66
Commentaires

Chroniques censurées : une ombre sur la compile Zemmour

Eric Zemmour cherche. En direct sur le plateau, il fouille désespérément dans un livre.

Derniers commentaires

Depuis l'époque Miterrandienne, la gauche désunie, d'accord sur rien à toujours eu besoin d'un épouvantail pour rameuter les brebis qui s'écarteraient du troupeau.
Cet épouvantail se nomme par exemple Éric Zemmour, et à quelques mois des élections ASI y va aussi de sa petite musique.

De mon côté je ne vois pas pourquoi les conneries de droite auraient moins voix au chapitre que les conneries de gauche.

Il faudrait en finir avec cette vision de la gauche comme parti du Bien luttant contre le Mal.
On crache sur Zemmour parce qu'en particulier il aurait fait disparaître une de ses chroniques qui proposait de" bombarder Molenbeck". Aujourd'hui deux types sont poignardés à Molenbeck. Molenbeck est enfin retrouvé!.On avait seulement bombardé Molenbeck avec des chewing- gums et des bonbons ! Faut-il inonder Osny de réglisses et de sucettes car un gardien de prison a été égorgé?
Faut-il sérieusement éradiquer les armes des zones de non-droit, interdire les financements du Qatar et de l'Arabie Saoudite, contrer l'influence des frères musulmans perceptible au plus haut sommet de l'Etat, etc,etc? Ou bombarder de fleurs Molenbeck comme San Francisco au temps des hippies .
Parfois, on loupe un truc.
@si n'échappe pas à la règle.

Alors quel truc ?
Et bien ça, une interview de Shlomo Sand dans l'Huma : «?Quand je lis Finkielkraut ou Zemmour, leur lecture de l’Histoire, je suis effrayé?»

Sand est passé chez Taddéi, une fois.
Chez @si... dommage !

A moins que...
"Si ses éditeurs éditent du Zemmour, produisent à toute force de la compile Zemmour à chaque rentrée, c'est parce que la compile Zemmour se vend bien, et va financièrement leur sauver la rentrée"

Vraiment ces éditeurs, feraient tout pour faire de la mousse rémunératrice...

Pas du tout comme les médias du genre France5/Lapix/cohen/@si et tous ceux qui vont offrir leur tribune, qui font du journalisme d'information ethique très loin de ces basses considérations.
Quel con ce Zemmour !
Le problème n'est pas Zemmour
Zemmour c'est déjà un vitriol éventé, un acide dilué, un vinaigre qui est redevenu sa mère
Non le problème de Zemmour en fait, c'est nous, nous qui malgré tout - même si nous le détestons - aimons le voir jouer les roquets qui aboient en ricochets ajoutant chaque fois un dérapage de plus, nous délectant sans nous l'avouer de ces ignominies qu'il déverse pour le simple fait qu'elles appellent une réponse cinglante mais qu'en face la réponse cinglante ne vient jamais, et que Zemmour comme un vilain garnement en rajoute à la prochaine, jusqu'à aller même bombarder Mollenbeek, pourquoi pas le neuf un
Zemmour c'est le pendant sarkostique du lugubre Ménard mais tous les deux mériteraient qu'on leur donne la fessée en public plutôt que de relever leurs saillies
Ah les chroniques de Rico sur RTL... Moi je trouve son éditeur super laxiste ! S'il n'en a écarté que deux, cela veut certainement dire qu'il a oublié de censurer :

-Celle du 21 Juin 2016, ou, au cours d'un éloge d'Anatole France en mode "c'était mieux avant", il profite du titre d'un livre de l'écrivain pour l'opposer à l'Islam

"Anatole France n'est ni une femme ni un représentant de la diversité. Encore un homme blanc de plus de 50 ans à envoyer illico au cimetière des éléphants. Anatole France a défendu le capitaine Dreyfus, cet officier juif accusé de trahison en faveur de l'Allemagne : mais qu'a-t-il fait pour les enfants Palestiniens ? Anatole France a écrit un roman d'amour superbe, Les (sic) lys rouges, le récit transposé de sa passion pour Madame de Caillavet : il aurait pu au moins être homosexuel. Anatole France est aussi l'auteur des Dieux ont soif, un des plus grands romans historiques sur la révolution française, une dénonciation au scalpel de la terreur sous Robespierre : Jean-Luc Mélenchon y a vu aussitôt, dans cette attaque perfide contre son grand homme, la main perfide de l’Élysée, et des médias à sa botte pour saboter sa campagne présidentielle. De toutes les manière, il n'y a qu'un seul Dieu, et Mahomet est son prophète."

(les dieux vs un dieu, vous l'avez ? Ben ouais, faut suivre... Eh Rico, pourquoi tu nous a pas fait la même avec le dieu unique des chrétiens ou des juifs? )

Celle 10 Septembre 2015, où il nous fait un festival de Gross humour/clichés anti--allemand. Ach drès drès rikolo ! Là c'est un peu le jeu du Bingo : casque à pointe, hitler, enfants blonds, tout y est, un vrai feu d'artifice ! Soldes sur les point Godwin!

«C'est maman Angela : la fierté, la gloire, l'honneur de l'Europe, le futur prix Nobel de la paix ! l'incarnation d'un continent de mamans qui ne supportent pas la photo d'un enfant mort [Mais ouais Rico, bien envoyé ! elle est classe cette phrase là, c'est vrai qu'on serait tellement mieux dans un continent de maman qui adorent les photos d'enfant mort. ] (…)Les Allemands sont grands, les Allemands sont bons, les Allemands sont généreux. Plus question (…) de les grimer en SS ou de les affubler d'un casque à pointe.(...) Pour l'histoire, Merkel joue gros. Par une remarquable blitzkrieg médiatique, elle efface Hitler, Guillaume II et même Bismarck.
(…) Pendant cela les patrons allemands ont fait un rêve. Une main d’œuvre massive, malléable, pas chère, remplacera dans leurs usine les petits blonds que les femmes autochtones n'ont pas faits [Ben mon Rico, tu faiblis, là : tu oublies le mot-clé Lebenseborn ! Il te tendait les bras ! ]. Ce cynisme économique et ce romantisme droit-de-l'hommiste se rejoignent sur une vision qu'ils croient humaniste, d'un individu hors-sol, sans attache ni racine, ni passé ni culture, un producteur et un consommateur. (…) En quelques heures, Angela Merkel a pris la responsabilité historique de détruire définitivement une Allemagne millénaire [Allemagne, mille ans, achtung gross clin d'oeil zubtil] et de la transformer en un pays multiculturel. Les 800 000 réfugiés annoncés vont faire des petits, des millions d'hommes vont se mettre en route, qui voient désormais l'Allemagne comme l'Amérique du dix-neuvième siècle. Mais qui jouera le rôle des Indiens ? (…) Certains Allemands esseulés rappellent que ce ne sera pas la première fois dans l'Histoire que leur pays provoquera la catastrophe en Europe, mais Merkel n'en a cure (...) »

(La dernière phrase est sympa, notez : Rico nous explique tranquillou que si les Allemands redeviennent nazis un de ces 4, ce sera la faute aux migrants et ceux qui les accueillent. Ben mon colon !)

-Celle du 3 septembre 2015 où il vante l'homogénéité contre la plaie purulante des minorités nationale
« […] à l'Est [de l'Europe], ces petites et récentes nations se souviennent qu'elles sont les héritières d'un vaste empire multiéthnique, elles ont connu la plaie toujours purulante des minorités nationales, la tragique extermination des Juifs, et l'exode forcé des populations allemandes. Elles n'ont recouvré enfin la paix civile qu'en devenant après 1945 des Etats-nations homogènes. »

(Rico, t'as remarqué qu'avant 1945, y avait un ou deux états en Europe qui avaient comme une petite volonté d'état-nation homogène qui les chatouillait un peu ? Et que ça a eu deux trois conséquences ? )

-Celle du 3 avril 2015 où Rico balance à la coule que ce qui tue les migrants, c'est les Droits de l'Homme.
« (…) Nos droits de l'Homme sont un attrait irrésistible. Même le risque de mort ne dérange personne. Ce ne sont pas la France, ou l'Italie, ou l'Europe ou la Méditerranée qui tue, ce sont les Droits de l'Homme qui tuent. »

-Celle 10 Février 2015 où Rico (qui ne prend pas parti, comme on le sait tous), t'explique que si on avait écouté tonton Jean-Marie, on n'en serait pas là
« (...)Les attentats de début janvier encore dans toutes les mémoires donnaient une consistance tragique aux très anciennes imprécations de Jean-Marie Le Pen sur les dangers de l'immigration.(...) »

(Ami lecteur, tu la vois la grosse ficelle ? Une "imprécation", c'est souvent un truc déconnecté des réalités. En utilisant ce mot, Rico te laisse entendre qu'il n'est pas dupe de ce que dit J.-M. Le Pen ("voyez, chui pas lepéniste") Mais juste avant, il souligne leur "consistance" ("eh les lepénistes, chui d'ac avec vous quand même"). Rico, t'as pas mal au bide à force de bouffer à tous les rateliers ?)

-Celle -devenue assez mythique- du 6 Mai 2014 sur l'immigration, que Rico compare aux les Roms au Huns. Mais sans excès, juste comme ça, hein :
« Seules les sociétés homogènes, comme le Japon ayant refusé de longue date l'immigration de masse et protégé par des barrières naturelles, si elles n'ignorent nullement les trafics de mafias échappent à cette violence de la rue. Notre territoire, privé de la protection de ses anciennes frontières par les traités européens, renoue dans les villes mais aussi dans les campagnes, avec les grandes razzias, les pillages d'autrefois. Les Normands, les Huns, les Arabes des grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Kosovars de Roms, de Maghrébins d'Africains qui dévalisent, violentent, dépouillent »

(J'adore ta première phrase, Rico, sur le Japon, où tu reconnais toi-même que ta comparaison est foireuse)

Celle du 8 novembre 2013 où il explique que Carpentras est un manipulation :
« A chaque fois que la situation économique et sociale plonge (...), les socialistes mettent le projecteur sur une France prétendument raciste qu'il faut sauver de ses démons au nom de la République, on se souvient de la création de SOS Racisme, (…) de la manipulation de Carpentras en 1990 ».

(Pour nos plus jeunes lecteurs, rappelons qu'une tombe juive du cimetière de Carpentras avait été profanée en 1990 par des néonazis. Tout ceux qui ont pointé l'extrême droite du doigt dès la découverte de la profanation avaient donc raison. La « manipulation », c'est le thème chouchou du FN sur ce sujet, qui a eu bien mal au cul que ça vienne de son bord de l'échiquier politique, et qui espérait que la thèse des fils de notables locaux satanistes tienne bon)

Celle du 27 août 2013 où il avait un peu beaucoup abusé du pastis.
« Plus Belle la Vie est une réinvention à la manière stalinienne de l'idéologie multiculturaliste ».
OK, il reprend ses esprits un peu plus tard, et évoque la « défrancisation » de Marseille. Retour aux fondamentaux, ouf, on avait eu un peu peur d'une simple galéjade !

Celle du 21 mars 2013 où il fallait bien qu'il trouve un truc a dire sur le nouveau pape, mais il savait pas trop. Du coup il a tenté un superbe combo WTF en une seule phrase
« E.Z.: (…) Les médias attendent toujours un pape femme, noire, lesbienne, cocaïnomane, ils sont condamnés à être déçus.

(Ah, la cocaïnomanie mise sur le même plan que le faite d'être noir, femme, ...Tu nous gâtes, Rico !)

Celle du 23 Mai 2012 ou il t'explique que C. Taubira considère les hommes blancs comme des bourreaux.
« En quelques jours, Christiane Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger. Les hommes blancs dans le mauvais. Après tout, les femmes votent majoritairement à gauche depuis 1981, et dans les banlieues, Hollande a obtenu des scores de dictateur africain. Mais en quelques jours, la ministre de la Justice (...) a donné une couleur angélique aux débuts de la gauche, qui la ramène là où elle ne voulait pas forcément revenir. »

(Oscar 2012 de la mauvaise foi. Tu protèges les femmes, ca veut dire que tu combats les hommes. Tu protèges les jeunes basanés, ca veut dire que tu combats les blancs. Et zou, les « hommes blancs » deviennent donc tes ennemis. Et tant qu'à faire, des bourreaux. Ben quoi, CQFD, non ?)

Celle du 2 février 2012, où il te refourgue en loucedé des expertises FN. Ben ouais, c'est quand même des pros, pourquoi pas partager !
« Les experts nous ont livré depuis quelques années les clés de cette crise chronique du logement, [notamment] l'immigration légale de 200 000 entrées par an, sans compter les clandestins qui crée une pression permanente. Dans les manifestations de mal-logés on trouve beaucoup d'Africains, derniers arrivés, plus mal logés, femmes avec nombreux enfants jusqu'aux familles polygames autorisées par on ne sait quelle aberrante tolérance qui pose d'insolubles problèmes de cohabitation -Vincent Parizot : Bon résumons : les banques, la mondialisation, le divorce, l'immigration, votre tableau de chasse habituel est presque complet (…)
-E.Z. : C'est pas « habituel », c'est les experts qui donnent ça. (...) »

Celle du 24 Janvier 2012 où il t'explique que le droit de vote est un privilège, qu'une loi votée est imposée de force, et qu'un peu de développement séparé (a.k.a. apratheid) ne saurait faire de mal à personne.
« Avec le droit de vote des étrangers, [F. Hollande] ôte aux citoyens français modestes l'un de leur rares privilèges. » La seule solution légitime, c'est le développement séparé : « En imposant de force [?] la fameuse loi SRU sur la mixité sociale, il oblige les électeurs populaires à retrouver des populations souvent issues de l'immigration et venues de cette banlieue qu'ils ont justement fui »

(NB : c'était pas si facile de caser le mot immigration dans une chronique sur la loi SRU. Chapeau, Rico!)

Celle 10 janvier 2012. Petit quizz : d'arpès vous quelle catégorie de la population est "brutale et frustre" ?

Dans intouchable, Omar Sy représente « la nouvelle France, enfant de l'immigratrion, pauvre à la vigueur parfois brutale et frustre, mais salvatrice »

-Celle 1er Novembr[e 2011 où les responsables des programmes, c'est rien que des Khmers Rouges!
[les familles homoparentales font leur entrée dans les programmes de Terminale dans les cours de Droit] « Les enfants sous Staline, ou sous les Khmers Rouges, étaient encouragés à dénoncer leurs parents qui pensaient mal. On se croit éloignés de ces méthodes totalitaires mais demain, l'homoparentalité sacralisée par l'école, sera reconnue par la loi puis sa contestation sera rendue illégale, sanctionnée par le juge pour incitation à la discrimination. »

(Ouh là... et puis quoi encore ? si ca continue, il va comparer Plus Belle la Vie à du stalinisme ! ah... on me dit dans l'oreillette que...)

-Celle du 13 octobre 2011, avec un parallèle bien sympa entre le massacre de Coptes en Egypte et l'immigration en Europe
« En Egypte, les Coptes sont devenus un enjeu tragique de cette querelle. Ils quittent peu à peu un pays où la présence chrétienne précède l'Islam. Quelques décennies après que la présence séculaire juive fut éradiquée, c'est sa composante chrétienne qui disparaît peu à peu d'un monde arabo-musulman en pleine tourmente. Pendant le même temps, les vieilles terres chrétiennes voient s'installer sur leur sol des millions de musulmans qui réclament légitimement liberté de culte et égalité de droit. Comme deux énormes mouvements démographiques en parallèle »

(Du Rico pur jus, t'es un gros malin : tu dis pas que les deux sont la même chose, mais tu dis que c'est « parallèle » que c'est dans « le même temps ». #je-le-dis-pas-mais-un-peu-quand-même)

-Celle du 16 Avril 2010, où il appelle à la bavure policière
« (…) Pendant ces émeutes [en 2005], consigne avait été donnée à ces forces de l'ordre de ne pas répliquer aux offensives des meurtriers, euh des émeutiers, vous voyez le lapsus révélateur (!), des émeutiers qui n'hésitaient pas parfois de (sic) passer des pierres aux armes.
(...)L'électorat populaire que Sarkozy était si fier d'avoir arraché au Front National est retourné a l'abstention ou au Front National. Pour le ramener vers la majorité au pouvoir, la méthode Sarkozy reprise par Hortefeux ne suffira pas, il faudra des actes, des résultats des offensives policières, dans le style de celles de Tremblay il y a quelques jours, mais souvent, quasiment tous les soirs, avec ces risques inhérents à toute action policière d'envergure, des risques d'affrontement car les bandes ne vont pas abandonner leur "business" -comme ils disent- si rémunérateur, sans rien faire. Des risques de bavures, de morts même peut-être. (…) »

Moi je dis que l'éditeur, il est quand même bien sympa !!

**** Bonus Track ***

Après, le truc con, c'est que s'il n'y a que les chroniques de RTL dans le bouquin, le lecteur ne pourra pas savoir que

- Les massacres, quand c'est au delà de la ligne maginot, on s'en cogne :
« Éric Zemmour : Il y a un principe dans les relations internationales qui est la non-ingérence dans les affaires intérieures.
-Éric Naulleau : Faux.
-E.Z. : Tu n'es pas Syrien…
-E.N. : Faux. La Syrie fait l'objet de négociations internationales. Tout le monde fait ingérence dans le dossier syrien : les Russes, les Américains, même les Français…
-Valérie Boyer : Ah bon ?
-E.Z. : Eh bien, on a tort. C'est des Syriens, ils choisiront leur régime. Le plus fort gagnera, comme toujours dans l'Histoire. Je me fous complètement des massacres ou pas des massacres.
-E.N. : Ah bon ?
-E.Z. : Complètement.
-E.N. : Le gaz sarin, tu t'en fous ?
-E.Z. : Mais complètement !
-E.N. : Pas moi…
-E.Z. : Ils se battent entre eux, ils n'attaquent pas la France. Moi ce qui m'importe, c'est la France.
-V.B. : Ah ça…
-E.Z. : Le reste je m'en fous.
-V.B. : (murmurant) Ça c'est ma mission aussi.
-E.Z. : C'est comme pour la Libye on a dit 'Kadhafi va massacrer les gens de Misrata et compagnie, je m'en foutais complètement. Et on aurait mieux fait de le laisser massacrer, on n'en serait pas là aujourd'hui.
30 mars 2016 – (Paris Première – Zemmour et Naulleau)

-Que Rico est juste un tout petit peu beaucoup obsédé par la question de la virilité :
« Vous avez remarqué qu'à la télévision, la virilité ostentatoire, même parfois un peu ridicule, des chanteurs de rap noirs, elle n'est autorisée qu'à eux, »
Et qu'il soutient la thèse du grand remplacement :
« Il faut arrêter cette islamisation de quartiers et ce que Renaud Camus appelle le grand remplacement » (Ben Rico, faut assumer, pas la peine de te cacher dans les moustaches de Renaud!)
et que les allocs, ca doit être interdit si t'es pas français :
« Il y des choses simples à faire. Il y a encore la suppression des allocations familiales pour les étrangers. Tout ça fera hurler....
-J.-J. Bourdin : Des étrangers en situation irrégulière, on est bien d'accord ?
-Non !
-J.-J. B. Même en situation régulière ? Même pour l'étranger qui travaille et qui cotise ?
Absolument. Parce que les allocations familiales ce n'est pas de l'assurance, c'est de la solidarité nationale.»
13 Octobre 2014 (RMC – L'invité de Bourdin Direct)

Que Rico a peut être un GROS problème de virilité, en fait
« la misère sexuelle des jeunes prolétaires blancs qui, éduqués dans l'univers du féminisme occidental, ne peuvent rivaliser avec la virilité ostentatoire de leurs concurrents noirs ou arabes, qui séduisent nombre de jeunes femmes blanches »
5 décembre 2013 (Le Figaro)
...en même temps, touiller la bouillasse avec des effarements de bobo à longueur de chronique...
Y avait 50 pages à analyser à travailler avant d'inviter
ce "ZEMOUR" a C'à vous !
Las ! on a préféré lui offrir un plateau paresseux pour
gagner un faux débat sur la forme : il manque 2 chroniques !
idem ce matin ici !
BRRRRR !
ça fait quand même un peu peur ces d ' EMISSIONS générales
Beurk!

Peut-on chroniquer sur du vomi?
C'est la fange finale....
Les deux chroniques absentes figureront-elles dans la prochaine édition de l'œuvre ?
Saura-t-on enfin pourquoi et comment bombarder Molenbeek ?
Pourquoi, j'ai ma petite idée. La destruction de foyers jihadistes implique parfois le recours à des solutions extrêmes.
Mais comment éradiquer le fléau tout en épargnant d'innocents Belges de souche habitant le quartier ? Vu la configuration des lieux, il me parait difficile d'opérer des frappes chirurgicales.
Les prévenir comme l'avaient été les Juifs travaillant dans les Twin Towers ? C'est une possibilité.

La seconde c'était quoi ? Vitrifier le Maghreb ?
Le plus affolant est de voir à quelle point le dispositif télé qui reçoit Zemmour est fatigué, amorphe, blasé. N'importe qui ou quoi peut venir vomir sur les maghrébins, les musulmans devant une caste d'animateurs et de chroniqueurs en pilotage automatique. Le service déontologique est minimum ("Ah mais c'est pas bien, ce que vous dites") et l'on passe à autre chose. Les esprits sont en sommeil.
C'est moi ou les "journalistes" s'en sont tenus à constater le caviardage du bel Albin (pas Chalandon, Michel) ? Sans le commenter ? Sans demander publiquement (ce qui aurait rendu malaisée une éventuelle non-réponse d'AM - non, pas Alain Minc) une explication à l'éditeur ?

Et maintenant qu'on sait ce qu'on sait, quel vrai journaliste va aller poser la question qu'on sait à qui on sait ?
"France 5 lui offre trente minutes d'antenne. Trente minutes de haine pure contre les musulmans"

Daniel, c'est possible de faire un papier documentant cette affirmation ?
Je précise que je n'ai pas la télé, n'ai donc pas vu l'émission, et n'aime pas Zemmour - mais l'accusation de haine pure tombe potentiellement sous le coup de la loi : ce que vous dites c'est que ses propos publics constituent l'expression de la haine d'un groupe religieux - il pourrait par conséquent être poursuivi au pénal sur le fondement de l'article 24 de la loi de 1881.

Si ce que vous dites est faux (et qu'il n'y a pas de haine exprimée) alors c'est vous qui relevez du pénal - diffamation publique par voie de presse.

Dans la mesure où les deux camps sont légèrement hystérisés (genre Valls d'un côté et Houria Bouteldja de l'autre) ce serait bien d'être prudent et mesuré avant d'accuser les gens d'appartenir à l'un ou l'autre des ces factions.

Le monde post Charlie est vraiment merdique. Rien que de penser que la présidentielle va porter sur ce qu'on peut ou pas mettre à la plage me donne envie de me tirer une balle.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.