56
Commentaires

Comme en 14

C'est une phrase qui n'a pas été très relevée

Derniers commentaires

l´armée américaine vient d´annoncer la mort de 220 "présumés" talibans. c´est dingue le nombre de présumés qui sont morts sous le coup de bombes intelligentes ces dernières années.
il ne reste plus qu´à attendre le démenti et les excuses de l ´ONU. désolé on ne savait pas qu´il y avait des enfants
la première victime d´une guerre, c´est la vérité . (W.Churchill)
Et donc ? Cette histoire me laisse un mauvais goût dans la bouche (probablement parce que pour une fois je trouve que supersarko n'a pas tord dans le fond - à savoir laisser le troupe là bas). Un mauvais goût aussi parce que cela m'étonne que les français et leur députés découvrent un beau matin que la guerre fait des morts ... Ben c'est le principe premier de faire la guerre, rien d'étonnant à ce que l'on subissent aussi des pertes, ou alors vouloir faire la guerre sans morts dans notre camps serait foutrement hypocrite. Les raisons de notre présence en Afghanistan l'ont été pour assurer la protection de notre propre pays, bien oui, ça sert à ça les armées aujourd'hui, ces raisons sont toujours d'actualité - on est assez loin d'un discours manichéen, encore moins d'un discours d'un va-t-en-guerre. Protéger nos intérêts économiques ? Vu la capacité de la France à protéger ses intérêts économiques ou pas en ce moment, je dirais que c'est plus un vœu pieu qu'une réalité. Je trouve également la comparaison avec une propagande guerrière très disproportionné, les paroles d'un président - qui plus est discrédité et extrêmement peu apprécié depuis un bon moment- ne font pas à elles seules une propagande - au contraire le moindre de ses fait et gestes se retourne - le plus souvent à raison contre lui.

Mais ce qui est peut être encore plus intéressant dans cette décision du président, c'est qu' ordinairement ce dernier choisis la solution de facilité et n'hésite jamais à retourner sa veste quelque soit l'importance de la question (il n'y a qu'a regarder l'état minable de notre politique extérieur depuis l'avènement du sarkozisme). Une décision cohérente de sa part me fait plutôt penser que ce n'est pas sa propre décision, comme finalement beaucoup (la totalité) de ses "décisions" en politique extérieur, nettement plus embêtant...
en quoi les talibans sont plus dangereux pour la démocratie que les chinois ou les tunisiens ?
les talibans des nazis ? combien de divisions ? combien de tanks et d'avions fabriqués grâce à la bienveillance des henri ford et autres maîtres des forges dont shakeqi est l'héritier ?
maillé : encore une allusion à un massacre de la 2e guerre, sans doute pour raviver l'amitié franco allemande ^^ la WW2 est une source inépuisable d'inspiration pour les sbires élyséens.
ils vont en sortir de leur chapeau à chaque qu'ils voudront faire monter notre rancoeur, pour nous nous rendre encore plus agressifs?
"l'hitlérisme est réfractaire à toute idée de progrès, de création, de découverte et d'invention d'un avenir vierge. Sa vertu n'est pas de RUPTURE, mais de restauration :de la race,des ancêtres, du sang, des morts, de la terre...." (Michel Tournier, Le roi des aulnes)
remplaçons les mots par :immigration choisie, ADN, origine chrétienne de l'Europe, commérations morbides au CM2....
Propagande de guerre (suite) :

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080827/video/vwl-l-immolation-des-jeunes-femmes-en-af-acb3f14.html

Si après ça vous ne vous engagez pas pour la guerre en Afghanistan ...
(Le sujet proviendrait-il du fameux service de communication de la Défense ? Les "ongles vernis" apparemment cela n'a pas assez percuté).
Très bonne analyse !

[quote=Paul valery] La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas.
Excellent !
C'est tout à fait vrai.
Hou la la, DS, vous avez dû avoir du mal à élaguer votre b----e ce matin. C'est ce qui vous met dans cette humeur noire ?

Les techniques pour disqualifier les oppositions avant même la bataille par des caricatures et des mélanges, c'est la spécialité de Sarko. Il n'y a aucune nouveauté là dedans. Cela a un double effet Kiss Death: soit ça marche et ça fait rentrer l'adversaire directement à la niche, soit ça brouille suffisamment les cartes pour que personne n'y comprenne plus rien, et que tout le monde angoisse un maximum.
Et après, il peut se présenter comme le sauveur (de quoi ? C'est lui qui a provoqué l'embrouille). Et comme par un mystérieux sortilège, il rassure, ça marche. Enfin, ça marchait tout le temps avant son élection, alors il continue.

Pour ce que j'ai à dire sur ce qui suit, je ne suis pas dans un jugement moral, juste dans une explication. Chacun joue son jeu. Les états et les groupes sont par essence expansionnistes, que ce soit du point de vue culturel, économique, ou territorial, et il n'y a pas à juger de leurs attitudes, juste à les comprendre pour ne pas tomber dans l'acceptation pure et simple de leur propagande. Si on n'a pas la bonne explication et la bonne analyse, on tombe dans tous les panneaux, et quand il faudrait agir et qu'il y a une issue, on ne fonce pas assez vite.

Là, en l'occurence, il y a deux problèmes, même s'ils sont liés.
Celui du bourbier afghan. Inutile de mégoter, nous y sommes déjà en guerre par l'intermédiaire de l'OTAN. On ne va plus la déclarer, c'est déjà fait. Nous sommes en guerre, même si cette situation n'a pas de conséquences directes sur notre vie. Sauf que parfois, on s'en rend compte parce que des cercueils reviennent avec des enfants de 20 ans dedans. Alors on prend conscience, puis on réoublie. Nos guerres sont maintenant affaire de professionnels, plus de conscrits, et ça, ça fait une énorme différence.
Sur cette guerre, est-elle juste ou pas ? En tout cas, le fait d'y être encore sept ans après les évènements initiaux fait que les forces militaires françaises et de l'OTAN y sont devenues une armée d'occupation, et on a basculé dans quelque chose qui ressemble à de la colonisation, même si ce n'est pas notre but, c'est le point de vue des Afghans qui compte puisqu'ils sont chez eux.
Mais pour nos véritables motivations, je pense qu'il peut y avoir débat. Il suffit d'en connaître les tenants et les aboutissants. Je vais essayer de le faire.

Au commencement, il y avait le tracé d'un pipe-line. Ayez la curiosité de regarder un globe terrestre. Vous pourrez voir où sont les ressources en gaz et en pétrole : elles sont au proche-orient et en CEI. Il faut les faire venir par des tankers en Europe et aux Etats-Unis, et auparavant, ou uniquement, par des pipe-lines. Or, entre la Caspienne et la mer d'Aral, se trouvent des producteurs de gaz et de pétrole, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, le Tadjikistan..... Mais pour récupérer l'huile et le gaz dont nos bagnoles et nos chauffages d'hiver sont friands, il faut d'abord les faire circuler par des pipe-lines, sur des territoires amis ou au moins sécurisables.

Et comme on évite de les faire passer par la Russie qui est prête à bloquer les oléoducs quand ça l'arrange, et que par l'Iran, c'est impossible (hem hem), il faut les faire passer par le sud. Donc par l'Afghanistan, pour, à travers le Pakistan, allié des occidentaux, atteindre la mer d'Oman où circulent tous ces pétroliers avides de se déverser sur nos côtes.
Or en 2000, les Talibans, au pouvoir en Afghanistan, répondirent très clairement aux Américains qui voulaient financer les pipe-lines : niet ! Franchement, ce n'était pas très sympa de leur part. Mais il fut impossible de les faire changer d'avis.
La suite, vous la connaissez, les Talibans abritent Ben Laden, lequel organise les attentats du 11 septembre, les Talibans refusent de le livrer, on attaque l'Afghanistan, et par chance, on rend le pipe-line possible. Enfin, on récupère surtout son tracé parce qu'à ma connaissance, il n'a jamais été construit. Trop de problèmes de sécurité.
Bon, on est en Afghanistan, qu'est ce qu'on fait ? On n'a pas chopé Ben Laden, on est obligés de rester. Notre opinion publique ne comprendrait pas tout ça. L'explosion de violence qui va suivre le départ des troupes va être bien pire en Afghanistan et en Irak que les images de l'ambassade américaine se faisant prendre par les Vietcongs. Cela va être la foire d'empoigne généralisée. Et probablement le retour des Talibans qui incarnent l'ordre (même si c'est à la limite du totalitarisme) qui « vont couper les doigts des femmes qui se mettent du vernis ». Et alors là, la moitié des femmes américaines vont refuser de voter pour celui qui a provoqué ça. Donc, on ne peut pas partir, mais on ne peut pas non plus y rester. Alors on reste !

Il y a une autre raison pour laquelle il vaut mieux rester. Reprenez votre globe : observez ce que j'appelle : l'Arc des Prudes. Il part de la péninsule arabique, Yémen, Arabie Saoudite, émirats du Golfe, ensuite Iran. Ces pays ont tous en commun d'être en plus de dictatures sanglantes, des pays très répressifs du point de vue de la morale, et spécialement vis-à-vis des femmes. Et très agressifs à l'extérieur. Ils soutiennent les mouvements islamistes qui sont purement et simplement leurs extensions dans la mesure où ils sont les bras armés de leur expansionnisme. Par exemple le wahabisme de Ben Laden est un mouvement qui date du 18ème siècle (en effet, il n'est pas du tout moyen-âgeux) et qui est la règle en Arabie Saoudite. L'Arabie S construit partout dans le monde musulman des mosquées magnifiques où on enseigne les fondements du wahabisme.
Pourquoi vous ne le savez pas ? Peut-être parce que les pétrodollars, ça aide à fermer les yeux. Noam Chomsky raconte que n'importe quel ancien président des USA gagne 1 million de dollars s'il va faire 1 conférence en Arabie Saoudite. A ce tarif-là, en prévision de sa retraite, on peut regarder ailleurs quand on parle de la démocratie et de la liberté des femmes, même si on a sous le nez que les pirates de l'air du 11 septembre étaient presque tous saoudiens et que ce sont des Saoudiens qui financent Ben Laden.

Et le talibanisme n'est qu'une variante du wahabisme. Les femmes en burqa, les interdictions diverses.... Ce sont les mêmes que dans la péninsule arabique.
Dans le même ordre d'idée, l'Iran soutient le Hezbollah et le Hamas. Mais là on le dit davantage, parce que le pays des Mollahs n'est pas notre allié, contrairement aux pays du golfe.
Cet arc, il est discontinu, parce que l'Irak le coupe. Et à son extrémité nord-ouest, se trouve l'Afghanistan, qui en a fait partie. Si les forces occidentales partaient de ces deux pays, le risque serait qu'en très peu de temps, les forces intégristes de ces pays prendraient ou y reprendraient le pouvoir. On serait alors face à un glacis potentiellement très dangereux. Avec un danger d'extension sur les pays musulmans voisins (Jordanie, Egypte, Turquie....) qui sont les cibles principales des intégristes. Et à une énorme menace qui en découlerait.
Il ne faut pas oublier que la principale revendication de Ben Laden et d'Al Qaida, c'était que les forces américaines immorales et impudiques (autrement dit qui buvaient de l'alcool, dansaient et chantaient, écoutaient de la musique, accordaient beaucoup de droits aux femmes, lesquelles n'étaient pas toujours vierges avant le mariage,....et tous autres horribles attitudes scandaleuses) quittent l'Arabie Saoudite. C'est pour cela qu'il aurait lancé les avions contre le WTC et Washington. Or, depuis, les forces américaines ont quitté le territoire saoudien. Fin de la querelle, mais on continue le Jihad, ça peut servir.

On reste aussi because notre prestige à la face du monde ! La seule chose qui nous reste militairement serait balayé si on partait, parce que, comme le faisait remarquer très justement Emmanuel Todd, on peut bien être une énorme puissance de feu militairement et économiquement, si on n'a pas suffisamment de chair à canon à aligner dans les batailles dans des guerres qui n'ont qu'un sens économique, ça ne sert à rien. Évidemment, il le dit autrement, mais ça revient à ça.
Et notre départ serait la preuve de la faiblesse de l'occident.

Bon ! Reprenons ce globe, et observons ! Il doit bien y avoir moyen d'en sortir. Peut-être qu'on pourrait trouver un autre chemin pour l'huile à travers la Caspienne , mais là, il faut un pipe-line sur l'Azerbaïdjan et devinez quoi ? Un passage par la Géorgie ! Comme c'est bizarre ! Et les Russes qui occupent le port de Poti, et 80 km autour, pile l'endroit qui serait le débouché naturel de ce pipe-line ! C'est quand même un sacré hasard ! Je n'en reviens pas de ce hasard ! Gentils Russes qui par simple inadvertance, par simple désir d'aider les Abkhazes et les Ossètes, alors même qu'ils ont fait 250 000 morts en Tchétchénie pour refuser sa souveraineté, nous ont bloqué nos approvisionnements énergétiques en provenance du Caucase !
Pas de chance que les gentils Russes nous aient bloqué nos approvisionnements indépendants d'eux sans le vouloir ! Quels chanceux ces Russes ! Tout leur profite ! On ne peut pas mettre des troupes sur cette frontière car on est embourbés en Afghanistan et en Irak. Quelque chose me dit qu'on va laisser tomber la Géorgie ! Ou l'Afghanistan, ou les deux ! Je sens un deal qui va venir : le pipe-line et la libération de Poti contre la finlandisation de la Géorgie par la Russie.

Mais par contre, je trouve qu'il y en a un qui manque vraiment de chance, lui, c'est Sarko !
Quand même, là non plus, je n'en reviens pas. Il a fait signer un cessez le feu qui de fait reconnaît la présence militaire, donc la souveraineté de la Russie sur les territoires Abkhazes et Ossètes du sud ! Et donc indirectement sur la Géorgie ! Il ne faut pas se leurrer, pour un pays aussi petit, le fait de se trouver ainsi démembrée, surtout dans de telles conditions, c'est pire qu'une finlandisation ! Visiblement, il a bâclé ça, comme d'habitude !
L'accord de cessez-le-feu signé par Tbilissi et Moscou ne fixe pas de limites de temps ni de nombre pour le contingent de maintien de la paix russe qui restera "aussi longtemps qu'il le faudra" en Géorgie, a déclaré samedi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.
Cela montre à quel point les Russes l'ont roulé dans la farine !

Et maintenant, tout le monde, Sarko le premier, pousse de hauts cris d'orfraie ! Salauds de Russes ! Ils ont gagné cette guerre éclair avec un traité de cessez-le-feu éclair, et ils imposent leurs conditions ! C'est à n'y plus rien comprendre au droit international, et surtout au droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Vraiment pas de chance ! Il avait si bien joué ce cessez-le-feu pourtant ! Pas de chance, c'était si bien trouvé ! Mais dans l'art de l'arnaque, les régimes autoritaires seront toujours beaucoup plus malins que les régimes démocratiques.

D'ailleurs, à ma connaissance, la Russie n'a pas donné son indépendance à l'Ossétie du Nord. Je ne comprends pas : c'était ce qu'il y avait de plus rationnel. Pourquoi aller se battre pour l'Ossétie du Sud alors que c'était dans leur pouvoir de faire l'indépendance de l'Ossétie du Nord sans violence et après, de les laisser régler leurs problèmes, quittes à intervenir si vraiment il y avait un blème ?
Je n'ai pas entendu que Medvedev avait reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Nord, qui donc reste dans le giron russe, en même temps qu'il a reconnu celle d'Ossétie du Sud. Y aurait-il anguille sous roche ? Est-ce que les Russes se serviraient de ces petites régions pour faire progresser leur empire ? Et pour couper l'approvisionnement en énergie de l'Europe et des USA, et ainsi se redonner une puissance perdue si ce n'est remplacer l'hyperpuissance !
Mais puisqu'officiellement, on ne fait jamais la guerre pour les ressources minières ni pour des pipe-lines, il vaut mieux éviter de le dire.

Et pourquoi on ne dit jamais cette vérité-là ? Tout simplement parce que si on le disait, il y aurait débat, et les tenants du « Il vaut mieux changer notre mode de vie économique plutôt que de tuer des gens à des milliers de km pour de l'huile ! » auraient peut-être gain de cause. Et cela, les amis de nos gouvernants ne pourraient pas se le permettre. Trop d'enjeux !
Quelque temps après l'élection de Sarkozy, Denisot s'était étonné de l'embauche de 1200 personnes pour le service communication du Ministère de la Défense (émission le grand journal). J'avais essayé de retouver cette information sur le net mais je n'ai rien trouvé. J'ai gardé ça dans un coin de ma mémoire car je m'étais dit que cela semblait annoncer un projet de marketing pro-guerre.
Pour nuancer le propos, je conseille au @sinautes de visionner l'intervention de Hubert Védrine dans le 12/13 édition nationale du 27/08 ICI.
Intervention qui replace la crise actuelle dans son contexte historique et stratégique et qui nuance fortement la simplification à outrance que l'on essaye de nous faire gober : les méchants Russes d'un côté et les gentils Georgiens de l'autre.
La pensée unique gagne du terrain au sein d'un occident qui se targue d'être un modèle à suivre . Ainsi , ceux qui osent penser autrement que le "chef" sont diabolisés, montrés du doigt, accusés de traitrise. L'ouvrage de George Orwell -1984- écrit pour dénigrer les démocraties populaires est aussi valable et applicable pour "le monde libre"
Oui, la guerre enferme.

Cela me rappelle lors de la précédente guerre nos experts militaires jusqu'alors plein de douceur sur les plateaux, lorsqu'ils devinrent du jour au lendemain belliqueux, renvoyant les journalistes à leurs tablettes, s'affirmant tout à coup avec toute la légitimité du défenseur de la nation.

Drôle de jeu dans lequel Sarkozy nous enferme, critiquant les militaires, les taxant de manque de professionnalisme dans les tâches civiles de démonstration militaire, puis les reconnaissant comme professionels quand ils se font tuer en Afghanistan, bizarre non.


http://anthropia.blogg.org
Bonjour
comme toute busherie qui se respecte, et comme @si l'a démontré avec la technique du storytelling (les ongles vernis et les mains coupées), l'argumentation de Sarkozy est simpliste et caricaturale. Les afghans n'ont-ils comme seule ambition que de poser des bombes dans nos grandes villes et de lapider leurs femmes ?
Lorsque Guéant dans le Figaro affirme que les assaillants qui ont tués les soldats français ne sont pas afghans, comment peut-il l'affirmer ?

7 ans après le 11 septembre, c'est encore cette vieille menace qui revient. Pour mémoire, souvenons-nous que les kamikazes du 11-09 étaient saoudiens, ceux de Madrid marocains. Quant aux fondamentalistes qui ont inventé cette idéologie, ils furent egyptiens (sayyed Qotb). L'Afghanistan a un temps servi de "sanctuaire" a Oussama Ben Laden. C'est exact.

Mais les maitres de guerre d'aujourd'hui sont des féodaux en rivalité permanente, et semblent plus préoccupés à assoir leur pouvoir territorial afghan qu'à semer la mort dans le monde. Sous le terme de "taliban" semble se cacher differents interêts, et ceux de Gulbuddin Hekmatyar, vieux guerrier et politicien, chez du Hezb-e islami, ne sont pas ceux du mollah Omar. Hekmatyar aurait été reçu a l'Elysée sous Mitterrand, il a été reçu par le president turc Erdovan. C'est loin d'être un barbare moyen-âgeux.

La seule issue possible, laisser l'armée nationale afghane gérer cettte guerre civile, se retirer peu a peu du pays, et apporter une aide économique a l'Afghanistan. N'oublions pas non plus que le président afghan est une créature des américains, et que sa légitimité peut être remise en cause. Pour conclure, les choses sont extrêmement complexes, alors que Sarkozy nous sert une soupe simpliste à la bush, comme quoi nos soldats doivent dévoiler les femmes afghanes, au nom des droits de l'homme. Il faudrait peut-être leur demander leur avis aux femmes afghanes ; on serait surpris.

La sécurité du monde se joue peut être au Pakistan, mais personne ne veut toucher au Pakistan, c'est radioactif.

Mon petit dossier afghan
Encore 6 ans donc !! d'ici là sarko ne sera plus président !!

Plus sérieusement quand, pas une solution pacifique ne semble retenir l'attention de notre apprenti sorcier, notre va t'en guerre, empêtré dans ses contradictions, ses erreurs économiques, ses mensonges de campagne, seule la guerre lui semble sa solution, puisque pour ses amis !! il sait tout !! il est l'oracle !! leur maitre à penser, avant lui tout était moche, inhumain, sans âme.

Regardez ailleurs Peuple de France nous dit il !!
Errare humanum est, perseverare diabolicum

L'ennui est que parler d'humanité à propos de Sarkozy est un non-sens…

De toute manière cette andouille fieffée est en train de nous rayer de la carte diplomatique avec ses bourdes à répétition et son alignement imbécile sur Bush !

À part ça, qu'il veuille annuler le parlement, voire interner les déviants ou les faire exécuter dans les fossés de Vincennes pour haute trahison, nul doute qu'il y songe…

Pour apporter une légère (?) note de comique dans toute cette Askolovicherie, savez vous combien la France s'offre de parlementaires comparativement aux États Unis par rapport à la population ?

2, 3, 4, 5, 6 fois plus… Caramba, encore raté ! La bonne réponse est 7 fois plus… Quand on aime on ne compte pas, et à force de ne pas compter, vous connaissez la suite !

Pour revenir à l'Ossétie (il y a 8 jour j'ignorais même que cette riante [s]contrée[/s] chiure de mouche existât, et ne parlons pas de l'Abhazie, je finirais par passer pour un demeuré) Or donc – autre version de Adonques – l'Ossétie, c'est quoi ce boxon ? Ils vont nous foutre une guerre mondiale avec bombes à neutrons et disparition de toutes les espèces vivantes de la surface de la terre, excepté les scorpions qui se battent l'œil des radiations !

Kouchner en est tout chose, pensez : passer de l'état prestigieux de ministre fantoche des affaires [s]très étranges[/s] étrangéres à l'état de cadavre radioactif croqué par les scorpions venus spécialement d'Afrique et d'Asie pour ce festin de choix…

Quelle sinistre perspective, il en est tout chose, le traître !

***
En résumé, pourquoi sommes-nous retournés en Afghanistan ? Que se passe-t-il exactement en ce moment dans ce pays ? A quoi joue la France ? Désolé, je n'ai que des questions, pas de réponses...

L'enoteca
Je me souviens, il y a trois mois, avoir discuté avec un ami de la guerre en Afghanistan. Il me soutenait que la mission des français était seulement d'observer. Ce fut presque une engueulade, quand je lui annonçais que le gouvernement attendait quelques soldats morts pour aller prêter main forte aux américains.

Aujourd'hui, il rumine cette discussion.

Je pense que nous allons bientôt envoyer des troupes supplémentaires, bientôt, et pas seulement "rester". Il va y avoir une vraie guerre, là bas, avec des morts et tout, par centaines, voir par milliers. J'en suis convaincu, et je ne peux rien y faire.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

A noter une belle contradiction dans la propagande du moment :
Haro sur les Russes pour avoir soutenu les sécessions Ossète et Abkhaze.
Et nous, "bons occidentaux", qu'avons-nous fait au Kosovo vis-à-vis des Serbes (et des Russes) ?
Regardons-nous d'abord avant de critiquer les autres.
"est-ce que ce n'était pas la peine de se battre pour les valeurs qui sont les nôtres, pour les droits de l'Homme?"
N. Sarkozy

Déclaration universelle des droits de l'homme
Article 30
Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.


Par nature, les droits de l'homme ne peuvent donc servir à justifier une guerre (qui est forcement un dénis des droits de l'homme) CQFD
oui enfin, bon, le territoire n'est pas non plus menacé d'invasion... faut pas se laisser impressionner par les rodomontades sarkoziennes et exprimer haut et fort et sans crainte notre désaccord !

signé : "un mauvais Français"
Une autre phrase Sarkozy: Ils assimile le régime taliban à des "barbares moyenâgeux, terroristes". L'assimiliation du Moyen âge à la barbarie et au terrorisme est une nouvelle preuve de son inculture, et d'une ignorance de l'histoire alarmante pour un chef d'état.

Les amoureux de la période médiévale, peuvent consulter ce blog étonnant ( je n'en suis pas l'auteur ), véritable "mine d'or" sur le sujet.

http://beaujarret.fiftiz.fr/blog/
Comment faire pour soutenir les afghans insurgés contre l'occupation de leur pays par les troupes occidentales ?
Pour aller un peu plus loin, on ne saurait trop conseiller "L'Opinion, ça se travaille" de Serge Halimi, Dominique Vidal et Henri Maler qui décortique la mécanique médiatique conduisant à la guerre en s'appuyant sur les exemples de la guerre du Golf, du Kosovo, et d'Afghanistan (pour sa dernière édition uniquement).
C'est en effet le même fonctionnement qu'en 14 (même si on a vite fait de rigoler en lisant la presse de propagande avec plus d'un siècle de recul)
Je ne sais pas si cela a déjà été relevé ici, mais un correspondant de France2 utilisait (par deux fois) le terme "infestées" pour désigner la présence des talibans dans les montagnes afghanes, lors d'un des premiers JT de 20H de la couvrant l'évènement que l'on sait.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.