48
Commentaires

Charlie, résurrection

D'abord la couverture. Très réussie. C'est à dire graphiquement très bien composée, et totalement incompréhensible.

Derniers commentaires

Mercredi, j'ai acheté le " canard enchaîné". Vous n'allez pas me croire: un euro vingt ! Le même prix sans Cabu qu'avec !
"Un conseil, je peux me permettre, à ces nouvelles recrues : écrivez, dessinez, dans Charlie, sur Charlie. Sur les blindages, sur les dividendes de Val, sur les manoeuvres de Malka, sur les trémolos de Pelloux, sur la tête de Riss, sur Hommel, sur la trouille."
"je peux me permettre", puisque ce n'est pas une hypothèse, c'est vous qui le dites.
La liste des sujets d'écriture ou de dessin se termine par un point. Rien d'autre ?
Ah oui, c'est la trouille qui clôt la liste.
Une chose au moins sur laquelle vous aviez raison, c'est qu'il y a bien un avant et un après 7 janvier, y compris pour ASI. Cette manière d'évoquer Charlie, d'attribuer des bons et des mauvais points, de vous ériger, ainsi que vous le rappelait Denis Robert, en "procureur", est très ambivalente.
Je suis indignée et profondément déçue par les discours des Fassin http://blogs.mediapart.fr/blog/eric-fassin, de la présidente d'Act Up http://www.tetu.com/2015/01/28/news/tribune/je-ne-suis-bien-evidemment-pas-charlie/ et j'en passe….
Si je suis abonnée à ASI, c'est précisément pour lire et entendre autre chose que la soupe que nous servent tous ces enragés. Ce ne sont pourtant pas les sujets qui manquent. Au fait, je n'ai rien lu sur ASI (à moins que cela m'ait échappé, ce qui est possible) concernant l'annulation de l'exposition Femina à Clichy le mois dernier. Et, cela me questionne un peu plus que les "trémolos" de Pelloux (que par ailleurs je ne trouve spécialement déplacés à l'aune du contexte!).
Moi, je l'ai trouvé tout à fait compréhensible le dessin de Luz , et pas seulement réussi sur le plan graphique. Alors, foutons leur un peu la paix aux copains de Charlie. Où qu'ils soient.
Je suis vraiment agacée par l'autopromotion de votre livre (vue dans de nombreux articles/flashs/etc. ces derniers jours) et vous demande de prendre de la hauteur ou de la confiance. Merci.
Bah non, elle est très compréhensible, cette une. Dans la meute, il y a les gens qui n'aime pas Charlie, et il y a aussi les gens que Charlie n'aiment pas (et qui, tout 11 janvier ont-ils pu être à un moment, ne les ont jamais vraiment porté dans leur coeur).
OK c'est un bon article c'est vrai que celui de R. Bacqué, informatif, mais on est quand même aussi dans l'interprétation. Surtout à la fin, cette dernière phrase, avec [s]la tarte à la crème de[/s] la notion d'insouciance... Charlie Hebdo, sous Val et Fourest, insouciant ? (attention, hein, je le lisais à l'époque, il ne s'agit pas pour moi de le dénigrer - je l'ai lu jusqu'à 2008-2009, puis j'ai un peu perdu l'habitude, et ces derniers temps je lisais plus Siné Mensuel) et après, sous Charb et Oncle Bernard aussi ? Et Nicolino ? et Léger ? là c'est même franchement de la poilade. Cavanna, Wolinski, c'était des insouciants ? Cabu ? peut-être oui, à la rigueur. Et encore. Non décidément, je repense à toutes les chroniques que j'aimais lire (Thoret, Lançon... Polac autrefois...) et elles étaient loin d'être insouciantes. Elles faisaient (font, feront ?) réfléchir. Il y avait des combats, plus ou moins bien menés, pour la liberté de la presse notamment (pas de pub. Aucune pub, à part pour Libé. Et la rubrique "A bas la pub" de Charb. Tiens, qui l'a rappelé, qu'il avait cette rubrique ? personne je crois)

Dans l'article de Bacqué il manque un petit détail (qui était repris dans le Monde le jour où c'est sorti) : le fait que Richard Malka le jour où Delfeil de Ton a critiqué Charb - après l'attentat-assassinat - a envoyé un "texto scandalisé" à ... Mathieu Pigasse actionnaire du Nouvel Obs.
Ce petit fait-là, qui fait vraiment tache, aurait mérité d'être rappelé aussi.
Bacqué aurait pu aussi citer le très argumenté propos d'Olivier Cyran dans ce papier signalé par un autre @sinaute - mais c'est un papier qu'on a du mal à lire, aujourd'hui, après le 7 janvier (il a été écrit plus d'un an avant). Bon personnellement ce soupçon de racisme un peu obsessionnel chez Cyran ne m'empêchait pas de lire Charlie Hebdo comme le Canard, y compris pour être agacé parfois mais pas par des pleines pages de pub...

En fait dire que Charlie Hebdo a perdu son insouciance, c'est très condescendant finalement, de la part d'un(e) journaliste du Monde. On pourrait même y voir, je ne sais pas j'extrapole, une façon de raccrocher Charlie Hebdo aux grands-médias qui savent, eux. qui ont toujours été "soucieux".

PS :Tiens, revoilà Jul, qui fait sa carrière solo depuis quelques années : pas de déclaration détonnante, pas d'insouciance non plus.
Thomas,

Pas mal l'article des deux sociologues sur le traitement des unes de CH.
Une review ne sera pas de trop. Le diagramme qu'ils proposent ouvre d'autres interprétations :
- PQ choisir la date de 2005 ?
- quel fut l'impact économique des unes sur l islam ?
- si CH n'était pas obsédé par l'islam, Dieudonné ne l'est pas non plus concernant les juifs. La même étude sur les spectacles de l'humoriste satirique démontre le même résultat (si l'on se concentre sur le temps de parole, son avocat l'a déjà fait)

Liberté d'expression a géométrie variable, c'est ce qui est le plus pénible.
Au dela d'une polémique sur le nouveau Charlie.....Pourquoi pas?.....C'est l'info sur les dividendes de Val et Cabu qui m'interroge....300000 boules chacun!

Il semble que les caricatures aient rapporté autre chose que du plomb......
https://twitter.com/ceciestmontweet/status/570292605092814848
Je suis pas très sensible à l'écriture, mais y a pas un moment ou ça devient un peu morbide de s'approprier à ce point un évènement aussi atroce et aussi récent?
Et puis le coup de distribuer bons points et conseils... Ca va bien les chevilles?
Je profite de ce énième article sur Charlie Hebdo pour rebondir sur le Vite Dit d'hier 17H54, dans lequel il est indiqué que des lecteurs de Télérama se seraient désabonnés au motif qu'Abdel Malik a déclaré en interview que Charlie Hebdo a fait preuve d'irresponsabilité.
C'est une information bien étrange. Est-il habituel qu'on fasse une brève chaque fois que 3 clampins annoncent se désabonner d'un journal?
Quel bonheur, tout simplement, de voir ce journal de retour en kiosque.

Sinon, la très bonne tribune du Monde d'hier soir démontrant, par une étude quantitative, que Charlie Hebdo n'est pas obsédé par l'islam (et qu'il a d'ailleurs tapé plus souvent en Une, depuis 10 ans, sur la religion catholique) est disponible en accès libre pendant quelques temps : je vous conseille de la lire voire de l'archiver très vite, ça ne durera pas !

Dingue, d'ailleurs, qu'il faille que ce soit des chercheurs qui fassent ce type de travail, à la portée de n'importe quel journaliste venu. Enfin bon, l'essentiel est que ce soit fait, et bien.
Je trouve que ça ergote un peu et qu'au bout d'un moment il faudrait foutre la paix à Charlie...
Sinon j'attends l'analyse de Berruyer pour savoir si il y a des bites sur cette couve.
Ben Pelloux, c'est pourtant pas compliqué: c'est juste histoire de n'oublier personne dans l'auto-dérision. Quant à ses trémolos, ben c'est vrai qu'il a quand même une tendance à en faire des charrettes sur l'horreur du "massacre", et maintenant sur le "cauchemar" du pognon (ici à 5'). Même que le coup du cauchemar, c'est le seul truc qui fait rire (un peu) Riss. Qui lui ne chouine pas, alors que le massacre, ben il était dedans. En plein.
Alors Pelloux, on l'aime bien, c'est un type bien, mais, oui, il en fait un peu trop dans le trémolo. Et du coup, DS, il a le vrai esprit Charlie, ou HK, le bête et méchant, genre on se moque de nous. Sans peur. Comme ça.
Sinon impec, la chronique.
Je verais bien cette chronique dans Charlie, DS candidat?
Le pire pour ce retour de Charlie, c'est de fidéliser (me voilà marketteur!!), s'il emprunte la ligne Charlie historique (1970) , les 99% des marcheurs de "Je suis Charlie" qui abhorrent cette presse satirique Bête et Méchante.

Pareil pour Pelloux.
Quant à Malka...pfffft.
Oui, Riss a toujours donné l'impression que tous ses collègues venaient d'être kalachés par des tarés
https://www.youtube.com/watch?v=W8qO2bI7uSU
Même sentiment, les trémollos de Pelloux ne passent pas. A moins que DS ait des informations que nous n'avons pas quant à la sincérité de cet homme.
Malka, que fait donc cet avocat comme permanent à Charlie, ce n'est pas le rôle d'un avocat surtout lorsqu'on sait que ce dernier défend, par ailleurs, des entreprises comme Clearstream au détriment de D Robert et d'une vérité à laquelle nous avons droit. Il me semble que les lecteurs habituels de Charlie ne sont pas les mêmes qui font de la fraude fiscale leur étendard, ça me semble être plutôt le contraire. Il ne m'a pas semblé sincère, contrairement à Pelloux, au moment de la tuerie, il avait un sourire permanent qui me mettait très mal à l'aise. Il prenait le pouvoir, s'imposait et je pense que, maintenant qu'il y a une manne à gérer, les vautours vont se délecter et Charlie risque fort d'y perdre son âme comme une première fois avec Val.
La couv. est assez incompréhensible, je suis bien d'accord, elle est même un peu injuste.
Bonjour, la bonne nouvelle est la venue d'Ali Dilem, caricaturiste algérien, qui a su naviguer entre la dictature de ceux qui tiennent le pays et les islamistes. Il a même été menacé de mort mais il a toujours dessiné envers et contre tous ceux-là.

Ses dessins sont caustiques et courageux et décrivent bien la bêtise des islamistes sans tomber dans l'amalgame, les préjugés coloniaux et encore moins le racisme.

Cela nous changera de la ligne éditoriale d'un Philippe Vall qui avait fait de Charlie Hebdo un presque clone du journal d'extrème droite Minute.

http://www.slate.fr/sites/default/files/photos/CHARLIE-HEBDO2.jpg

J'espère que ce Charlie saura jouer le vrai rôle du "bouffon" qui est de s'ataquer aux puissants, aux hypocrites, aux opportunistes cmme vous l'avez dit.
Si je comprends le sens global de ce billet, j'ai beaucoup de mal avec ce passage: "sur les trémolos de Pelloux".
idem. Je crois que les kalachnikovs ont fait des dégats collatéraux.
Oui, un peu suffisante, cette remarque à propos de Pelloux. On se met à faire le tri dans le nouveau collectif de Charlie? Oui, une horloge est tombée sur la tête de Riss, et même pire. Quelle fatuité! Moi, ce qui ne passe pas, c'est la pluie de messages de pub pour le bouquin de DS. On sait lire, bon dieu. Je me permets donc de faire le tri dans l'équipe d'asi: un peu moins de narcissisme, please.
+1
Avec ce sentiment : le drame du 7 janvier et ses suites, surtout ses suites, ont installé Charlie Hebdo dans un costume bien difficile à porter.
Je plussoie Pierre38330, je dirais même importable, "immettlable" impossible.
C'est même la quadrature du cercle.

L'amalgame, conglomérat hétéroclite , issu de la période Val , ne peut être.

Une icône se meurt. Vive e-cone!!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Avec un peu d'humour noir, ça passe. Mort de rire (cf Luz et sa femme (?) au 2nd plan).
Sans déconner, qu'est-ce que c'est que cette histoire par rapport à Pelloux ? J'en suis désolé, mais ça m'a rappelé le commentaire infecte d'un asinaute minable qui qualifiait Pelloux de "pleureuse". C'est quoi l'idée ? Un mâââle, ça chiale pas ? Désolé, c'est pas du tout ça, l'humour de Charlie. Perso, je crois qu'il fallait être une vraie merde, humainement, pour écrire "pleureuse" juste après le massacre, dans les forums d'@si, en plus. Et le temps ne fait rien à l'affaire... Loin d'avoir cette opinion de vous, DS, je reste un peu perplexe.
Après le 07 janvier, vous avez brandi votre plume ou crayon, bravo. Votre émotion non hypocrite, votre sorte d'engagement sont tout à votre honneur. Mais voir des journalistes non-lecteurs de Charlie avant le 07/01/15 lui donner des conseils, heu, comment dire... : de quoi j'me mêle ? Non mais sérieux, de quoi j'me mêle ?
Tout le monde cherche à tirer la couverture (de Charlie) à soi...
http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sin%C3%A9_(France)#Le_pass.C3.A9_d.C3.A9terr.C3.A9
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.