46
Commentaires

Christophe d'hier, et d'avant-hier

Commentaires préférés des abonnés

plus touché par la mort de Luis Sepùlveda...

Comme le rappelle Permanent waves, Luis Sepulveda est mort hier dans un hôpital d'Oviedo, dans les Asturies, loin de son Chili natal. Dans la littérature mondiale, il laissera sans doute un vide plus grand que Christophe dans la chanson française. Un(...)

Ce soir, il y a une émission sur Brassens, ça m'a rappelé, qu'à sa mort, comme Desproges, j'avais pleuré comme un môme.

 

Je sais, que Christophe ( que j'entendais,  parfois , hurler) n'est pas Tino Rossi , mais ça ne m'empêchera pas de repre(...)

Derniers commentaires

Concernant la ressemblance troublante et le procès en plagiat... C'est un classique de la pop (particulièrement des florissantes 60's et 70's) condamnée à quelques successions de trois accords !


Peut être la plus célèbre et flagrante :


https://www.youtube.com/watch?v=RbnJbvwBALM


https://www.youtube.com/watch?v=rinz9Avvq6A


(Avec un autre niveau pour les deux interprètes suscités par rapport à leurs compétiteurs francophones, mais ça c'est purement subjectif, comme il ne saurait en être autrement en ce domaine)


Allez, RIP Christophe, comme on dit sur tweeter quand on est trop feignant ou ignorant pour se fendre d'un vrai hommage... Ce qui est mon cas !

Ici il est question de ce qu'on nous donne à lire, à voir et souvent à penser, alors au delà de la peine ou du chagrin que cause la perte d'un homme/homme public,  et que rien ne m'autorise à  juger, je trouve effectivement qu'avec de grosses ficelles et des papiers "médiatiques", on nous fabrique des marionnettes à applaudir puis à pleurer .


Je me souviens de mon étonnement au moment de la disparition de Michel Delpech, qui fut certainement quelqu'un de fort respectable mais dont la nécro et les célébrations autour de sa vie-son oeuvre m'ont donné à penser (juste un instant ) que j'avais vraiment raté quelque chose.

Par contre le silence qui avait entouré la disparition de Lenny Escudero un an avant m'avait paru prévisible. Artiste "rugueux", engagé, pas conformiste. Question de classe sociale sans doute en plus.

Il est vrai que la comparaison est...troublante


Pour le moins oui ! Que ce soit la mélodie ou le texte...


Pauv' Jacky ! Comme quoi, l'ombre et la lumière, ça se joue à rien finalement...

Sinon j'ai retenu une info, c'est la contamination des marins du porte-avions Charles de Gaulle. 


Déjà ça montre que la promiscuité n'est pas une bonne idée, quel que soit l'âge, ensuite j'ai fait le rapprochement avec la proposition du chercheur Camille Locht et du médecin Jean-Paul Mira de tester l'efficacité du BCG sur des populations présentant des caractéristiques relativement homogènes. C'est plus pratique pour faire des groupes témoins, un avec le vaccin, l'autre avec placebo. 


Tous ces marins, jeunes pour la plupart, nourris de la même façon, respirant le même air, sportifs, en bonne santé, avec le même background vaccinal... devraient pouvoir constituer un bon terrain d'expérimentation.




J'ai découvert que Christophe n'était pas qu'un des innombrables chanteurs de la génération "yéyé" avec cette chanson "Dangereuse" : https://youtu.be/qaYGFuaAsmw

Comme le rappelle Permanent waves, Luis Sepulveda est mort hier dans un hôpital d'Oviedo, dans les Asturies, loin de son Chili natal. Dans la littérature mondiale, il laissera sans doute un vide plus grand que Christophe dans la chanson française. Un petit article pour rappeler l'écrivain engagé qu'il fut ?

Et puis n'oublions pas ceux-là


Je sais qu'il sont nombreux aussi en France mais je n'ai pas trouvé de trombinoscope dans un média

plus touché par la mort de Luis Sepùlveda...

Bien sûr il y  a Aline, mais j’ai plus vibré aux Marionnettes, peut-être parce que j’étais un enfant, à l’époque.

"L'encens un peu snob de sa seconde vie", c'est celui qu'ont répandu les critiques musicaux de Libé, des Inrocks... auprès desquels il bénéficiait d'une bonne cote. Côté public, l'engouement ne me semblait pas le même.


Entre "Alpine" -mais qu'elle revienne déjà celle-là- et "Les Maris Honnêtes", nombres d'oreilles furent fracassées par le matraquage radiophonique.


Son "Comme Bac" façon déjanté et les Clap Clap admiratifs m'avaient laissé de sable.


NB Dernières nouvelles :  "Alpine" s'est tirée avec le fils du charcutier siffleur.

Libération a eu le temps de peaufiner et commet une erreur dès le chapeau :

L’auteur d’«Aline» et des «Mots bleus» est mort jeudi, à 74 ans.

L’auteur des Mots bleus est Jean-Michel Jarre.

Aujourd'hui, le maître est en deuil...Ou alors en manque d'informations sur les manquements de notre cher leader... Bon confinement...

Ce soir, il y a une émission sur Brassens, ça m'a rappelé, qu'à sa mort, comme Desproges, j'avais pleuré comme un môme.

 

Je sais, que Christophe ( que j'entendais,  parfois , hurler) n'est pas Tino Rossi , mais ça ne m'empêchera pas de reprendre deux fois des moules.

On pourrait crier ...même si on sait qu'il ne reviendra pas !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.