22
Commentaires

Chez Hanouna, l'interview d'un Le Pen "apaisé"

Commentaires préférés des abonnés

Des guerres d'Indochine et d'Algérie à son retrait de la vie politique en 2015, 70 ans d'Histoire balayées en une interview. Le Pen provoquait. Ouf ! On est soulagés. 

Son racisme, sa haine xénophobe, son révisionnisme, sa nazi-nostalgie, des leu(...)

Connerie ou calcul ?

Parce que quand on voit les signaux ces derniers temps (les docus sur la "dynastie Le Pen" de BFM et LCI, les RN qu'on invite bien volontiers, et maintenant ce truc-là), je tends à penser qu'un certain nombre de décideurs sont en (...)

Les trois derniers présidents ne peuvent pas être antipathique vu qu'ils appliquent petit à petit le programme du FN.

Derniers commentaires

super l'émission comique !!! 1ère question : "est ce que vous êtes raciste?"  !!! 

c'est comme demander à un enfoiré de première "est ce que vous êtes con?" il va certainement vous répondre "oui"!!!

il est quoi, Anounah, à part se montrer à la télé? est ce un journaliste?


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

A vomir

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je suis en train de lire "Berlin, 1933" de DS, et sa clairvoyance à l'égard de ce qui va se passer est effrayante. 

Comme les allemands de l'époque, nous nous retrouverons aux prochaines élections à nous dire "on a tout essayé, pourquoi pas, qu'on en finisse ça sera pas si grave après tout".

et Karim Zeribi expliquer qu'il n'était pas aller interroger l'ancien leader frontiste "pour faire dans la complaisance".  C'est du français de France ça? Moi étranger j'ai appris une autre chose... 

 Ignacio

Encore quelque temps, et on aura droit à des obsèques nationales ....


( çà me permettra de reprendre deux fois des nouilles )

je comprends meme pas le projet de hanouna, si ce n'est faire du buzz pour ses émissions en perte de vitesse

Des guerres d'Indochine et d'Algérie à son retrait de la vie politique en 2015, 70 ans d'Histoire balayées en une interview. Le Pen provoquait. Ouf ! On est soulagés. 

Son racisme, sa haine xénophobe, son révisionnisme, sa nazi-nostalgie, des leurres. Des "détails" de son parcours politique.

Comment peut-on être aussi irrémédiablement con, en se prêtant à ce jeu, aussi malsain que dangereux ?


Les trois derniers présidents ne peuvent pas être antipathique vu qu'ils appliquent petit à petit le programme du FN.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.