154
Commentaires

Chanel antisémite, tabou médiatique en France ?

C'est une icône française dont l'image vient d'être sérieusement écornée. Dans une biographie parue aux Etats-Unis, le journaliste américain Hal Vaughan dévoile, documents à l'appui, que la créatrice de mode Coco Chanel était une espionne au service du régime nazi, précisément l'agent F-7124, nom de code Westminster. Elle aurait été "utilisée" par son amant

Derniers commentaires

"Nous faisons une impasse pudique sur la guerre", reconnait volontiers Nicolas Traube, le producteur français...
...
Non, pas "pudique", obscène, plutôt, l'impasse...
Sur Médiapart, après l'antisémitisme, on enchaîne normalement sur les francs-maçons...
« Encore que des autorités juives, avec leurs partisans, aient poussé à la mort du Christ (13), ce qui a été commis durant sa passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps. S'il est vrai que l'Église est le nouveau peuple de Dieu, les Juifs ne doivent pas, pour autant, être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de la Sainte Écriture. Que tous donc aient soin, dans la catéchèse et la prédication de la parole de Dieu, de n'enseigner quoi que ce soit qui ne soit conforme à la vérité de l'Évangile et à l'esprit du Christ."

http://fr.wikipedia.org/wiki/IIe_concile_%C5%93cum%C3%A9nique_du_Vatican

[large]IIème Concile Oecuménique du Vatican - 4ème session - 1965[/large]

Avant cette date juif = assassin du christ pour tout bon catholique, c'est à dire 95% de la population française.

Vous voulez savoir qui était antisémite à cette date ? Tout le monde !

Les choses se sont certes un peu calmées après la guerre et l'évolution progressive des mentalités a conduit à cette décision du Vatican en 1965, mais le [large]M Y T H E[/large] de l'exception antisémite est un [large]M Y T H E[/large] moderne fabriqué de toute pièce dans une idéologie d'après guerre ou être antisémite était (et est toujours) assimilé a être nazi.

C'est à cette période dans les années 60 que la réalité du nazisme est devenue un mythe littéraire universel lié au mal absolu et en particulier que les liens du nazisme avec l'occultisme ont été en grande partie forgés par Pauwels et Bergier. C'est dans cette période qu'on a lancé des slogans à leur sujet tels que "inexcusable donc inexplicable" qui fait renoncer à la raison de manière délibérée.

En un mot comme en cent, en 1939 l'antisémitisme était un fait social global.
La Maison Chanel, plus connue sous le nom de Chanel, est une maison de haute couture française fondée par Gabrielle Chanel dite « Coco Chanel ». L'entreprise appartient aujourd'hui à Alain Wertheimer et Gérard Wertheimer, 8ème fortune de France en 2010 avec 4,5 milliards d'euros, les petits-fils de l'associé de Coco Chanel, Pierre Wertheimer. Le chiffre d'affaires s'élèverait à près de un milliard d'euros.

Source Wikipédiatre...

Ceci explique sans doute pourquoi lémédias sont discrets sur l'antisémitisme de Mâme Coco... Chanel ne veut pas ternir son image, comme celle de Dior l'a été avec les propos du malade John Galliano, viré depuis.
L'argent n'a pas d'odeur.
Si vous voulez faire la liste des antisémites en 1939, trouvez vous un annuaire de l'époque et arrêtez de nous bassiner.
Merci à Laure Daussy pour cet excellent récapitulatif.

Quelques petites choses :
- c'est moi ou l'amant [s]Von Kekchose[/s]Hans Gunther von Dincklage n'a pas du tout la même tête dans le sujet de France 2 et dans celui de France 3 ?

- Carcassonne n'a pas lu cette nouvelle biographie, mais celle de Edmonde Charles-Roux. A ses yeux, l'antisémitisme de Coco Chanel était plutôt un "antisémitisme de salon", "banal pour l'époque".
Euuhh, donc si je comprends bien le "raisonnement", tout le monde était largement antisémite à l'époque, donc l'antisémitisme de Coco Chanel n'était que dans l'air du temps, donc elle n'était pas vraiment antisémite...
J'ai comme un nœud au cerveau en lisant cette phrase de M. Carcassonne.

- Carcassonne n'a pas lu cette nouvelle biographie, mais celle de Edmonde Charles-Roux. [...] Il croit à la version de Charles-Roux. "Si elle n'en dit pas plus, c'est qu'il n'y avait aucun élément qui permettait d'établir des faits de collaboration de Coco Chanel".
Cher M. Carcassonne, vous devriez lire ça sur le Figaro: L'écrivaine et journaliste française Edmonde Charles-Roux, auteure d'une biographie de Coco Chanel, a estimé que la nouvelle biographie sur la célèbre styliste signée d'un journaliste américain était "une bombe à retardement" et fournissait des "preuves indubitables de sa compromission avec les Allemands" pendant la Seconde guerre mondiale.
Eh oui, Dear Carcassonne quand les preuves ne sont pas encore déclassifiées ou quand elles sont soigneusement mise sous le tapis par des pressions très fortes (ce qui était sans doute le cas quand Mme Charles-Roux a fait sa biographie), ce n'est pas qu'elles n'existent pas.

- "la famille Wertheimer a continué de travailler avec elle à la fin de la guerre, ils ne l'aurait pas fait si elle avait été collabo"
=> Euuhh, n'est-ce pas le propre d'être espion que l'on ne sache pas qu'on est ou a été espion ?
Il est abonné au drôle de "raisonnement", ce M. Carcassonne.
De plus on voit bien dans cet article d'@SI que les propriétaires actuels ont fait ces dernières années et continue de tout faire pour que ne soit pas propagé l'information sur les activités naziesques de Coco Chanel, et ces propriétaires actuels sont... la famille Wertheimer. Cela semble indiquer qu'ils savent pertinemment qu'il y a de quoi être honteux dans ces activités, mais c'est sans doute le business d'abord et avant tout (ce que je comprends parfaitement : déjà que la dame a faillit leur voler leur entreprise, ce serait le comble que les agissements historiques honteux de la Coco porte préjudice aujourd'hui à leur entreprise).

- "le fait que ça ait été une grande dame, représentante du bon goût français, fait que les médias classiques préfèrent ne pas trop fouiner".
Dingue, ça. Moi qui croyait que le travail des journalistes c'était de rechercher et de diffuser l'information de manière complète, contradictoire et argumentée, dans le but de permettre à chaque citoyen de se faire soi-même sa propre opinion...
(oui, oui, je sais : je rêve.)
Ce qui est assez étrange c'est que (bien que le hasard fasse que je ne sois pas juif) lorsque je dis que je n'ai aucune sympathie pour les Allemands je me fais régulièrement lyncher... Ça va recommencer dans un instant, vous allez voir...

Mais écrire à longueur de colonnes que Céline était une merde et Chanel une grosse pute...

Aucun problème, tout le monde bat des mains avec enthousiasme !

Et ça, non seulement c'est nul, mais indigne : les ordures qui ont liquidé six millions de gens en raison de leur origine avec des méthodes industrielles ... ce sont les Allemands.

Avec la complicité de quelques minables, sans doute, mais qui n'auraient pas eu l'occasion de déployer leurs honteuses petites haines si les boches ne leur en avaient donné l'occasion ! Et avec l'aide assez active de la brillante fonction publique française parfois (je pense à notre police qui rafflait sans état d'âme et à la SNCF qui transportait avec enthousiasme dans ses confortables wagons à bestiaux, sans oublier d'envoyer la facture...)

Il fallait que cela fut dit, c'est fait !

Sympathiques Allemands et salauds de Français, trop c'est trop ! Mon arrière grand-père, Polytechnicien, général de division, copain de Pétain, a caché pendant quatre an son copain, médecin juif.

Gabrielle Chanel était une salope, sans doute... Mais elle avait du talent et Churchill (excusez du peu) a exigé que les petites crapules de FFI qui faisait du marché noir et collaboraient avec enthousiasme deux mois avant la libération lui lâchent la grappe, dans la seconde !

Ce qui fut fait : Winston ne parlait pas pour ne rien dire.
Merci Laure pour cette enquête.
Nous avons de bons articles ces temps-ci. Merci à l'équipe.
Au contraire parlons-en !
Je ne sais pas comment cela se passe dans la rédaction d'@si et quel est leur rapport avec la religion juive.
Il est assez évident en tout cas que quelqu'un est juif dans cette rédaction, peut-être même que tout le monde est juif ? ( ce qui poserait de sacrées questions sur les méthodes de recrutement ! )
Et parce qu'il ou ils sont juifs, ducoup, il(s) n'aime(nt) pas les antisémites ... On aura compris !
Maintenant est-ce qu'@si est un site communautariste dédié à la lutte contre l'antisémitisme ? je n'ai pas cru lire ça sur les conditions d'abonnement ...
Est-ce qu'@si est un blog perso dédié à satisfaire pour leurs auteurs leurs envies d'exprimer leur colère et de pousser des coup de gueule, et de régler leurs comptes contre les gens ou les choses qu'ils n'aiment pas ? En l'occurence les antisémites ?
Je ne crois pas non plus.
J'ai cru qu'@si se destinait à être un site qui décrypte l'information et qui récemment aurait étendu pour notre plaisir son activité à celui d'en produire, tout ça dans l'intérêt général ?
J'aimerais sincèrement que les rédacteurs d'@si gardent leur religion pour eux, et leurs soucis existentiels autour de leur religion aussi, qu'ils règlent leurs comptes avec tous les antisémites du monde ailleurs que sur les pages webs d'@si, parce que sincèrement, à part les quelques personnes juives, je ne vois pas qui ça peut intéresser tout ça ?
Mais surtout ce qui est plus grave c'est qu'@si par l'intermédiaire de certains de ses rédacteurs comme en tête un certain Daniel S. s'est déjà rendue coupable de plusieurs accusations abusives et ce genre de diffamation est juste INSUPPORTABLE.
Alors moins vous accuserez de gens d'antisémitisme, moins vous aurez de risque de RECIDIVER !

Merci !
Et encore vous n'étiez pas là LORS DE CE SOUTIEN À PHILIPPE VAL CONTRE LE MAGNIFIQUE SINÉ !

Ne parlons pas des trucs qui fâchent, il y a beaucoup de bon sur @si... Et c'est la raison qui fait que nous y sommes !

Voici ce que j'écrivais, à l'époque :

Il y a une différence énorme entre Siné et Val,

C'est même cette différence qui est à l'origine du lourdage de Siné...

Siné a du talent, voire du génie, Val n'en a aucun et est un laborieux scribouillard !

Or il est rare que les médiocres ne viennent pas à bout de ceux qui ont du talent (soit parce qu'ils ne le voient pas, soit parce qu'ils en sont jaloux, soit les deux à la fois !)

Qui n'a pas lu les différents tomes de "Ma vie, mon oeuvre, mon cul" ne sait pas qui est Siné, génie protéiforme, truculent, rabelaisien, iconoclaste

Pour ma part je donne toute l'oeuvre (?) de Val, en particulier "Les Traîtres et les Crétins" : chroniques politiques, Le Cherche midi, 2007 (dans lequel il a adroitement oublié de se citer dans les deux catégories) pour une seule page, un seul dessin de Siné...

Siné

Voici ce que Wikipedia dit de Philippe Val :

Philippe Val est réputé pour avoir la « dent dure » dans ses éditoriaux. Il dit dénoncer toute forme de censure, en particulier religieuse.

Comique, non ?

Ce qui est étrange c'est le contre-sens total dans l'accusation d'anti-sémitisme ! Incroyable !

A part le mot "juive" - qui n'est en rien antisémite, est-il utile de le rappeler ? - on ne voit pas de quoi on parle, Siné n'associe même pas cette conversion éventuelle au sens de la réussite du Corso-Hun, ce qu'il dénonce c'est l'opportunisme vaguement répugnant de l'"héritier du trône" ! Siné déteste cordialement toutes les religions, dans une exécration oecuménique, depuis toujours, ses copains étaient les frères Prévert, Léonor Fini, Pablo Picasso... Un sacré ramassis de grenouilles de bénitier et d'antisémites !

Mais qui veut noyer son chien l'accuse d'avoir la rage, cette idée aussi efficace que répugnante ne date pas d'hier !
J'en ai marre de lire des accusations en antisémitisme sur @si, qu'elles soient justifiées ou non.
On pourrait pas faire part à ce journaliste américain Hal Vaughan du passé à l'Occident de Gérard Longuet actuel ministre de la Défense et des Anciens combattants, Alain Madelin et Patrick Devedjian ancien ministre particulièrement inefficace auprès du Premier ministre, chargé de la Mise en œuvre du plan de relance dans le gouvernement Fillon II
Il pourrait peut-être enquêter sur leur passé, nous dénicher des documents "top secrets" et lever le voile sur ce tabou médiatique français qui fait qu'on peut être ministre et/ ou responsable politique même si on a été fondateur ou simple militant d'un groupuscule d'extrême droite.
Peut-être que s'il nous sort un article là-dessus, ça prendra une telle force en traversant l'Atlantique que le Figaro ou autres "lémédias" feront un tel foin que le propriétaire de l'Elysée devra enfin faire le ménage tout au moins dans son gouvernement et nous sortir de cette honte.
Sinon on peut lui proposer aussi de faire les bios deTakieddine, Eric Woerth, Christine Lagarde mais bon s'il fait celle de sarko on y retrouvera tout le monde.
Mais s'il vous plait Monsieur Hal Vaughan, n'attendez pas 50 ans car l'air est plutôt irrespirable en France en ce moment...
Puisque cet excellent américain, Hal Vaughan, journaliste strictement inconnu au bataillon, prétend que Gabrielle était antisémite, qu'il le prouve !

Même s'il est clair que le fait de coucher avec un nazi (ou l'ennemi en général) et de tenter de profiter des Lois scélérates de Vichy est dégueulasse...

Seulement pour ma part, puisque cet abruti, tentant par les moyens les plus sordides de faire parler de lui, écrit à peu près n'importe quoi (c'est une impression, je n'achèterai naturellement pas son bouquin, j'ai un stock de papier toilette suffisant chez moi) je lui suggère d'écrire son prochain ouvrage sur le traitement que ses glorieux ancêtres ont fait subir aux amérindiens.

Quoi qu'il en soit ni le talent ni la notoriété de ce type qui ne sort du néant que pour y retourner aussitôt n'atteindront le petit orteil de Gabrielle...
Beuh… drôle de parfum, là…

* Un auteur de téléfilm qui accepte de se censurer au double nom de la loi du marché publicitaire et de la loi du public, qu’il ne faudrait surtout pas débarrasser de ses icônes, un public trop bête pour ne pas pouvoir se faire une idée complexe d’une personne, ici un cocktail (élégant) de classe créatrice et de cupidité antisémite (dire que c’était, pour les Vychistes, un oxymore…).

* Un historien assez stupéfiant :

//Azema reconnait que, "personnellement, il avait retenu que Coco Chanel avait eu un amant allemand, mais pas qu'elle était proche des milieux collaborationnistes."//

Vous avez bien lu : retenu. Pas « appris », ce qui lui permettrait de plaider l’ignorance permise à tous, même à un excellent historien. Mais « retenu ». En bon français, « retenir » signifie apprendre et garder en mémoire. Azema dit donc, beau lapsus, qu’il savait tout mais avait (opportunément) oublié le fond du panier.

* Une dame qui, de par son seul rang et donc ses protections, n’a pas subi l’humiliation (sordide, ne jamais l’oublier) de la boule à zéro.

Le jour où notre pays n’aura plus besoin d’icônes, vraies ou fausses, on commencera à progresser !
"Vouloir faire la paix, c'était anti-nazi", alors celle-là, c'est la meilleure! Comme Pétain?
Je viens d'annuler purement et simplement mon habituelle commande de douze tailleurs collection automne-hiver. Et de vider dans les toilettes mon flacon six litres de Chanel 5...Désormais je ne me fournirai que chez Guerlain...
On est Français ou on l'est pas, isn't it ?
parce que je luftwaffe bien
Il semble qu'il n'y ait pas de doutes. Bravo pour cette chronique.
Une petite correction à faire, à la fin de l'article : "Il se fait prudent quant aux révélations de Vaughan, qu'il n'a pas encore lu". luES
Merci beaucoup! je corrige la faute.
Cette mise en lumière est utile et admirablement rédigée.
Merci Laure
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.