47
Commentaires

Comment l'affaire Williamson a gêné les plans de Benoît XVI

 

Derniers commentaires

L'Argentine va expuser le puant évêque sous 10 jours s'il ne part pas de lui-même.L'évêque désormais expulsable
Dans le monde ou personne ne sait quelles sont les bonnes valeurs, les religions peuvent être une aide, un guide, une lumière. Mais attention aux extrêmistes religieux. Ils font plus de mal que de bien, ils seront à l'origine de prochaines guerres religieuses. Ces derniers ne prêchent pas l'amour de Dieu mais la haine des autres.
Je suis musulmane, et je vois aujourd'hui les effets de ceux qui se disent plus musulmans que les autres.
Merci Leopold de cette précision.

J'ajoute qu'@si aurait pu (du?) essayer d'analyser un peu mieux, ou plus vite, le traitement médiatique de cette affaire, en particulier la confusion, voulue ou non, entretenue ou non, entre levée d'excommunication et réintegration dans l'église.

D'un coté, les catholiques s'évertuent sur les blogs, les sites, les journaux chretiens a rappeler que cette levée d'excommunication, si elle est un sign de rapprochement, n'est en rien une réintégration dans l'église (les orthodoxes ne sont plus excommuniés, ils n'en sont pas catholiques pour autant) - Fallait il lever cette excommunication, le débat est interessant, et mérite d'être posé, même si je pense qu'il concerne surtout les catholiques.

De l'autre coté, lémassmédia (journaux télé, le monde, le nouvel obs, radios), font comme si cette levée d'excommunication valait ré-intégration. Et dans ce cas, le débat serait tout à fait différent, et ne concernerait pas uniquement les catholiques, et tous auraient le droit d'exprimereur crainte devant une Eglise qui a unole politique et symbolique fort abriter des intégristes dont certaines idées sont contraires à celles de Vatican II (en particulier la relation avec la religion juive) et seraient racistes et/ou revisionnistes.

Personellement, je ne suis pas étonné de cet amalgame médiatique, facile et confortable. Juste déçu, une fois de plus, par le manque de professionalisme , d'exactitude de certains médias. Et un peu déçu également par @si.

Je n'en ferais pas un chantage au renouvellement de mon abonnement, comme beaucoup l'ont +/- fait à propos de la fausse affaire Péan (j'espère que cela n'a pas découragé DS d'aller au bout de l'histoire, et de nous faire comprendre ce tour de passe passe (dont il a été l'un des acteurs) qui fait qu'en moins d'une semaine, le sujet n'est plus évoqué, alors que les accusations restent et mériteraient d'être étayées par des journalistes..)

En revanche, j'aimerais attirer l'attention d'@si sur le choix des "vite dit", qui ne sont parfois qu'un relais étrange de nouvelles "pipoles" et dans lesquels je ne vois ni decryptage, ni analyse...

Que votre rigueur reste intacte, qu'avant chaque publication vous vous interrogiez sur ce que cela apporte comme analyse, comme sens, et que votre orientation politique naturelle soit source d'exigence envers tous les camps, pour qu'on ne puisse pas vous accuser de complaisance ou de partialité, ou d'anti- ... primaires, qui risque de vous faire perdre votre crédibilité (c'est déjà le cas auprès de certains amis, qui ne vous lisent plus, ayant l'impression de voir des analyses à sens unique).

Voila, continuez, progressez (le plantage Péan va vous y aider), vous êtes nécessaires !

Et au risque de paraitre lourd, j'aimerais enfin savoir :
> où en est l'enquète sur ASO suite à la mort de motard pendant le rallye "Dakar" (non que je m'interesse à ce rallye, mais j'ai été sidéré de l'absence de pugnacité : il y a eu mort d'homme, sans doute parce que quelqu'un n'était pas à son poste, pour des raisons qui doivent être éclaircies. Cela aurait peut être dû conduire l'annulation du Rallye, à la mise en examen des responsables... )
> Que faisaient Yldune Lévy et Julien Coupat le 7 novembre dans la campagne seine-et-marnaise à l’aplomb de la voie du TGV-EST sabotée cette nuit-là ? Qui lui a posé la question, à elle qui est sortie ? Qui essaie de faire la part des choses entre l'emballement médiatique à charge des premiers jours et l'emballement médiatique à déchare des jours suivant ??
Pour lui, la levée de l'excommunication des évêques lefebvriste au moment même de la diffusion d'une interview dans laquelle l'un d'eux estime que les chambres à gaz n'ont jamais existé, cela ne peut tenir du hasard. C'est sûrement la main de Dieu !
@si étant un site dédié à l'analyse des médias, je pense que la vraie question à poser serait la suivante: de l'Eglise catholique et des médias, qui a le plus de problèmes avec l'autre??

Jean-Paul II a plutôt laissé l'image d'un "bon client" pour ces derniers mais Benoît XVI s'en soucie manifestement beaucoup moins (je n'ose écrire qu'il n'en a cure...). L'unité de l'Eglise, prescrite par le Christ en personne si l'on en croit le texte des Evangiles (on n'est pas obligé, mais de la part d'un pape, c'est la moindre des choses à attendre), lui a probablement semblé plus importante que le contenu du JT du soir - lequel, d'ailleurs, semble avoir fermement décidé de ne pas chercher à comprendre ce qui se passait (une fois pour toutes, ce serait bien d'arrêter de parler à tout bout de champ de réintégration, la Fraternité Sacerdotale St Pie X -FSSPX pour les intimes- n'étant à ce jour pas plus réintégrée dans l'Eglise catholique, apostolique et romaine que l'Eglise orthodoxe -ou l'Eglise orthodoxe dans l'Eglise catholique, au choix- ne l'est depuis la levée mutuelle des excommunications qui a eu lieu il y a presque un demi-siècle... Du moins cette dernière procédait-elle d'une volonté commune longuement mûrie de part et d'autre, tandis que la levée d'excommunication des "évêques" autoproclamés de la FSSPX répond à une exigence de celle-ci préalablement à toute autre discussion en vue d'une éventuelle réintégration future).

Pour le dire autrement, on peut raisonnablement supposer que l'éventualité que le schisme puisse encore prendre de l'ampleur, et que d'ici 100 ou 200 ans les "descendants" de Fellay, Williamson et consorts puissent occuper dans le monde une place comparable à celle, par exemple, des protestants, aura semblé plus important à Benoît XVI que les cabotinages dudit Williamson, lesquels, aussi révoltants soient-ils, seront probablement oubliés d'ici quelques mois. On pensait initialement que les lefebvristes étaient voués à disparaître rapidement. Leur mouvement compte aujourd'hui plusieurs centaines de prêtres. Benoît XVI a fait un choix. Contestable? Sûrement. Mal mis en place? Incontestablement.

Car voilà, pour l'Eglise qu'il est supposé guider, le résultat s'est avéré désastreux en termes d'image. Et fait, accessoirement, le jeu des intégristes. La condamnation, réitérée, mais un peu tard venue, des propos révisionnistes de Williamson faisant l'effet d'un sparadrap sur une jambe cassée, le temps de la contre-attaque semble venu. Cette "théorie du complot" aujourd'hui émise semble effectivement des plus absurdes. Elle me donne surtout l'impression que le Vatican essaie de remettre la main sur le cirque médiatique emballé. Maladroitement (mais que font les jésuites?...). Très maladroitement. Entre le temps de l'Eglise, censément tourné vers l'éternité, et le temps médiatique, plus que jamais préoccupé d'immédiateté, la communication semble décidément devenue bien difficile...
@ l'attention d' Evelyne Landau ! Dieu s'exprimera ce soir aux environs de 20 H sur toutes les chaines de télévision, il sera questionné par la voiture Pas Pâle ( de couleur rouge pour l'occasion ! )

Il devrait redire de s'aimer tous ! qu' Il n'a jamais dit de tuer, se battre en son Nom ! Qu' Il a commis beaucoup d' erreurs dans sa longue vie ! Qu'il pense sérieusement à retourner définitivement sur terre, et de punir tous ceux qui en son Nom ! tuent, torturent, se battent.

Il devrait s'entretenir avec son altesse ( sarko I ° ) lui demander des comptes:- sa nomination en qualité de Chanoine du Latran ? sur ses divorces successifs ? son mariage illégal ? ( il aurait tout vu !! les portes de la Chapelle n'étant pas ouvertes, annuleraient de fait le mariage avec la chanteuse ) et d'écouter la souffrance du bon Peuple de France, fille ainée de L' Eglise !

Il serait également très heureux si ! notre éminence grise parlait correctement Français !
Faudrait-il pénaliser l'accusation d'antisémitisme quand elle est infondée de la même manière que l'on pénalise le révisionisme ?
Super, Sophie !
Parmi les hypothèses de complot les plus improbables qui sont décrites dans cet article, je n'y vois pas l'ombre d'une vérité plausible. La plus réaliste, il me semble, serait la suivante :
1. Le Vatican avait prévu cette réintégration.
2. Le Vatican apprend le contenu de l'interview de Williamson.
3. Le Vatican réalise que cela ne passera pas inaperçu, et que cela risque de compromettre le projet de réintégration.
4. Le Vatican donne l'ordre illico de passer le décret, avant que la presse ne s'empare du sujet.
5. Le Vatican sème le doute pour ne pas avoir à se justifier plus sur cette réintégration.

En effet, il aurait été extrèmement difficile de réintégrer Williamson, après que la presse internationale l'eut dénoncé. En faisant passer le décret juste avant, le Vatican pouvait toujours feindre de ne pas avoir eu vent des propos négationnistes de Williamson. Le plus gros, c'est qu'"ils" cherchent à passer pour des victimes.
Si cette hypothèse est juste, cela répond à d'autres questions :
Le Vatican savait-il à propos de Williamson ? Oui.
Le Vatican avait-il l'intention de le réintégrer coûte que coûte ? Oui.
Doit-il se justifier ? Oui.
Pourquoi ? Oui ;-)
Mais c'est un problème des négationnistes depuis le schisme avec Mgr Lefebvre, donc ce n'est pas nouveau.


http://anthropia.blogg.org
Allons bon. @si qui donne dans la "théorie du complot", maintenant.
C'est plutot le vatican qui donne dans la theorie du complot.
Et ca c'est quand meme un peu le monde a l'envers...
Ce n'est pas de la théorie du complot, c'est de la politique. Il est tout à fait plausible que des adversaires du décret aient ainsi savonné la planche du pape. N'oubliez pas que le Vatican n'est pas un petit univers gentil et tranquille, c'est un lieu de pouvoir, et comme tout lieu de pouvoir, il y a son panier de crabe, ses petites ambitions personnelles et ses petits coups mesquins. Transposez l'affaire dans un autre contexte, par exemple celui d'une décision d'un gouvernement d'un État plus classique tombant pile le jour où fuite dans la presse une mauvaise nouvelle annulant complètement l'effet d'annonce de la décision, cela arrive fréquemment, et le relever ne transforme personne en "complotiste".
"Allons bon. @si qui donne dans la "théorie du complot", maintenant."
Pour éviter de mauvaises interprétations : c'était un clin d'oeil (en référence à des débats passés et passionnés sur ce site).
Et l'infaillibilité du Pape, celle de Jean Paul II qui a prononcé l'excommunication et celle de Benoît XVI qui l'a annulé ou va l'annuler dans ce contexte, qu'en est-il exactement ? Serait-ce comme le sexe des anges, faut-il en discuter longtemps sans jamais trouver une réponse ?
Du bon, du beau @si, merci Sophie.
M´enfin, l´important c´est la foi, comme ils disent.....
entendu sur le repondeur de "là bas si ji suis" et partculièrement pertinent me semble t'il. arrangé à ma sauce :Puique Monseigneur Williamson apparait comme un homme exigeant en matière de preuve. il base en effet son argumentaire concernant la shoah sur le manque de preuve de la chose !!? et bien d'un tel homme j'attends alors ses preuves ( et que j'imagine donc solides) concernant l'existence de Dieu,de Jesus et de tout le toutim...
merci donc à ce monsieur de me les fournir ,ceci pourra me faire gagner un temps precieux la petite fille de survivant que je suis pourra eventuellement aider Monseigneur en retour
Au-delà de ces suppositions, une question de fond reste en suspens : le pape et son entourage connaissaient-ils ou non les positions de Williamson sur les chambres à gaz au moment de la signature du décret ?

Doutez vous vraiment que B16 ignore ce genre d´opinion chez certains haut gradés de l´église, et surtout ces cas particuliers des lefebvistes ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.