46
Commentaires

Chassée de 20 h 30, la pub pourrait rentrer...par les séries

Les producteurs français pourraient intégrer du "placement de produit" dans leurs programmes : la disposition figure dans le projet de réforme de l'audiovisuel, actuellement étudié par le Sénat. Mais si, pour l'heure, cette pratique est interdite en France, de nombreuses publicités parviennent tout de même à se frayer un chemin dans les films et séries regardés par les Français.

Derniers commentaires

et les pubs institutionnellles, payées par l'Etat, seront un moyen de pression, aussi bien à la télé que dans la presse écrite. Aznar et berlusconi en ont déja fait la démonstration .
Tiens ! tiens !!

Site du Monde ce matin : La fin de la publicité sur les chaînes publiques ne profite pas à TF1 ni à M6

Mais comment ? Ces povres chaines privees n'ont pas recupere la manne des annonceurs disparus de France Television ??

Allez ! Que tous les medias annoncent cette malheureuse nouvelle ! Haut et fort !

Et attendons de voir quelles en seront les consequences :

-Une excuse pour ne pas transferer le pourcentage de la pub des teles privees sur la tele publique ?
-Avancer encore plus la date de l'arret total de la pub sur la chaine publique ?
-Faire passer en force les lois favorisant les placements de produits ??

les paris sont ouverts
Comme j'ai dépassé le délai pour pouvoir modifier mon message, j'ajoute ici ma modif:

PS: Un jour j'ai été gêné par l'une de vos émissions: l'un des chroniqueurs (j'ai oublié son nom: un jeune brun à lunettes et habillé en noir qui était à gauche sur l'écran (je remarque mieux les dames, surtout Judith)) portait des chaussures Nike dont on voyait et revoyait le logo. Les chaussures de ce jeune homme avaient probablement été fabiquées par des enfants-esclaves dans des usines-prisons. J'ai trouvé l'émission pénible. Je me demande ce que ces enfants auraient pensé des préoccupations d'@SI s'ils avaient pu vous voir.

MH
Bonjour Justine,

Raisonnons paranoïaquement.

Vous avez besoin d'argent (vous perso ou @SI? je ne sais pas).
Vous apprenez qu'on peut fourguer des trucs aux télespectateurs grâce à leur temps de cerveau disponible. Et que ça peut rapporter gros.
Vous vous dites que c'est beau les principes et la mission d'@SI mais que les sous aussi.
Vous aviez déjà peut-être pensé à mettre une bouteille de Volvic sur la table de l'émission en plus des verres d'eau mais vous avez craint l'apparition d'une nouvelle émission " Arrêt sur Arrêt sur Images" (@@SI). On voit bien (on les voit moins...) des pages de journaux reconnaissables sur votre plateau mais on ne sait pas si elles sont là parce que les lire est valorisant ou dévalorisant.
Comment faire...? Vous avez trouvé: ce dossier!
Pendant que vous le prépariez, vous contactâtes en douce une agence spécialisée dans ce genre de renseignements en vous faisant passer pour quelqu'un de TF1 et vous apprîtes que les producteurs de Wayne's World et de Truman Show étaient prêts à vous faire une petite fleur pour que vous mentionnâtes leur existence. Dire du bien d'eux vous permettrait de souligner vos propos. Et ce serait plus rigolo comme ça.

Dès que j'ai lu votre dossier, j'ai cherché comment me procurer les deux films en question. Donc je doubleplussoie. Information à transmettre à l'agence qui vous a mise en rapport avec ces producteurs. Pour le besoin d'argent, si c'était vous perso, j'ai peut-être eu tort d'en parler ici.

Je le dis en plaisantant m'ais j'ai trouvé agréable de voir l'exemple de ces deux films que je vais effectivement recevoir. C'est un peu indigeste, les critiques négatives à répétition. Rappelez-vous (@SI, pas vous spécialement) que les critiques peuvent être positives aussi. Et même que si elles sont tout le temps négatives, on peut se demander si elles le sont vraiment, critiques.

Vous nous dites que Sarkozy est un enfant vaniteux. Bof, à vrai dire, je n'ai pas besoin que l'on me le fasse remarquer. Mais si vous nous disiez quels sont les adultes sereins (comme Obama qui a un "ego raisonnable", voir le Canard) dans notre personnel politique le plus candidateur, vous feriez peut-être oeuvre plus utile et agréable. Quelles sont les émissions de télé où on n'est pas pris pour un con. Quels sont les journalistes qui ne travaillent pas pour fayoter mais plutôt pour informer...

Ce serait peut-être de la publicité déguisée? Je ne crois pas: regardez les critiques de télé, de cinéma, de théâtre et de livres du Canard enchaîné. Nombre d'entre elles sont positives. Cet oiseau (rare, hélas) n'est pourtant pas spécialisé dans la brosse à reluire. Je suppose que quand un téléprofessionnel apprend qu'on a parlé de lui chez vous, il doit grincer a priori. Mais imaginez qu'on dise, de temps à autre évidemment et non tous les jours, dans le monde de la télé ou ailleurs: "ah, savez-vous qu'@SI a dit le plus grand bien d'Untel ou de telle émission". Peut-être les téléspectateurs apprendraient-ils plus facilement votre existence? Peut-être certaines personnes, enclines à rejeter vos analyses, y seraient-elles plus ouvertes?

J'ai eu du plaisir à vous écrire ce message, il faut dire que j'utilise un clavier Saitek: le modèle de base qui est pourtant très confortable.

Bon week-end à tous,

Mauve Hippocampe
les marques de luxe ont déjà placé leur produit au gouvernement même pour passer à la télé "hors pub"
une chanteuse aphone récemment mariée à un dirigeant européen a utilisé son mari et la sortie du conseil des ministres pour placer son cd.
finalement shakeqi n´a pas "supprimé " la pub, il ne l´a que déplacée.
Citation : Christophe Valette, de GMT Productions (qui produit "Julie Lescaut"), explique à @si : "Notre contrat avec Peugeot, signé il y a 17 ans, est le suivant : on s'engage à ce que toutes les productions de GMT utilisent leurs véhicules, et en contrepartie, ils nous prêtent autant de voitures que nécessaire. A l'époque, c'était l'un des tout premiers accords de ce type."

On peut supposer que le contrat dont il est question est rédigé en des termes moins vagues. On n'imagine pas un contrat commercial comportant les termes "autant de voitures que nécessaire". Et on a du mal à croire que Peugeot ait pu obtenir une telle publicité avec le simple prêt de quelques automobiles et sans bourse délier.
Et on peut s'étonner aussi que Peugeot ait traité avec GMT, qui n'a aucune obligation vis à vis du CSA, alors que le diffuseur est Tf1.

Parmi les autres questions qu'on peut se poser : qui a l'initiative d'une telle loi ? A qui profite-t-elle ? Pour qui nos élus font-ils les lois ? Qu'est-ce que cette moi apportera au téléspectateur (j'allais dire, naïvement, "au citoyen")

Sait-on si cette loi s'appliquerait aux chaînes de service public?

Quoi qu'il en soit, je suis écuœuré.
Article très intéressant ! Il me fait penser au film "Braquage à l'italienne", financé par les mini-cooper !
Bravo pour l'article! Mais puis-je dire que je cumule deux tares? Vu mon âge (et ma paresse) je ne sais guère lire des images. Heureusement, je suis un peu neu-neu, je ne vois pas les pubs, et ne dites pas qu'inconsciemment elles ont de l'effet sur moi : je ne vois jamais que l'objet : une chaine, une tondeuse, une voiture...sans la marque, et je n'ai jamais été tentée par ces objets. Finalement, l'inattention a parfois du bon.
Si une fois : je me suis précipitée pour boire (sans alcool, j'étais sage ou bête à l'époque!) après avoir vu "Qui a peur de Virginia Woolf?".
Excellente enquete !

Je me demande simplement une chose : Si cette "idee" brilliante a l'apparance de combler les pertes dues a l'interdiction de la pub sur la tele publique, je ne suis pas sur que ca va vraiment fonctionner comme ca : Lorsqu'un client paye pour avoir son produit place dans un film ou une serie, il paye la companie de production. Peut-etre que je me trompe, mais il me semble que meme pour la television publique, les fictions ou emissions de divertissement sont produites par des companies de production exterieures a la television publique.

La television publique non seulement ne beneficiera certainement pas de ces rentrees d'argent, et si cela est utilise comme une excuse pour baisser le financement par l'Etat, nous allons avoir encore une preuve de la duplicite de ce gouvernement et de sa volonte de faire disparaitre la television publique
Autre exemple de placement de produit dans un film de cinéma: le Crédit Agricole pour "Je vous trouve très beau", sorti en 2006. Pas d'agence filmée en gros plan, non, le principe est que le film incarne les valeurs de l'enseigne. Il s'agissait, de manière subliminale, de toucher une cible très précise par l'évocation inconsciente des valeurs (terme marketing) de la banque. Le placement de produit va de plus en plus aller dans ce sens, le public maîtrisant de mieux en mieux le langage publicitaire. Les annonceurs cherchent donc à piéger le spectateur-consommateur, en manipulant son inconscient. Et ne pensez pas que ça ne fonctionne pas... sinon les rois du marketing n'investiraient pas dans cette manœuvre. Dans un univers de consommation surchargé en signes, les stratégies marketing vont devenir de plus en plus malignes.
Le placement de produit ne s'applique pas seulement à la télévision. Certaines "stars" reçoivent des collections complètes de vêtements. En plus d'une rémunération, les habits, accessoires vestimentaires... sont offerts pour les sorties publiques. Elle est pas belle la vie ! Et là, on commence à devenir suspicieux sur tout. Un Georges Clooney qui fait sa pub pour son café, tout le monde sait qu'il fait pas ça bénévolement et si ça tombe il déteste le café. Mais la chanteuse XY qui met des basket machin, on ne sait pas si c'est un choix perso ou si c'est du placement de produit.

Merci pour ce 'papier', très intéressant à lire et largement illustré.
Un bon dossier, du bon arrêt sur images! Concernant le placement de "régions", y'a aussi l'exemple d'intervilles qui a l'air de brasser pas mal de pognon aussi, j'avais lu ça dans le canard je crois.
Et Bouygues laisserait faire ?
Ce sujet est au cœur de l'avenir de la télé publique car l'effet pervers de la suppression des "écrans de pub", bien identifiés comme plages publicitaires, c'est que l'on va justement demander aux producteurs de téléfilms de trouver par eux même la part de financement que la pub apportait auparavant avec ce type de recette bien plus insidieuse car :
-d'une part elle ne s'affiche pas clairement comme de la publicité
- d'autre part et malgré tout ce que les gens qui placent ce type de pub dans les films peuvent dire, elle influe et influera de plus en plus sur le contenu du téléfilm. Produire un téléfilm historique sera bien sûr moins simple et à terme, chaque page du script va faire l'objet de négociations. Et plus l'annonceur sera indispensable pour boucler le budget, plus ses interventions seront nombreuses pour que son produit soit plus visible, plus gros, plus souvent...

Ce n'est pas tout à fait la même chose, mais voilà une anecdote. J'ai réalisé un programme court pour M6, il y a quelques années. Bien que le CSA interdise toute ingérence de l'annonceur sponsorisant un programme court sur son contenu, j'ai subit les pressions de l'agence du pub représentant le sponsor de cette (très courte) émission. En l'occurrence une publicitaire, actuelle éminente conseillère d'une candidate de gauche à la dernière présidentielle, qui conseillait à l'époque un fabriquant d'ordinateur. J'étais déjà assez surpris que l'annonceur soit présent à la réunion de préparation que la chaîne organise chaque début de saison avec la société de production ( Ce programme court en était à sa troisième saison, mais auparavant avec un autre annonceur qui n'avait jamais exercé la moindre pression et n'était jamais venu à nos réunions de travail). Ayant exposé les sujets que nous souhaitions traiter dans les différents épisodes de la saison, j'ai vu cette publicitaire sortir de ses gonds et me dire : " C'est nous qui payons, vous n'imaginez pas tout de même que c'est vous qui allez choisir les sujets". J'ai longuement tenté de lui expliquer qu'au delà des textes du CSA qui interdit toute ingérence, l'intérêt d'un sponsor était plus lié à la cible, à l'audience et à la crédibilité d'une émission qu'à l'influence plus ou moins directe qu'il aurait sur son contenu. Aucun effet. Impossible de faire bouger sa position : "on paie, on dirige le contenu ou alors pourquoi on paie?". Cette publicitaire a certainement eu une attitude très louable du point de vue de son client et de son patron, à tel point qu'elle l'a depuis remplacé à la tête de l'agence. Nous n'avons bien sûr pas obtempéré, la représentante de la chaîne s'est cachée derrière son siège et pour finir, l'annonceur s'est retiré de l'opération à la moitié de la saison comme il en avait légalement la possibilité, ce programme court a arrêté là sa courte carrière.

Voila sans doute à quoi les scénaristes, réalisateurs et producteurs de téléfilms pour le service public risquent d'être soumis après l'arrêt de la pub sur le service public, avec un paradoxe incroyable : et s'il devenait plus simple et bien plus déontologique, d'ici peu, de produire pour TF1 que pour France 2 ? Non, ne vous bercez pas d'illusions, si le CSA recule sur cette question de la non-intrusion des marques dans les scénarios, les chaînes privées suivront elles aussi la piste de ces nouvelles recettes... au pas de course

Rémy Devèze
Ca fait plusieurs mois qu'une enquête m'avait pas autant captivé ! Bravo !
Pour le web les technos existent :
http://fr.mashable.com/2009/01/18/tadcast-le-product-placement-dans-les-videos-en-ligne/
http://www.bostral.com/1879-zunavision-loutil-ideal-pour-le-placement-de-produit-video.html

une question de temps, placer des produits après diffusion, ca va se faire très vite

[redit parce qu'erreur dans l'envoi précédent et impossible de modifier]
"Bollinger",Justine,avec 2 L ...;)
Pour le web les technos existent :
http://www.youtube.com/watch?v=CR3tQmxrPo8&eurl=http://zunavision.stanford.edu/index.php&feature=player_embedded

une question de temps, placer des produits après diffusion, ca va se faire très vite
Au fait, il en est où votre contrat avec http://www.arretsurimages.net/media/article/s5/id406/original.1390.demi.jpg ?
Hein ? Mmmmh ?
Pourquoi ce silence ?
;-)
dossier très intéressant , ça me rappel une image qui m'avait fait sursauter de mon fauteuil de cinema , ça se passe dans le film les visiteur 1
Christian Clavier donne sa carte bancaire pour payer une chambre d'hôtel et la carte VISA est filmée en très gros plan , à tel point qu'elle occupe tout l'écran.
les nuls avaient sur le ton de la plaisanterie inséré un trés grand nombre de pub dans la cité de la peur , celles ci étaient carrément de vraies pub qui prenaient place dans le film ,(Renault 25 série limité palme d'or une voiture qu'elle est bien pour la conduire)
la pub et les marques font tellement partie de notre environnement télévisuel,qu'il est logique de les retrouver sournoisement présentes dans des séries ou des films.
après la supression de la pub sur le service public,ses petites injections de métadone commerciale,pour pallier le manque sévère de messages euphorisants?
Cette capture d'écran du texte des dialogues, ça ne serait pas de la publicité déguisée pour Final Draft ( logiciel de redaction de scénarios ) ? ;-)
"C.I.S", fiction plus connue en France sous le nom "Les Experts" (TF1).
Petite coquille : Il s'agit en fait de CSI, pour "crime scene investigation".

A noter aussi dans cette série, les appareils photo réflex utilisés sont systématiquement des nikon (y compris, il me semble, dans les séries dérivées : CSI Miami et CSI New York).

La publicité est très visible dans ce cas, puisque les réflex ont la marque inscrite sur le devant de l'appareil, en blanc sur fond noir.
Deux exemples (photos) sont visibles ici : http://www.velocity-media.net/forums/index.php?showtopic=15051
Youpi, on va s'amerlocaniser encore plus....plus pub la vie...
A force de se mercantiliser et de devenir comme la vraie vie , la télé va perdre une bonne occasion d'être interessante . Poubelle la vie ! (sponsorisée par les sacs poubelle Duchprounz)
PS : Merci Justine , ça s'est l'enquête de vérité...;-) Quel boulot : Exemple similaire dans "Plus belle la vie", série-phare de France 3. Lors les épisodes 991, 995 et 996 .Vous les avez tous vus ???
Belle revue de détail.
Juste histoire de pinailler, je dirais que "Les experts" est la traduction de "C.S.I" et non de "C.I.S" ;-)
Beau travail, Justine!
je viens de voir la plus grosse pub pour Audi : " Transporteur 3" une heure et demie de pub, c'est pas mal
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.