26
Commentaires

Classe télé : comment reconnaître une pub déguisée sur Twitter

Des tweets identiques renvoyant vers le spectacle live du chanteur Mika à l'occasion de la sortie d'un nouveau téléphone, une publicité bande-annonce en direct sur TF1 avec l'animatrice Sandrine Quétier : le 15 septembre, Samsung avait mis le paquet pour faire la promo de son nouveau smartphone. Certaines personnalités, comme Valérie Bénaïm, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste (D8), ont reçu un téléphone en échange d'un tweet promotionnel.

Derniers commentaires

Sur le même thème : Elle quitte Instagram pour en finir avec une vie de mensonges.

Présentation :
Pendant plusieurs années, Essena O'Neil a partagé des photos d'elle sur Instagram, où elle a atteint les 750.000 abonnés. Et puis, le 2 novembre, l'Australienne de 18 ans a tout plaqué, dénonçant le monde de la publicité et des faux semblants qui l'avait happée (voir notre article sur le Plus de l'Obs). De ses 2.000 images, seule une centaine a échappé à l'effacement. Elle en a réécrit les légendes pour dire ses quatre vérités. Aperçu. "J'avais de l'acné ici, il y a un gros maquillage. Je souriais parce que je pensais paraître bien. Le bonheur fondé sur l'esthétique va asphyxier votre potentiel ici-bas."
http://cheezburger.com/75517953/announcement-of-the-day-instagram-model-quits-social-media-in-spectacular-fashion?utm_source=feedly&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:failblog(TheFAILBlog-FailPictures&VideosatFailblog.ORG)


Petit lien qui parle d'une Youtubeuse Australienne qui arrête les réseaux sociaux.
Le concept est très bon sous plusieurs aspects (comme un suivi dans la durée).
Mais on a vraiment l'impression que sans montage le résultat ne doit pas être le même : vu les premières réponses au debut et l'avis beaucoup plus éclairé par la suite (avec par moment du vocabulaire presque surprenant dans ce contexte, partant des premières phrases qui avaient été prononcées) : si le concept est plébiscité par tous, nous sommes plusieurs à etre seceptique sur la spontanéité des réponses de ces élèves.
Si tous les jeunes sont aussi éveillés que ceux-là les publicitaires ont du soucis à se faire...
J'ai trouvé l'idée très bonne mais le montage trop rapide et les questions posées trop orientées et pas assez ouvertes (ou alors est-ce l'effet du montage).
Il faudrait aussi plus personnaliser les avis. Le début est assez confus, les avis se mélangent, on peine à comprendre réellement le fond de la pensée de chaque personne.
La vidéo se termine sur une conclusion qui est trop évidente et que l'on attend dès le début, à savoir qu'effectivement c'est une publicité.

Peut-être aurait-il fallu passer plus de temps sur les détails : les logos et s'ils sont visibles pour eux ou s'ils les remarquent à peine ; savoir ce qu'ils pensent du fait d'utiliser un compte Twitter à but commercial sur une plate-forme censée représenter la liberté d'expression ; quelle image la marque essaye de faire passer avec ce genre d'évènements ; la passerelle entre Internet et télévision. Aussi dégager des questions plus marquées, plus simples et plus ouvertes, plus personnelles, qu'ils puissent mettre cela en parallèle avec leur propre utilisation de Twitter ou des réseaux sociaux, et ce qu'ils voient habituellement à la télévision, et comment ces tweets sponsorisés mélangent les deux.

On a également l'impression que le micro les gènent et le son est inégal. Peut-être un micro cravate ou une perche faciliterait l'intervention et leur permettrait de mieux se détendre ?

En attendant la prochaine session impatiemment !
Très bonne émission, qui gagnerait à être en libre accès. Car ici, elle manque son véritable public.
C'est bien sûr agréable de regarder des ados confirmer ses propres vues sur l'univers médiatiques, ça donne une bonne bouffée d'optimisme. Mais dans le cercle des abonnés d'ASI, c'est prêcher des convaincus.
Ce serait formidable que des ados puissent tomber sur ce genre d'analyses, faites par leurs pairs sans condescendance.
Je déclare cette émission d'utilité publique !
Dommage qu'on ne puisse pas avoir accès à la version non montée, histoire de voir à quel point les enfants n'ont pas été "dirigés" pour leur réponse.
[large]Quand j'entends Mika, mes #BOULES QUIES je les kiff de Oufff !
J’adooooore éviter Valérie Bénaïm, Kev Adams, Nabilla, Quétier avec ma #TELECOMMANDE qui déchire.

Je vous les recommande !!!!! #ECOLE[/large]
Cela fait énormément plaisir de revoir un des concepts phare de l'émission revenir, surtout qu'elle fait encore plus sens aujourd'hui avec la multiplications des sources d'images ( on va pas enfoncer les portes ouverts, on se comprend ). Je me doute que @si ne dipose pas de moyens délirant par rapport à l'époque france 5 et qu'il faille trouver des établissements accueillants, mais même si j'aime bien ces ptits de ce collège du 18e, j'espère si vous en avez l'occasion de sortir de Paris et avoir des enfant de collège de banlieue voir ( soyons fou ) de province.
En tout cas continuez
Joli lapsus entre tweet et twist ;)
Eh ben elles sont petites, vos classes... ;)

Mis à part ça, je trouve le concept sympa, et ça prouve que les jeunes peuvent faire preuve d'un certain recul quant aux images qu'on leur montre.
Bonjour, j'aime beaucoup cette « émission », je pense qu'elle devrait être plus mise en valeur, Continuer, ça, c'est du décryptage et de l'éducation. Merci.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.