42
Commentaires

Cluzel, France 3, Rue89 : intimidations en tous genres

Et la discrétion continue. C'est au soir de l'ouverture du fameux gévin

Derniers commentaires

Les journalistes nous ont vendu sarko avec leur propagande et sarko ne les considère pas plus qu'obama ne le considère. Les valets n'ont que ce qu'ils méritent. J'ai juste envie de dire bien fait ! En ce qui me concerne, ca fait longtemps que je n'écoute plus ni la radio, ni la télé. Seul internet me convient.
Notre cher Sarko a du prendre des cours à l'école Berlusconi ou "Comment mater les médias récalcitrants", prochain cours, celui de Vladimir Poutine ou "Tous les moyens sont bons pour éradiquer la presse d'opposition".
Quand j'ai lu l'article, j'ai eu les "glandes", je savais pertinemment que ça passerait comme ça, un tel personnage au pouvoir, fallait pas rever que ça se passe autrement. C'est quoi sa prochaine lubie, c'est quoi son prochain excès de zèle pour museler la liberté, c'est quoi sa prochaine connerie ? J'ose même pas l'évoquer, j'espère tout simplement qu'il fera pas comme certains tyrans : président (ou empereur serait plus juste) à vie... Je sais ça parait impossible, mais ce n'est guère infaisable...
En plus, ça aurait du lui plaire.

C'était un adepte du communautarisme, tout comme lui. Et, qui plus est, qui avait parfaitement saisi le concept de la discrimination positive à la Sarkozy.

Nan vraiment, ce refus, c'est pas seulement dégeulasse: c'est une trahison.
Au cas où les Guillon, Porte, Mermet disparaîtraient de France Inter, j'espère qu"il leur restera la nouvelle chaîne ....
Je veux parler de ...
Ben vous avez deviné!
CLIC
Arrêt sur images.net
J'ai lu le papier de DS sur Val. Je partage ses inquiétudes et j'ai le sentiment d'être spoliée. En temps de crise, il faut savoir mettre savoir se serrer les coudes et mettre en place des réseaux de résistance et de solidarité, alors pourquoi pas un grand site qui accueillerait toutes les victimes du sarkosysme et de ses compères Hess et Val ?
Contrôle total sur tous les fronts dans tous les domaines ! J.C en prison depuis des mois, Y.C condamné à perpétuité, saccage des services publics, de l'université, de la recherche, de la Poste, de la Santé, j'en pense et des meilleures. Et maintenant prise de pouvoir de radio france, petit ilôt de résistance,et cadeau de France Inter à P. Val. Adieu Guillon, Porte et, plus encore, Mermet ! Quand on est propriétaire d'un pays, il est vrai que l'on peut faire tout et n'importe quoi ? Sauf si nous sommes nombreux à dire "niet", ça devient tellement insupportable. Seule dans mon coin, J'ai envie de hurler de rage.
Télérama : le site
Philippe Val, directeur de France Inter,
il parait que c'est un grand pote de Heiss,
nous somme le 2 avril ?
à vérifier
gamma
Dans la série "Amis de la liberté, bonsoir", le témoignage de Claude-Marie Vadrot, écologiste, journaliste (Médiapart, Politis) et enseignant-chercheur.
Vous avez raison monsieur Schneidermann quand vous écrivez :

"On se demande d'ailleurs pourquoi le pouvoir marche sur des oeufs : l'affaire ne semble émouvoir personne."

Et c'est finalement bien là le plus inquiétant. Nous vivons encore dans un régime garantissant quelques libertés fondamentales mais les individus qui ont obtenus de haute lutte ces avancées démocratiques ne semblent plus exister que dans une frange minoritaire de la population.

Et je crois qu'il existe un effet seuil en rapport avec une masse critique de la population prête à défendre la démocratie. Si nous ne sommes plus assez nombreux à partager les valeurs démocratiques, rien n'empêchera un pouvoir décomplexé de mettre fin à l'expérience.

Le capitalisme, la technologie et le pseudo confort de la consommation de masse s'accompagnent très bien d'un régime autocratique et liberticide : Cf. la Chine populaire où malgré les croyances naïves et/ou cyniques de certains intellectuels occidentaux, la démocratie n'a pas avancé d'un pouce avec le passage à l'économie de marché.

Les signes de cette dégradation de la société sont déjà anciens : rappelez vous la fraude électorale de Jean Tiberi dans le cinquième arrondissement de Paris. A l'époque le conseil constitutionnel reconnaissait la réalité incontestable de la fraude mais cet événement (majeure dans une vraie démocratie) bien que reconnu par la plus haute juridiction comme un fait avéré n'entraina pas la tenue de nouvelle élection. En effet le conseil constitutionnel s'appuyant sur le fait que "vraisemblablement" la fraude n'avait pas modifié l'issue du scrutin, Monsieur Tiberi fut jugé en droit de conserver le bénéfice de son élection...

A l'époque, j'ai cru rêver ! Je me suis dit : ce n'est pas possible, les gens vont descendre dans la rue,
il va y avoir un scandale monstrueux !

Eh bien non, déjà, tout le monde s'en foutait !

On ne peut qu'encourager Monsieur Sarkozy à aller plus vite et plus fort dans les "réformes" vers un régime autocratique, la mollesse générale n'offrira qu'une résistance de forme, une indignation aussi grandiloquente qu'éphémère.

Après la liquidation de mai 1968, je lui suggère de liquider 1789.

A moins que 1789 ne le liquide lui ?
La Dictature , vous en doutiez encore ????
Bling Bling l'a fait !!!
Bientôt à la place de FIP , Johnny H. et Doc Génico (Live Vegetable)
en boucle 24h sur 24h . Quelle culture le nain !!!
Enfin le nain je voulais dire cette "chose" qui nous sert de
président ou plutôt qui nous dessert !!
Un petit café messieurs dames avec ça ???
Eve RUUGGIERI argggg défend l'arrivée de HEES sur France Inter : c'est un "humaniste" (ça c'est elle) qui va ramener des vraies valeurs à France INTER ???? (ça c'est moi qui interprète sa pensée euhhh !!)

bon alors si Eve Ruggieri sait ce qui est bon pour France Inter, on peut commencer à acheter des couronnes mortuaires pour l'enterrement de cette radio........ ça fait des siècles qu'elle présente la musique classique sur nos chaînes publiques sans convaincre personne, y compris et surtout ceux pourtant fans d'opéra ou autres !! beau gâchis en l'occurence !
si Mozart était en vie, il refuserait de passer dans son émission c'est sûr !!!

et pour Cluzel......début de la purge..... premier de la liste !!
(bigre ,ça chauffe entre ciseaux et posteurs compulsifs....)

Exit Mr Cluzel, bienvenue à Mr Heiss .....

J'écoute et je lis depuis des mois des propos alarmistes concernant la liberté d'expression et son devenir en Sarkosie. Ici ou ailleurs.
Honnêtement je les trouvais exagèrés car trop teintés d'idéologie partisane.
Je crains d'avoir eu tort . Si Mr Guyon et compère "sautent", Là je n'aurai plus de doute.
Le problème avec Nicolas, c'est qu'il n'a pas d'autres raisons cette fois que la censure, pas de mauvais résultats, au contraire France inter est remonté dans l'audimat, et licencier quelqu'un pour quelque chose qu'il fait dans sa vie privée n'est pas une clause de licenciement, c'est même de la franche discrimination, anti-homo.

Les médias vont-ils enfin s'insurger contre ce traitement homophobe, liberticide ?

http://anthropia.blogg.org
apparemment, l´express de christophe barbier est en train de passer au troisième L du fameux " lécher, lâcher, lyncher".
des directeurs de presse et de radio qui doivent leur place au chef de l´exécutif, des journalistes qui font un bras de fer avec le pouvoir au travers de couvertures de magazines soit dythirambiques soit dénigrantes, plutôt que de chercher à nous informer.

M´enfin, aujourd´hui, c´est Canard !!! ouf
En pendant, vous nous proposez Ligne Jaune, une émission bling bling avec un pètomane gras de la rhétorique...

N'y a t-il pas mieux à imaginer ?
Intimider pour intimer l'ordre sarkozien : une intime idée de la violence d'état.
Si l'on ajoute à cela ce qu'on sait de l'évolution inquiétante de certaines pratiques policières, on se dit qu'on a beau se répéter depuis longtemps "trop c'est trop", le tonneau continue à se remplir, sans déborder. Ou bien ça fuit !

Amnesty International dans lemonde.fr

Bonne journée les gens !
Les moments sont décidément bien choisis par l'élysée pour faire ces petits coups en douce.

Au moment où tous les projecteurs sont braqués ailleurs, on fait le nécessaire pour museler les voix discordantes. C'est tout à fait dans le style instauré à l'élysée depuis 2 ans.

Je me demande quand il y aura une levée de bouclier des journalistes, et des citoyens en général contre cette perte de droit à l'information
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.