62
Commentaires

Collision culturelle entre BFM et le "Comic Con" de Paris

Des "gens bizarres". Quand BFMTV s'intéresse au Comic Con de Paris, ce rassemblement de fans de comics déguisés en super-héros, les intéressés n'apprécient que très moyennement. Surtout quand un journaliste de la chaîne met une main aux fesses d'un participant, alors que la communauté s'organise depuis quelques années pour lutter contre le harcèlement sexuel. Retour sur un choc culturel.

Derniers commentaires

A force de présenter leur image aux cons, Conensus 39 va-t-il nous en délivrer ?
Ces fans sont décidément de sacrés pisse-vinaigre, une chaîne réputée pour ses enquêtes fouillées, son professionnalisme sans failles mis au service d'une information de qualité au quotidien n'a aucune leçon de morale à recevoir de la part des ces grands adolescents nourris à la culture américaine de la pire engeance.
Nous vivons une bien triste époque où la gauloiserie de bon aloi est sans cesse vouée aux gémonies.
Les attaques fusent de tous les côtés contre les amuseurs talentueux comme Patrick Sébastien ou Laurent Gerra, des amoureux de la langue française et du bon goût qui doivent aujourd'hui se contenter de quelques maigres espaces pour exprimer leur art du divertissement
On se déchaîne sur des chaînes comme BFM ou NRJ 12 qui donnent la parole aux Français en respectant le pluralisme des opinions et des sentiments.
On se moque de notre plus grand acteur, Gérard Depardieu qui a du fuir notre pays à cause de l'acharnement fiscal dont il était victime, d'ailleurs il en réduit aujourd'hui à devoir manger de la panse de brebis farcie en Ecosse, en bénéficiant d'un maigre cachet de la part d'une chaîne dirigée par des intellectuels aigris qui profite de la détresse de cet artiste majuscule pour l'humilier dans un programme scandaleux financé par les deniers publics.
Bien triste pays qu'est en train de devenir la France, pays où caresser avec respect les fesses d'une femme est en train de devenir un acte gravissime.
On préfère sans doute des villes et des quartiers envahis par une faune interlope à la sexualité contre-nature, comme l'a fort justement souligné l'une de nos plus brillantes parlementaires, Mme Boutin.
@ sandy
" si pour vous c'est ça un acte de violence insupportable,"
Pas insupportable, juste un acte de violence. Une baffe non plus n'est pas un acte de violence insupportable. :-)
Il a eu pot le journaleux. Ma réponse habituelle à une main au cul est une main dans la gueule. Et encore, si je suis de bon humeur ...
La prochaine fois je me contenterai d'une petite tape sur l'épaule si vous préférez (si ça peut m'éviter de me faire insulter).

Ouin, j'ai été un gros lourd, donc je me suis fait engueuler donc c'est moi la victime.
Au moins pour une fois des hommes peuvent le temps d'un jour se sentir comme une femme dans la rue ... C'est dégoûtant , humiliant , et méprisant . L'explication du journaliste est a vomir , 'je ne méprise pas " , il est tellement arrièré qu'il n'a même pas conscience d'être violent, on ne touche pas les gens s'ils ne veulent pas , et on ne montre pas d'agression physique a la TV sans dire que c'est fictionnel , comme une pub , ça doit être claire , sinon les beauf comme ce journaliste prendront des libertés .
BuzzFeed a obtenu une réaction du cosplayer lui-même qui n'a pas donné son consentement avant de se prendre une main aux fesses.
http://www.buzzfeed.com/assmamaad/main-aux-fesses-sur-l-homme-de-feu
Tiens, ça m'rappelle quelqu'un :

http://a32.idata.over-blog.com/0/06/68/87//Nicolas-Sarkozy-main-baladeuse.jpg

La grossièreté, c'est comme l'écologie, ça commence à bien faire !
Je suppose que je suis grave hasbeen, mais je ne trouve pas ces "comics" drôles du tout. La main au fesses, c'est que toute femme risque de subir dans la foule, chaque jour de sa vie. Jusqu'à un certain âge. :)) Après .... On en redemanderait.
Franchement ! Si, dans ce genre de réunions, on ne peut plus plaisanter, faut l'dire !
Bon, c'est vrai, les lecteurs de "Comics" sont rarement drôles.
Est-il nécessaire de leur donner la parole, surtout pour dégoiser de pareilles inepties : harcèlement, atteinte sexuelle... Et pourquoi pas viol tant qu'ils y sont ?
Un peu d'humour, et de mesure...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.