14
Commentaires

Chartbeat : l'audimat sophistiqué qui envahit les rédactions

Et si la meilleure solution pour en finir avec les aspirateurs à clics était de mesurer le temps passé par un lecteur sur un site, plutôt que le nombre de clics ? C'est ce que demande le PDG de Chartbeat, qui édite une solution destinée à la presse en ligne pour mesurer en temps réel le comportement des lecteurs. Et visiblement, certains rédacteurs en chef français, au Monde comme à Slate, sont conquis par cette nouvelle mesure sophistiquée de leur audience.

Derniers commentaires

Je pense, hélas, que toute la discussion est fondée sur l'acceptation que l'utilisateur internet soit "profilé" continuellement pour lui vendre encore et encore des choses. Pour ma part, je trouve cela intolérable: j'ai pas envie que l'on étudie le temps que je passe sur tel ou tel site pour essayer de me vendre des trucs. J'ai pas envie d'être sous la surveillance permanente de cette société totalitaire marchande.
Euh, et l'information dans tout ça ? Ah oui, de vieux rêves de hippie soixante-huitard!
Je ne suis plus trop au fait des dernières technos en mesure de services Web, mais je ne vois pas comment mesurer précisément le temps passé sur telle page ou connaître le nombre d'utilisateur connectés à un site sans envoyer des requêtes client-serveur toutes les secondes, et donc surcharger un peu plus le réseau…

En parlant techno, message à destination des webmasters :
Warning: mysqli_query(): (23000/1062): Duplicate entry '50455-3-1389669' for key 'PRIMARY' in /home/asi/web/www/forum/include/db/mysql/mysqli.php on line 125
Et l'endroit où on lit vraiment au lieu de cliquer, ça aurait de l'importance ? La déco de la pièce... Le bruit... Le pays... Au boulot... Au chomedi... Dans une oligarchie vérolée ou une démocratie une vraie... Vaste chantier.
Je note que cela va être un excellent moyen de mettre en concurrence les journalistes au sein d’une rédactiion.

Sinon, rapport à votre article sur la blogueuse qui se fait “attaquer” par je-sais-plus-quel-journal. Il est plus rentable de faire de la pub sur son blog en se faisant passer pour une amoureuse de sa ville. Et il n’y est pas question d’aspirateurs de clic. Ces derniers prennent instantanément un sacré coup de vieux, renvoyé à la préhistoire, face à une méthode publicitaire tout de même beaucoup plus subtile.
Comment tient-on compte de ceux qui, comme moi, laissent leur " device" connecté sans même être présent ?
La meilleure mesure pour les sites gratuits, c'est celle que les annonceurs utilisent comme référence, point barre. Les aspirateurs à clic (buzzfeed, melty) ont été créés pour coller au mieux aux attentes du marché publicitaire en ligne. Le jour où les structures du marché changeront, les bonnes pratiques (et les bonnes mesures) changeront.
Tout ça pour conclure qu'il faut plus de pages sportives ...

Cela modifiera-t-il les contrats publicitaires ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.