement, on ne s'attend pas à grand chose de bon avec ce type, faut pas espérer beaucoup pour l'Art non plus à ce que je comprends.
C'est con, quand même, avoir autant de fric, donc la possibilité de financer des trucs que le commun des mortels ne peut qu'espérer voir dans un musée, et choisir ça ...
Ce tableau inachevé était un tableau en Trump-l'oeil…
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.